En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 9Bannière 22Bannière 11Bannière 15

 TSD6 du Plan de l'Eau

Val Thorens (Les Trois Vallées)

Poma

T3 ES
Description rapide :
Nouveauté 2014 du domaine skiable de Val Thorens, remplaçant un télésiège fixe quatre places sur un tracé différent et visant à attirer plus de monde sur ce secteur. A noter également qu'il permet le retour sur la station depuis le hors-piste du Lac du Lou, débutant soit à la Cime Caron ou soit à la Pointe de la Masse.

Mise en service en : 2014
Video Ce reportage possède 1 video

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : j'ib
Section écrite le 22/06/2015 et mise à jour le 24/06/2015
(Mise en cache le 24/06/2015)

Télésiège du Plan de l'Eau
Val Thorens (73)


Image


Bienvenue à Val Thorens

La station de ski de Val Thorens est située dans le département de la Savoie dans la vallée de la Tarentaise. Elle est placée à 2300 mètres d'altitude et est la station la plus haute d'Europe. Val Thorens a la réputation de recevoir tous les ans, un enneigement exceptionnel. La station ouvre habituellement de mi-Novembre à début Mai.

La station de Val Thorens fut créée en 1972. Le début de l'aménagement a commencé un an plus tôt par la commune de Saint Martin de Belleville, se concentre sur le bas de la future station, sur le secteur de Péclet avec la réalisation de la Télécabine de Péclet et le versant sud avec la réalisation du Télésiège Mont de Péclet. Après ces aménagements, le secteur de la Moraine et du Fond en seront équipé. Par la suite, le glacier de Chavière sera aménagé. Dans les débuts des années 1980 la SETAM, société crée en 1972, commence à équiper le secteur du virage de Caron avec la réalisation d'une Télécabine en deux tronçons et la construction en 1982 du plus gros téléphérique du monde pour cette date. Ce sera durant l'été 1984 que sera construit le premier télésiège de la Moutière. Réalisé par le constructeur français Skirail, cet appareil est avec le Télésiège des 3 Vallées 1 construit la même année, le premier télésiège fixe quadriplace de la station. Cet appareil partait en contrebas des télécabines de Caron-Cairn et permettait de revenir sur Val Thorens sans avoir à déchausser pour prendre une télécabine. Il permettait également de rejoindre directement les téléskis du Plateau. Cet appareil avait la particularité d'avoir un pylône commun avec la télécabine de Caron.

Le domaine skiable actuel de Val Thorens est relié à Orelle. Cet ensemble regroupe 29 remontées mécaniques qui sont, dans la majorité récentes, et performantes. Ils possèdent le premier appareil à être équiper d'un dispositif de double embarquement (DLS), le premier funitel du monde et le premier funitel BMF du monde à avoir été construit. Ces remontées mécaniques desservent un total de 150 kilomètres de pistes pour 70 pistes qui partent de 1500 mètres d'altitude jusqu'au sommet des 3 Vallées à 3230 mètres d'altitude sur le versant d'Orelle.

De plus, la station dispose de la plus longue piste de luge de France. Le départ est au sommet du funitel de Péclet et l'arrivée à Val Thorens pour un dénivelé de presque 700 mètres ! Elle possède aussi un snow-park de 70 000 m² avec boarder-cross, air bag, half pipes, tables, handrails … A découvrir aux téléskis du Plateau.

    La station de Val Thorens
    Image


Le télésiège fixe quatre places du Plan de l'Eau

Après la construction du télésiège de Boismint en 1987, l'équipement en remontées mécaniques et en pistes du contrebas de ce dernier appareil se révélait intéressant et était jusqu'alors vierge. L'exploitant du domaine skiable décida donc de faire construire en 1988 par Montaz-Mautino le télésiège fixe quatre places du Plan de l'Eau en accord avec la mairie de Saint-Martin-de-Belleville. Cette installation fut également mise en service pour faciliter le retour sur le village de Val Thorens depuis le hors piste du Lac du Lou, en provenance de la Cime Caron ou de la Pointe de la Masse. La gare aval de ce dernier n'a malheureusement pas pu être positionné au niveau de la sortie de cet itinéraire mais quelques centaines de mètres au dessus, aidant tout de même les skieurs à remonter sur la station. Le Plan de l'Eau était à vocation de skieurs confirmés,et il était suffisant d'installer un téléporté fixe à faible débit (1400 personnes par heure).

La gare aval de cet appareil était située quelques centaines de mètres au dessus de lac du Plan de l'Eau dans les environs du lieu-dit éponyme. La gare amont était quant à elle placée au dessus des stations aval des télésièges de Boismint et de la Moutière ainsi que des télécabines du Cairn et de Caron. Le retour sur Val Thorens s'effectuait donc ensuite via un des ces derniers appareils. En revanche pour les skieurs cherchant à revenir sur la Cime Caron depuis ce secteur, il était impossible d'y aller directement sans passer par le Boismint, ce qui était peu pratique.

    Situation du télésiège fixe quatre places du Plan de l'Eau sur un plan des pistes de la Vallée de Belleville de 2014
    Image


Techniquement on retrouvait en aval la station tension de l'installation de type bipode. Un vérin hydraulique s'occupait de tendre le câble et de s'adapter à ses différents mouvements. A noter aussi la présence d'un alternateur sur la poulie retour qui permettait d'alimenter en électricité tout le complexe de cette infrastructure. La ligne était composée de quinze pylônes tous peints en vert afin de mieux l'intégrer dans son environnement, comme l'a imposé la mairie de Saint-Martin-de-Belleville. Enfin le câble était mis en mouvement en amont grâce à une gare monopode classique de chez Montaz-Mautino. On retrouvait un moteur électrique à courant continu de 300 kW relié à un réducteur. Un moteur thermique assurait quant à lui la marche de secours.

    La gare aval
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'ancienne installation dans la BDD)


    Sur la ligne au niveau du P2 ; notez aussi les sièges typiques de chez Gimar Montaz-Mautino bien visibles
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'ancienne installation dans la BDD)


    La gare amont située à côté de l'antenne relais de Radio Altitude 3000 arrosant toute la vallée
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'ancienne installation dans la BDD)


→ Vidéo de l'ancien télésiège durant sa dernière saison d'exploitation (Skifan) : https://www.youtube.com/watch?v=4fV2xT8C-dI

A noter que ce téléporté fixe a aujourd'hui une seconde vie dans la station de ski de Mzaar au Liban comme on peut le constater par cette photo publiée par la page Facebook « skilebanon » :

    Image
    © - Facebook skilebanon


Après 26 années de services, la Société d'Exploitation des Téléphériques de Tarentaise Maurienne (SETAM) a décidé de le remplacer en 2014 par un télésiège débrayable six places provenant de chez Poma et avec pour but de mieux valoriser ce secteur grâce à un appareil rapide.

2014 : Le Plan de l'Eau passe en mode débrayable

La construction du télésiège débrayable six places du Plan de l'Eau équipé de gares Multix s'est faite grâce aux entreprises de la Comag pour le montage et de Poma pour la livraison des matériaux. Elle a été effectuée durant la même année que celle du télésiège débrayable de la Portette. L'exploitant a décidé de faire emprunter a son nouvel appareil un tracé bien plus long, dirigé vers l'est en contrebas de la gare amont du télésiège de Boismint afin de faciliter les flux de skieurs vers la Cime Caron ou encore vers les télécabines de Cairn et de Caron ainsi que vers le télésiège de la Moutière et celui cité dernièrement. Cet allongement a également permis de faire gagner du dénivelé pour les skieurs souhaitant rester sur ce secteur. La SETAM a également dessinée et façonnée une nouvelle piste depuis l'arrivée de l'installation : la piste bleue du Tétras, permettant un meilleur accès à la piste du Boulevard Cumin ou encore de produire du ski propre jusqu'en station inférieure de ce dernier.
Ces aménagements sur ce secteur de ski si peu fréquenté sont aussi venus redynamiser cet espace qui commençait à être délaissé par les skieurs. L'exploitant a voulu ici attirer plus de monde sur ces pistes, tout en se permettant de faire évoluer le débit de l'installation : pour le moment ce téléporté peut transporter 2000 personnes à l'heure et son débit peut être accru à 2600 skieurs grâce à l'ajout de 21 sièges.

Malgré les conditions météo capricieuses de l'été 2014, le télésiège du Plan de l'Eau a pu être livré en temps et en heure pour la saison de ski 2014-2015. Les massifs en béton ont été coulés courant juin pour être finalisés mi juillet. Durant ces périodes la gare aval a été montée au sol puis levée aux alentours du 20 juillet. De fin juillet à début août les fouilles et les massifs de la gare amont ont été effectués pour un levage de cette dernière fin août. La ligne a été quant à elle héliportée le 27 août. Le câble a été tendu dans la foulée et les sièges ont également été posés. La SETAM a pu ensuite effectuées les tests de rodage pour une ouverture au public durant les vacances de Noël 2014.

    La gare aval le 24 juillet sur pied
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


    Les massifs en béton de la gare amont coulés avec le toit de cette dernière posé au sol le 18 août (© - www.vacanski.com)
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


    L'héliportage de la ligne depuis la DZ (Drop Zone) le 27 août
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


    Le télésiège du Plan de l'Eau quasiment terminé le 20 novembre
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


→ Vidéo de l'héliportage de la ligne (Skifan) : https://www.youtube.com/watch?v=lZWUCURWcrs

Plan de l'Eau : La desserte d'un grand espace de ski propre

Le télésiège du Plan de l'Eau est situé en contrebas du téléporté débrayable de Boismint, au niveau du village des Menuires. Construit en 2014 par Poma, il est très éloigné des autres appareils du domaine et est la plus basse remontée de la station.

    Situation du télésiège juste au dessus du lac du Plan de l'Eau et au niveau du village des Menuires, un peu visible à droite de la photo
    Image


Directement accessible depuis le sommet du télésiège de Boismint ou encore depuis la piste bleue du Boulevard Cumin, Plan de l'Eau version 2014 permet de desservir avant tout un vaste espace de ski propre pour des skieurs de niveau moyen. Il est en effet possible d'enchaîner des descentes de plus de 700 mètres de dénivelé depuis le sommet de cette remontée, ce qui est très intéressent. Cette installation peut également servir d'alternative à la télécabine de Caron ou encore au télésiège de la Moutière pour accéder au téléphérique et au sommet de la Cime Caron puisque ce téléporté est directement accessible en gare amont via la piste bleue du Boulevard du Téléphérique. Enfin, à l'origine, cette remontée devait surtout permettre de remonter les skieurs hors-pistes du Lac du Lou, partant de la Cime Caron (3195 mètres d'altitude) ou encore de la Pointe de la Masse (2804 mètres d'altitude), vers le village de Val Thorens. Pour cela il faudra emprunter par la suite la télécabine du Cairn ou bien le télésiège de la Moutière, eux aussi directement joignable depuis la station supérieure du Plan de l'Eau.
En résumé, on retrouve plus de cinq remontées mécaniques accessibles du sommet : le téléphérique de la Cime Caron, les télécabines du Cairn et de Caron, le télésiège de la Moutière et de Boismint, ou encore les remontées mécaniques du domaine skiable des Menuires.

Côté ski, ce téléporté débrayable dessert trois pistes :

  • La piste bleue du Blanchot : Elle donne accès au télésiège du Boismint, de la Moutière ou encore aux télécabines du Cairn et de Caron. Elle est équipée d'un dispositif d'enneigement artificiel.
  • La piste bleue du Tétras.
  • La piste bleue du Boulevard du Téléphérique : Elle donne accès au téléphérique de la Cime Caron.

Voici sa situation sur le plan des pistes des 3 Vallées et de Val Thorens :

    Image

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : PLAN DE L'EAU
Maître d'Ouvrage : SETAM
Maître d’Œuvre : DCSA
Études Topographiques : Mesur'Alpes
Montage / Génie Civil : Comag
Installation Électrique : SEIREL
Exploitant : SETAM
Constructeur : Poma
Année de construction : 2014
Montant de l’investissement : 7 200 000 €

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 2000 (2600*) p/h
Vitesse d'exploitation : 5,5 m/s
Temps de trajet : 5 min 59 sec

Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1825 mètres
Altitude amont : 2515 mètres
Dénivelée : 690 mètres
Longueur développée : 1862 mètres
Longueur horizontale : 1975 mètres
Pente maximale : 66 %
Pente moyenne : 37 %

Caractéristiques Techniques

Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Nombre de pylônes : 17
Nombre de sièges : 70 (91*)
Sens de montée : Droite
Type de gares : Multix
Type d'embarquement : Dans le contour (90°)
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance électrique du moteur principal : 459*2 kW (918 kW)
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 32 000 daN
Type de sièges : LPA-6-OCR
Type de pinces : LPA-L
Diamètre de la poulie motrice : 4900 mm
Diamètre de la poulie retour : 4900 mm
Espacement des véhicules : 8,3 secondes
Largeur de la voie : 6,1 mètres

Caractéristiques du Câble

Fabriquant du câble : ARCELOR MITTAL
Date de pose : 2014
Type de câblage : Lang
Sens de câblage : Droite
Diamètre du câble : 50 mm
Composition du câble : 6×31 Fils
Âme : Compacte
Résistance à la rupture : 191 080 daN
Pas de câblage : 377 mm
Section du câble : 1041 mm²

* Chiffres en débit définitif

Ligne et infrastructures du télésiège du Plan de l'Eau

Gare aval :

La gare aval est la station tension de l'installation. Elle est située à 1825 mètres d'altitude en contrebas de la route d'accès au village de Val Thorens et au dessus du lac du Plan de l'Eau. On retrouve une infrastructure de type Multix dont son aspect extérieur est fait de bois. Les logos du constructeur, de l'exploitant, de la station ainsi que du domaine skiable viennent compléter cette dernière. La tension dynamique du câble est effectuée par un vérin hydraulique.

    La gare aval dans son environnement vue depuis la piste rouge du Plan de l'Eau
    Image

    La gare aval et le premier pylône vus depuis la fin de la piste rouge du Plan de l'Eau
    Image

    La gare aval et le premier pylône vus de trois-quarts
    Image

    La gare aval vue de profil avec à gauche le rail permettant de stocker un siège en cas de problème technique
    Image

    La gare aval vue de trois-quarts
    Image

    La gare aval vue depuis la fin de la piste bleue du Tétras
    Image

    La gare aval et le premier pylône vus de profil depuis la fin de la piste bleue du Tétras
    Image

    La gare aval vue de profil
    Image

    Un siège dans le ralentisseur
    Image

    C'est parti !
    Image


La ligne :

La ligne, longue de 1975 mètres, est composée de 17 pylônes de couleur verte afin qu'ils s'intègrent mieux dans le paysage mais aussi pour éviter le phénomène physique de la dilatation dû au soleil. La plus longue portée mesure 204 mètres, tandis que la hauteur de survol atteint les 22 mètres au maximum.
Le pylône 1, placé en sortie de gare, permet d'amorcer la première difficulté de la ligne qui est amplifiée au passage du cinquième ouvrage. Le pylône suivant remet légèrement la ligne à plat jusqu'au pylône 7 qui permettra de passer sur des pentes plus raides. Les deux pylônes d'après remettent encore une fois la ligne un peu à plat jusqu'au dixième ouvrage qui permet de gagner un peu plus de hauteur afin de survoler la piste rouge du Plan de l'Eau. Le quatorzième pylône adoucit un peu plus la ligne qui atteint son maximum de survol. Trois pylônes s'enchaînent par la suite et remettent le câble à l'horizontale pour l'arrivée dans la gare

Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 6S/8S
  • P3 : 4S/6S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 4SC/4SC
  • P6 : 8S/8S
  • P7 : 4SC/4SC
  • P8 : 8S/10S
  • P9 : 8S/10S
  • P10 : 4SC/4SC
  • P11 : 8S/10S
  • P12 : 4S/4S
  • P13 : 4SC/4SC
  • P14 : 10S/10S
  • P15 : 6S/6S
  • P16 : 12S/12S
  • P17 : 8S/8S

    La ligne vue depuis la gare aval
    Image

    P1 en sortie de gare
    Image

    Retour en arrière sur la gare aval et le P1
    Image

    P2
    Image

    P3
    Image

    P4
    Image

    Portée P4 - P5
    Image

    P5
    Image

    Détail de la tête du pylône de type support/compression
    Image

    P6
    Image

    Portée P6 - P7
    Image

    P7
    Image

    Portée P7 - P8
    Image

    P8
    Image

    P9
    Image

    P10
    Image

    Détail de la tête de pylône de type support/compression
    Image

    P11
    Image

    P12
    Image

    Portée P12 - P13
    Image

    P13
    Image

    P14
    Image

    Portée P14 - P15
    Image

    P15
    Image

    P16
    Image

    P17
    Image


Gare amont :

La gare amont est la station motrice de l'installation. Elle est située à 2515 mètres d'altitude en contrebas de la gare amont du télésiège de Boismint et permet un accès direct à toutes ses pistes desservies.
Comme en aval, cette infrastructure est de type Multix dont son aspect extérieur est fait de bois. On ne retrouve en revanche aucun logo.

    Arrivée en gare
    Image

    La gare amont vue de trois-quarts
    Image

    La gare amont vue en partant sur la piste bleue du Blanchot
    Image

    La gare amont vue de profil d'un côté ...
    Image

    ... Comme de l'autre
    Image

    La gare amont et le dernier pylône
    Image


Sièges et pinces

Le télésiège du Plan de l'Eau est équipé de 70 sièges de type LPA-6-OCR pouvant accueillir jusqu'à six personnes et provenant du téléporté mixte des Pionniers, situé dans la même station et construit en 2013 par Poma. L'assises est confortable et est de couleur noire. On retrouve des trous en forme d'ovale sur le dossier. A noter également qu'ils sont équipés de repose-pieds individuels et de système d'anti sous-marinage, permettant d'éviter les chutes de skieurs de petits gabarits.

    Image

    Le système d'anti sous-marinage
    Image


Les sièges sont reliés au câble par des pinces de type LPA-L dont le débrayage et l'embrayage sur le câble s'effectuent grâce à deux ressorts s'actionnant en entrée et en sortie de gare au passage d'une came. À noter aussi que ces pinces peuvent être considérées d'auto-dégivrantes puisque le simple fait de comprimer les ressorts suffit à casser le givre.

    Image

    Image


Au cœur du télésiège du Plan de l'Eau

Station motrice (2515 mètres d'altitude) :

L'installation est mise en route grâce au fonctionnement de deux moteurs TT-Electric asynchrones posés en série et développant chacun 459 kW. Le premier moteur transmet la vitesse à l'autre moteur par un arbre rapide constitué d'un volant d'inertie sur lequel est apposé un frein de services. De même, le second moteur est raccordé avec le réducteur par les mêmes choses. Ce dernier transmet la vitesse réduite à la poulie motrice via un arbre lent. En cas de panne électrique de l'appareil, un groupe électrogène met en service deux pompes hydrauliques, permettant elles-mêmes le fonctionnement de deux petits moteurs hydrauliques reliés à la poulie par des pignons amovibles engrenant une courroie dentée à cette dernière.

    Vue sur les deux moteur électriques asynchrones TT-Electric avec leurs arbres rapides et leurs volants d'inertie en jaune ; au fond le groupe électrogène
    Image

    Le réducteur, la poulie motrice, les câbles d'alimentation hydrauliques reliant les pompes hydrauliques aux deux moteurs hydrauliques un peu visibles en gris/bleu sur le dessus de la poulie
    Image

    Une pompe hydraulique à droite et les deux moteurs électriques montés en série à gauche
    Image


Les pneus des ralentisseurs et des lanceurs fonctionnent grâce des doubles courroies situées en entrée et en sortie de câble. Ces dernières prennent le mouvement sur la vitesse du câble. Par ailleurs, un cadenceur permet de régler les soucis d'espacement entre les sièges.

    Le ralentisseur
    Image

    Une partie du contour
    Image


Le télésiège du Plan de l'Eau vu depuis les pistes

    Les deux derniers pylônes de la ligne avec la Pointe de la Masse (2804 mètres d'altitude) en arrière plan
    Image

    Vue sur la fin de la ligne du télésiège avec Les Menuires, la vallée de Belleville et tout au fond le début de celle de la Tarentaise
    Image

    Le pylône 2 vu en contre-plongée sous un soleil de plomp avec un siège LPA-6-OCR en ligne
    Image


Un investissement réussi

Le télésiège du Plan de l'Eau est situé sur la partie basse du domaine skiable de Val Thorens. Construit en 2014 par Poma, il remplace un télésiège fixe quatre places sur un tracé totalement différent, seule la gare aval a gardé le même emplacement. Cet investissement avait pour but de valoriser ce secteur de ski propre si peu fréquenté à cause de son éloignement. De plus, il a permis d'accéder plus facilement au téléphérique de la Cime Caron ou encore de revenir dans de meilleures conditions vers le village de Val Thorens depuis le hors-pistes du Lac du Lou, en provenance de la Cime Caron ou de la Pointe de la Masse. Financé à hauteur de 7,2 millions d'euros, Plan de l'Eau version 2014 remplace à merveille son prédécesseur où vitesse, débit et confort sont au rendez-vous.
A noter également que d'ici quelques années un nouvel accès à ce télésiège sera construit puisqu'une nouvelle piste, la Chasse, permettra aux skieurs de relier le Col de la Chambre, et par la suite les stations de Courchevel, de Méribel et des Menuires, et ainsi le télésiège du Plan de l'Eau. De quoi emmener encore plus de skieurs sur ce secteur, qui, ne sait-on jamais subira une augmentation de débit d'ici quelques années ?

    Panorama sur la gare amont, les deux derniers pylônes de ce télésiège et toute la Vallée de Belleville avec la station de ski des Menuires …
    Image


Avant de terminer ce reportage, je tiens à remercier les différents acteurs de ce reportage : Jean-Pierre Gardet (Poma) pour ses photos de l'installation, Skifan pour ses photos du chantier, Kaldini de lift-world.info pour ses photos de l'ancien télésiège et enfin la page Facebook Skilebanon pour la photo du TSF4 au Liban.

J'ib, Juin 2015

Photos : Jean-Pierre Gardet (Poma) & J'ib
Texte, bannière et mise en page : J'ib
Date des photos : Début & 13 avril 2015



Suivre la discussion sur le forum


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11023 secondes. 24 requete(s).
161 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés