En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 22Bannière 2Bannière 1Bannière 25

 TSD6 du Plan du Repos

La Rosière (Espace San Bernardo)

Poma

T2 ES
Mise en service en : 2014

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 21/04/2015 et mise à jour le 26/04/2015
(Mise en cache le 03/05/2015)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Rosière
  2. Historique : du Roc Noir au Plan de l'Arc
  3. Le chantier du télésiège du Plan du Repos
  4. Plan du Repos : du grand ski et une liaison rapide au cœur du domaine skiable de la Rosière
  5. Ligne et infrastructures du télésiège du Plan du Repos
  6. Plan du Repos, un télésiège pour un domaine restructuré et une meilleure liaison inter-secteurs



La Rosière

La Rosière est une station de sports d'hiver nichée à 1850 mètres en Haute-Tarentaise sur la commune de Montvalezan. Elle est l'une des deux stations avec la Thuile, versant italien, de l'Espace San Bernardo. On y skie sur 160 kilomètres de pistes entre les Ecudets à près de 1100 mètres et le Belvédère versant italien à près de 2600 mètres.
C'est également le point de passage obligé, été comme hiver, entre l'Italie et la France. En effet, voitures en été, et skieurs en hiver peuvent basculer entre les deux versants par le Col du Petit-Saint-Bernard à 2188 mètres d'altitude.
Le domaine appartient à la société privée Domaine Skiable de la Rosière (DSR) depuis 2002, possédée à hauteur de 20% par la Compagnie des Alpes. Ainsi ont pu être construits les axes structurants du domaine que sont aujourd'hui les télésièges débrayables de Roches Noires Express et Eucherts Express.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : du Roc Noir au Plan de l'Arc


Même si les premiers projets d'aménagements du massif du Roc Noir remontent à l'après-guerre, le premier téléski de la Rosière est construit en 1960 : il est baptisé Poletta et relie le front de neige de la Rosière 1850 aux pentes sous le sommet du Roc Noir. L'année suivante, le front de neige de la Rosière 1850 fut étoffé par la construction des téléskis Lièvre Blanc et Clarines. Côté Eucherts, il est décidé d'installer le petit téléski débutant du Dahu.
Il a fallu attendre 1965 pour que le sommet du Roc Noir soit desservi par le téléski éponyme, construit par Montaz-Mautino. Ce nouvel appareil a permis d'accéder au sommet de la station et de desservir une très grande variété de pistes, dont la plupart existent encore aujourd'hui. C'est également le premier pas vers une extension sous les pentes du col de la Traversette et du Mont Valaisan dans la combe des Moulins.
En 1967, le téléski du Plan du Repos est venu parachever la desserte des pistes du Roc Noir de remonter en plein cœur du domaine skiable depuis la fin des pistes Marmottes, Chamois et de l'itinéraire de retour aujourd'hui connu sous le nom de la piste bleue des Lauzes. En 1970, le domaine est étendu en aval de l'axe du Plan du Repos jusqu'au lieu-dit du Vaz, où est construit le téléski du Petit Bois (aujourd'hui remplacé par un télésiège fixe 3 places). Ainsi, un second axe vers le Roc Noir est créé, desservant des pentes offrant une grande diversité de descentes, le tout dans un cadre remarquable et toujours bien enneigé.
C'est entre autres pourquoi, au cours de l'été 2014, les téléskis du Plan du Repos et du Roc Noir ont été remplacés par un unique télésiège débrayable afin de recréer un accès direct depuis le secteur des Eucherts vers le sommet du Roc Noir, en complément du télésiège des Roches Noires qui démarre depuis la Rosière 1850. La nouvelle gare aval a été implantée légèrement en amont du départ du téléski du Plan du Repos, tandis que la gare amont se situe quasi-exactement au même endroit que l'arrivée du téléski du Roc Noir.

Retour en photos sur les deux appareils :

Image
La gare aval du téléski du Plan du Repos (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Montée finale du téléski du Roc Noir (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La gare amont du téléski du Roc Noir (cliquez sur la photo pour afficher le reportage.


Le chantier du télésiège du Plan du Repos

Le chantier a commencé fin juillet avec le démontage des téléskis du Plan du Repos et du Roc Noir. Dans le même temps, les éléments de ligne ont été apportés par camions et des massifs de gares ont été coulés. Le montage des gares s'est ensuite effectué courant août 2014, avec l'héliportage de la ligne pendant la dernière semaine du mois. Le câble a ensuite été posé en fin de mois de septembre, pour des tests courant octobre-novembre.

Quelques photos des opérations :

Image
Préparation d'un massif le 21 juillet 2014.

Image
Démontage de la gare aval du Plan du Repos au 22 juillet 2014.

Image
Génie civil et préparation des massifs de la gare aval.

Image
Quelques têtes de pylônes déjà entreposées à côté de la future gare aval.

Image
Vue en plongée du secteur de chantier en gare aval.

Image
Vue d'ensemble de la plate-forme d'arrivée en chantier.

Image
La plate-forme de départ fin septembre 2014. On peut voir que les pinces et le câble sont prêts à être montés.

Image
La gare aval et le pylône 1 montés fin septembre 2014.

→ Retour en images sur le chantier sur le forum : Construction du TSD6 du Plan du Repos (2014).


Plan du Repos : du grand ski et une liaison rapide au cœur du domaine skiable de la Rosière

Le nouveau télésiège débrayable du Plan du Repos reprend donc le tracé des anciens téléskis Plan du Repos et Roc Noir. Il est facilement accessible depuis le front de neige de la Rosière 1850 tant par le télésiège des Roches Noires Express que par l'enchaînement des téléskis Lièvre Blanc et Poletta. Depuis les Eucherts, on accède au Plan du Repos soit par le téléski du Dahu et la piste bleue des Marmottons, soit directement par le télésiège des Eucherts. Plan du Repos est également directement accessible depuis l'arrivée du télésiège du Petit Bois par la piste bleue des Marmottons et constitue une chaîne de deux remontées mécaniques pour la desserte de l'intégralité de la piste rouge des Marmottes. Enfin, depuis le point de liaison du col de la Traversette, et donc pour les skieurs provenant de la station italienne de la Thuile, l'appareil est facilement accessible par gravité à l'aide de la piste bleue du Mouflon, ou bien de l'enchaînement des pistes Mouflon, Belette et Lauzes.
Il dessert ainsi une large zone de ski propre intermédiaire entre le télésiège du Fort et les fronts de neige des Eucherts et de la Rosière 1850. Pour l'occasion, la piste rouge des Chamois a été rallongée par le bas pour arriver directement en bas du nouveau télésiège débrayable. De même, l'ancienne piste rouge des Marmottons a été transformée en piste bleue et permet depuis la piste bleue de la Gelinotte et de l'arrivée du télésiège du Petit Bois d'accéder facilement et confortablement au télésiège du Plan du Repos.
Le télésiège débrayable du Plan du Repos assure également maintenant la majorité des retours vers la Rosière 1850 et les Ecudets pour les skieurs en provenance du secteur du Fort et du col de la Traversette par la piste bleue Mouflon. En effet, la piste bleue des Choucas, qui permettait avant de rejoindre le front de neige de la Rosière 1850 depuis le col de la Traversette, a été largement supprimée, obligeant donc à descendre au télésiège du Plan du Repos, ou au télésiège des Eucherts Express.

Résumons toute l'offre ski offerte par le télésiège du Plan du Repos :

Vers le secteur Fort :

  • La piste bleue de la Belette, qui permet de rejoindre le télésiège du Fort. En bas du télésiège débrayable du Fort, il est toujours possible de revenir en bas du télésiège du Plan du Repos via la piste bleue des Lauzes, chemin plat très reposant et offrant un panorama superbe vers les Arcs. La piste bleue de la Belette croise aussi la piste du Mouflon qui associée à la fin de la piste bleue des Lauzes revient en bas du télésiège du Plan du Repos, ou même au front de neige des Eucherts.
  • La piste rouge des Chamois, piste de ski propre qui longe le télésiège du Plan du Repos. Elle croise sur sa partie basse la piste bleue de la RN91, qui rejoint la piste bleue des Lauzes.
  • La piste noire du Chevreuil, mur d'un seul tenant assez raide qui rejoint la piste bleue du Mouflon et l'itinéraire de retour vers les Eucherts et le télésiège du Plan du Repos.

Vers le secteur Rosière :

  • La piste bleue des Tétras, permettant le retour vers le front de neige de la Rosière 1850, l'accès au téléski de la Poletta pour le snowpark et le stade de slalom, mais aussi au téléski de la Sévolière et au secteur des Ecudets en continuant par la piste bleue des Rouvinettes ou la noire de l'Écureuil.
  • La piste rouge du Roc Noir, se détachant très vite de la piste bleue Tétras pour arriver au sommet du télésiège des Eucherts Express. Via la piste Perdrix, il est possible de descendre au téléski de la Poletta (accès au snowpark), rejoindre le secteur débutant du Lièvre Blanc, ou revenir aux Eucherts en continuant par la piste bleue du Papillon. Sinon, la piste bleue Myrtilles permet soit de rentrer à la Rosière 1850 via la piste bleue des Choucas, ou de se dirigier vers le secteur du Plan du Repos par la piste bleue RN91. Enfin, il est aussi possible d'emprunter la piste bleue de la Gelinotte pour revenir aux Eucherts ou vers le télésiège du Plan du Repos par la piste bleue des Marmottons. Dans le cas contraire, la piste rouge du Roc Noir rejoint la piste rouge des Marmottes et la piste bleue de la RN91, à l'endroit où partait l'ancien téléski du Roc Noir.
  • La piste rouge des Marmottes, longue piste de ski propre dont sa partie haute se termine en bas du télésiège du Plan du Repos. Elle continue ensuite en forêt jusqu'au télésiège du Petit Bois. Cette seconde section est enneigée artificiellement en raison de l'altitude plus basse. Pour un même dénivelé, il est possible à la fin de la piste rouge des Marmottes de bifurquer vers la fin de la piste bleue des Lauzes afin de rejoindre la piste noire du Marcassin qui rejoint elle aussi le télésiège du Petit Bois.



Image
Situation du télésiège du Plan du Repos sur le plan des pistes de la Rosière.

Le télésiège du Plan du Repos est également exploité en hiver pour la clientèle piétonne. Il permet de monter au sommet du Roc Noir, d'où l'on rejoint en 1 h 10 de marche le fort de la Redoute Ruinée C'est un monument historique particulièrement bien conservé construit en 1892. Il a servi de camp d'entraînement aux chasseurs alpins pendant l'entre-deux guerres, et a été le lieu de combats entre les Italiens et les Français pendant la Seconde Guerre mondiale afin de conserver la frontière.
Au-delà du patrimoine historique, le télésiège du Plan du Repos arrive au même endroit que le télésiège des Roches Noires, et constitue une chaîne de remontées accessibles aux piétons qui relie la Rosière au Plan de l'Arc. En 30 minutes de marche, on atteint aussi le télésiège des Eucherts Express qui permet de descendre confortablement au front de neige éponyme. Il dessert aussi en 50 minutes de marche l'accès au restaurant du plan du Repos.

Image
Situation du télésiège du Plan du Repos sur le plan piétons.

Le télésiège débrayable du Plan du Repos est un appareil classique de la gamme Multix, assurant un débit maximal de 2800 personnes/heure à terme. Contrairement à son frère jumeau du Fort, Plan du Repos possède une ligne totalement neuve.

Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :


Caractéristiques administratives

TSD – Télésiège à pinces débrayable : PLAN DU REPOS
Études topographiques : Mesur'Alpes
Maître d’œuvre : AIM
Maître d'ouvrage : DSR
Montage / génie civil : COMAG
Terrassement : Marmottan
Exploitant : DSR
Constructeur : POMAGALSKI
Installation électrique : SEMER
Année de construction : 2014
Montant de l'investissement : 5 500 000 € (HT)

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 2600 personnes/heure (100 %) (2800 personnes/heure *)
Débit à la descente : 442 personnes/heure (17 %) (476 personnes/heure *)
Vitesse d'exploitation : 5,5 m/s
Tapis de positionnement : Non
Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1857 m
Altitude gare amont : 2333 m
Dénivelé : 476 m
Longueur développée : 1741 m
Longueur horizontale : 1699 m
Portée la plus longue : 178,27 m
Hauteur de survol maximale : 17 m
Pente moyenne : 27,34 %
Pente maximale : 46 %
Temps de trajet : 5 minutes 17 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Multix
Type de gare amont : Multix
Diamètre des poulies motrice et tension : 4900 mm
Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 21 500 daN
Pression nominale : 169 bars
Emplacement gare motrice : Amont
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 553 kW
Sens de montée : Gauche
Type d'embarquement : Non
Nombre de pylônes : 14
Largeur de la voie : 6,1 m
Dispositif d'accouplement : LPA S/N 46 mm
Type de véhicules : LPA OC 6 places
Nombre de véhicules : 82 (88 *)

Caractéristiques du câble

Fabricant : ARCELOR MITTAL
Composition : 6×26 fils
Type de câblage : Lang à droite
Diamètre du câble : 46 mm
Type d'âme : Compacte
Résistance à la rupture : 1605 daN
Section du câble : 878,04 mm²
Pas de câblage : 346 mm

* Valeurs à terme



Ligne et infrastructures du télésiège du Plan du Repos


La gare aval

La gare aval est située en bas des pistes des Marmottons et des Chamois à 1857 mètres d'altitude, au lieu-dit du Plan de l'Arc. Elle est donc très accessible tant depuis le secteur du Fort que depuis les pistes à proximité des Eucherts
D'un point de vue technique, c'est une gare Multix de manufacture Pomagalski qui accueille le vérin hydraulique de tension du câble. On y trouve également le rail de service, situé dans l'axe de la ligne afin d'optimiser la surface skiable.

Image
Vue d'ensemble de la plate-forme qui abrite la gare aval depuis la piste rouge des Marmottes.

Image
Zoom sur la gare aval depuis la piste rouge des Marmottes.

Image
Vue de trois-quarts de la gare aval et du pylône 1 depuis la fin de la piste des Chamois.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue de trois-quarts avec le rail de service et le véhicule de maintenance au premier plan.

Image
Vue arrière avec le portique et le rail de maintenance.

Image
Tympan arrière et le contour.

Image
La zone d'embarquement sur tapis synthétique.



La ligne

La ligne du télésiège du Plan du Repos est relativement régulière même si la première montée est assez importante. En effet, après la sortie de gare, la pente augmente rapidement avec le pylône 3 pour franchir de longues et pentues portées dans un terrain en dévers.

Pomagalski a donc équipé la ligne de quatorze pylônes dont un compression, trois supports-compressions et dix supports comme ceci :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 4SC/4SC
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 6S/4S
  • P6 : 8S/6S
  • P7 : 8S/6S
  • P8 : 4SC/4SC
  • P9 : 6S/4S
  • P10 : 8S/8S
  • P11 : 6S/4S
  • P12 : 4SC/4SC
  • P13 : 10S/10S
  • P14 : 10S/10S


Image
Vue de la ligne depuis la gare aval.

Image
Sortie de gare avec le pylône 1.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3. On survole la piste bleue des Lauzes, et sur notre droite, on peut voir la fin de la piste rouge des Chamois.

Image
P3.

Image
Tête du pylône 3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6 et survol de la piste bleue de la RN91.

Image
P6.

Image
P7.

Image
Partie haute du pylône 8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Tête du pylône 12.

Image
P13.

Image
P14.



La gare amont

Situation générale

La gare amont se situe à 2333 mètres d'altitude, au sommet stratégique du Roc Noir. Le Roc Noir est en effet un point de passage obligé pour rejoindre le secteur du Fort lorsque l'on vient du Plan du Repos ou du front de neige de la Rosière 1850. On y retrouve donc logiquement l'arrivée des télésièges Roches Noires et Plan du Repos.
Depuis le sommet du Roc Noir, le panorama est magnifique, et un sentier piétons est aménagé sur les crêtes afin de pouvoir rejoindre le col de la Traversette et le fort de la Redoute Ruinée tout en profitant des somptueux paysages entre vallée de la Tarentaise, massif du Mont Blanc et Alpes italiennes.

Image
Le sommet du Roc Noir vu depuis le col de la Traversette. Au premier plan, on peut voir l'arrivée des télésièges Plan du Repos et Roches Noires ainsi que le début de la piste bleue de la Belette. En arrière-plan, la vue s'étend jusqu'à Aime 2000 où l'on peut voir le « paquebot des neiges ».

Image
Vue zoomée de l'arrivée des télésièges Plan du Repos et Roches Noires au sommet du Roc Noir.

Image
Le sommet du Roc Noir vu depuis le début de la piste bleue des Tétras.


La station amont

La gare amont du télésiège débrayable du Plan du Repos est située au sommet du Roc Noir, en face du bâtiment abritant le garage et la gare amont du télésiège des Roches Noires. Contrairement à ce dernier, le débarquement se fait dans le sens de la ligne, et non tangentiellement.
Au niveau technique, on retrouve une gare Multix motrice. Elle arbore une couverture gris-marron foncé, identique à celle du télésiège du Fort et ressemblant à celles que l'on peut trouver sur les deux autres télésièges débrayable de la station.

Image
Vue de face de la gare amont.

Image
Vue de trois-quarts en partant vers la piste bleue des Tétras.

Image
Gare amont avec les deux derniers pylônes vue depuis le télésiège débrayable des Roches Noires.

Image
Vue en contre-plongée de l'arrivée depuis la piste rouge des Marmottes.

Image
Vue de trois-quarts de la gare amont en partant sur la piste bleue de la Belette.

Image
Vue en contre-plongée depuis l'entrée de la piste rouge des Chamois.

Image
Vue de côté en contre-plongée depuis la piste rouge des Chamois.

Image
En avançant sur la piste rouge des Chamois…

Image
Vue de trois-quarts en contre-plongée. On repère bien les importants terrassements réalisés pour l'implantation du massif avant de la gare amont.

Image
En continuant sur la piste des Chamois.

Image
Vue globale en contre-plongée de l'arrivée du télésiège du Plan du Repos depuis la piste bleue de la Belette.



Véhicules et pinces

Le télésiège débrayable du Plan du Repos est équipé de sièges LPA OC identiques à ceux du télésiège du Fort, c'est-à-dire sans dossiers hauts. On retrouve néanmoins des dispositifs d'anti-sous-marinage « U-Block » sur chaque siège afin de sécuriser la montée des enfants.
Ces sièges sont reliés au câble par des pinces LPA S/N 46 mm.

Image
Un siège 6 places Poma en ligne.

Image
Siège 6 places dans le contour de la gare aval au niveau de la surface de débarquement pour les piétons.

Image
L'assise avec les dispositifs d'anti-sous-marinage « U-Block ».

Image
La pince débrayable LPA S/N du véhicule de service.

Image
Vue par-dessous de la pince débrayable.



Vues depuis les pistes…

Image
La fin de la ligne vue depuis le début de la piste rouge des Marmottes.

Image
Vue de la ligne depuis la piste rouge des Chamois.

Image
Vue de la ligne depuis la piste rouge des Marmottes. On aperçoit la station de Villaroger, l'Aiguille Rouge, le Mont Pourri, et Sainte-Foy-Tarentaise un peu plus à gauche. Au fond de la vallée, on peut voir l'Espace Killy.

Image
Le tout début de la ligne.


Plan du Repos, un télésiège pour un domaine restructuré et une meilleure liaison inter-secteurs

Grâce au nouveau télésiège débrayable du Plan du Repos, les skieurs n'ont plus besoin d'emprunter la longue chaîne des anciens téléskis du Plan du Repos et du Roc Noir pour dévaler les belles pistes de ce secteur intermédiaire, à mi-chemin entre le Fort et les fronts de neige principaux. Ce nouvel appareil devrait donc permettre d'augmenter l'attractivité et la fréquentation de toutes ces pistes, surtout depuis que le télésiège des Landelières a été démonté. Il s'intègre parfaitement dans le maillage des remontées mécaniques du domaine, entre les télésièges Fort, Petit Bois, Roches Noires et Eucherts dans les circuits skieurs. En plus, il permet un retour facilité vers les fronts de neige depuis le col de la Traversette, ce qui a conduit à l'abandon de la piste bleue des Choucas qui était assez accidentogène compte-tenu qu'elle croisait de nombreuses pistes.
Prochaine étape pour la DSR, l'UTN du Mont Valaisan devrait être réalisé en 2016/2017 afin d'étendre le domaine skiable. le télésiège fixe du Fort serait alors réimplanté à la suite d'un télésiège débrayable 6 places pour une arrivée sommitale à près de 2800 mètres d'altitude ! L'offre de ski propre sera encore une fois plus importante et permettra à la Rosière de s'imposer comme un véritable domaine skiable de qualité pouvant contrebalancer avec la Thuile.

Image
Plan du Repos, un nouvel axe fort pour un secteur revalorisé et restructuré.


Félicitations à nrfb et aux membres du forum Haute-Tarentaise.net pour leur travail de recherche sur l'histoire du domaine skiable de la Rosière : Historique du domaine skiable de la Rosière.

Bannière : Bovinant
Photos : Kilano 18, nrfb, Sébastien Girard et Thibaut.
Texte et mise en page : remontees



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11327 secondes. 37 requete(s).
133 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés