En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 1Bannière 29Bannière 9Bannière 34

 TSD6 du Belvédère

Font-Romeu - Pyrénées 2000

Poma

T2 ES
Description rapide :
Télésiège permettant d'accéder au domaine d'altitude depuis le front de neige de Pyrénées 2000 et remplaçant un TSD4.

Mise en service en : 2006

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Partie 1
Auteur de ce reportage : j'ib
Section écrite le 02/02/2013 et mise à jour le 28/06/2014
(Mise en cache le 30/06/2014)

Télésiège du Belvédère
Font-Romeu / Pyrénées 2000 (66)


Image


Bienvenue à Font-Romeu / Pyrénées 2000

La station de ski de Font-Romeu / Pyrénées 2000 est située en Cerdagne, dans les Pyrénées-Orientales, à proximité de la frontière franco-espagnole. Cet espace de ski est le plus grand du département et fait parti intégrante du rassemblement de stations nommé « Les Neiges Catalanes » regroupant Formiguères, Les Angles, La Quillane, Puyvalador, l'Espace Cambre-d'Aze, Err-Puigmal (en ce moment plus en exploitation), Porté-Puymorens ainsi que Font-Romeu et Pyrénées 2000.

A noter que Font-Romeu / Pyrénées 2000 ainsi que sa région sont considérés comme l'un des endroits les plus ensoleillés de France avec pas plus de 325 jours d'ensoleillement par an. C'est pour cela que l'on retrouve à Odeillo, situé un peu plus en contrebas de Font-Romeu, un four solaire captant l'énergie solaire construit en 1968 et appartenant au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique).

Le four solaire d'Odeillo
Image

Le domaine skiable est implanté sur le sommet de Gallinéra (2127 mètres d'altitude) ainsi que sur le Roc de la Calme (2213 mètres d'altitude). En haut de ces dernières montagnes, on peut apercevoir toute la chaîne du Carlit composé des étangs éponymes, du lac des Bouillouses (site très réputée été comme hiver) ainsi que du plus haut sommet des Pyrénées-Orientales, le Pic Carlit culminant à 2921 mètres d'altitude. De plus, il est possible d'observer toute la Cerdagne avec les stations de l'Espace Cambre-d'Aze et d'Err-Puigmal ainsi que l'Espagne avec la Sierra del Cadi (2660 mètres d'altitude) et les stations de ski de La Molina et de Masella.

L'accès aux pistes peut s'effectuer depuis quatre endroits : le village de Font-Romeu via la télécabine des Airelles, le front de neige des Airelles, celui de la Calme ou encore celui de Bolquère - Pyrénées 2000. Le ski se pratique entre 1777 (front de neige de Pyrénées 2000) et 2213 mètres d'altitude (sommet du télésiège du Roc de la Calme). Le domaine est divisé en quatre secteurs : la Calme, les Airelles, le secteur Nord des Aveillans, et Pyrénées 2000. Ces derniers sont composés de 20 remontées mécaniques (1 télécabine, 8 télésièges dont 4 débrayables, 11 téléskis) et desservent un total de 43 pistes (9 pistes noires, 9 pistes rouges, 10 pistes bleues, 15 pistes vertes) représentant 43 kilomètres. Enfin le centre de ski de Font-Romeu / Pyrénées 2000 est la station possédant le plus grand parc d'enneigement artificiel de France par rapport au nombre de pistes. En effet, on retrouve environs 500 canons à neige disposés sur 85 % du domaine.

La piste noire de la « Record », mythique piste du domaine skiable situé sur le secteur Nord
Image

L'aménagement du secteur de Pyrénées 2000

Les débuts du ski à Pyrénées 2000 ont commencé en 1969 avec la construction par Pomagalski du premier télésiège fixe biplace du Belvédère. Ce dernier était classique pour l'époque, et disposait de sièges « carrés » ainsi que de pylônes non équipés de potences, comme la première version du télésiège de l'Estagnol sur la station de Porté-Puymorens. Quelques années plus tard en 1972, le téléski de Serrat de l'Ours a fait son apparition sur le front de neige dans le but de desservir un nouvel espace de ski propre. Un an plus tard le pied des pistes de Pyrénées 2000 s'est vu se faire équipé d'une nouvelle installation : le téléski du Baby. Il s'agissait de la première remontée du secteur desservant un espace débutants.

Le front de neige de Pyrénées 2000 avec le téléski de Serrat de l'Ours à gauche ainsi que la première version du télésiège du Belvédère à droite
Image

A la fin des années 1970, Pomagalski s'est occupé du remplacement du premier télésiège du Belvédère par une autre installation fixe biplace, composée d'une gare motrice Delta, de pylônes avec potences, et de sièges Gouttes d'eau. L'essor du ski alpin dans cette station a de plus mené l'exploitant à doubler le téléski de Serrat de l'Ours par l'actuel téléski de la Soulane en 1981. Six ans plus tard nous assistons à l'extension du domaine skiable avec les constructions du téléski des Colchiques et du télésiège de Pyrénées 2000 – Nord permettant à eux deux de former une chaîne desservant du ski propre sur des pistes magnifiques de tous niveaux.
Alors jusque là non relié commercialement, Font-Romeu et Pyrénées 2000 le sont désormais avec la mise en place du téléski fixe en 1987 de la Liaison situé au sommet du col del Pam et permettant donc la liaison entre les deux stations. En 1997 arrive le second télésiège débrayable du domaine skiable qui est venu remplacer le vieillissant télésiège fixe du Belvédère. Ce dernier permettait donc un retour plus facile et plus rapide sur Font-Romeu depuis le front de neige de Pyrénées 2000.
Après plus de dix ans sans investissements, Altiservice remet complètement à neuf ce centre de ski avec au programme trois nouvelles constructions sur le secteur de Pyrénées 2000. En effet, le téléski fixe de la Liaison s'est vu se faire détruire et remplacé par un téléski débrayable flambant neuf. En ce qui concerne le télésiège fixe de Pyrénées 2000 – Nord, il a lui aussi était démonté pour être remplacé par un appareil sur un tracé identique. Néanmoins, sa capacité a été améliorée avec la mise en place de sièges 4 places pour des performances supérieures. Enfin, le plus gros investissement sur ce secteur à cette date fut la construction du télésiège débrayable six places du Belvédère en remplacement de l'ancien quatre places débrayable. Ce dernier a quant a lui eu une seconde vie en allant rejoindre l'emplacement de l'ancien télésiège des Aveillans, sur le même domaine skiable.

Au temps des télésièges fixes

Comme déjà dit ci-dessus, l'aménagement du secteur de Pyrénées 2000 a commencé en 1969 avec la construction du premier télésiège fixe biplace du Belvédère. Ce télésiège permettait donc d'accéder au col del Pam et de rejoindre ensuite les différentes pistes du domaine skiable. A noter aussi comme certains de ses prédécesseurs que la gare amont n'était pas située au sommet du col mais un peu au dessus pour pouvoir permettre l'accès par gravité.
On retrouvait en aval une gare classique pour l'époque et qui était situé à quelques mètres du restaurant des Vikings. La ligne, quasiment identique à celle d'aujourd'hui, possédait une gare intermédiaire au niveau des gares amont du téléski de Serrat de l'Ours. En effet ce téléporté permettait de desservir la mythique piste de la Gentiane par le biais de cet intermédiaire jusqu'à l'arrivée de ce dernier téléski en 1972. Les pylônes étaient assez atypiques puisqu'ils ne possédaient pas de potences, et les sièges étaient de type « carrés ».

La gare aval de ce télésiège avec le début de la ligne
Image

Cette histoire se terminera durant la fin des années 1970 par sa destruction. Il fut ensuite remplacé par un autre télésiège fixe biplace Pomagalski. Par ailleurs, ce dernier avait des technologies bien plus avancées que sur l'ancien appareil. On retrouvait en aval une gare de type Delta provenant de chez Poma, la ligne avait été équipée de pylônes avec potences, et la gare intermédiaire avait disparu puisque le téléski de Serrat de l'Ours, desservant la piste rouge de la Gentiane et de la Ski-Bob, a été construit entre temps. En ce qui concerne la gare amont, cette dernière était toujours placée au dessus du col del Pam. Enfin, les sièges étaient des classiques Gouttes d'eaux.

La gare aval
Image

La gare aval avec la piste rouge de la « Gentiane »
Image

Le début de la ligne
Image

Le Belvédère passe au débrayable

C'est en 1997 que ce dernier télésiège fixe fut démonté au détriment d'un télésiège débrayable quatre places flambant neuf. Il a été construit par le manufacturier isérois Poma.
Ce téléporté débrayable empruntait exactement le même tracé que l'ancien télésiège et les gares étaient situées aux mêmes endroits.

La situation de l'ancien télésiège débrayable quatre places
Image

L'installation permettait donc d'accéder au domaine d'altitude depuis le front de neige de Pyrénées 2000 et de rejoindre par la suite les différents secteurs du domaine skiable : le secteur Nord, les Airelles, ou encore revenir sur la gare aval de cet appareil. Le Belvédère version débrayable a beaucoup apporté avec une augmentation considérable du débit horaire (1600 personnes par heure), de la vitesse d'exploitation (5 mètres par seconde) ce qui a entraîné une baisse du temps de montée (5 minutes 52 secondes), ainsi qu'un meilleur confort. Malgré tous ces avantages ceci n'a pas suffit pour acheminer rapidement tous les skieurs vers le col del Pam. C'est pour cela qu'Altiservice l'a remplacé en 2006 lors d'une énorme rénovation du domaine skiable par un nouveau télésiège débrayable six places tout neuf et plus performant.

Techniquement, on retrouvait en aval une gare de type OmegaT de couleur blanche. La ligne était aussi longue que celle de l'ancien télésiège. La gare amont était la même que l'infrastructure aval et était située au dessus du col del Pam.
Cette remontée disposait de sièges de type Doudouk4 de première génération.

La gare aval
Image

Le début de la ligne vue depuis la piste rouge de la « Gentiane »
Image

On notera que ce télésiège a en ce moment une seconde vie sur le même domaine skiable. En effet, le feu téléporté débrayable du Belvédère a été déplacé à la place de l'ancien télésiège fixe quatre places des Aveillans, situé sur le secteur Nord de la station. De ce fait, tout ce secteur est desservi par une remontée performante qui a de plus eu l'occasion de voir son débit horaire augmenté d'environs 500 personnes grâce à l'ajout d'une dizaine de sièges.

Le télésiège du Belvédère dans son nouvel emplacement
Image

Belvédère : L’accès au domaine d'altitude

Le télésiège du Belvédère est situé sur le front de neige de Pyrénées 2000 à proximité des téléskis des Colchiques, de Serrat de l'Ours, de la Soulane et du Baby. Il a été construit en 2006 par Poma.
A noter que cette remontée lors de sa construction a été agrandie par rapport à la dernière installation pour permettre un accès plus facile aux différents appareils du col del Pam. De plus certains matériaux de l'ancien Belvédère ont été réutilisés sur ce nouveau télésiège comme des potences ou des fûts.

Cette installation est l'une des cinq portes d'entrées du domaine skiable. Elle permet d'accéder au domaine d'altitude depuis le pied des pistes de Pyrénées 2000 et de rejoindre par la suite les secteurs des Airelles via le télésiège du Col del Pam ou le téléski de la Levant, le secteur Nord via la piste bleue du Belvédère bas ou encore de rejoindre la gare aval de cet appareil via la piste bleue du Primevère.

Plus récemment, le télésiège a subi une petite modification. En effet le pylône numéro deux a été inclinée et le débit a été augmenté de 2180 personnes par heure à 3000 grâce à l'ajout de 21 sièges Doudouk6. En effet le débit horaire proposé à l'origine était trop insuffisant pour son rôle important au sein du domaine skiable.

Côté ski, le télésiège du Belvédère dessert deux pistes :

  • La piste bleue Primevère : Elle permet de revenir sur le front de neige de Pyrénées 2000.
  • La piste bleue Belvédère bas : Elle permet de faire basculer sur le secteur Nord (les Aveillans) de la station.

On notera que ces deux pistes sont équipées d'un dispositif d'enneigement artificiel, ce qui garanti une ouverture jusque tard dans la saison.

Caractéristiques

Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : BELVEDERE
Exploitant : Altiservice
Constructeur : Poma
Année de construction : 2006

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit : 2180 (3000*) p/h
Vitesse d'exploitation : 5 (5,5*) m/s
Temps de trajet : 6 min 11 sec

Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1777 mètres
Altitude amont : 2001 mètres
Dénivelée : 224 mètres
Longueur développée : 2040 mètres
Pente maximale : 58 %
Pente moyenne : 11 %

Caractéristiques Techniques

Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Nombre de pylônes : 19
Nombre de sièges : 76 (97*)
Sens de montée : Droite
Type de gares : Satellit
Type de tension : Hydraulique
Type de sièges : Doudouk6
Type de pinces : OmegaTL

*Chiffres en débit définitif

Ligne et infrastructures du télésiège du Belvédère

Gare aval :

La gare aval est la station tension de l'installation. Elle est située à 1777 mètres d'altitude à proximité des gares aval des téléskis des Colchiques, de Serrat de l'Ours, de la Soulane et du Baby ainsi que du restaurant des Vikings.
On retrouve une infrastructure de type Satellit provenant de chez Poma et couverte de bois ainsi que de tôle. La tension est effectuée par un vérin hydraulique.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

C'est parti !
Image

La ligne :

La ligne est longue de 2040 mètres et se compose de 19 pylônes.

Caractéristiques de la ligne :


  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 6S/6S
  • P7 : 8S/8S
  • P8 : 12S/12S
  • P9 : 6S/6S
  • P10 : 4SC/4SC
  • P11 : 6S/6S
  • P12 : 4SC/4SC
  • P13 : 6S/6S
  • P14 : 6S/6S
  • P15 : 8S/8S
  • P16 : 6S/6S
  • P17 : 8S/8S
  • P18 : 8S/8S
  • P19 : 8C/8C

P1
Image

P2
Image

P3
Image

P4
Image

P5
Image

P6
Image

P7
Image

P8
Image

P9
Image

P10
Image

Détail de la tête de pylône support/compression
Image

P11
Image

P12
Image

Détail de la tête de pylône support/compression
Image

P13
Image

P14
Image

P15
Image

P16
Image

P17
Image

P18 avec la chaîne du Carlit en arrière plan
Image

P19
Image

Gare amont :

La gare amont est la station motrice de l'installation. Elle est située au sommet du col del Pam à 2001 mètres d'altitude à proximité des gares aval du télésiège éponyme ainsi que des téléskis de la Liaison et de la Levant.
On retrouve une infrastructure identique à celle située en aval.

Arrivée en gare
Image

Image

Autres vues de la gare
Image

Image

Image

Image

Image

Sièges et pinces

Le télésiège du Belvédère est équipé de 97 sièges de type Doudouk6 et pouvant accueillir jusqu'à 6 personnes par siège.

Image

Les sièges sont raccordés au câble grâce à des pinces de type OmegaTL. Elles sont considérées comme auto-dégivrantes puisque le simple de fait de comprimer les ressorts suffit à détruire le givre.
L'embrayage et le débrayage sur le câble s'effectue grâce à deux ressorts s'actionnant en entrée et sortie de gare au passage d'une came.

Image

Un télésiège très fréquenté

Le télésiège du Belvédère remplit donc parfaitement son rôle de permettre l'accès au domaine d'altitude depuis le front de neige de Pyrénées 2000. Il remplace à merveille les deux anciens télésièges fixes et encore plus son prédécesseur qui a trouvé une seconde vie aux Aveillans.
Le temps de montée, la vitesse, le débit et le confort sont au rendez-vous. C'est donc ici une remontée qui a encore de belles journées devant elle !

Image

J'ib, Février 2013

Photos : J'ib
Texte, bannière et mise en page : J'ib
Date des photos : 6 Février 2011, 28 Mars 2012, 12 Décembre 2012 & 13 Février 2013

Partie 2
Auteur de ce reportage : Tourist66
Section écrite le 03/01/2007 et mise à jour le 22/02/2013
(Mise en cache le 30/06/2014)

Je vous présente un reportage sur le

Image

Cette remontée est située sur le domaine de Font Romeu/Pyrénées 2000 qui se situe dans les Pyrénées Orientales (66) disposant de 9 téléportés ainsi que de 11 TKD. Le TSD6 du Belvédère est le second télésiège 6 places de la station, il est situé au second point de départ majeur du domaine, soit Pyrénées 2000. Ces caractéristiques sont similaires à celui des Airelles.
La remontée est signée Poma elle est dotée de gare Satellit avec couverture mi bois mi acier, la motrice est en amont et la tension du câble est assurée en aval par des vérins hydrauliques.
La ligne est sans surprise majeure on décompte deux pylônes de compression et deux support/compression, le reste étant des supports.
Cette remontée est le téléporté le plus long de la station, il assure le retour sur Font Romeu tout en desservant une longue piste bleue qui est pourvue d'enneigeurs.


Petit récapitulatif de la succession des téléportés du Belvédère:

La première remontée sur ce tracé était un TSF2 Poma avec gare aval Delta motrice tension, et avait la particularité de posséder une gare intermédiaire en milieu de ligne (Au niveau des TKD Serrat et Soulane). En 1997 ce TSF2 n'assurait plus le débit demandé, il a donc était remplacé par un TSD4 Poma avec gare OmégaT qui a poussé le débit de 900pers/h à 2400.
Enfin suite à une remodélation importante de la station, ce TSD4 a été non supprimé mais déplacé en lieu et place du TSF4 des Aveillans (TSD4 des Aveillans) sur le versant Nord, pour laisser place à l'actuelle remontée mécanique qui assure désormais un débit de 3000 pers/h. Le TSD6 a été rallongé de 250 mètres par rapport au TSD4 et au TSF2.


Une photo du TSF2:
Image


Les caractéristiques techniques de la remontée:

Télésiège à attache débrayable: BELVEDERE
Constructeur : Poma
Année de construction : 2006
Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personne(s)
Altitude gare aval: 1775 m
Altitude gare amont: 2007 m
Dénivelée : 232 m
Longueur développée : 2040 m
Pente moyenne: 11%
Pente maxi: 58%
Débit : 3000 personnes/heure (à terme)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Nombres de véhicules en ligne: 76 Doudouk6 (en débit provisoire)
Nombres de pylones: 19

La plan des pistes en rouge le tracé de l'actuel TSD6, le point bleu l'ancienne gare intermédiaire du TSF2, le point jaune l'ancienne gare amont du TSD4 et du TSF2 et enfin en bleu l'actuelle place de l'ex TSD4 du belvédère
Image

La gare aval type Satellit (retour tension):
Image

Image

Image

Le P1 12C et le P2 8S:
Image

Image

Image

Le P3 6S:
Image

Le P4 6S:
Image

Le P5 6S:
Image

Image

Le P6 6S:
Image

Le bas de ligne:
Image

Image

Le haut de la ligne:
Image

Le P7 8S:
Image

Le P8 12S: (lieu de l'ancienne gare intermédiaire du TSF2)
Image

Le P9 6S:
Image

La suite de ligne:
Image

Image

Le P10 4S/C:
Image

Le P11 6S:
Image

Le P12 4S/C:
Image

Image

Le P13 6S:
Image

Le P14 8S:
Image

Le P15 6S:
Image

Image

Le P16 6S:
Image

A cet endroit se situait la gare amont du TSF2 puis du TSD4:
Image

Le P17 8S:
Image

Image

Le P18 8S:
Image

Image

Image

Le P19 8C et la gare aval (motrice fixe):
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

La pince Oméga T sur un balancier support:
Image

Le siège Doudouk6 (76 sièges en ligne sur cette remontée)
Image

Partie 3
Auteur de ce reportage :
Section écrite le 01/01/1970
(Mise en cache le 30/06/2014)



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11156 secondes. 35 requete(s).
98 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés