En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 12Bannière 26Bannière 40Bannière 4

 TSD6 du Tour

Avoriaz (Morzine-Avoriaz)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Premier télésiège 6 places construit sur territoire européen!

Mise en service en : 1993

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : kilano18
Section écrite le 07/11/2009 et mise à jour le 21/07/2013
(Mise en cache le 13/07/2014)

Je vous présente un reportage sur le télésiège débrayable 6 places « Tour Express» , à Avoriaz- Portes du Soleil

Image


Avoriaz 1800 – Le cœur des Portes du Soleil

La station d’Avoriaz est située en Haute- Savoie et domine la vallée de l’Ardoisières avec la station de Morzine. Avoriaz se distingue par son architecture unique et ses formes avant-gardistes, en plus d’être une station sans voiture où les déplacements se réalisent à pied ou en traineaux. La station propose un ski de qualité, avec des remontées mécaniques rapides et performantes, des pistes de tous niveaux tracées à travers des paysages pittoresques et un enneigement optimal de part son altitude et son orientation garantissant une pratique « intense » des sports d’hiver durant toute la saison.

Le domaine skiable d’Avoriaz est totalement intégré à l’espace des Portes du Soleil ; un vaste espace qui s’étend entre 900 et 2277 mètres au travers de 12 stations implantés de part et d’autre de la frontière franco- suisse : Abondance, Avoriaz, la Chapelle d’Abondance, Châtel, Les Gets, Montriond, Morzine et St- Jean d’Aulps pour le côté français et Champéry, Morgins, Torgon, Val d’Illiez- Les Crosets- Champoussin pour le versant suisse.
Le domaine skiable propose 650 kilomètres de pistes de tous niveaux qui évoluent au cœur d’un paysage de carte postale entre les Dents du Midi, le Lac Léman et le Mont- Blanc.


Situation dans le domaine skiable des Portes du Soleil

Image

Image
-Situation sur le plan des pistes


La difficile naissance d’une grande station : Avoriaz

Sortie de terre sous l’impulsion du champion olympique de descente Jean Vuarnet, Avoreaz (son ancienne appellation) n’était à l’époque qu’un simple alpage en été et un champ de neige en hiver.

De retour aux pays après sa victoire olympique, le village de Morzine s’inquiète pour son avenir et notamment pour le développement de son domaine skiable. Les premiers projets de réalisation d’un téléphérique depuis Morzine vers Avoriaz n’avancent guère. Dans le but de garder l’enfant du pays à Morzine, le projet de réalisation d’une station à Avoriaz lui est confié en 1960. Cette étape est un tournant crucial pour le futur de la nouvelle station. La réalisation de la station d’Avoriaz n’était cependant pas encore acquise.

Après quelques tractations financières, le premier téléphérique, devant assurer la liaison jusqu’à Avoriaz est commandé chez Applevage. Les premières pierres posées, l’optimisme laisse place à une certaine inquiétude car les fonds espérés n’arrivent pas. Les mois passent et les partenariats avec différents investisseurs financiers ne sont que désillusions jusqu’au jour où Jean Vuarnet s’associe avec un homme d’expérience, Jean Gerbault.

La réalisation du téléphérique d’Avoriaz se poursuit et se termine en 1963 avec plusieurs années de retard. En effet, le téléphérique est victime de plusieurs avaries techniques qui retardent à plusieurs reprises sa mise en exploitation officielle. Les prémisses du domaine skiable d’Avoriaz, constitué par le télésiège des « Foillis » et le téléski de « Plan Barzy » mis en service en 1962, sont désormais accessible par le téléphérique, directement depuis la vallée de l’Ardoisières.

Les premières remontées mécaniques en fonction, c’est la réalisation de la station à proprement parlé qui débute. La construction du village se déroule en plusieurs étapes, avec l’inauguration du quartier des « Dromonts » en 1966. La seconde étape est l’édification du « village des Crozats » situé sur les hauteurs du plateau. Une étape intermédiaire est le réaménagement du « nouveau centre d’Avoriaz avec l’office du Tourisme, la salle des Festivals, la chapelle et son clocher emblématique en 1984. La dernière grande étape est la réalisation du quartier des « Falaises ». Le village s’est depuis enrichi de plusieurs petits édifices supplémentaires. Ces étapes sont marquées par une continuité, singulière à Avoriaz, dans le maintien d’une marque architecturale unique et dynamique.


TSD6 Tour : Une première pour l’Europe

Pendant ce temps, le domaine skiable évolue également avec la création du domaine skiable des Portes du Soleil. Le nombre de remontées mécaniques ne cesse d’augmenter avec la desserte du secteur d’ « Arare », suivi par le secteur de « Chavanette » et finalement le secteur des « Lindarets ». Plusieurs datent importantes marquent le début du plus grand espace ski international du monde.


  • 1967 : Ouverture de la liaison franco- suisse par le Pas de Chavanette
  • 1981 : Ouverture de la liaison Avoriaz - Châtel par le Chaux Fleury
  • 1993 : Ouverture de la liaison Avoriaz - Les Crosets par la pointe des Mossettes
La même année (1993), la société d’exploitation des remontées mécaniques d’Avoriaz décide d’investir dans un nouvel appareil pour la desserte du plateau d’Avoriaz. En effet, le télésiège fixe 3 places installé durant les années soixante- dix pour assurer la liaison directe entre le bas et le haut du Plateau d’Avoriaz était systématiquement surchargé.

Image
-Vue plongeante sur Avoriaz avec le tracé de l’ancien télésiège fixe

Image
-Première partie de la ligne avec un téléski qui n’existe plus aujourd’hui

Image
-La station d’Avoriaz avec la ligne du télésiège qui traverse de haut en bas la station d’Avoriaz

Image
-Le quartier des Crozats aves la ligne du télésiège fixe 3 places.

A la recherche d’un débit conséquent, les remontées mécaniques d’Avoriaz se lance avec le constructeur Pomagalski dans la réalisation d’un télésiège 6 places pour atteindre un débit « record » de 3000 p/h. Cet appareil constitue une première pour le ski européen et pour le manufacturier Pomagalski. En effet, le marché des télésièges six places était jusqu’alors réservé au Canada (Mont Original) et aux Etats-Unis (Boyne Mountain) et détenu par le constructeur autrichien Doppelmayr.


TSD6 Tour : Une position centrale et stratégique

Situé sur le front de neige principal d’Avoriaz, ce télésiège débrayable est facilement accessible depuis toute la station et de ce fait, il est très fréquenté et ce malgré la présence du télésiège fixe du « Plateau ». En effet, l’appareil du « Plateau », dont le départ est situé à côté de la gare amont du téléphérique « Prodins- Avoriaz » est plus difficilement accessible depuis les hauts quartiers de la station. De plus, la gare amont dudit télésiège étant située en contrebas de la crête surplombant Avoriaz, il n’est pas possible d’accéder à tous les quartiers constituant la station d’Avoriaz

Cet appareil débrayable est également situé sur le seul axe de liaison, à portée de tous entre les secteurs « Arare- Chavanette » et « Lindarets- Mossettes ». En effet, le passage par le télésiège fixe du « Cuboré » n’est pas toujours garanti (manque de neige) et la piste (côté Vallon de l’Abricotine) n’est pas damnée.
Ce télésiège débrayable assure également la liaison avec le secteur de « Super- Morzine » pour les amateurs de sport d’hiver en provenance du secteur « Chavanette » et « Arare ». Les personnes provenant du secteur « Arare » ont cependant la possibilité d’emprunter le télésiège du « Plateau » en cas de périodes d’affluence au télésiège « Tour Express ».

La fréquentation de ce télésiège est dès lors très élevée tout au long de la journée. Les pics de fréquentation sont notables le matin et en fin de journée lorsque les skieurs veulent rejoindre leurs hébergements situés sur la partie supérieure du plateau d’Avoriaz. En milieu- d’après-midi, cet appareil est également très emprunté par les skieurs provenant d’autres stations comme Châtel ou Champéry- Les Crosets qui sont sur le chemin du retour.

La fréquentation importante de ce télésiège ne résulte pas seulement de son rôle de liaison mais également de part sa desserte importante. Cet appareil dessert pas moins de 8 pistes, destinées tant à la clientèle débutante qu’aux skieurs plus avancés.
-Piste bleue « La Crête », cette courte piste de liaison donne accès à plusieurs pistes (présentées ci- dessous) à destination du secteur « Lindarets » et du secteur « Super- Morzine ».
-Piste verte « Boulevard skieurs », cette piste permet de rejoindre rapidement le front de neige inférieur et la gare amont du téléphérique « Prodins- Avoriaz »
-Piste verte « Les Mélèzes », cette piste traverse la station d’Avoriaz sur toute sa longueur pour rejoindre également le font de neige inférieur.
-Piste bleue « Stade de slalom », cette piste, comme son l’indique est destinée aux écoles de ski et pour les entraînements.
-Piste bleue « Combe à Floret », cette piste rejoint le cœur du secteur « Lindarets » et donne accès aux diverses remontées mécaniques qui partent de ce carrefour.
-Piste bleue « Proclou », cette piste donne accès au télésiège débrayable du même nom et au télésiège fixe « Séraussaix » qui effectue la liaison avec le secteur de «Super- Morzine ».
-Piste bleue « Prolays », cette rejoint le télésiège débrayable du même nom et accède ainsi au carrefour des « Lindarets ».
-Piste rouge « Les Tannes », cette piste permet de rejoindre le secteur des « Lindarets » par un itinéraire varié à travers la forêt.


Caractéristiques techniques

Administratif:

  • Station: Avoriaz – Portes du Soleil
  • Type d'installation: Télésiège débrayable 6 places
  • Exploitant : Serma Avoriaz
  • Constructeur: POMAGALSKI
  • Année de mise en service: 1993
  • Ouverture au public : 12/1993
Géographie:

  • Altitude aval: 1725m
  • Altitude amont: 1901m
  • Dénivelé: 176m
  • Longueur développée: 774m
  • Pente moyenne: 23%
  • Pente maximum: 78%
Technique:

  • Nombre de pylônes: 10
  • Station motrice: Aval
  • Type de motorisation: Courant continu
  • Puissance du moteur: 410 kW
  • Station tension: Amont
  • Système de tension: Hydraulique
  • Fournisseur du câble: Trefileurope
  • Diamètre du câble: 40.5mm
  • Electronique de: Semer
  • Type de pince: TB41
  • Constructeur des sièges: POMA
  • Nombre de sièges: 58 unités
  • Personnes/sièges: 6 sièges
  • Débit maximal à la montée: 3000 p/h
  • Temps de trajet: 3 min.
  • Vitesse maximale: 4 m/s
  • Embarquement: Axe de la ligne
  • Débarquement: Axe de la ligne

Infrastructures et ligne du télésiège débrayable 6 places Tour

La société des remontées mécaniques d’Avoriaz (Serma) a attribué la construction de ce premier télésiège débrayable 6 places à la société française Pomagalski dont le siège principal se trouve à Voreppe. Construit en 1993, les gares installées sont de la famille Omega, plus précisément des gares à couverture basse. Ce type de gare à l’avantage d’être plus discret et s’intègre ainsi parfaitement dans le contexte de la station d’Avoriaz. La structure relativement compacte des gares Omega repose sur un unique massif en béton armé en forme de Z.
La configuration motrice- tension de ce téléporté est peu courante pour un appareil de ce type. En effet, la chaîne cinématique est implantée en aval et le système de tension par vérin hydraulique en amont. Malgré une vitesse d’exploitation limitée à 4 m/s en raison de la longueur des ralentisseurs et lanceurs, cet appareil atteint un débit théorique de 3000 p/h.


Gare aval

La gare aval est implantée sur le front de neige de la station d’Avoriaz, en bordure du lac du même nom. Elle est placée à proximité des gares aval des télésièges débrayables « Lac Intret » et « Tour » et forment ainsi un des carrefours les plus importants du domaine skiable d’Avoriaz.
La gare aval dispose d’une couverture basse et assure l’entraînement du téléporté. La ligne est mue par un moteur à courant continu développant une puissance de 410kW.

Image
-Gare aval et pylônes de compression 1 et 2

Image
-Gare aval et pylône de compression 1

Image
-Gare aval

Image
-Gare aval et première partie de la ligne

Image
-Contour

Image
-Gare aval et zone d’embarquement

Image
-Gare aval

Image
-Gare aval

Image
-Zone d’embarquement

Image
-Zone d’embarquement avec le secteur de « Chavanette » en fond


Ligne

La ligne mesure moins d’un kilomètre, franchit un dénivelé de 176 mètres et s’appuie sur dix pylônes, à raison de huit pylônes support et de deux pylônes compression. Dès la sortie de gare et avec le passage des pylônes compression 1 et 2, la ligne entame une montée marquée jusqu’au pylône 4. La ligne adopte ensuite une pente régulière et survole à plusieurs reprises la piste « urbaine » qui traverse la station d’Avoriaz d’haut en bas. Le tracé est marqué par une longue portée entre les pylônes 5 et 6. La partie finale est marquée par une légère ascension pour accéder à la gare amont située sur la crête au milieu des sapins.

Image
-Retour sur les pylônes compression 1 et 2

Image
-Pylône 3

Image
-Pylône 4

Image
-Pylône 5

Image
-Portée en les pylônes 5 et 6

Image
-Pylône 6

Image
-Pylône 7

Image
-Pylône 8

Image
-Tête du pylône 8

Image
-Seconde longue portée entre les pylônes 8 et 9

Image
-Pylône 9

Image
-Passage sur la sapinière

Image
-Pylône 10


Gare amont

La gare amont est implantée à une altitude de 1930 mètres, sur les hauteurs de la station d’Avoriaz. Sur la même crête, sont entre autre implantés les gares amont des télésièges débrayables « Proclou », « Lindarets » et « Prolays ». La gare amont reprend la ligne de la gare aval avec un schéma de couleur alliant le blanc sur les côtés et le noir sur le toit. La gare amont assure la tension de l’appareil par le biais d’un vérin hydraulique situé horizontalement au centre de la gare.

Image
-Arrivée en gare amont

Image
-Zone de débarquement

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont


Sièges

Image
-Siège en ligne

Image
-Siège en gare


Pinces

Image
-Pince

Image
-Pince au passage d’un balancier


Divers photos

Image
-Pylônes de compression 1 et 2

Image
-Ligne avec en fond le secteur „Arare- Lac Intret“

Image
-Longue portée entre les pylônes 5 et 6

Image
-Pylône 10 sur fond de village d‘Avoriaz


Conclusion

La venue de cet appareil a permis à la station d’Avoriaz d’améliorer sensiblement cette liaison stratégique et vitale pour le domaine skiable, avec à la clé une augmentation significative du débit, du confort et une réduction du temps de parcours.
Par ailleurs, l’implantation de ce premier télésiège débrayable 6 places à l’échelle européenne démontre une nouvelle fois le goût à l’innovation de cette station unique qui compte aujourd’hui pas moins de 12 télésièges débrayables…

Merci d’avoir pris le temps de lire ce reportage, à bientôt !



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11203 secondes. 35 requete(s).
78 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés