En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 29Bannière 41Bannière 18Bannière 16

 TSD6 du Plan de l'Homme

Méribel (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Télésiège débrayable six places construit en 2004 en remplacement d'un TSF4 ayant lui même remplacé un TSF3. Le Plan de l'Homme assure un accès stratégique sur le versant Tougnète du domaine de Méribel.

Mise en service en : 2004
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Partie 1
Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 27/03/2013 et mise à jour le 14/10/2013
(Mise en cache le 09/07/2014)

    Image


Au travers de ce reportage (re)découvrez le télésiège débrayable du Plan de l'Homme, une installation importante au sein du domaine de Méribel. Partez également à la découverte de l'histoire de cette ligne qui a contribué à faire de Méribel une plaque tournante au sein du plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds.


Au sommaire :

  • Bienvenue à Méribel
  • Le premier télésiège du secteur Tougnète
  • 1987 : Le Plan de l'Homme change de formule
  • 2004 : Le Plan de l'Homme passe à la vitesse supérieure
  • Plan de l'Homme : l'axe fort pour accéder au versant Tougnète
  • Ligne et Infrastructures du télésiège du Plan de l'Homme
  • Véhicules et Pinces
  • Depuis les pistes
  • Plan de l'Homme, l'appareil polyvalent de Méribel



Bienvenue à Méribel

Méribel est une station savoyarde de Tarentaise située dans la vallée des Allues au-dessus de Brides-les-Bains. En plus de son accès routier assez facile, elle bénéficie d’un accès par télécabine depuis Brides servant aussi bien pour les clients résidant dans cette ville que pour ceux voulant skier à la journée. Fondée par un promoteur écossais, la station de Méribel est une station largement tournée vers l’international et accueille bon nombre de clients britannique.

La station de Méribel est très appréciée pour son architecture dans le respect de la tradition savoyarde avec du bois et des pierres pour les structures principales et des toits en ardoise. Elle est composée de plusieurs sites :

- Méribel les Allues et son hameau du Raffort, villages à l’écart du cœur de la station mais reliés au domaine par la télécabine de l’Olympe
- Méribel, grosse station village avec ses nombreux chalets qui est le cœur de la vallée
- Méribel-Village, village traditionnel sur la route de la Tania dont le développement c’est fait durant les années 1990.
- Méribel-Mottaret, qui est le site le plus haut de la vallée. Son domaine skiable est géré par une autre société que celle des autres sites de la vallée.

    Vue sur la station de Méribel et de Méribel-Village
    Image


Le domaine même de Méribel est compris entre 1400 mètres d’altitude et 2738 mètres d’altitude au cœur du plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds : les 3 Vallées. Connu pour le nombre important de tronçons de télécabine qui le compose, il offre du ski varié aussi bien pour les familles que pour les clients les plus chevronnés grâce à 25 remontées mécaniques. Plusieurs fronts de neige sont disponibles à Méribel auprès des différents quartiers qui composent la station. Cependant le front de neige le plus important reste celui qui a vu les toutes premières remontées mécaniques de Méribel : La Chaudanne.

    La Chaudanne de nos jours
    Image


Le premier télésiège du secteur Tougnète

Méribel débute son activité ski dans le milieu des années trente avec la réalisation d’une remontée artisanale. Cependant l’exploitation de cette première remontée est stoppée par la seconde guerre mondiale. Après la fin de la guerre, est réalisée une chaine de remontées mécaniques permettant l’accès à la Saulire et par la même occasion à la station voisine de Courchevel depuis le lieu-dit de La Chaudanne. Dix ans plus tard, en 1960 sera mis en service la première télécabine de Tougnète. Méribel entame alors une nouvelle phase d’expansion avec l’aménagement du versant opposé à celui de la Saulire. La station se positionne par la même occasion au cœur d'un futur grand domaine skiable puisque la télécabine de Tougnète permet l'ouverture du tout premier circuit 3 Vallées en donnant accès à la vallée des Belleville. Neuf ans après la mise en service de cette télécabine, la station installe deux téléskis supplémentaires afin d'étoffer l'offre de ski présente sur ce versant.

Au fil des années la station se développe et de nouveaux logements voient le jour pour accueillir une clientèle grandissante. Les remontées d'accès au domaine situées à la Chaudanne ont de plus en plus de monde à transporter. C'est naturellement le cas pour la télécabine de Tougnète qui avec ses cabines biplace propose un débit plus que limité. Afin d'accroitre le débit montant vers le versant Tougnète, la société des remontées mécaniques de Méribel va mettre en service au cours des années 1970 un télésiège partant de la Chaudanne et prenant la direction des hauteurs du versant Tougnète pour arriver au lieu-dit du Plan de l'Homme. Le but de cet appareil est donc de délester la télécabine. S'il part du même endroit que la télécabine, le télésiège va déposer les clients aux pieds des téléskis construits en 1969 à savoir les téléskis Cherferie et Vieille Cave. Arrivant donc plus au nord que la télécabine, les clients peuvent poursuivre vers le haut avec Cherferie tandis que ceux qui veulent rejoindre le second tronçon de Tougnète devront prendre le téléski de la Vieille Cave. Bien plus tard il donnera accès au téléski du Roc de fer qui permet de gagner un nouveau point culminant de ce versant à 2290 mètres d'altitude. Ce télésiège triplace long d'environ 1300 mètres a permis en plus d'accroitre le débit de sécuriser l'accès à ce versant permettant par la même occasion de garantir une liaison plus fiable avec la vallée des Belleville au départ de Méribel.


1987 : Le Plan de l'Homme change de formule

En 1977 c'est l'heure du grand chamboulement sur le versant Tougnète. La première télécabine de Tougnète avec sa mécanique rudimentaire étant devenue obsolète. Méribel s'engage dans des travaux important pour mettre en service une télécabine toute neuve en deux tronçons avec des véhicules possédant une capacité unitaire de six personnes. Reliant directement le front de neige de la Chaudanne à la crête permettant la liaison avec la vallée des Belleville, cette télécabine devient dès lors la voie d'accès principale à ce secteur. Plan de l'homme garde toutefois son utilité comme voie de secours en cas de panne et comme voie de délestage de la télécabine lors des périodes de fortes affluences. Toutefois malgré le débit supplémentaire apporté par la télécabine, le manque de débit au départ de la Chaudanne en direction du versant Tougnète va se faire sentir au fil des années avec l'agrandissement de la station. Dix ans après la mise en service de la nouvelle télécabine de Tougnète sort de terre un nouveau télésiège du Plan de l'Homme en remplacement du premier téléporte triplace présent sur cette ligne.

    L'ancien télésiège quadriplace du Plan de l'Homme
    Image
    Cliché DR


Construit par Pomagalski, le télésiège a été implanté sur un tracé différent par rapport à celui de son prédécesseur. La gare amont a été décalée sur le front de neige de la Chaudanne et le sommet de cet appareil se fait désormais au sommet du téléski de la Vieille Cave. Avec ce nouveau positionnement le télésiège offre une desserte directe plus large qu'auparavant. Comme son ancêtre, depuis son sommet on rejoint le secteur Cherferie avec le téléski éponyme et les appareils Roc de Fer et Vieille Cave. Mais la nouveauté réside désormais dans le fait qu'il offre un accès direct à la gare intermédiaire de la télécabine de Tougnète. Par conséquent, il double désormais le premier tronçon de la télécabine dans son intégralité offrant donc une alternative pratique pour les clients désirant rejoindre les remontées d'altitude du versant Tougnète sans déchausser ou encore pour ceux voulant rejoindre le domaine de voisin de Méribel-Mottaret. En effet la piste partant de la gare intermédiaire de la télécabine de Tougnète rejoignant Méribel-Mottaret est désormais directement joignable depuis le sommet de ce Plan de l'Homme nouvelle formule.


2004 : Le Plan de l'Homme passe à la vitesse supérieure

Malgré ses atouts le télésiège dans sa version de 1987 possède aussi quelques handicaps. Avec lui pas d'accès direct vers le sommet de Tougnète. L'embarquement à la gare intermédiaire de la télécabine pouvant être quelque fois compliqué lors des périodes de fortes affluences, il est parfois préférable de faire la queue en aval. Bien que donnant accès à des remontées mécaniques offrant la possibilité d'effectuer la liaison avec la vallée des Belleville, les téléskis Cherferie et Roc de Fer permettent uniquement de rejoindre Saint Martin de Belleville. Le point de liaison de Tougnète permet quant à lui de rejoindre directement les Menuires en plus de Saint Martin. Des points qui ne sont donc pas en faveur de la chaîne d'accès formée par Plan de l'Homme et les appareils mentionnées précédemment. A cela s'ajoute qu'avec ses 1683 mètres de long, le trajet prend un peu plus de douze minutes quand tout va bien. Ce temps de trajet reste beaucoup plus long que celui du premier tronçon la télécabine. Autre point, l'appareil ne débite que 1500 personnes par heure. Ce débit va s'avérer de nouveau insuffisant au cours des années 2000. Le renforcement de l'accès vers le secteur Cherferie avec la mise en place de la chaine Roc de Fer – Olympic Express ne changera pas la donne pour Plan de l'Homme, l'accès via cette chaine étant relativement long malgré la présence d'un télésiège débrayable sur son second maillon.

Dix-sept ans après sa mise en service, le sort du télésiège fixe du Plan de l'Homme est scellé. Afin de satisfaire la clientèle devenue de plus en plus exigeante et afin de doter enfin le versant Tougnète d'une véritable alternative à la télécabine présente sur ce secteur, le téléporté quadriplace va devoir céder sa place. Au cours de l'été 2004 le télésiège quadriplace du Plan de l'Homme est démonté proprement. Il va retrouver vie un peu plus tard en 2006 sur le domaine de Valmeinier en Maurienne. Afin de garder l'accessibilité skis aux pieds, le troisième téléporté qui va prendre place sur l'axe du Plan de l'Homme va être également un télésiège. Il s'agit plus précisément d'un télésiège débrayable six places flambant neuf. Fini la longue montée et le débit limité du télésiège fixe, la place est faite dorénavant pour un appareil de nouvelle génération alliant performance et rapidité. Reprenant intégralement le tracé emprunté par son prédécesseur, c'est un Plan de l'Homme taillé pour transporter un nombre important de personnes qui est désormais à disposition des clients.

Les caractéristiques du télésiège débrayable

Caractéristiques Administratives

  • TSD-Télésiège à attache débrayable : PLAN DE L'HOMME
  • Maître d’Ouvrage : MERIBEL ALPINA
  • Maître d’Œuvre : ERIC
  • Exploitant : MERIBEL ALPINA
  • Constructeur : POMAGALSKI
  • Installation Electrique : SEMER
  • Année de construction : 2004
  • Montant de l’investissement : 4.400.000 €


Caractéristiques d’Exploitation

  • Saison d'exploitation : Hiver
  • Capacité : 6 personne(s)
  • Débit à la montée : 2400 (3000*) personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 5 m/s
  • Vitesse en marche de secours : 1.3 m/s
  • Temps de Trajet : 5min29


Caractéristiques Géométriques

  • Altitude Aval : 1435 m
  • Altitude Amont : 2017 m
  • Dénivelée : 582 m
  • Longueur développée : 1649 m
  • Pente Maxi : 73 %
  • Pente Moyenne : 38 %


Caractéristiques Techniques

  • Tension : Aval
  • Type de Tension : Hydraulique
  • Tension nominale : 36900 daN
  • Motrice : Amont
  • Type de motorisation : Courant Continu
  • Puissance Développée moteur principal : 673 kW
  • Puissance Développée moteur secours : 261 kW
  • Sens de montée : Gauche
  • Embarquement : Axe de la ligne
  • Nb Pylônes : 15
  • Largeur de la voie : 5.70 m
  • Dispositif d’accouplement : Pince Omega T
  • Nb Sièges : 54
  • Espacement : 36 m


Caractéristiques du Câble

  • Fabricant du câble : TREFILEUROPE
  • Type de Câblage : Lang à droite
  • Diamètre du câble : 47 mm
  • Composition du câble : 6*31 WS
  • Ame : Compacte


Plan de l'Homme : l'axe fort pour accéder au versant Tougnète

A sa construction Plan de l'Homme en version débrayable est l'appareil au départ de la Chaudanne possédant le plus fort débit théorique. Offrant une capacité d'environ mille personnes de plus par heure que la télécabine qu'il double sur son premier tronçon, le télésiège doit devenir à terme l'axe principal pour accéder à ce versant. Cependant il hérite encore à cette époque des inconvénients de l'ancien Plan de l'Homme exception faite de la longueur du temps de montée. Dans un premier temps cet appareil va permettre de faciliter la liaison avec la station voisine de Méribel-Mottaret. Désormais, les clients souhaitant rejoindre cette station ont plus intérêt à passer par cet appareil que d'emprunter la télécabine. Il va également faciliter l'accès aux points secondaires de liaison 3 Vallées en offrant un accès rapide aux appareils Cherferie et Olympic Express. Il va falloir attendre trois ans avant que son potentiel soit mis au service de l'accès 3 Vallées par le point de liaison de la Tougnète. Son rôle dans cet axe stratégique vers la vallée des Belleville va se renforcer à partir de 2007 une fois la mise en service du télésiège débrayable de Tougnète 2 effectuée. Brisant l'avantage de la gare intermédiaire qu'offrait la télécabine dans sa configuration initiale, la venue de ce télésiège de Tougnète 2 permet désormais à Plan de l'Homme de devenir l'axe principal au départ de la Chaudanne pour le point de liaison 3 Vallée de la Tougnète. Avec la chaine formée, il est désormais possible de rejoindre rapidement et sans déchausser ce point de liaison stratégique avec la vallée des Belleville permettant ainsi de répondre aux nouvelles attentes de la clientèle.

Avec son accès rapide au domaine d'altitude, il permet de grandement désengorger la télécabine et de repartir de façon plus homogène le flux sur les des appareils d'accès au versant Tougnète. Même si certains préfèrent encore monter en télécabine, la modernisation en 2008 du premier tronçon n'a pas changé grand-chose pour Plan de l'Homme vu que le débit de cette dernière n'a quasiment pas évolué. La mise en place du Plan de l'Homme débrayable a permis également à Méribel de développer le produit ski sur le versant Tougnète. En effet ce dernier était quelque peu pénalisé auparavant par l'attente à la télécabine et le temps de montée de l'ancien télésiège fixe. Mieux encore, il double intégralement le télésiège du Roc de Fer puisque comme nous l'avons vu plus haut, le télésiège Olympic Express est joignable par gravité depuis sa gare amont permettant ainsi un accès rapide à la piste de la Face où a eu lieu les épreuves de descente dames lors des Jeux Olympiques d'Albertville. Les pistes bleues qui descendent au bas de la station sont facilement accessibles permettant d'attirer toutes les clientèles sur cet appareil. De plus il dessert tout comme la télécabine le petit espace débutants d'altitude formé par les appareils Cherferie, Caves et Arpasson. Afin que les parents puissent transport en toute sécurité sur cet espace en complément de la télécabine, la majeure partie de sièges ont été dotés d'un crochet venant se mettre entre les jambes permettant ainsi de sécuriser le transport des plus petits. Les skieurs les plus expérimentés et ceux ayant envie de s'essayer au freestyle ne seront pas en reste avec le Plan de l'Homme. En effet à son sommet se trouve la zone ludique Moon Park qui abrite le snowpark de Méribel. Conçue pour être accessible à tous cet espace de plus de 10 hectares offres différents lignes de modules de différents niveaux. L'espace ludique inclue également un boardercross.

Au sommet de cet appareil quatre pistes sont accessibles :
- La piste bleue Grive qui permet de rejoindre le télésiège de Tougnète 2. De là les clients peuvent poursuivre vers Méribel-Mottaret avec la piste verte Perdrix ou redescendre sur Méribel avec la piste bleue du Lièvre.
- La piste bleue Escargot qui rejoint le bas du téléski des Caves et de Cherferie. De là les clients peuvent continuer leur chemin avec la piste bleue Gélinotte qui redescend à la Chaudanne tout en donnant accès au passage au départ du télésiège Olympic Express.
- La piste rouge Eterlou qui débouche sur la piste Lièvre.
- La piste noire des Bosses qui débouche également sur la piste Lièvre.

    Situation sur le plan des pistes
    Image


Avec sa position sur le domaine de Méribel et étant au cœur du schéma des liaisons 3 Vallées, Plan de l'Homme est un appareil hautement stratégique. C'est donc un télésiège qui est souvent fréquenté. En périodes de fortes affluences, c'est surtout le matin que la queue est la plus importante. Malgré sa taille, l'attente avec le débit offert ne dépasse que rarement les dix minutes. Au fur et à mesure de l'étalement de la clientèle au cours de la journée, le flot de clients empruntant cet appareil diminue mais ce dernier reste souvent continu considérant qu'il est un point de passage quasi obligatoire pour accéder au versant Tougnète. En fin de saison, il arrive même que la station n'ouvre que cet appareil pour assurer l'accès au versant Tougnète de par sa position centrale sur cette face du domaine skiable.

Ligne et Infrastructures du télésiège du Plan de l'Homme

Le marché du Plan de l'Homme a été attribué au constructeur français Pomagalski. Réalisé en 2004, nous trouvons donc ici un télésiège débrayable de la gamme Phœnix. Ces appareils sont notamment dotés des gares pour téléportés débrayables baptisées SATELLIT. Ce type de gare était à cette époque le standard pour les téléportés de ce genre chez le constructeur de Voreppe. Le télésiège adopte une configuration classique avec une gare aval de type retour-tension et une gare amont de type motrice fixe. L'installation offre à la vitesse de cinq mètres par secondes avec ses cinquante-quatre sièges un débit de 2400 personnes par heure. Toutefois l'installation est dimensionnée pour un débit de 3000 personnes par heure.


  • La gare aval

La gare aval a été positionnée approximativement au même endroit que l'ancienne gare du télésiège fixe. A proximité on trouve les départs des télécabines Saulire Express, Tougnète 1 et Rhodos ainsi que celui du télésiège Roc de Fer et du téléski du Stade. La gare est bardée en partie de bois afin de respecter le style montagnard de la station et par conséquent de s'intégrer au mieux dans l'environnement. En gare aval se trouve également un rail permettant en temps normal de stocker le véhicule de service. Elle intègre également un pylône suspendu équipé de balanciers de type 8C.

    Situation de la gare aval sur le front de neige de la Chaudanne
    Image

    Vue rapprochée depuis l'arrière
    Image

    Vue de l'avant avec le balancier 8C intégré
    Image

    Vue de profil en arrivant de la piste du Lièvre
    Image

    Vue de profil avec les lignes des appareils Roc et Stade
    Image

    Vue de la gare avec le layon qu'empruntait le premier télésiège du Plan de l'Homme
    Image

    L’embarquement dans l'axe de la ligne
    Image



  • La ligne

La ligne monte rapidement dès la sortie de gare pour pouvoir franchir le cours du Doron des Allues qui passe au pied de la gare aval. Une fois le P15 atteint, la ligne entre dans le layon tracé dans le bois de Corbey. L'inclinaison de la ligne est accentuée par le P14 afin de gravir les pentes qui s'opposent à la ligne. Cette première phase fortement montante se termine au niveau du P11. Une fois le P9 atteint, la ligne va reprendre une forte inclinaison tout en longeant le tracé de la piste des Bosses. L'inclinaison de cette dernière commence à diminuer au niveau du P5 pour devenir quasi plate après avoir atteint le P3. A partir de là, la ligne franchit sans difficultés particulières les derniers mètres qu'il reste à parcourir avant de rejoindre la gare amont.

Les 1649 mètres de ligne sont portés par 15 pylônes fixés à des ancrages en béton. La numérotation des ouvrages de ligne est inversée comme sur tous les appareils récents de Méribel. Dans l'ordre de la montée, nous trouvons :

    P16 (Intégré à la gare aval) : 8C/8C
    P15 :6S/6S
    P14 : 4SC/4SC
    P13 : 6S/6S
    P12 : 6S/6S
    P11 : 8S/8S
    P10 : 8S/6S
    P9 : 8C/8C
    P8 : 6S/6S
    P7 : 6S/6S
    P6 : 8S/6S
    P5 : 12S/8S
    P4 : 12S/12S
    P3 : 12S/12S
    P2 : 8S/6S
    P1 : 4S/4S


    La ligne depuis le bas
    Image

    En avant sur la ligne du Plan de l'Homme
    Image

    P15 juste avant de rentrer dans le layon élargi lors de l'installation du télésiège
    Image

    En approche sur le P14 qui va accentuer l'inclinaison de la ligne
    Image

    Dans la partie raide de la première partie du tracé
    Image

    On arrive au niveau du P12
    Image

    Le P11 qui marque la fin de cette première phase montante
    Image

    La prochaine phase montante est en vue
    Image

    Longue portée pour atteindre P9. Sur la droite le mur principal de la piste noire Bosses
    Image

    On remonte le long de cette piste
    Image

    En approche sur le P7
    Image

    Croisement avec le tracé de la piste Bosses. Des câbles de garde sont présents sur cette portée et la suivante à cause du passage d'une ligne électrique croisant le tracé de l'appareil
    Image

    On longe de nouveau le tracé de la piste Bosses
    Image

    P4 avec une partie de la ligne de crête faisant office de frontière avec la vallée des Belleville
    Image

    Portée pour atteindre le P3. Cette portée est également équipée de câbles de garde à cause d'une seconde ligne électrique croisant le tracé
    Image

    Le P2 au bord de la retenue collinaire permettant d'alimenter les canons à neige sur le versant Tougnète
    Image

    Sur la gauche le sommet du téléski de l'Arpasson. Au fond on peut voir la fin de la ligne du téléski des Caves
    Image

    Arrivée en gare amont
    Image



  • La gare amont

La gare amont est située à 2017 mètres d’altitude à proximité des sommets des téléskis Arpasson et Caves. Comme il est de mise sur les installations récentes sur le domaine de Méribel, sous la gare se trouve la salle des machines enterrée qui abrite les chaines cinématiques assurant les différentes marches de l’appareil. Ceci permet de limiter les nuisances sonores engendrées par le fonctionnement de l'installation. La gare amont arbore la même couverture que la gare aval permettant également une bonne intégration environnementale pour cette dernière.

    Gare amont depuis l'aire de débarquement
    Image

    Gare amont vue de derrière coté lanceur
    Image

    Vue de profil avec la structure abritant le treuil sous la gare
    Image

    D'autres vues de la gare
    Image

    Image


Véhicules et pinces

Les véhicules sont accouplés grâce à une seule pince à ressorts de compression de type Omega T. Cette pince est considérée comme étant auto-dégivrante puisque le simple fait de comprimer les ressorts suffit à casser le givre.

    Pince OmegaT
    Image

    Passage de la pince sous un balancier compression
    Image


Les véhicules employés sur Plan de l'Homme sont de type Doudouk6. Depuis 2011, la majeure partie des sièges est équipée d'un garde-corps avec des crochets métallique venant se mettre au milieu des places assises. Cette solution permet de sécuriser le transport des enfants sans avoir recours à la mise en place d'une solution plus onéreuse comme par exemple le système Magnestick.

    Sièges Doudouk6 en ligne
    Image

    Zoom sur un siège équipé des crochets sur le garde-corps
    Image

    Le véhicule de service
    Image



Depuis les pistes

    Vers l'amont depuis l'accès menant à la piste Bosses
    Image

    Au niveau de la retenue collinaire
    Image

    Ligne avec une partie de la station
    Image

    Depuis le haut du mur principal de la piste Bosses. Sur l'image, on voit presque entièrement la station de Méribel en arrière-plan
    Image

    Vers l'amont depuis le mur
    Image

    Ligne vers l'amont depuis le bas du mur
    Image

    Ligne depuis la fin de la piste Bosses
    Image


Plan de l'Homme, l'appareil polyvalent de Méribel

Avec son Plan de l'Homme version 2004, la station de Méribel tourne la page des deux télésièges fixe ayant été mis en place successivement cet axe. Cet axe secondaire est devenu au fil des années l'axe principal pour rejoindre le versant Tougnète supplantant dans ce rôle l'accès historique en télécabine. Grâce à ce télésiège débrayable, la station nous propose sur cet axe un appareil performant et rapide répondant aux dernières attentes des clients désireux de partir à la découverte du circuit 3 Vallée ou de profiter des pistes et des espaces ludiques présents sur ce versant. Désormais l’accès sur le versant de Tougnète est tout à fait optimal avec d’un côté ce télésiège du polyvalent et de l’autre la télécabine venant renforcer le débit offert. Un investissement cohérent et réussi pour cet appareil ô combien stratégique et aux rôles multiples au sein du domaine de Méribel.

    Image





Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10167 secondes. 38 requete(s).
115 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés