En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 23Bannière 37Bannière 11Bannière 41

 TSD6 du Prorel

Chantemerle - Saint-Chaffrey (Serre Chevalier Vallée)

Leitner

T1 ES
Description rapide :
Le télésiège du Prorel remplace deux téléskis parallèles sur un tracé direct. Il permet de donner accès au secteur de Briançon ainsi qu'au secteur de l'Aiguillette et à trois magnifiques pistes.

Mise en service en : 2001
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 14/07/2016 et mise à jour le 14/08/2016
(Mise en cache le 14/08/2016)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le...

Image

Au sommaire :


  • Serre Chevalier Vallée
  • Le télésiège du Prorel : liaison avec Briançon et ski propre
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Sièges et pinces
  • Conclusion

Serre Chevalier Vallée

La station de Serre Chevalier Vallée est située dans les Hautes-Alpes, à environ 3h30 de route de Marseille et de Lyon.

Implantée dans la vallée de la Guisane, affluent de la Durance prenant sa source au Col du Lautaret, Serre Chevalier Vallée se compose de 3 ensembles de villages, Chantemerle, Villeneuve et Le Monêtier-les-Bains, et d’une ville, Briançon. Le domaine s’étend sur 250 kilomètres de pistes tous niveaux. Celles-ci alternent murs en forêt, chemins avec vue imprenable sur la vallée de la Guisane et de la Durance et champs de bosses pour les skieurs les plus expérimentés.
Ces pistes sont desservies par 61 remontées mécaniques allant du tapis roulant à la nouvelle télécabine de Ratier. Le domaine compte d’ailleurs le premier DMC au monde, celui du Pontillas. Les remontées mécaniques de Serre Chevalier Vallée sont composées de 7 tapis et télécordes, de 26 téléskis, de 11 télésièges à pinces fixes, de 10 télésièges à pinces débrayables, de 5 télécabines, d’un DMC et un téléphérique exploité uniquement en été.

L’histoire de Serre Chevalier Vallée a commencé en 1941 avec l’inauguration du premier téléphérique, reprenant le nom du sommet qu’il atteint : le Serre Chevalier. Ensuite, le développement de la liaison avec Villeneuve et des secteurs de l’Aravet, du Prorel et des combes au-dessus de Serre Ratier s’est accéléré jusqu’à l’incendie du téléphérique en 1983. En cette année, la décision est prise d’ouvrir la liaison avec Le Monêtier-les-Bains avec l’installation de plus de 12 remontées mécaniques ! De plus, un nouveau téléphérique est construit sur le tracé de l’ancien. Celui-ci réutilise beaucoup d’éléments du premier appareil. 1983 restera l’une des dates importantes dans la création de Serre Chevalier.
En 1989, le domaine de Briançon est créé avec l’installation de 9 remontées mécaniques dont le fameux télésiège de Puy Chalvin (qui n’a pas fait une saison et qui a été revendu par la suite). Depuis 2004, la station est gérée par la Compagnie Des Alpes (CDA) qui renouvelle progressivement le parc de remontées mécaniques de Serre Chevalier, la plupart des appareils datant des années 80. Les investissements se poursuivent et la station réaménage tous les secteurs du domaine afin d’optimiser encore les liaisons.

Image
Chantemerle depuis la piste noire Luc Alphand.

Le télésiège du Prorel : liaison avec Briançon et ski propre

Le télésiège du Prorel est situé sur le secteur du même nom, sous le Mont Prorel (2566 m d’altitude).

Ce secteur est constitué de quatre remontées mécaniques : les télésièges du Prorel et de l’Aiguillette ainsi que les téléskis du Bois des Coqs 1&2. Ils desservent des pistes plutôt techniques et exposées au Nord, en majorité dans les mélèzes. Ces conditions garantissent une très bonne conservation de la neige jusque tard dans la saison, ce qui fait la réputation de ces pentes. Les pistes desservies par les quatre appareils sont de couleur bleue et rouge. Deux seulement sont enneigées artificiellement afin de pérenniser la liaison avec Briançon en cas d’absence ou de faibles chutes de neige (Saludes et Myrtilles). Le secteur comporte aussi une piste non damée (Cabane du Berger), desservie par le télésiège du Prorel, remontée principale de cette partie du domaine.

Cet appareil remplace deux téléskis parallèles. Le premier a été installé en 1969 afin de desservir de nouvelles pistes bien exposées et pentues. Ce téléski ouvre aussi l’accès à des itinéraires hors piste exposés Sud sur le versant Briançon (des pointillés sont tracés sur les plans des pistes de l’époque à partir de l’arrivée du téléski du Prorel). En 1973 le téléski du Bois des Coqs est construit sous le Rocher Blanc (2501 m), permettant l’ouverture de deux pistes rouges techniques (Bois des Coqs et Petit Alpe). Le téléski du Prorel est ainsi modifié pour rapprocher sa gare aval du nouvel appareil. Cinq ans après, le téléski du Bois des Coqs est doublé. En 1969, c’est au tour de l’appareil du Prorel d’être renforcé par un nouvel appareil parallèle.

Ainsi sont nés les téléskis du Prorel, qui ont pris un rôle essentiel en 1989 avec l’ouverture des remontées mécaniques de Briançon. Rapidement surchargés, les téléskis restent malgré tout en place à cause des conflits qui ont déchiré la vallée au cours des années 90. Une issue est trouvée avec un accord amiable entre les différentes communes et exploitants le 15 mai 2001 qui comporte notamment le remplacement des téléskis du Prorel par un télésiège débrayable. Pour montrer sa bonne volonté, la commune de Saint Chaffrey a investi dans un télésiège débrayable six places alors que le contrat prévoyait un appareil quadriplaces. La liaison avec Briançon en est révolutionnée puisque le débit, la vitesse et le confort augmentent sensiblement. La piste des Myrtilles est rétrogradée en bleue au prix de lourds terrassements afin d’ouvrir le Grand Serre Che à un plus large public.

Voici une capture Géoportail permettant de situer les différentes remontées du secteur du Prorel (notamment les téléskis et le télésiège du Prorel) :

Image
Situation des téléskis du Prorel (violet) par rapport aux remontées actuelles (rouge).

Partant de la cuvette des Trois Croix et arrivant au col du Prorel à près de 2400 mètres d’altitude, le télésiège du Prorel est vital pour les secteurs de Briançon et Chantemerle. Il permet en effet d’accéder à la majorité des pentes du secteur ainsi qu’à Briançon. Outre les pistes desservies, il permet un accès moins pénible au télésiège de l’Aiguillette. En effet, les pistes Saludes et Eduits communiquent sur quelques mètres permettant aux skieurs d’aller et de revenir vers ou depuis les pistes de l’Aiguillette en évitant la piste verte Celvan, qui est un chemin pour 4x4 l’été (pas très pentue donc). De nombreux hors pistes sont aussi accessibles depuis la gare amont au col du Prorel.

Image
Vue sur la cuvette des Trois Croix avec le départ du télésiège du Prorel.

Le télésiège du Prorel dessert trois pistes : Saludes (piste technique donnant accès à l’Aiguillette), Cabane du Berger (piste non damée sous le Rocher Blanc, très agréable à descendre) ainsi que Myrtilles (piste la plus fréquentée pour rejoindre Chantemerle depuis Briançon qui reste intéressante sur certaines parties).

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale. Plan Atelier Pierre Novat

Image
Zoom sur le secteur du Prorel. Plan Atelier Pierre Novat

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l'appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSD – Télésiège à pinces débrayable : PROREL
Maître d’œuvre : CNA
Exploitant : SCV Domaine Skiable
Constructeur : Leitner
Année de construction : 2001

- Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit provisoire : 2100 personnes/heure
Débit définitif : 2500 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Tapis d'embarquement : Non

- Caractéristiques Géométriques

Altitude gare aval : 2016 m
Altitude gare amont : 2409 m
Dénivelé : 393 m
Longueur développée : 1287 m
Pente moyenne : 32 %
Pente maximale : 52 %
Temps de trajet : 4 min 22 s

- Caractéristiques Techniques

Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement gare motrice : Amont
Type de motorisation : Eléctrique
Puissance développée : 580 Kw
Sens de montée : Gauche
Type d'embarquement : Dans le sens de la ligne
Nombre de pylônes : 12
Largeur de la voie : 6,10 m
Dispositif d'accouplement : Pinces LA612-97
Nombre de véhicules : 53 en débit provisoire et 64 en débit définitif
Espacement : 43,2 m à 2500 personnes/heure

La gare aval

La gare aval est la station tension du télésiège. Cette action est effectuée par un vérin hydraulique. Elle est située dans la cuvette des Trois Croix, au bord de la piste des Myrtilles afin de ne pas gêner le transit des skieurs vers la piste bleue des Vallons (plat). La file d’attente, placée en “U” côté pistes Myrtilles et Petit Alpe la rend cependant difficilement acessible depuis la piste des Saludes.

Image
L’arrivée sur la gare par la piste bleue des Vallons.

Image
Depuis la piste bleue des Myrtilles.

Image
Depuis le bas de la piste rouge du Petit Alpe (départ des téléskis du Bois des Coqs 1&2).

Image
Zoom sur la gare.

Image
La gare aval, la file d’attente à gauche et le P1.

Image
Vue d’ensemble sur la gare.

Image
De côté.

Image
Avant d’aller dans la file d’attente, coup d’oeil sur le rail de stockage avec le véhicule de service.

Image
La gare aval depuis la file d’attente.

Image
La zone d’embarquement depuis la cabane, avec les portillons de cadencement.

Image
Le bout du lanceur.

Image
Vue arrière sur la gare aval et le P1 depuis la ligne.

La ligne

La ligne se compose de 12 pylônes tubulaires.
Elle débute parallèle à la piste rouge de Petit Alpe, puis croise les Myrtilles. Le pylône 6 donne une nouvelle impulsion pour monter la dernière côte avant le col du Prorel. La ligne croise ensuite une troisième fois la piste bleue des Myrtilles pour se redresser progressivement jusqu’au col du Prorel.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 12C/12C
P2 : 6S/6S
P3 : 8S/8S
P4 : 6S/6S
P5 : 6S/6S
P6 : 4SC/4SC
P7 : 10S/10S
P8 : 6S/6S
P9 : 6S/6S
P10 : 10S/10S
P11 : 12S/12S
P12 : 6S/6S

S : balancier support
C : balancier compression
SC : balancier support-compression


Image
La première partie de la ligne depuis la gare aval.

Image
Le premier croisement des Myrtilles.

Image
Le P2.

Image
On longe la piste rouge de Petit Alpe.

Image
Le P3, la ligne se redresse.

Image
Une portée en très léger dévers.

Image
Le P4, au bord d’un ruisseau.

Image
Portée en surplomb de la piste des Myrtilles.

Image
Le P5, assez haut.

Image
Portée vers P6, toujours dans les mélèzes.

Image
le P6, de type support-compression.

Image
Portée plus pentue, au-dessus d’un hors piste assez fréquenté.

Image
Le P7, on sort de la végétation.

Image
On approche du dernier croisement avec les Myrtilles.

Image
Le P8, la piste en arrière-plan.

Image
Le paysage s’élargit.

Image
Le P9, le col du Prorel devient visible.

Image
La pente ne faiblit pas.

Image
Le P10, nous nous appretons à croiser les premiers mètres de la piste des Saludes.

Image
Portée au-dessus de la piste.

Image
Le P11, la gare amont est visible.

Image
L’avant dernière portée.

Image
Le P12 dernier pylône.

La gare amont

La gare amont est la station motrice du télésiège. Installée à 2409 mètres d’altitude, elle permet de rejoindre facilement Briançon ou Chantemerle. La station d’arrivée est située sur le col du Prorel, lieu d’arrivée du télésiège du Rocher Blanc et du téléski de Serre Blanc du côté de Briançon. Depuis l’arrivée, un magnifique panorama entre les vallées de la Durance et la Guisane est observable.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
La zone de débarquement.

Image
La gare en partant vers Briançon.

Image
En partant vers la piste rouge des Saludes ou de la Cabane du Berger.

Image
La gare en contre-plongée.

Image
De l’autre côté et avec le P12.

Sièges et pinces

Les sièges sont des véhicules Leitner classiques d’avant le rapprochement avec Poma. Ils sont reliés au câble par des pinces LA612-97.

Image
Un siège en ligne.

Image
Au niveau de l’embarquement.

Image
Une pince débrayable LA612-97.

Conclusion

Le télésiège débrayable du Prorel est un appareil essentiel pour lier les domaines de Briançon et de Chantemerle. Remplaçant avantageusement deux téléskis, le nouvel appareil permet de donner accès, en plus de Briançon, à trois magnifiques pistes ainsi qu’au secteur de l’Aiguillette. Grâce à son débit honorable, les files d’attente, bien que rebutantes au premier abord, s’écoulent vite (il n’y rarement guère plus de 5 à 10 minutes d’attente en haute saison). De très nombreux hors pistes sont aussi accessibles depuis ce télésiège 6 places, le rendant très fréquenté les jours de grosse poudreuse…

Image
Le télésiège du Prorel, un appareil efficace et réussi.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05

A bientôt.

© - 2016 - Clément05 - www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.14798 secondes. 37 requete(s).
85 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés