En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 6Bannière 15Bannière 21Bannière 42

 TSD6 des Tufs

Tignes (Espace Killy)

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Télésiège permettant d'accéder au sommet de Tovière depuis Val Claret. Il a remplacé un télésiège triplace Yan qui avait lui même remplacé un télésiège biplace PHB

Mise en service en : 2008

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 03/11/2013 et mise à jour le 06/11/2013
(Mise en cache le 14/07/2014)

    Image


Durant l'année 2008 la station de Tignes a procédé au remplacement du télésiège des Tufs dans le cadre de sa politique de modernisation du domaine skiable engagée en 1997. Axe important au départ de Val Claret partez à travers ce reportage à la découverte de l'histoire de cette ligne ainsi que du nouvel appareil des Tufs.


Au sommaire :

  • Bienvenue à Tignes
  • Le premier trait d'union de Val Claret vers Val d'Isère
  • Les Tufs un axe stratégique sur la plaque tournante de Val Claret
  • 2008 : le remaniement de Val Claret
  • Tufs version 2008, la véritable alternative à Fresse
  • Ligne et Infrastructures du télésiège des Tufs
  • Véhicules et pinces
  • Tufs version 2008 une nouvelle page de l'histoire de Val Claret se tourne



    Bienvenue à Tignes


La station de Tignes est située dans le département de la Savoie en Haute-Tarentaise à une trentaine de kilomètres de Bourg Saint Maurice. Ce village composé de plusieurs hameaux est l'une des stations française les plus connues des Alpes. Quatre de ces hameaux permettent d'accéder directement au domaine skiable :
- En altitude on trouve Tignes Le Lac et Tignes Val Claret situés respectivement à 2100 et 2127 mètres d'altitude. Ce sont eux qui permettent d'accueillir la majeure partie des clients séjournant à Tignes.
- Plus bas on trouve deux autres hameaux plus petits à savoir Tignes Les Brévières et Tignes Les Boisses. En plus de leurs capacités d'accueil, ils font également office de porte d'entrée sur le domaine pour les clients venant à la journée.
Tignes s'est forgée une image sportive en accueillant plusieurs évènements comme les Winter X Games et en proposant diverses activités sportives autre que le ski aussi bien en hiver qu'en été. Une image récompensée en 2009 par l'élection de Tignes comme la ville la plus sportive de France

Mais la plus belle image sportive que possède Tignes, c'est son vaste domaine skiable évoluant dans le cadre remarquable qu'offre la haute-tarentaise et la proximité du Parc de la Vanoise. Le domaine s'étend de 1550 mètres d'altitude à 3456 mètres d'altitude au sommet du téléphérique de la Grande Motte. Les quarante remontées mécaniques qui le composent desservent 150 kilomètres de pistes balisées de différents niveaux. Relié à la station voisine de Val d'Isère, ce dernier compose donc l'Espace Killy, espace regroupant les domaines skiables des deux stations voisines. Le ski à Tignes ce n'est pas que l'hiver. En effet le glacier de la Grande Motte et les différentes remontées installées sur ce dernier permettent d'offrir une vingtaine de kilomètres de pistes en période estivale.

    Le secteur de la Grande Motte depuis la piste Merles
    Image



    Le premier trait d'union de Val Claret vers Val d'Isère


Le développement de Tignes commencera véritablement dans le début des années 1950 grâce au courage de quelques tignards qui n'ont pas baissé les bras suite à la seconde guerre mondiale et à la destruction du village de Tignes pour réaliser le barrage du Chevril. En 1953, dix-sept ans après la réalisation de la toute première remontée mécanique de Tignes, est créé le téléski du Chardonnet. Cette remontée est une grande source d'espoir pour les tignards restés sur place de voir enfin décoller le projet d'une station de ski à Tignes. La tâche à accomplir est immense et un homme viendra porter l'impulsion nécessaire au réel décollage du projet. Cet homme, c'est Raymond Pantz, un entrepreneur qui va créer en premier la toute première résidence à Tignes Le Lac permettant de loger les expulsés du village désormais sous les eaux. Une dynamique se crée et la première société des remontées mécaniques de Tignes voit le jour en 1955. Afin d'accompagner la dynamique lancée, Raymond Pantz porte de nouveau son concours en créant l'année suivante la toute première résidence à Tignes Le Lac destinée à une clientèle touristique. On y est enfin, le projet de station de ski à Tignes est véritablement lancé.

La suite sera marquée entre autre par l'arrivée de Pierre Schnebelen avec son concept de "station intégrée" le tout "skis aux pieds". Après la création du quartier du Lavachet, ce dernier aménage un nouveau site quelques mètres plus haut que Tignes le lac au pied de la Grande Motte. C'est ainsi que Val Claret va voir le jour avec l'aménagement du Glacier en 1967 et la création des premières résidences dès l'année suivante. Cette année 1968 sera marquée entre autre par la réalisation de plusieurs remontées mécaniques autour de Val Claret et notamment le télésiège biplace des Tufs. C'est le premier télésiège crée sous la maitrise d'ouvrage de la STGM, société qui en 1967 a remplacé l'ancienne société d'exploitation alors en prise à des graves difficultés financières. Construit par PHB, ce téléporté permet de relier Val Claret au sommet de Tovière. En ce sens il permet ainsi aux clients de pouvoir faire directement la bascule vers les pistes menant à Tignes le Lac. Il permet également de rejoindre les téléskis des Tommeuses qui jouxtent le domaine voisin de Val d'Isère. Même si à sa création aucun forfait commun aux deux stations n'est disponible, Tufs se place ainsi en futur lien vers le domaine voisin de Val d'Isère. Ce sera chose faite en 1972 lorsque les deux sociétés exploitant les remontées de Val d'Isère et de Tignes trouvent un accord et donnent naissance à ce qui deviendra plus tard l'Espace Killy.


    Les Tufs un axe stratégique sur la plaque tournante de Val Claret


Val Claret devient au fil des années une plaque tournante du domaine notamment pour les clients voulant aller sur le glacier de la Grande Motte. Situé sur l'axe permettant la bascule vers Tignes le Lac ainsi que la liaison vers Val d'Isère depuis ce point du domaine skiable, le télésiège des Tufs devient vite un axe important. En effet il évite un long détour pour rejoindre Tignes le Lac via le massif de l'Aiguille Percée et il est le seul appareil à permettre la liaison avec Val d'Isère depuis Val Claret. En 1977, deux téléskis baptisés Fresse sont construits sur le domaine skiable. Ils permettent alors d'ouvrir une nouvelle voie vers Val d'Isère depuis Val Claret. Toutefois cette nouvelle voie n'est accessible que depuis le sommet des télécabines de la Grande Motte. Cela évite donc à une partie des clients de devoir prendre les Tufs délestant cet appareil qui en a bien besoin. Malgré le sursis quelque peu donné par la mise en service des téléskis de Fresse, le télésiège biplace va finalement céder sa place à un télésiège plus moderne en 1981. Ce télésiège Yan reprend à peu de choses près le même tracé que son prédécesseur. Accessible depuis les téléskis du Bollin partant à proximité des télécabines de la Grande Motte, le nouvel appareil des Tufs permet toujours de rallier facilement la partie haute du village de Val Claret au sommet de Tovière.

    Le télésiège des Tufs de 1981
    Image


Pendant de longues années il va rester tout comme son prédécesseur le seul accès direct depuis ce village vers Tignes le Lac et le domaine voisin de Val d'Isère gardant ainsi un rôle stratégique au niveau de la plaque tournante de Val Claret. En 1984, les téléskis du Bollin permettant l'accès à ce télésiège sont remplacés par un télésiège fixe quadriplace. Une aubaine pour les clients qui bénéficient d'un accès encore plus pratique aux Tufs. Au fil des années l'apport de débit fourni par le télésiège du Bollin et le développement de la capacité d'accueil va faire que ce télésiège long et ne débitant pas énormément va être de nouveau saturé. Le salut de cet appareil viendra en 1997 lorsque le télésiège du Bollin et les téléskis de Fresse sont remplacés par la mise en service des télésièges débrayables Bollin – Fresse. Si le télésiège des Tufs reste accessible depuis le télésiège débrayable du Bollin, l'attente s'est quasiment intégralement reportée au niveau du télésiège de Fresse qui devenu le nouvel axe stratégique pour rejoindre Val d'Isère depuis Val Claret. En effet ce dernier permet également une liaison directe au domaine de Val d'Isère mais depuis le bas de Val Claret à proximité des installations permettant d'accéder au glacier de la Grande Motte. Avec ce départ plus pratique, les clients évoluant sur le domaine s'engagent naturellement sur cet axe alors qu'ils pourraient profiter d'un axe moins fréquenté en enchaînant Bollin et Tufs même si le temps de parcours est nettement plus long. Un phénomène qui va vite poser quelques problèmes pour garantir une certaine fluidité au sein de cette plaque tournante de Val Claret.

    La gare amont du télésiège triplace des Tufs
    Image



    2008 : le remaniement de Val Claret


Sous exploité le télésiège ne répond plus aux attentes de la clientèle alors que le télésiège de Fresse ne désemplit pas. Ceci provoque d'ailleurs des temps d'attente important pour rejoindre Val d'Isère aussi bien pour les clients voulant découvrir ce domaine depuis Tignes que pour ceux désirant rentrer chez eux. Avec son temps de montée d'environ douze minutes, Tufs est un frein au développement d'un axe alternatif à Fresse qui en a bien besoin puisque ne débitant que 1800 personnes par heure. Tufs avec son débit de 1650 personnes par heure ne peut supporter un trop gros report de flux ce qui représente un autre handicap bien qu'il soit de bien moindre importance par rapport à son temps de parcours. Dans le but de dévier une partie du flux sur Tufs et ainsi désengorger le télésiège des Fresse, la STGM va procéder à un remaniement sur le secteur de Val Claret en 2008. Ce remaniement comprend dans un premier temps la création d'un véritable espace débutants sur la partie haute avec le déplacement du téléski du Claret. Mais le point d'orgue de ce remaniement va être le remplacement du télésiège des Tufs par un téléporté moderne dans la continuité du vaste plan de modernisation engagé dès la fin des années 1990. Au cours de l'été 2008, le télésiège triplace des Tufs est donc démonté et ferraillé scellant le sort du dernier téléporté fixe qui se trouve au départ de Val Claret. C'est un tout nouveau télésiège débrayable que la STGM va mettre à disposition de sa clientèle sur l'axe des Tufs dès la saison hivernale 2008-2009. Un accès tout neuf offrant rapidité, performance et confort pour rejoindre le sommet de Tovière de façon à inciter les clients logeant à Val Claret ou ceux passant à proximité, à choisir une autre voie que le télésiège de Fresse pour rejoindre Val d'Isère.

Les caractéristiques du nouvel appareil

    Caractéristiques Administratives

    TSD-Télésiège à attache débrayable : TUFS
    Maître d’Ouvrage : STGM
    Maître d’Œuvre : DCSA
    Montage / Génie Civil : SOMERM
    Exploitant : STGM
    Constructeur : DOPPELMAYR
    Année de construction : 2008
    Montant de l’investissement : 5.500.000 €


    Caractéristiques d’Exploitation

    Saison d'exploitation : Hiver et Eté
    Capacité : 6 personne(s)
    Débit à la montée : 2400 (2700*) personnes/heure
    Débit à la descente : 0 (675*) personnes/heure
    Vitesse d'exploitation : 5.25 m/s
    Tapis d'Embarquement : Non


    Caractéristiques Géométriques

    Altitude Aval : 2130 m
    Altitude Amont : 2692 m
    Dénivelée : 562 m
    Longueur développée : 1599 m
    Pente Maxi : 70 %
    Pente Moyenne : 38 %
    Temps de Trajet : 5min19


    Caractéristiques Techniques

    Type de gare Aval : UniG-M
    Type de gare Amont : UniG-S
    Tension : Aval
    Type de Tension : Hydraulique
    Motrice : Amont
    Type de motorisation : Courant Continu
    Puissance Développée : 700 kW
    Embarquement : Tangentiel
    Sens de montée : Droite
    Nb Pylônes : 15
    Largeur de la voie : 6.10 m
    Dispositif d’accouplement : A108-97
    Type de Véhicules : 6E98
    Nombre de Véhicules : 72 (80*)
    Espacement : 47.25 (42*) m


    Caractéristiques du Câble

    Fabricant du câble : ARCELOR MITTAL
    Type de Câblage : Lang à droite
    Diamètre du câble : 47 mm
    Composition du Câble : 6X36 WS
    Ame : Compacte
    Galvanisation : Oui

    * Chiffres à terme



    Tufs version 2008, la véritable alternative à Fresse


Avec ce télésiège des Tufs version 2008, la STGM dote Val Claret d'une remontée optimale pour assurer une vois alternative au télésiège de Fresse. Coté tracé peu de changements puisque ce dernier a été légèrement décalé vu le gabarit du télésiège. Avec son débit de 2400 personnes par heure extensible par ajout de sièges à 2700 personnes par heure, ce téléporté est donc taillé pour le rôle important qu'il va devoir tenir. Mais l'amélioration la plus franche va être en terme de temps de montée. Adieu les douze minutes interminables sur l'ancien Tufs, désormais, en cinq minutes les clients sont propulsés 562 mètres plus haut au sommet de Tovière. A noter également que l'aspect environnemental a été amélioré avec ce nouveau téléporté. L'ancienne ligne des Tufs comportait 23 pylônes posés verticalement alors que la ligne de nouvel appareil n'en compte plus que 15. Avec son positionnement, le but de la STGM est donc de capter les clients souhaitant rejoindre Val d'Isère en amont afin qu'ils ne viennent pas surcharger Fresse. Le but est aussi de faire changer les mentalités afin que les clients ne considèrent plus Fresse comme le seul et unique moyen de rejoindre Val d'Isère depuis Val Claret. Ceci est notamment valable pour les clients redescendant du glacier de la Grande Motte via la belle piste bleue évoluant dans le parc de la Vanoise. La clientèle arrivant de Tignes le Lac via le télésiège du Paquis est également visée par Tufs même si cet axe n'est pas le plus fréquenté. Au passage cet enchaînement peut former une alternative relativement performante en cas de panne de la télécabine de Tovière afin de garantir un accès à ce point stratégique du domaine skiable. Bien évidemment le télésiège des Tufs est là aussi pour capter la clientèle logeant à proximité de sa gare aval.

La définition de l'axe des Tufs comme une alternative à Fresse va bien être aidée également par les voisins de Val d'Isère. En effet cette même année, la station voisine de Tignes met en service le télésiège débrayable des Marmottes Express. Directement accessible depuis Tufs ce télésiège offre un accès express au sommet de Bellevarde. Bien que Fresse donne également accès à Marmottes Express, la voie alternative à ce télésiège est tout à fait optimale avec son fort débit et son temps de montée réduit. Les clients arrivant tout au bas de Val Claret peuvent également envisager si l'attente est trop longue à Fresse de monter à Bollin et de poursuivre rapidement avec Tufs. Le détour qui prenait autrefois beaucoup plus de temps ne fait désormais perdre que quelques minutes. Facilement accessible le télésièges des Tufs a également rendu plus pratique l'accès à Tignes le Lac depuis Val Claret. De son sommet on rejoint facilement les remontées de Tignes le Lac partant sur la montagne de Palafour. Ainsi on rejoint facilement le télésiège de Palafour permettant un accès rapide vers l'Aiguille Percée ou encore le télésiège des Chaudannes qui offre un accès rapide cette fois-ci vers le secteur Boisses – Brévières évitant ainsi le long détour par Tichots, Grattalu et Grand Huit. Accédant au sommet de Tovière, le télésiège donne accès à plusieurs pistes qui pour certaines permettent un peu de ski propre même si ce n'est pas la vocation première de cet appareil.

Au sommet de cet appareil six pistes dont trois bleues deux rouges et une piste naturide sont accessibles :
- La piste bleue Henri qui permet de rejoindre Val Claret. Elle donne accès à une variante classée noire dénommée Campanules ainsi qu’à la piste Noire Trolles qui rejoint Tignes Le Lac. Une variant naturide de la piste Campanules est également accessible de cette piste.
- Les pistes bleues Edelweiss et Creux qui permettent de rejoindre Val d’Isère et le télésiège des Tommeuses. Seule la piste Edelweiss permet un accès direct au télésiège Marmottes Express sur Val d'Isère.
- Le piste rouge Crêtes qui donne accès à la piste bleue Violettes qui permet de rejoindre le télésiège des Tommeuses et Val d’Isère. Elle donne accès également à la piste rouge Combe Folle et au téléski du même nom ainsi qu'à une piste naturide dénommée Grizzly débouchant sur la piste Combe Folle.
- La piste rouge Rocs qui permet de prendre la direction du télésiège des Tommeuses et de Val d’Isère au niveau du télésiège Mont Blanc
- La piste naturide Pâquerettes qui retombe sur la piste noire Trolles

    Situation sur le plan des pistes
    Image



    Ligne et Infrastructures du télésiège des Tufs


La réalisation de cet appareil a été confiée au constructeur autrichien Doppelmayr par le biais de sa filiale française basée à Modane. Doppelmayr avec Tufs signe ici son onzième téléporté débrayable sur le domaine de Tignes. Classiquement pour ce genre d’installation, la motorisation de l’appareil se trouve en amont afin de tirer la charge alors que la tension est effectuée en gare aval. Le constructeur de Wolfurt a fourni des gares modulaires UniG qui représentent le standard de la gamme actuelle Doppelmayr pour ses téléportés type télécabine ou télésiège débrayable. Avec ses 72 sièges six places, il offre un débit théorique de 2400 personnes par heure à la vitesse de 5.25 mètres par secondes. Toutefois, à terme, huit sièges pourront être rajoutés afin de porter le débit théorique à 2700 personnes par heure.


  • La gare aval

La gare aval située sur le front de neige amont de Val Claret. Elle se trouve juste à cotée du départ du téléski Claret. Dans un souci de discrétion la gare arbore une couverture basse "Autriche". Elle reprend le schéma de couleurs classique de Tignes avec du bleu sur la partie inférieure de la couverture et du blanc sur la partie supérieure. De façon à ne pas générer trop de nuisances sonores, la gare aval est de type retour-tension.

    Gare aval avec le téléski Claret
    Image

    Gare aval de plus près. Sous le capot bleu se trouve la centrale hydraulique alimentant les vérins assurant la tension dynamique du câble
    Image

    Gare de profil
    Image

    Gare vue depuis l'arrière
    Image

    Gare en allant rejoindre la file d'accès à cet appareil
    Image

    La poulie retour montée sur lorry à la largeur de la voie
    Image

    Tiges des vérins et culots d'ancrage
    Image

    L'embarquement dans le contour
    Image




  • La ligne

La ligne prend rapidement de la hauteur pour sortir de la zone de la gare aval et pour survoler l'espace débutants jouxtant le téléski Claret. A partir du P3, la ligne entame une phase plus prononcée permettant de gravir les premières difficultés sur les flancs de la montagne de Tovière. L'inclinaison diminue un premier temps après le passage du P6 et devient quasiment plate après le passage successif sur le P8 et le P9. Ensuite, la ligne va aborder la montée finale. L'inclinaison nécessaire est obtenue après le P11. La ligne évoluant toujours sur les flancs de la montagne de Tovière passe un large terrain en dévers. Juste avant l'arrivée trois pylônes de crête permettent de remettre le câble sur le bon plan.

La ligne est composée de 15 ouvrages de ligne ancrés sur des massifs en béton. Dans l’ordre de la montée, nous trouvons :

    P1 : 16C/16C
    P2 : 10S/10S
    P3 : 8SC/8SC
    P4 : 4SC/4SC
    P5 : 8S/6S
    P6 : 10S/10S
    P7 : 8S/6S
    P8 : 10S/8S
    P9 : 12S/10S
    P10 : 4SC/4SC
    P11 : 4SC/4SC
    P12 : 8S/6S
    P13 : 10S/10S
    P14 : 12S/10S
    P15 : 12S/10S



    En avant sur la ligne des Tufs
    Image

    P2 au bord du décaissement créé pour y implanter la gare aval
    Image

    Longue portée pour atteindre le P3 tout en longeant le téléski Claret
    Image

    On aborde la phase plus prononcée
    Image

    P5 avec un vestige du télésiège triplace des Tufs
    Image

    On continue
    Image

    Portée pour atteindre le P7
    Image

    L'inclinaison diminue …
    Image

    … pour devenir quasiment plate
    Image

    P10 avant l'entame de la montée finale La gare amont de l'ancienne télécabine de Tovière est également visible
    Image

    P11
    Image

    Long survol d'un terrain en dévers
    Image

    Dernière portée
    Image

    Les trois derniers pylônes
    Image

    Arrivée en gare amont
    Image



  • La gare amont

La gare amont est située sur le sommet de Tovière à quelques mètres des arrivées des appareils Tovière et Tommeuses. Afin de laisser suffisamment de place pour accueillir les skieurs arrivant de ce télésiège ainsi qu'a ceux arrivant de Tovière et Tommeuses, la gare installée en amont est une gare Short. Elle arbore une couverture complète Autrichienne tout en reprenant le schéma de couleurs utilisé sur les autres télésièges débrayable UniG à Tignes. C'est donc ici que se trouvent tous les systèmes d'entrainement de l'installation ainsi que le poste de conduite principal.

    Vue sur la gare en arrivant de Tommeuses ou de Tovière
    Image

    Gare amont de profil
    Image

    Gare amont vue depuis la zone de débarquement
    Image

    Idem
    Image

    Gare avec l'ancienne télécabine de Tovière
    Image


    Véhicules et Pinces


Les véhicules de Tufs sont les classiques sièges six places de type 6E98 qui possèdent une assise ajourée afin d'augmenter la résistance au vent des véhicules.

    Siège 6E98
    Image


Chaque véhicule de l’installation est relié au câble par une pince de type A108-97. La force de serrage sur le câble est obtenue par des ressorts de compression. Cette pince est considérée comme auto-dégivrante puisque le simple fait de comprimer les ressorts suffit à casser le givre.

    Pince A108-97
    Image

    Passage de la pince dans un balancier support -compression
    Image



    Tufs version 2008 une nouvelle page de l'histoire de Val Claret se tourne


Avec cet axe des Tufs version 2008, il est loin le temps de l'antique télésiège ouvrant la première voie vers Val d'isère depuis Val Claret. Il est loin aussi le temps du télésiège triplace devenu au final inadapté avec son temps de montée long. Suite à la mise en place de ce télésiège débrayable, Tignes est désormais en mesure d'offrir une réelle alternative au télésiège de Fresse pour rejoindre Val d'Isère avec un appareil répondant aux nouvelles attentes de la clientèle. L'accès à Val d'Isère est d'ailleurs tout à fait optimal avec d'un côté Fresse et de l'autre Tufs. Une remise à neuf réussie de cet axe stratégique permettant à la station de tourner une nouvelle page de sa riche histoire tout en gardant le souvenir des télésièges qui ont sillonné cette partie de la montage de Tovière.

    Image





  • Texte & Photos : Geoffroy DELABRE
  • Date des photos : Mai 2009 & Avril 2011
  • Site internet de la station : http://www.tignes.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.0922 secondes. 37 requete(s).
99 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés