En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 26Bannière 7Bannière 3Bannière 28

 TSD6 du Bijolin

Montchavin - Les Coches (Paradiski)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Télésiège Débrayable construit en 2004 en remplacement du télésiège fixe triplace du Bijolin à Montchavin-Les Côches. Le seul télésiège débrayable de la Plagne avec des gares Satellit.

Mise en service en : 2004

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 20/04/2009 et mise à jour le 20/04/2009
(Mise en cache le 13/10/2013)

Image


Le domaine de Montchavin – Les Côches est situé en Tarentaise. Ce domaine est relié au domaine de la Plagne. Cet ensemble forme un seul et unique domaine skiable compris entre 1250 et 3250 mètres d’altitude. Le domaine skiable de la Plagne offre au total 225 kilomètres de pistes balisées de tout niveau. Depuis 2003 le domaine skiable de la Plagne est relié à celui des Arcs/Peisey Vallandry formant ainsi le domaine relié Paradiski. Construit en 2004 le Télésiège Débrayable six places du Bijolin vient remplacer un Télésiège fixe triplace.

Montchavin est un petit village qui vivait essentiellement de l’agriculture. Dans le début des années 1970, le village de Montchavin doit faire face à l’exode de sa population à cause du ralentissement de l’activité agricole et industrielle. Afin de redynamiser le village, il fut demandé à la SAP par les élus, de venir implanter des remontées mécaniques sur les pentes du village. En 1972 le premier quota de lit demandé par la SAP est atteint. Montchavin se vit doté dès lors, de trois appareils : le Télésiège de Montchavin, un téléski débutant et le premier téléski des Pierres Blanches. Ce dernier part non loin du sommet du Télésiège de Montchavin et permet de rejoindre le lieu-dit des Pierres Blanches situé en contrebas du Dos Rond. L’année suivante, les 1500 lits demandés par la SAP pour relier Montchavin au reste du domaine de la Plagne sont atteints. Le domaine de Montchavin sera relié par l’Arpette grâce à la réalisation du Téléski du Dos Rond et du Téléski de la Salla. Les Côches, endroit situées au dessus de Montchavin commenceront à être aménagées en 1977 avec la réalisation de la Télécabine du même nom. La SAP va entreprendre la réalisation d’une deuxième chaine d’accès en téléportés pour rejoindre les appareils de liaison avec la Plagne. Celle çi commencera en 1981 avec la réalisation du Télésiège fixe de Plan Bois et sera achevée l’année suivante avec la réalisation du Télésiège fixe du Bijolin. Cet appareil était également accessible depuis le Téléski du Grand Sauget construit en 1977 et qui permettait de rejoindre avant Bijolin les Téléskis des Pierres Blanches

L’appareil monté en 1982 était un télésiège fixe triplace du constructeur Pomagalski. Il partait environ 50 mètres plus bas que le sommet du Télésiège de Plan Bois sur un tracé plus à gauche par rapport à celui de Plan Bois. Au terme de ses 1565 mètres de long on rejoignait le sommet du Téléski du Plan Leschaux. De ce sommet les clients devaient reprendre le Télésiège du Carroley ou le Téléski du Dos Rond afin de rejoindre les remontées qui accédaient au point de la liaison avec la Plagne. Cet accès a été en partie amélioré avec la réalisation en 1986 du Télésiège Fixe Crozats permettant en une seule remontée de rejoindre la Plagne. Débitant 1200 personnes par heure cet appareil arrivait à bien absorber le flux de skieurs arrivant des Côches par Plan Bois ou Grand Sauget. Toutefois en 1991, la télécabine du Lac Noir qui part des Côches est mise en service. Bijolin est directement accessible depuis cette télécabine qui arrive non loin du Télésiège de Plan Bois. Un soucis se profile, la télécabine possède un débit théorique supérieur que celui de Bijolin rendant ainsi possible la présence de fortes queues surtout en périodes de fortes affluences. Ceci a été réglé en partie en 1994 avec la réalisation du TSD6 des Pierres Blanches. Bijolin est donc resté en place encore de longues années. Toutefois avec l’augmentation de la fréquentation consécutive aux agrandissements des différentes stations de la Plagne, la SAP se devait de remplacer cet appareil par une installation plus performante et offrant un temps de trajet beaucoup plus raisonnable.

Voici les caractéristiques techniques de cet ancien appareil :

TSF-Télésiège à attache fixe : BIJOLIN

Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1982
Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 3 personne(s)
Altitude Aval : 1827 m
Dénivelée : 466 m
Longueur développée : 1565 m
Temps de trajet : 11min20
Pente Maxi : 65 %
Débit à la montée : 1200 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2.3 m/s
Nb Sièges : 152

Cette modernisation fut entamée en 2004. Durant cet été, la SAP a décidé de remplacer le télésiège fixe du Bijolin par un télésiège débrayable six places. Le télésiège débrayable reprend exactement le même tracé que l’ancien appareil. De nos jours ont rejoint cet appareil directement par le point de liaison de l’Arpette depuis la Plagne. Depuis les Côches, on accède à cet appareil par la Télécabine du Lac Noir ou le Télésiège Débrayable de Plan Bois. Une fois arrivé au sommet l’accès au point de liaison a été simplifié. En effet cette même année, fut implanté le Télésiège Fixe de la Salla qui assure un accès direct à la Plagne et qui est directement accessible depuis le sommet de Bijolin. Le fait qu’il permette un accès direct au Télésiège de la Salla est un atout non négligeable pour cet appareil qui le rend bien plus pratique que le Télésiège débrayable des Pierres Blanches. On peut également rejoindre la Plagne via le Télésiège Crozats qui est lui aussi directement accessible depuis le sommet de cet appareil. Bijolin offre également un accès rapide aux Télésièges des Bauches et Carroley qui font également partie du secteur de Montchavin.
Bijolin de part sa position donne accès à une bonne partie des pistes situées sur le secteur de Montchavinn. Il permet de rejoindre toutes les pistes situées dans la forêt de Montchavin ainsi que les pistes situées le long du Carroley et des Bauches. Les pistes desservies donneront satisfaction à toutes les clientèles car allant d’un niveau facile à très difficile. A cela s’ajoute que le cadre est donc très agréable puisque la plupart des pistes situées en forêt. On a également une très belle vue sut le Mont Blanc ainsi que sur le domaine voisin de Peisey-Vallandry sur ce secteur.

Au sommet de cet appareil trois pistes bleues sont accessibles :

- La piste bleue Bijolin qui redescend au bas du Télésiège débrayable du même nom. Elle donne accès à une variante noire appelé Murs. Elle permet également de rejoindre la Piste Plan Bois. Elle donne accès également à la piste Pierres Blanches qui permet de prendre la direction de Montchavin et du Vanoise Express.
- La piste bleue Dos Rond qui emmène au bas des appareils Dos Rond et Plan Leschaux. Au terme de son tracé on peut continujer à redescendre via la les pistes Bijolin ou Pierres Blanches.
- La piste bleue le Carroley qui permet de redescendre au bas du Télés_ge du même nom en desservant au passage le Télésiège de la Salla et le Télésiège Crozats


La SAP a donc opté pour l’installation d’un télésiège débrayable 6 places. Pomagalski ayant remporté l’appel d’offre, le constructeur a fourni un appareil 6 places avec les gares commercialisées à l’époque à savoir la gare SATELLIT. C'est le seul télésiège débrayable six places de la Plagne à avoir bénéficié de ces gares. De part son rôle sur le domaine skiable, Bijolin a tout de suite été doté d’un débit important. Avec un siège toutes les 7.2 secondes, il offre un débit théorique de 3000 personnes par heure. Le temps de montée a été ramené à un peu plus de 5 minutes grâce à la vitesse d’exploitation qui atteint les 5 mètres par seconde. Ceci représente donc une avancée considérable par rapport à l’ancien télésiège fixe. D’un point de vue technique cet appareil possède une configuration tout à fait ordinaire pour ce type de remontées mécaniques. La tension du câble de l’installation est effectuée en gare aval alors que les chaines cinématiques assurant les différentes marches de l’appareil sont positionnées en gare amont. Les deux gares ont une couverture en tôles de couleur blanche et noire. Même si une couverture bois aurait sans dout été plus jolie, ce schéma de couleur passe plutôt bien dans le paysage.


Situation sur le plan des pistes
Image

Les Caractéristiques techniques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : BIJOLIN
Constructeur : POMAGALSKI
Exploitant : SAP
Maître d’Œuvre : DCSA
Maître d’Ouvrage : SAP
Année de construction : 2004

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personne(s)
Débit à la montée : 3000 personnes/heure (100%)
Débit à la descente : 1000 personnes/heure (33%)
Temps de Trajet : 5min11
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Tapis de Positionnement : Non

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1827 m
Altitude Amont : 2289 m
Dénivelée : 462 m
Longueur développée : 1555 m
Pente Maxi : 77 %
Pente Moyenne : 32 %


Caractéristiques Techniques

Type de Gare: SATELLIT/ Couverture Tôles
Tension : Aval
Motrice : Amont
Puissance Développée : 613 KW
Type de motorisation : Courant Continu
Sens de montée : Droite
Embarquement : Sens de la ligne
Nb Pylônes : 14
Espacement : 30 m
Nb Sièges : 90
Dispositif d’accouplement : Pince Omega T

Caractéristiques du Câble

Diamètre du câble : 45 mm
Type de Câble : Lang à droite
Ame : Compacte
Fabricant du Câble : Trefileurope


Les photos de l’installation

La Gare Aval

La gare aval est située à 1827 mètres d’altitude. Elle est pratiquement survolée par le tracé de la télécabine du Lac Noir qui passe non loin de là. La tension du câble est effectuée ici par un unique vérin hydraulique central. La zone de la gare aval offrant assez de place, l’embarquement se fait dans l’axe de la ligne. La gare possède un pylône suspendu composé de deux balanciers de huit galets en compression

Vues sur la gare aval :
Image

Image

Image

Image

Image

Image

L’embarquement :
Image


La Ligne

La ligne monte rapidement pour gravir les premières pentes. Dès le début la montée est assez soutenue. Elle s’accentue au niveau du P4. A partir de ce moment, la ligne va aborder une partie raide ponctuée de grandes portées à cause d’un terrain en dévers. C’est dans cette partie que l’on va trouver la pente maximale atteinte par cet appareil. Cette partie difficile s’achève au niveau du P7. A partir du P8 on entame une partie beaucoup plus facile et qui est faiblement montante. La ligne va croiser ensuite le tracé du Télésiège du Dos Rond peu après le P12 avant de terminer son parcours sans encombre.

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P0 : 8C/8C
P1 : 6S/6S
P2 : 4SC/4SC
P3 : 6S/6S
P4 : 4SC/4SC
P5 : 8S/6S
P6 : 8S/6S
P7 : 8S/8S
P8 : 12S/12S
P9 : 6S/4S
P10 : 4SC/4SC
P11 : 8S/6S
P12 : 8S/6S
P13 : 8S/6S
P14 : 4S/4S


La ligne depuis le bas :
Image

En avant sur la ligne :
Image

Sortie de gare :
Image

Le P2 et juste derrière le bas de la piste Bijolin :
Image

On poursuit :
Image

On croise de nouveau la piste Bijolin :
Image

En se retournant vue sur les arrivées des appareils Plan Bois et Lac Noir
Image

La partie en dévers :
Image

Dans la plus grande portée du tracé :
Image

Le tracé commence à se raplatir :
Image

Le sommet du Dos Rond sur la droit :
Image

Entame de la partie faiblement montante de ce tracé :
Image

Le Télésiège Dos Rond au loin :
Image

La piste Dos Rond :
Image

Croisement avec le tracé du Télésiège Dos Rond :
Image

Le départ de la piste Bijolin derrière le P13:
Image

Dernier pylône et arrivée en gare amont :
Image


La Gare Amont

La gare amont est située à 2289 mètres d’altitude en contrebas du sommet du Dos Rond. Elle est situé non loin du sommet du Téléski Plan Leschaux. C’est à cet endroit que se trouve la chaine cinématique assurant la marche normale de l’installation. Elle est composée d’un moteur courant continu qui entraine la poulie motrice par l’intermédiaire d’un réducteur. La marche de secours est assurée par un moteur thermique qui entraine la poulie motrice via une seconde entrée sur le réducteur. Un petit rail de service est également présent.


Vues sur la gare amont :
Image

Image

Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Pince Omega T:
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support :
Image

Passage de la pince dans un balancier de type support-compression :
Image

Siège six places Pomagalski :
Image


Diverses photos

Ligne avec le Mont Blanc en arrière plan :
Image

Ligne depuis la piste Bijolin :
Image

Croisement avec le Télésiège Dos Rond depuis la piste Bijolin :
Image

Ligne depuis la piste Dos Rond :
Image

Ligne avec le Beaufortain en arrière plan :
Image

Passage au dessus de la piste Bijolin :
Image

Le bas de la ligne depuis la piste Bijolin :
Image

Bas de la ligne :
Image


Pour conclure ce télésiège remplace parfaitement l’ancien télésiège fixe. Performance et rapidité son au rendez vous pour l’appareil qui donne le plus facilement accès aux appareils permettant de rejoindre la Plagne depuis le secteur du Montchavin. On pourra simplement regretter l’absence d’un couverture bois sur les gares de cet appareil et qui aurait sans doute plus coller avec l’aspect nature qu’offre cette partie du domaine skiable de la Plagne.

Ainsi se termine ce reportage.
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09293 secondes. 36 requete(s).
74 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés