En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 10Bannière 1Bannière 5Bannière 22

 TSD6 des Verdons Sud

Champagny-en-Vanoise (Paradiski)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Télésiège débrayable situé sur le secteur de Champagny. Placé sur un des axes forts du domaine de la Plagne, il vient remplacer avantageusement l'ancien télésiège fixe construit en 1987.

Mise en service en : 2011

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 18/09/2012 et mise à jour le 25/11/2012
(Mise en cache le 13/07/2014)

Image


Durant la saison 2011, la Société d'Aménagement de la Plagne opère à l’installation d'un nouveau télésiège débrayable sur le secteur de Champagny. Aujourd’hui, partez à la découverte du télésiège débrayable des Verdons Sud, appareil positionné sur l'un des axes forts du domaine skiable de la Plagne.

Au sommaire :

  • Bienvenue à Champagny en Vanoise
  • Les Verdons aux origines du ski à Champagny
  • Du téléski au télésiège, les Verdons un accès incontournable
  • 2011 : Les Verdons Sud font peau neuve
  • Verdons Sud nouvelle formule : Objectif Plagne Express
  • Ligne et infrastructures du télésiège des Verdons Sud
  • Véhicules et pinces
  • Depuis les pistes
  • Verdons Sud : le nouvel atout charme de Champagny


Bienvenue à Champagny-en-Vanoise

Champagny-en-Vanoise est une station-village de Tarentaise située à 1250 mètres d'altitude. Distante de quelques kilomètres de Bozel, la station propose un large panel d'activité à sa clientèle. A quelques kilomètres du village, aux portes du Parc National de la Vanoise, le vallon de Champagny-le-haut abrite le site nordique. En plus du ski de fond, les clients peuvent venir y pratiquer entre autre luge, raquettes et escalade sur glace le tout dans un cadre préservé. Le village et ses différents hameaux ont su garder leur style traditionnel pour accueillir les clients venant séjourner dans la station. La station forme avec les neuf autres stations que sont Montalbert, Aime La Plagne, Plagne 1800, Plagne Centre, Plagne Villages, Plagne Soleil, Plagne Bellecôte, Belle Plagne, Montchavin – Les Coches, le domaine de la Grande Plagne. Entre les stations-villages comme Champagny et les stations d'altitude comme Plagne Centre, l'ensemble bénéficie une capacité d'accueil d'environ 50 000 lits soit la plus grande capacité offerte dans nos montagnes.

    Vue sur le village de Champagny et la télécabine qui donne accès au domaine skiable
    Image


C'est depuis le village que les clients peuvent rejoindre le domaine skiable de la Plagne. Grâce à la télécabine de Champagny, en à peine huit minutes les clients sont déposés sur le versant Sud du domaine skiable. Le secteur se trouve juste en face du domaine skiable de Courchevel. Il offre en certains points une belle vue d'ensemble de ce dernier. Une fois au sommet de la télécabine, les clients ont accès à un vaste espace comprenant 225 kilomètres de pistes desservis par 106 remontées mécaniques. Ces caractéristiques font du domaine de la Plagne, l’un des plus grands de France. L'espace aménagé s’étend de 1250 mètres d’altitude au pied de Champagny à 3175 mètres d’altitude au sommet du télésiège du Glacier. Tout comme le style des stations, le domaine est assez disparate. Des pentes austères et raides du glacier aux larges boulevards peu pentus tout en passant par les descentes en forêt, petits et grands trouveront leur compte sur ce vaste espace de glisse. A cela s'ajoute qu'au départ de Champagny, il est possible de prendre un forfait restreint au versant Sud du domaine de la Plagne; forfait qui s'avère être idéal pour les débutants qui y trouveront de nombreuses pistes faciles. Depuis 2003, le domaine de la Plagne est relié depuis Montchavin au domaine voisin de Peisey Vallandry – Les Arcs par le téléphérique du Vanoise Express. Cette liaison a permis de donner naissance à un nouveau grand espace de ski baptisé Paradiski qui offre au total 425 kilomètres de pistes.

    Le secteur d'altitude de Champagny vu depuis la piste du Mont de la Guerre
    Image


Les Verdons aux origines du ski à Champagny

Champagny est un village de Savoie qui comme bon nombre d'autres vivait essentiellement de l'agriculture. Au cours des années 1950, le village se tourne progressivement vers le tourisme. Ce dernier profite pleinement de la création du Parc National de la Vanoise en 1963. Le village situé non loin de cet espace protégé devient le camp de base de nombreux randonneurs venus profiter des attraits du parc. Grâce à cela, le tourisme se développe progressivement et de plus en plus de personnes viennent en villégiature dans la station. De nouvelles activités sont proposées l'hiver. Le ski nordique se développe dans le vallon de Champagny-le-haut et les premières classes de neige de ski alpin font même leur apparition bien que la station ne dispose à l'époque d'aucune remontée mécanique. Parallèlement au développement de Champagny, à quelques kilomètres de là à vol d'oiseau, une nouvelle station est en train de voir le jour. Cette station baptisée la Plagne va avoir un grand rôle dans le développement de l'activité ski alpin proposée à Champagny. La Plagne se lance à la conquête de l’or blanc en 1961 grâce à la réalisation de deux téléskis. Avec l’aide de son conseiller technique Emile Allais, grand nom du ski français, le succès fut au rendez-vous et la Plagne amorça un développement rapide. Il aboutit notamment à la réalisation en 1965 du téléphérique de la Grande Rochette première installation de grande envergure sur le domaine. En atteignant ce sommet, la Plagne s'offre la possibilité d'aménager les vastes champs de ski largement baignés de soleil situés juste au-dessus du village de Champagny. Les aménageurs de la Plagne demandèrent donc à la commune de s'associer au projet de la Grande Plagne. L'objectif était double: d'une part agrandir son domaine skiable et d'autre part concurrencer directement la grande rivale Courchevel en créant une porte d'accès au domaine de la Plagne à seulement quelques kilomètres de cette dernière. Par référendum, à 77% les habitants se prononcèrent pour l'entrée de Champagny dans le cercle de la Grande Plagne.

La Société d'Aménagement de la Plagne réalise les premiers investissements sur le nouveau secteur de Champagny en 1970. Un long télésiège biplace Pomagalski reliant le village au plateau de la Rossa à environ 2000 mètres d'altitude permet de monter les clients en altitude et de rejoindre les deux autres remontées construites à la même époque. Une fois le sommet de cet appareil atteint, les clients ont à leur disposition le téléski des Borselliers qui offre du ski plutôt facile. Toutefois la remontée d'altitude la plus importante construite à cette époque reste le téléski des Verdons. Cet appareil comme son nom l'indique permet de rejoindre le sommet des Verdons. L'appareil rejoint ce sommet par sa face Sud. Cette montagne qui se trouve à quelques centaines de mètres de celle de la Grande Rochette fait office comme cette dernière de frontière naturelle entre le secteur de la Plagne et celui de Champagny. C'est donc cet appareil long de plus de deux kilomètres qui va avoir la lourde tâche d'effectuer la liaison entre le secteur de Champagny et la station de la Plagne. Ce téléski qui permet de monter environ 650 mètres de dénivelée possède la particularité d'avoir une motrice fixe en amont. La tension par contrepoids s'effectue donc en aval de l'installation grâce à une poulie flottante reliée à un contrepoids.

    La gare aval du téléski des Verdons
    Image

    Ligne du téléski en amont du premier virage
    Image

    Vue sur les Verdons avec la gare amont motrice fixe
    Image

Au sommet de ce long téléski, les clients peuvent donc directement rejoindre la station de la Plagne et ses pistes. La station de la Plagne grossissant, les clients de Champagny bénéficient au fil des années d'un domaine plus vaste avec entre autre l'ouverture du secteur de Montchavin en 1973. Étant le seul moyen de rejoindre la Plagne, en cas de panne de ce dernier, les clients de Champagny devaient vite se contenter d'un domaine très réduit. Profitant de l'ouverture de la station de Plagne Bellecôte en 1974, la SAP va ouvrir cette même année une seconde voie d'accès au domaine de la Plagne en construisant les téléskis de la Rossa et des Quillis. Cette seconde chaîne de remontées accessible depuis le sommet du téléski des Borselliers en plus d'agrandir le secteur de Champagny va permettre de fiabiliser l'accès à la Plagne tout en proposant une voie nettement plus accessible que celle offerte par le téléski des Verdons. En effet ce dernier possède un tracé plus que redoutable avec ses deux angles prononcés, sa vitesse d'explotation élevée et sa forte pente.


Du téléski au télésiège, les Verdons un accès incontournable

Bien que la SAP ait doublée l'accès au domaine de la Plagne, le téléski des Verdons reste le moyen le plus rapide depuis Champagny pour rejoindre le centre de la station. Il permet d'éviter le long détour par Plagne Bellecôte. Avec l'agrandissement du domaine et la multiplication des stations, en plus de jouer un rôle d'accès, il va vite devenir un maillon essentiel pour assurer les retours vers Plagne Centre et les stations se trouvant à proximité. Avec son exposition Sud, la clientèle vient souvent profiter des derniers rayons du soleil qu'offre le secteur de Champagny en fin de journée avant de rentrer sur leur station d'origine. Conséquence directe de l'augmentation des capacités d'accueil sur la Plagne, le téléski arrive à saturation au cours de l'après-midi et la queue devient de plus en plus fréquente et de plus en plus longue. A cela s'ajoute les chutes fréquentes au vu de la difficulté de l'appareil qui ne viennent pas arranger la longueur de cette dernière. Pour couronner le tout, l'exploitation du téléski n'est pas des plus aisée. Évoluant en face Sud, les portions déneigées sont fréquentes. Il n'est pas rare que les employés de la SAP doivent mettre en place au cours de la saison des tapis plastique à l'image du revêtement mis en place sur la piste de la Sarra à Lyon pour pouvoir continuer à exploiter l'appareil tout au long de la saison.

Le doublement successif des appareils Borselliers, Rossa et Quillis ne changera pas cet état de fait, les Verdons restent un axe incontournable pour les usagers du domaine skiable. Toutefois le salut pour les usages va arriver au cours de la deuxième moitié des années 1980. En 1986, le télésiège transsibérien de Champagny est remplacé par une télécabine dix places Poma qui permet de faciliter l'accès au domaine skiable et de voyager plus confortablement. Possédant un débit bien plus important que l'ancien télésiège, la fin du téléski des Verdons semble proche. Conséquence de la venue de cette télécabine, la SAP se lance au cours de l'été 1987 dans la réalisation d'un téléporté sur son axe stratégique des Verdons depuis Champagny. A la fin de la saison estivale sort de terre un télésiège fixe quadriplace Pomagalski flambant neuf baptisé Verdons Sud par opposition au télésiège Verdons Nord réalisé en 1986 sur le versant "La Plagne" de cette montagne. Contrairement à toute attente, le téléski des Verdons n'est pas démonté. Il est maintenu et toujours bel et bien présent sur le plan des pistes. Pour ceux ne craignant pas la redoutable montée, le téléski permet de rejoindre un peu plus rapidement que le télésiège le sommet des Verdons. Pour les autres, la venue de ce télésiège a été un grand soulagement. Le nouvel appareil leur permet désormais d'éviter "l'épreuve" que consistait la montée des Verdons jusqu'auparavant. La cohabitation entre les deux appareils va durer jusqu'en 1992. Au cours de cet été, l'antique téléski des Verdons est enfin démonté laissant seul le télésiège fixe pour assurer la liaison directe entre Champagny et Plagne Centre.

    La gare aval du télésiège fixe des Verdons Sud
    Image

    Sur la ligne au pied de la montée finale
    Image

    La gare amont du télésiège fixe
    Image

Avec le téléporté, l'exploitation de l'axe des Verdons Sud est désormais nettement plus aisée même si la neige vient faire défaut par endroits. En plus du confort inégalé apporté par le télésiège par rapport à l'ancien téléski, le débit a été quasiment doublé. L'appareil Pomagalski avec ses 168 véhicules offre un débit de 1540 personnes par heure. Ce débit peut paraître faible au vu de l'importance de l'axe mais il suffit pour le moment à absorber le flux transitant par les Verdons. Une fois embarqué, il faut à minima treize minutes pour gravir les 1814 mètres de ligne ce qui commence à être plutôt long. Une légère contrepartie pour bénéficier d'un accès plus confortable et facile sur cet axe. Afin d'essayer d'améliorer le temps de parcours, la SAP va tester l'emploi d'un tapis d'embarquement durant les années 2000. La vitesse de ligne est portée à 2.5 mètres par seconde. Le débit est légèrement amélioré en passant à 1680 personnes par heure. Toutefois l'essai n'a pas dû être spécialement concluant puisque le tapis a été retiré au cours de l'été 2007.


2011 : Les Verdons Sud font peau neuve

Au fil du temps l'axe des Verdons Sud continue d'être un axe majeur du domaine skiable de la Plagne. Le doublement de la seconde chaîne d'accès au domaine de la Plagne avec la mise en service des télésièges débrayables six places Borselliers et Rossa en 1996 n'a eu que peu d'impact sur l'importance de cet axe. Accessible par des remontées importantes partant de Plagne Centre et de Plagne Bellecôte, le débit plutôt faible offert par le télésiège fixe commence au fil du temps et de la modernisation du domaine à montrer ses limites. De nouveau les longues files d'attente se reforment au pied de cet axe. Il n'est pas rare lors des périodes de fortes affluences de devoir attendre plus de quarante minutes avant de pouvoir embarquer. Une attente pénalisante pour ce secteur très prisé par les clients du domaine skiable vu les atouts qu'il possède.

La SAP, société en charge de l'aménagement du domaine skiable investit régulièrement depuis plusieurs années dans divers équipements afin d'améliorer le domaine. Une grande partie des investissements réalisés depuis les années 1990 consiste à la modernisation successive des axes en ayant le plus besoin. Longtemps attendue par les clients, maintes fois reportée, la modernisation des Verdons Sud a été finalement actée pour l'été 2011. Ici pas de remplacement dans le but d'optimiser le parc comme cela a pu être le cas en 2010 avec la mise en place du télésiège de la Bergerie. Le but principal de cet investissement est d’accroître le débit offert et de diminuer le temps de trajet de façon à redorer l'image du secteur de Champagny et de rendre le sourire aux usagers venant skier sur cette cette partie du domaine. Le télésiège fixe est donc démonté au cours de l'été 2011. Après 24 saisons passées en Tarentaise, ce dernier va retrouver une seconde vie sur le domaine skiable des Orres. A sa place va lui succéder un télésiège débrayable six places haut-débit flambant neuf. Cet investissement est accompagné d'une extension du réseau de neige de culture et la mise en place d'enneigeurs supplémentaires.


Les caractéristiques du nouvel appareil

    Caractéristiques Administratives

    TSD-Télésiège à attache débrayable : VERDONS SUD
    Maître d’Ouvrage : SAP
    Maître d’Œuvre : DCSA
    Montage / Génie Civil : COMAG
    Exploitant : SAP
    Constructeur : POMAGALSKI
    Année de construction : 2011
    Montant de l’investissement : 5.800.000 €


    Caractéristiques d’Exploitation

    Saison d'exploitation : Hiver
    Capacité : 6 personne(s)
    Débit à la montée : 3000 (3600*) personnes/heure
    Vitesse d'exploitation : 5.5 m/s
    Tapis de Positionnement : Non (Oui*)


    Caractéristiques Géométriques

    Altitude Aval : 1829 m
    Altitude Amont : 2479 m
    Dénivelée : 650 m
    Longueur développée : 1808 m
    Pente Maxi : 82 %
    Pente Moyenne : 39 %
    Temps de Trajet : 5min28


    Caractéristiques Techniques

    Type de Gare : MULTIX
    Tension : Aval
    Type de Tension : Hydraulique
    Motrice : Amont
    Type de motorisation : Asynchrone
    Puissance Développée : 2 X 530 kW
    Sens de montée : Gauche
    Embarquement : Axe de la ligne
    Nb Pylônes : 16
    Largeur de la voie : 6.10 m
    Dispositif d’accouplement : LPA - M
    Type de sièges : LPA6 OCC
    Nb Sièges : 96 (115*)
    Espacement : 39.6 (33*) m


    Caractéristiques du Câble

    Fabricant du câble : FATZER
    Composition du câble : 6X31 WS
    Type de Câblage : Lang à droite
    Diamètre du câble : 50 mm
    Ame : Compacte
    Galvanisation : Oui

    * Chiffres/Valeurs à terme


    Vue globale du tracé du télésiège débrayable
    Image


Verdons Sud nouvelle formule : Objectif Plagne Express

Le nouveau tracé du télésiège présente un axe légèrement différent par rapport à l'ancien appareil. Si la gare amont se trouve au même endroit que l'ancien appareil, le départ se fait quand à lui légèrement plus en aval. En effet la plateforme de l'ancien télésiège était bien trop petite pour y accueillir une volumineuse gare de télésiège débrayable. Niveau desserte aucun changement n'est donc apporté par ce nouveau télésiège. Le changement radical vient dans un premier temps du temps de montée. Fini les treize longues minutes de montée quand tout allait pour le mieux. Désormais il faut moins de six minutes pour être propulsé au sommet des Verdons et gagner par conséquent les pentes permettant de rejoindre Plagne Centre. Un accès express qui va bénéficier avant tout aux clients partant de Champagny puisque le télésiège est directement accessible depuis le sommet de la télécabine qui part du village. Désormais les pentes de Plagne Centre sont à moins de vingt minutes du bas de Champagny. Les clients partant de ce point vont pouvoir désormais profiter plus rapidement des autres secteurs qu'offrent le domaine en rejoignant les installations majeures partant de Plagne Centre comme le télésiège Becoin, le funitel de la Grande Rochette ou le télésiège de la Bergerie.

L'autre changement radical vient du débit offert par le nouveau téléporté. Quasiment doublé par rapport à l'ancien appareil le nouveau télésiège est taillé pour affronter le flux important qu'il va devoir absorber. De cette façon, les retours sur la Plagne en fin de journée sont facilités et les clients résidant dans les environs de Plagne Centre peuvent profiter d'avantage du secteur de Champagny. Une façon également de fluidifier les flux pour les clients Paradiski venant des stations voisines des Arcs et de Peisey-Vallandry via le téléphérique Vanoise Express. Avec l'amélioration de cet axe fort du domaine skiable de la Plagne, cette clientèle va pouvoir profiter d'avantage du domaine et mieux le découvrir. La découverte du domaine pour ces clients était auparavant quelque peu plus délicate avec l'ancien appareil. Accessible directement depuis la Plagne par les appareils Col de Forcle, Blanchets, Roche de Mio, Grande Rochette et Verdons Nord, l'amélioration de l'axe des Verdons Sud est également un moyen pour la SAP de ne pas cantonner cet appareil à un simple rôle de liaison inter-secteur. Les belles pistes versant Champagny desservies par cet appareil performant reprennent de l'intérêt. Désormais les clients peuvent facilement enchainer les rotations sur cet appareil tout en profitant de belles descentes avec une vue imprenable sur le massif de la Vanoise ou le domaine de Courchevel. De quoi également redonner de l'intérêt au forfait village Champagny qui comprend cet appareil. Ce forfait limité autrefois pénalisé par la saturation récurrente de l'ancien appareil permet désormais de bénéficier d'un espace de ski moderne à moindre coûts pour toutes les clientèles puisque ce dernier donne accès à des pistes de niveau facile à très difficile.

Le télésiège des Verdons Sud dessert :

Sur le versant Champagny
- La piste bleue Bozelet qui rejoint le bas de cet appareil. Cette piste équipée d'enneigeurs permet également d'accéder à la fameuse piste rouge du Mont de la Guerre qui quand elle est ouverte offre une belle et longue descente jusqu'au village de Champagny.
- La piste rouge hara-kiri qui rejoint également le bas de cet appareil
- La piste noire Les Bosses. Cette piste est considérée comme Natur' car non entretenue. Elle débouche sur la piste hara-kiri. Pour l'anecdote l'ancien téléski des Verdons évoluait en partie sur le tracé de cette piste.

Sur le versant La Plagne
- La piste rouge Carina qui permet de rejoindre directement le front de neige de Plagne Centre au niveau du funitel de la Grande Rochette. Elle donne accès à plusieurs pistes bleues au niveau du télésiège du Colorado qui permettent également de rejoindre le front de neige de Plagne Centre à différents endroits.
- La piste bleue Les Verdons qui permet de rejoindre le front de neige de la Plagne au niveau de la gare aval du télésiège Becoin. Cette piste dessert la piste bleue Marie-Chantal qui permet de rejoindre la gare aval du télésiège des Verdons Nord et le front de neige au niveau du Funitel de la Grande Rochette
- La piste noire Mercédès qui débouche sur la piste bleue Les Verdons.

    Situation sur le plan des pistes
    Image


Ligne et Infrastructures du télésiège des Verdons Sud

La réalisation de cet appareil a été confiée au constructeur français Pomagalski. Le télésiège débrayable livré possède des gares Multix, gares issues d’un développement commun entre Poma et Leitner. Nous avons plus précisément un télésiège Multix XL. Cela veut dire que la gare aval bénéficie d’un embarquement haut-débit. Actuellement en débit provisoire à 3000 personnes par heure, l'appareil pourra être poussé jusqu'au débit définitif de 3600 personnes par heure. L'exploitant devra pour cela rajouter 19 sièges en plus des 96 déjà présents. L 'aire d'embarquement devra également être équipée d'un tapis de positionnement. Classiquement la tension est effectuée en gare aval alors que la motrice est en amont. A noter que ce télésiège bénéficie de deux moteurs électriques asynchrone permettant de fiabiliser l'exploitation et de proposer une marche dégradée en cas de soucis sur l'un des deux moteurs principaux.


  • La gare aval

La plateforme de la gare aval du télésiège est située au bord d'un petit vallon dans lequel coule le ruisseau de la Carellaz. Située à 1829 mètres d'altitude la gare arbore un sobre et discret schéma de couleur composé de blanc et noir. Avec ce choix, la gare se fait très discrète dans le paysage en hiver. On pourrait même regretter l'absence du petit liséré rouge qui est régulièrement employé sur les gares des téléportés de la station. La gare aval du télésiège assure la tension dynamique du câble à l'aide d'un vérin hydraulique.

    Vue en plongée de la gare
    Image

    Vue générale de la gare
    Image

    Vue de profil
    Image

    Vue rapprochée
    Image

    Gare aval et le bas de la piste hara-kiri
    Image

    Depuis la file d'attente
    Image


Comme dit plus haut cet appareil bénéficie d’un embarquement haut-débit. Le contour en gare aval est dit tronqué. La première courbe que va passer le siège est à petit rayon, ce qui permet de faire rapidement pivoter le siège à 90° hors de la zone d’évolution des clients.

    Le contour à petit rayon
    Image


Ensuite le siège va passer dans une deuxième courbe cette fois à grand rayon, ce qui a pour effet de présenter le siège sous un angle de 45° par rapport à l’axe de l'installation. Ceci permet aux passagers d’avoir plus de temps dans chaque phase de déplacements.

    Le contour dans son intégralité avec sur la gauche la partie avec un grand rayon
    Image

    La zone d'embarquement. Un tapis de positionnement pourra être installé lors du passage en débit définitif
    Image



  • La ligne

La ligne prend rapidement de la hauteur pour franchir le petit vallon et atteindre le second ouvrage de ligne placé sur le versant d'en face. Le second ouvrage de ligne accentue légèrement l'inclinaison afin que la ligne puisse passer un flanc de montagne. Au sommet de ce dernier se trouve le P3 qui permet de faire décroitre l'inclinaison de la ligne. L'inclinaison faiblie peu à peu pour devenir quasi constante à partir du P6. La ligne dans cette partie croise le tracé de plusieurs pistes avant d'aborder la monté finale. L'amorce de cette montée se fait à partir du P10. D'une longue portée la ligne franchit le bas du vallon où évolue la piste noire "les Bosses" et atteint les contreforts du Roc des Verdons. La ligne va aborder le passage d'une pente en dévers entre P12 et P13. Le treizième ouvrage de ligne donne la petite inclinaison supplémentaire qui va permettre à la ligne d'atteindre P14. D'une dernière portée, la ligne atteint les deux pylônes de crête qui vont mettre le câble dans le bon plan avant l'entrée en gare amont.

La ligne est composée au total de 16 ouvrages de ligne. Dans l’ordre de la montée, nous trouvons :

    P1 : 8C/8C
    P2 : 4SC/4SC
    P3 : 10S/8S
    P4 : 8S/6S
    P5 : 8S/6S
    P6 : 8S/6S
    P7 : 4SC/4SC
    P8 : 6S/4S
    P9 : 6S/4S
    P10 : 4SC/4SC
    P11 : 6S/4S
    P12 : 8S/6S
    P13 : 4SC/4SC
    P14 : 10S/6S
    P15 : 12S/10S
    P16 : 12S/12S


    Le début de ligne depuis la gare aval
    Image

    En avant sur la ligne
    Image

    Portée entre P1 et P2
    Image

    Le sommet de la Grande Rochette sur la droite
    Image

    P3
    Image

    Portée P3 - P4
    Image

    Sur la droite, la partie commune entre les pistes hara-kiri et Bozelet. Tout au fond sur ce même coté, on voit le mur de la piste Kamikaze
    Image

    P6 au pied de la piste Bozelet
    Image

    Passage au-dessus de cette piste
    Image

    P8
    Image

    Croisement avec la piste hara-kiri.
    Image

    On approche de la montée finale vers le sommet
    Image

    Passage au-dessus de la piste Les Bosses
    Image

    En approche du P11
    Image

    P12
    Image

    Portée entre P12 et P13
    Image

    P14, le sommet est proche
    Image

    Les derniers mètres de ligne
    Image

    Les deux derniers ouvrages de ligne avant l'arrivée en gare amont
    Image



  • La gare amont

La gare amont est située à 2479 mètres d’altitude au sommet des Verdons. A proximité, on trouve la gare amont du télésiège fixe des Verdons Nord ainsi qu'une table d'orientation. Cette dernière arbore le même schéma de couleur que la gare aval. La gare assure la mise en mouvement du câble en marche normale comme en marche de secours. Elle présente une légère inclinaison de 2° permettant de profiter de la gravité pour accélérer et ralentir les sièges sur une distance plus courte. C'est ici que l'on va trouver également le poste de conduite principal de l'installation. Un petit rail est également présent permettant de stocker en temps normal le véhicule de service.

    Vue globale de la gare
    Image

    Vue de profil où l'on remarque bien l'inclinaison de la gare
    Image

    D'autres vues de la gare
    Image

    Image

    La gare amont depuis l'entrée de la piste "Les Bosses"
    Image



Véhicules et Pinces

Les sièges installés sur Verdons Sud sont du type LPA 6 OCC comme sur le télésiège de la Bergerie installé en 2010. Ce sont des sièges à assises larges avec des dossiers hauts. Toutefois à contrario de Bergerie, sur Verdons Sud, ils ne sont pas surmontés d’un repose-tête.

    Siège en ligne
    Image

    Image

    Véhicule de service
    Image

    Pince LPA-M
    Image


Depuis les pistes

    Ligne depuis la table d'orientation au sommet des Verdons
    Image

    Ligne depuis le sommet du télésiège. On peut voir également une partie du village de Pralognan-la-Vanoise sur la droite de l'image
    Image

    Ligne vers l'amont depuis la piste Les Bosses
    Image

    Vers l'aval depuis cette même piste
    Image

    Vers l'amont depuis la jonction entre la piste Les Bosses et hara-kiri
    Image

    Ligne vue depuis la piste hara-kiri avec au fond le sommet de la télécabine de Champagny
    Image

    Ligne depuis la piste Bozelet avec le Roc du Sérac et le Roc des Blanchets au fond à gauche
    Image

    Bas de la ligne avec le sommet du Mont de la Guerre au fond
    Image


Verdons Sud : le nouvel atout charme de Champagny

Avec ce Verdons Sud cuvée 2011 qu'il est loin le temps de l'antique et diabolique téléski des Verdons Sud avec sa pente raide, ses virages piégeurs et sa queue interminable. Il est loin également le temps de la longue montée avec le télésiège fixe et des files d'attentes parfois dignes du défunt téléski. Avec ce nouvel appareil, la SAP nous propose désormais un appareil répondant aux derniers standards de confort et de performance. L'accès au secteur de Plagne Centre et aux pistes desservies se fait désormais rapidement avec un temps d'attente minimal. Une remise à neuf réussie de cet axe important qui redonne un nouveau souffle et un nouvel attrait pour ce secteur fort agréable du domaine skiable de la station au bonnet rouge.

    Image






Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09955 secondes. 38 requete(s).
97 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés