En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 42Bannière 41Bannière 22Bannière 18

 TSD6A Plan du Moulin Express

Saint-Sorlin-d'Arves (Les Sybelles)

Leitner

T3 ES
Description rapide :
Télésiège construit dans le cadre de la refonte de l'aménagement du massif de la Balme à Saint Sorlin d'Arves. Ce quatrième télésiège débrayable Leitner vient remplacer sur un tracé différent et plus long l'ancien télésiège fixe du Plan du Moulin

Mise en service en : 2010

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 03/07/2011 et mise à jour le 02/10/2011
(Mise en cache le 08/07/2014)

    Image


La station de Saint Sorlin d'Arves mène en 2010 une grosse opération consistant à revoir complètement l'aménagement de son massif historique. Deux grosses remontées mécaniques vont sortir de terre au cours de cette opération dont le quatrième télésiège débrayable de la station. Visite guidée de ce nouvel appareil à travers ce reportage.


Au sommaire :

  • Bienvenue à Saint Sorlin d'Arves
  • La Balme : le secteur historique de Saint Sorlin d'Arves
  • Plan du Moulin nouvelle formule : accès express au domaine
  • Plan du Moulin Express : plus de ski pour tous
  • Ligne et Infrastructures du télésiège Plan du Moulin Express
  • Au cœur de Plan du Moulin Express
  • Véhicules et pinces
  • Depuis les pistes
  • Une nouvelle Balme pour une nouvelle page d'histoire



    Bienvenue à Saint Sorlin d'Arves


Saint Sorlin d'Arves est une station-village se trouvant à 1500 mètres d'altitude au dessus de Saint Jean de Maurienne dans le département de la Savoie. La station est nichée dans une cuvette au pied du Col de la Croix de Fer, col permettant depuis la Maurienne de rejoindre la vallée de la Romanche non loin de Bourg d'Oisans. Composée de plusieurs hameaux, le village a su garder son charme authentique. Les bâtiments traditionnels côtoient harmonieusement les résidences largement bardées de bois construites pour accueillir les clients venant en villégiature dans la station.

La station propose de nombreuses activités sportives aussi bien l'été que l'hiver. L'été randonnée et cyclisme sont à l'honneur et l'hiver ce sont tout naturellement les sports de glisse qui prennent le relais. Le domaine skiable de la station s'étend de 1500 mètres d'altitude à 2590 mètres au sommet des télésièges Trois Lacs et Rouet. Il offre à lui seul 120 kilomètres de pistes desservies par 18 remontées mécaniques. Depuis 2003, ce dernier compose le domaine des Sybelles, domaine crée suite à l'aménagement des pentes aux abords de la pointe de l'Ouillon. Depuis cette date, les clients de Saint Sorlin bénéficient d'un domaine relié qui offre au total 310 kilomètres de pistes sur six stations.

    Vue sur la station
    Image


    La Balme : le secteur historique de Saint Sorlin d'Arves


Le massif de la Balme est très fortement lié à l'histoire du ski à Saint Sorlin d'Arves. En effet, c'est sur les premiers contreforts de ce massif surplombant le sud ouest du village qu'est installé le tout premier téléski de la station en 1948. Malgré cette première initiative, le développement du domaine skiable n'arrivera pas tout de suite. Il faudra attendre le début des années 1960 pour que le véritable projet de station de ski prenne son envol. Les investissements liés à ce projet arrivent rapidement et c'est en 1962 que sortent de terre les premiers téléskis modernes du village. Le but est bien sur à terme d'aménager le haut de ce massif mais pour le moment, les investissements se concentrent sur la partie basse de ce dernier. Il faut attendre trois ans de plus pour que le premier point haut du massif soit atteint. Combiné avec le téléski des Charmieux, le redoutable téléski de la Balme permet d'atteindre le premier sommet de ce massif et de franchir la barre symbolique des 2000 mètres d'altitude. Même si sa réalisation va entrainer un ralentissement dans les investissements sur le domaine, l'aménagement de la partie supérieure de ce massif peut dorénavant être envisagé.

    Le téléski des Charmieux, le premier maillon vers le sommet de la Balme
    Image

    Le téléski de la Balme, redoutable appareil qui a atteint le premier point culminant du massif de la Balme
    Image


La deuxième vague d'investissement ne sera vraiment lancée qu'à partir de 1974. Cette phase va être consacrée principalement à l'aménagement de la partie supérieure du massif de la Balme. Progressivement plusieurs appareils sont mis en service : les téléskis Bon Amour, Roche Noire et Blanchard 1&2. Mais le fait relativement marquant de cette époque est la réalisation du tout premier télésiège de la station. En effet afin de faciliter l'accès à la partie supérieure du massif, la station fait installer en 1976 son tout premier téléporté : le télésiège Plan du Moulin. Ce télésiège va donner accès à la plupart des téléskis partant de la partie supérieure du massif tout en doublant la chaine d'accès originelle composée des appareils Charmieux et Balme. Une révolution pour l'époque puisque ce téléporté apporte un confort d'accès sans précédent par rapport aux deux routables téléskis qui étaient jusqu'auparavant un passage obligé pour gagner cette partie du massif. Cette riche phase d'aménagement va s'achever en 1982 lorsque les deux derniers téléskis qui seront construits sur ce massif sont mis en service. Avec une majorité de téléskis sur son domaine, Saint Sorlin fut rapidement surnommée le "paradis du téléski".

    Le télésiège Plan du Moulin, le tout premier téléporté de la station
    Image


    Le téléski de Blanchard 1, l'appareil le plus proche du sommet du télésiège Plan du Moulin
    Image


    2010 : On change tout, ou presque …


La commune fait installer en 1985 le télésiège des Trois Lacs, appareil atteignant le sommet du domaine. Toutefois ce télésiège marque le début d'une très longue période sans investissements sur le domaine. En effet, plus aucune réalisation ne sera faite sur le domaine skiable jusqu'en 1999! Suite aux difficultés liées à un faible enneigement durant les hivers de la fin des années 1980 et à une tragique avalanche survenue en 1997, c'est une nouvelle société qui en 1998 succède à la commune dans la gestion du domaine skiable. Via Gaston Maulin entre autre, cette société baptisée SAMSO va remettre au gout du jour le projet de liaison des stations du massif Arvan-Villards par l'Ouillon. Bien que Saint Sorlin d'Arves fasse partie du domaine relié "Super Grand Large", l'accès au domaine skiable se fait uniquement par navette depuis Saint Jean d'Arves. Pour les clients arrivant des domaines de La Toussuire et du Corbier, ceci n'est guère pratique pour profiter pleinement du domaine skiable de la station. La plupart des investissements qui vont avoir lieu par la suite seront consacrés à la réalisation et à l'amélioration de cette liaison. Bien que le premier investissement de la SAMSO soit le télésiège de la Lauze, appareil réalisé en 1999 au pied du massif de la Balme, il faudra bel et bien attendre pour voir ce secteur entièrement réorganisé.

    Organisation globale du massif en 1998
    Image

Longtemps attendue, la rénovation du massif de la Balme est intervenue au cours de l'été 2010. Une rénovation qui va se faire dans un esprit radicalement opposé aux méthodes d'aménagement en vigueur à l'époque. Fini le "paradis du téléski" et ses nombreuses lignes quasiment parallèles qui prédominaient sur le haut du massif. Place désormais à la modernité et à l'optimisation des flux. Un projet et un pari ambitieux pour cette partie du domaine qui malgré son cadre et sa qualité de ski était quelque peu sous fréquentée à cause de la longueur d'accès, de la difficulté de certains appareils et du faible débit offert. C'est donc une véritable révolution qui se met en marche sur le domaine de cette station savoyarde au cours de l'été 2010. Six des sept téléskis encore en service sur le massif de la Balme sont démontés en plus du télésiège Plan du Moulin. Seul le téléski de Roche Noire va survivre à cette réhabilitation. En plus des remontées mécaniques, d'importants travaux de pistes vont être réalisés sur le secteur pour conserver les pistes existantes, en créer de nouvelles et adjoindre un réseau de neige de culture sur ce massif. Ce sont au total plus de 11.5 millions d'euros qui vont être investit dans l'amélioration de ce massif. Au final, ce sont en tout et pour tout deux nouvelles remontées mécaniques qui vont prendre la relève de tout le parc démonté. Le point d'orgue de ce nouveau secteur de la Balme réside dans la mise en service du quatrième télésiège débrayable du domaine : le télésiège Plan du Moulin Express.

Les caractéristiques du télésiège débrayable

    Caractéristiques Administratives

    TSD-Télésiège à attache débrayable : PLAN DU MOULIN EXPRESS
    Maître d’Ouvrage : SAMSO
    Maître d’Œuvre : TIM
    Montage / Génie Civil : STM Pugnat
    Exploitant : SAMSO
    Constructeur : LEITNER
    Année de construction : 2010
    Montant de l’investissement : 5.500.000 €


    Caractéristiques d’Exploitation

    Saison d'exploitation : Hiver
    Capacité : 6 personne(s)
    Débit à la montée : 1600 (2400*) personnes/heure (100%)
    Débit à la descente : 800 (1200*) personnes/heure (50%)
    Vitesse d'exploitation : 5 m/s
    Tapis d'Embarquement : Non


    Caractéristiques Géométriques

    Altitude Aval : 1496 m
    Altitude Amont : 2187 m
    Dénivelée : 691 m
    Longueur développée : 2157 m
    Pente Maxi : 73 %
    Pente Moyenne : 33 %
    Temps de Trajet : 7min11


    Caractéristiques Techniques

    Type de Gare : LP - Sigma
    Tension : Aval
    Type de Tension : Hydraulique
    Motrice : Amont
    Type de motorisation : Asynchrone
    Puissance Développée : 880 kW
    Sens de montée : Droite
    Embarquement : Axe de la ligne
    Nb Pylônes : 19
    Largeur de la voie : 6.10 m
    Dispositif d’accouplement : LPA-M
    Type de Véhicules : 6 places verrouillable
    Nombre de Véhicules : 67 (101*)
    Espacement : 67.5 (45*) m


    Caractéristiques du Câble

    Fabricant du câble : FATZER
    Type de Câblage : Lang à droite
    Diamètre du câble : 48 mm
    Ame : Compacte
    Composition : 6X31 WS
    Galvanisation : Oui

    * Chiffres à terme


    A travers cette animation, retrouvez les grandes phases de la construction de ce télésiège
    Image


    Plan du Moulin nouvelle formule : accès express au domaine


Le télésiège Plan du Moulin Express vient remplacer les remontées qui permettaient l'accès au premier point culminant atteint sur ce secteur. A ce titre, il vient donc remplacer la chaine historique composée des appareils Charmieux et Balme ainsi que la deuxième chaine d'accès crée avec la mise en service des appareils Plan du Moulin et Blanchard 1. Le tracé emprunté par le télésiège débrayable est différent de l'ancien téléporté aussi bien au niveau de l'axe qu'au niveau de la longueur. En effet avec la technologie du télésiège débrayable, la SAMSO a voulu offrir un accès direct au sommet du massif de la Balme depuis le bas de la station. Comme le mentionne le nom de l'installation, le télésiège propose un accès express au sommet des anciens téléskis Balme et Blanchard 1. Avec un temps de montée légèrement supérieur à sept minutes, un immense progrès a été fait par rapport aux quinze bonnes minutes qu'il fallait auparavant pour rejoindre le sommet de la chaine Plan du Moulin – Blanchard 1. En plus de la rapidité, le télésiège offre un confort d'accès inégalé en évitant une montée quelque fois périlleuse avec le téléski Blanchard 1 ou avec celui de la Balme.

    Organisation globale du massif en 2010
    Image


Avec ce nouveau Plan du Moulin, la station se dote désormais d'un véritable second départ station laissant loin derrière la longue file d'attente au bas de l'ancien télésiège triplace. A ce titre, il soulage le télésiège débrayable des Choseaux d'une partie de sa clientèle. En effet la longue montée avec le vieux Plan du Moulin rebutait plus d'un client. Ces derniers préféraient gagner rapidement le domaine d'altitude avec Choseaux, depuis que ce dernier a été mis en service. Avec cette nouvelle porte d'entrée sur le domaine, la station aménage également un deuxième accès pratique vers la liaison Sybelles. En effet avant l'ouverture des télésièges débrayable Choseaux et Rouet, l'accès se faisait uniquement par le télésiège des Trois Lacs. Pour cela il fallait impérativement emprunter l'un des trois téléskis qui permettaient de rejoindre l'un des point haut de la Balme à savoir les téléskis Balme, Blanchard 1 ou Roche Noire. Avec l'ouverture en 2004 des télésièges Choseaux et Rouet l'accès par les Trois Lacs est devenu fortement secondaire ce qui a causé un problème de saturation notamment au niveau du télésiège du Rouet. Désormais avec Plan du Moulin Express, la seconde voie d'accès vers la liaison Sybelles est plus rapide et pratique qu'auparavant en proposant un accès direct depuis la station au télésiège des Trois Lacs. Bien que ce chemin d'accès soit un peu plus long, il permet tout de même de proposer une alternative intéressante lors des fortes affluences ou tout simplement pour les clients qui veulent profiter du panorama sauvage qu'offre le massif des Perrons. Une seconde voie qui deviendra optimale lorsque Trois Lacs sera remplacé, investissement qui devrait être la suite logique au remaniement opéré sur le massif de la Balme.


    Plan du Moulin Express : plus de ski pour tous


Comme évoqué précédemment, le massif de la Balme était quelque peu sous fréquenté malgré le potentiel de ce dernier. Afin de permettre à l'ensemble de la clientèle majoritairement familiale de la station de redécouvrir ce massif, l'organisation des pistes a donc été repensée. La piste verte des Boulevards a été prolongée vers le haut permettant ainsi d'atteindre le sommet du télésiège débrayable Plan du Moulin Express. Transportés en toute sécurité avec les garde-corps verrouillables présents sur les véhicules du télésiège débrayable, l'allongement de cette piste verte va permettre à toutes les clientèles ainsi qu'aux plus petits d'évoluer en toute tranquillité en altitude. Non cantonnés au front de neige et au télésiège de la Lauze, ces derniers pourront découvrir le cadre remarquable proposé avec notamment une vue imprenable sur les Aiguilles d'Arves. Cette piste verte débouche sur la piste de même couleur baptisée Claforay ainsi que sur la toute nouvelle piste verte des Vachers qui rejoint directement le départ des appareils Lauze et Plan du Moulin Express. Ainsi c'est une descente de pratiquement 700 mètres de dénivelée entièrement en piste verte qu'offre la station avec ce massif de la Balme revisité, un plus indéniable pour les familles venant nombreuses dans la station. A ce titre le télésiège est également accessible pour les détenteurs d'un forfait mini-domaine.

La piste partant du sommet du télésiège débrayable qui mène au télésiège des Trois Lacs a été retravaillée et déclassée de bleue à verte. Ainsi l'accès au sommet de Saint Sorlin ou à l'appréciée piste bleue de la Combe de la Balme a été facilité pour les débutants. L'accès au télésiège Blanchards – Chalets de la Balme se fait donc par piste verte ou bleue. Un accès facile qui va permettre à toutes les clientèles via cet appareil d'enchainer les rotations sur le haut de ce massif. Toutefois les skieurs les plus aguerris n'ont pas été oubliés. La piste rouge de la Balme a été prolongée vers l'aval officialisant l'échappatoire qui se trouvait au niveau de la gare aval de l'ancien téléski de la Balme. Grâce à la disparition des téléskis Blanchard 1 et Balme, la piste noire du Mur a vu son tracé rallongé par l'amont. Cette dernière offre désormais un tracé beaucoup plus long et ne se résume plus qu'au simple mur qui longeait auparavant la partie finale du téléski des Charmieux.

Au sommet de Plan du Moulin Express, ce sont cinq pistes qui sont offertes aux clients :
- La piste verte du Beurre mène au lieu dit des Chalets de la Balme. Cette piste remplace depuis 2010 l'ancienne piste bleue partant du sommet des appareils Balme et Blanchard 1 qui menait à ce lieu-dit. Elle a été équipée d'enneigeurs et permet de rejoindre le télésiège des Trois Lacs, le départ du télésiège Chalets de la Balme et la piste bleue Combe de la Balme qui redescend sur le bas de la station.
- La piste verte Boulevards qui rejoint les pistes vertes Claforay et Vachers. Cette piste a été équipée de canons à neige sur sa partie inférieure en 2010 Elle permet de rejoindre le départ du télésiège des Blanchards.
- La piste bleue des Blanchards, variante plus raide de la partie haute de la piste des Boulevards. Elle permet elle aussi de rejoindre le départ du télésiège des Blanchards.
- La piste Rouge Balme qui reprend une bonne partie de son ancien tracé. Elle débouche sur la piste Boulevard peu avant la fin de cette dernière.
- La piste noire Mur, piste qui débouche au niveau de la jonction entre les pistes Boulevards, Claforay et Vachers.

Remplaçant le télésiège Plan du Moulin qui assurait l'exploitation piétonne auparavant, Plan du Moulin Express est également ouvert à cette clientèle. Ces derniers pourront rejoindre en raquette plusieurs restaurants d'altitude qui sont à quelques centaines de mètres de la gare amont. Le télésiège est donc exploité en simultané à la montée et à la descente. Le débit offert à la descente est diminué de moitié par rapport au débit montant.

    Situation sur le plan des pistes
    Image


    Ligne et Infrastructures du télésiège Plan du Moulin Express


Pour la réalisation des nouvelles remontées mécaniques de la Balme, la SAMSO a renouvelé sa confiance au constructeur Leitner qui a déjà entre autre réalisé les trois précédents télésièges débrayable de la station. Le constructeur de Vipiteno installe ici un télésiège avec des gares légèrement différentes par rapport aux trois premiers appareils installés sur Saint Sorlin d'Arves. En effet sur Plan du Moulin Express, les gares sont de type LP. Par rapport à la précédente génération, elles ne présentent visuellement que de légères modifications. La différence se fait à l'intérieur puisque seules ces gares qui représentent le standard actuel de la gamme télécabine/ télésiège débrayable de Leitner permettent l'usage des pinces LPA, pinces issues du rapprochement industriel entre Poma et Leitner. Classiquement la configuration sur cet appareil est motrice amont et retour-tension en aval. Le télésiège offre à la vitesse de cinq mètres par seconde un débit théorique de 1600 personnes par heure avec ses 67 véhicules. Toutefois le télésiège est dimensionné pour un débit de 2400 personnes par heure. L'exploitant pourra ainsi rajouter jusqu'à 34 véhicules supplémentaires s'il le juge nécessaire.


  • La gare aval

La gare aval est située à 1590 mètres d'altitude pratiquement au même niveau que la gare aval de l'ancien télésiège fixe. Elle a été légèrement avancée pour permettre un embarquement dans l'axe de la ligne. Située à proximité des caisses et du parking journée de la station, cette gare est donc facilement accessible pour les clients venant à la journée ou arrivant de la partie basse de la station. Pour les logements situés dans les autres parties de la station, elle facilement accessible par les pistes. La gare intègre en plus d'une voie de service, une zone de maintenance des pinces ce qui tend à l'allonger vers l'arrière.

    Gare aval depuis la piste Choucas
    Image

    Gare aval depuis le front de neige
    Image

    Image

    Gare aval avec le télésiège de la Lauze à gauche
    Image

    Gare aval de profil depuis le bas de la piste Vachers
    Image

    Image

    L'embarquement
    Image



  • La ligne

La ligne prend rapidement de la hauteur après la gare aval puisque cette dernière est positionnée au plus près des premières pentes que le tracé doit gravir. Cette partie montante va nous mener au lieu-dit des Charmieux. A l'approche de ce lieu-dit, la montée va se calmer et on entame une phase plus calme le temps de traverser les alpages qui bordent ce coin de la station. La ligne va pratiquement suivre la ligne de l'ancien téléski des Charmieux et elle va reprendre de l'inclinaison au niveau du P8 qui amorce la phase montante vers la partie supérieure du massif de la Balme. La ligne prend progressivement de l'inclinaison afin de gravir la pente le long de la piste noire Mur. Au niveau de la zone de l'ancienne gare aval du téléski de la Balme, la ligne marque une courte pause dans sa forte montée avant qu'elle ne reprenne de plus belle. On atteint la partie supérieure de la Balme au niveau du P15. A partir de cet ouvrage de ligne, l'inclinaison devient moins forte et la ligne rejoint tranquillement la gare amont.

La ligne est composée de 19 ouvrages de ligne ancrés sur des massifs en béton contre de 23 auparavant. Dans l’ordre de la montée, nous trouvons :

    P1 : 8C/8C
    P2 : 10C/10C
    P3 : 10S/8S
    P4 : 6S/6S
    P5 : 8S/8S
    P6 : 8S/6S
    P7 : 6S/6S
    P8 : 4SC/4SC
    P9 : 6S/6S
    P10 : 4SC/4SC
    P11 : 12S/10S
    P12 : 4SC/4SC
    P13 : 4SC/4SC
    P14 : 12S/10S
    P15 : 10S/8S
    P16 : 12S/10S
    P17 : 6S/6S
    P18 : 10S/10S
    P19 : 8S/8S


    La ligne depuis le bas
    Image

    En se retournant, vue sur le front de neige à proximité
    Image

    Premier croisement avec la piste Vachers
    Image

    P4 et juste derrière le second croisement avec la piste Vachers
    Image

    P5
    Image

    On arrive au niveau du lieu-dit des Charmieux
    Image

    On arrive au niveau de l'ancienne gare aval du téléski des Charmieux
    Image

    Portée entre P7 et P8
    Image

    On attaque la montée qui va nous permettre d'atteindre la partie supérieure du massif de la Balme
    Image

    Au dessus de la piste Boulevards en approche sur le P10
    Image

    On remonte le long du tracé de la piste du Mur
    Image

    P11 qui se situe non loin de l'endroit où se trouvait le départ du téléski de la Balme
    Image

    Courte pause avant d'enchainer la nouvelle phase montante
    Image

    Portée P12-P13
    Image

    On arrive à P14, l'un des plus grands ouvrages de ligne de l'appareil
    Image

    On évolue désormais sur la partie supérieure du massif de la Balme
    Image

    Portée P15-P16
    Image

    La piste Boulevards sur la gauche. Le sommet du télésiège Blanchards est également visible
    Image

    P17
    Image

    La pointe de l'Etendard au fond dans les nuages
    Image

    Arrivée en gare amont
    Image



  • La gare amont

La gare amont est située au même niveau que les arrivées des anciens appareils Balme et Blanchard 1 à 2187 mètres d'altitude. D'importants travaux de terrassement ont été fait pour élargir la plateforme existante afin qu'elle puisse accueillir la gare amont et les nouvelles pistes. Tout comme la gare aval, elle arbore la même couleur de sous face qui a été utilisée sur les autres appareils de Saint Sorlin d'Arves. Ce télésiège étant utilisable à la descente, l'embarquement coté lanceur à été doté de portillons de cadencement. Tout comme la gare aval, la gare amont a été dotée d'une voie de service servant principalement à stocker le véhicule de maintenance.

    Gare amont depuis la zone d'arrivée
    Image

    Image

    Gare amont de profil depuis la piste Boulevards
    Image

    Image

    Gare amont
    Image

    Gare amont depuis la ligne de crête
    Image


    Au cœur de Plan du Moulin Express



  • Tension du câble porteur-tracteur

Le câble porteur-tracteur est tendu en gare aval. La tension est réalisée grâce à un dispositif hydraulique composé d’une centrale hydraulique et d'un seul vérin hydraulique ancré au massif arrière de la gare. Le vérin est relié à la poulie de retour qui est montée sur lorry. Ce dernier assure un tension nominale de 32000 daN.


  • L’entrainement principal et de secours

La gare amont est la gare qui assure l'entrainement de l'installation aussi bien en marche normale qu'en marche de secours. L'entrainement principal est assuré par un moteur électrique asynchrone qui met en mouvement un arbre dit rapide. Plan du Moulin Express est le premier télésiège débrayable de la station à être doté de ce type de moteur. Sur l'arbre rapide, est monté un disque qui fait à la fois office de piste de freinage pour le frein de sécurité 1 et de volant d'inertie. Cet arbre rapide entre ensuite dans le réducteur qui va donner mouvement à un second arbre dit lent. A cet arbre lent, est accouplé la poulie motrice.

    Le moteur électrique principal est un imposant moteur électrique Siemens. Il développe 880 kW à la vitesse de 1492 tours/minutes.
    Image

    Le volant d'inertie avec au premier plan le frein de sécurité 1 présent sur l'installation. Son ouverture est électromagnétique. La force de serrage du frein est obtenue grâce à un ressort.
    Image

    Le réducteur employé est de type planétaire et se compose de deux étages de réduction. Il possède un rapport de réduction de 65.9 : 1
    Image


La marche de secours est assurée par un imposant moteur thermique. Le moteur a été comme d'accoutumée fourni par Iveco. Son rôle est de donner puissance à une grosse pompe hydraulique afin que cette dernière puisse mettre en pression un circuit hydraulique. Deux moteurs hydrauliques reliés à ce circuit et préalablement accouplés à la poulie motrice vont permettre l'évacuation de l'installation à vitesse réduite. Cette marche de secours permet d'évacuer même en cas de casse du réducteur. La poulie motrice sera alors désaccouplée de l'arbre lent afin que la marche de secours puisse fonctionner. Le moteur thermique étant autonome car démarrant çà l'aide de batteries, il permet également une évacuation de l'installation même en cas de panne de courant.

    Le moteur thermique Iveco fourni développe 425 cv à la vitesse de 2100 tours/minute. Vous apercevez sur la droite le panneau de commande de ce moteur
    Image

    La pompe hydraulique montée sur le moteur
    Image


Chaque moteur hydraulique est verrouillé sur la couronne dentée à l'aide d'un levier présent sous le caillebotis. Avant de les verrouiller, deux boutons (un par moteur) permettent de faire tourner les pignons afin de les aligner correctement avec les crans de la couronne dentée

    Les deux moteurs hydrauliques de secours. Vous pouvez apercevoir deux boitiers qui servent à aligner les pignons des moteurs avec les crans de la couronne dentée
    Image


L'ensemble des composants de la chaîne cinématique est montée sur un lorry uniquement pour pouvoir rattraper l'allongement du câble et retarder par la même occasion son raccourcissement.

    Le lorry en question. Vous pouvez également voir à gauche le dispositif de refroidissement de l'huile du réducteur qui s'active en cas de besoin
    Image


A proximité du moteur de secours se trouve une centrale hydraulique. Cette dernière alimente les deux freins de sécurité 2 hydrauliques qui sont montés directement sur la poulie motrice.

    Centrale hydraulique des freins de sécurité 2
    Image

    Freins de sécurité 2
    Image



  • Voies et cheminement

Comme d'accoutumée sur les téléportés débrayable, les voies des gares sont équipées de pneus permettant de ralentir, trainer et accélérer les véhicules de l’installation. Afin d'avoir une parfaite synchronisation de la vitesse des pneus quelque soit la vitesse de l'installation, ces derniers sont entrainés par une prise de mouvement présente dans chaque voie.

    Prise de mouvement
    Image


La poulie motrice n'est pas à la largeur de la voie. Des bananes de 6 galets par voie assurent la déviation horizontale du câble

    Poulie motrice dans son ensemble
    Image


Classiquement sur les appareils Leitner un seul type de cadenceur est à disposition du conducteur. Il s'agit d'un cadenceur de type " +/- vite " qui sur cet appareil est positionné en gare amont. Dans l’automate sont enregistrées toutes les positions théoriques des véhicules sur la boucle. Les véhicules étant en décalage par rapport à cette position vont être alors repositionnés par l’intervention de ce cadenceur. Le cadenceur " +/- vite" permet la correction d’un retard ou d’une avance du véhicule sur sa position théorique.

    Cadenceur en gare amont
    Image


Le télésiège est équipé d'un système permettant d'abaisser automatiquement en partie les garde-corps afin que les clients n'oublient pas de la baisser. Afin que le garde-corps puisse se baisser automatiquement, une came vient rentrer en contact avec un levier présent sur chaque siège. Cette came est fixe coté ralentisseur, par contré coté lanceur elle est amovible. Ceci permet à l'exploitant d'activer ou désactiver le système à sa guise. Un petit moteur placé dans les voies permet de bouger cette came.

    Moteur permettant de bouger la came de manœuvre des garde-corps
    Image



  • Commande

L’installation électrique a été faite sur cet appareil par la société SEMER. Sur un des panneaux de l’armoire de commande, se trouve l’écran de supervision Cet écran faisant office d’interface homme-machine permet à l’opérateur de visualiser l’état de son appareil et les défauts en cours. C'est également via le superviseur que le conducteur peut sélectionner la vitesse de l'installation grâce à quatre vitesses préenregistrées.

    Panneau avec le superviseur. En dessous se trouve notamment les boutons d'arrêt, de réarmement et de remise en marche
    Image

    Second panneau avec entre autre le généphone, l'affichage des défauts en secours, les afficheurs pour la girouette et les anémomètres …
    Image


En cas de besoin, le conducteur dispose d'un dispositif d'urgence sur le massif en béton de la gare amont qui permet de forcer le serrage des freins de sécurité 2.

    Manette de forcage
    Image


    Véhicules et Pinces


Chaque véhicule de l’installation est relié au câble par une pince de type LPA-M. La force de serrage sur le câble est obtenue par des ressorts de compression. Cette pince est considérée comme auto-dégivrante puisque le simple fait de comprimer les ressorts suffit à casser le givre.

    Pince LPA-M
    Image

    Passage de la pince sur un balancier support
    Image

    Passage de la pince dans un balancier support-compression
    Image


Les sièges installés sur cet appareil bénéficient de dossiers hauts et offrent par la même occasion un très bon confort. Les sièges sont équipés du système Kidstop qui se manifeste par la présence d'un garde-corps verrouillable. Toutefois à contrario du système Doppelmayr Skippy, le garde-corps n'est pas verrouillé mécaniquement par l'action de la came présente dans les voie quand le système est actif. Ce sont les usagers qui par le poids exercé sur les reposes-skis vont enclencher le verrouillage. Pour empêcher les petits de glisser sous le garde-corps des proéminences en plastique souple sont montées sur le garde-corps. En gare amont, le système mis en place déverrouille automatiquement le garde-corps et ce dernier se relève automatiquement grâce à la came présente dans le ralentisseur.

    Siège de devant
    Image

    Détails sur l'assise et les proéminences en plastique souple
    Image

    Siège de dos. On voit bien le système présent sur le siège qui est actionné par les cames en gare. On voit également à gauche, la manette de déverrouillage utilisée par les sauveteurs en cas d'évacuation verticale
    Image

    Véhicule de service
    Image


    Depuis les pistes


    Ligne depuis la gare amont
    Image

    Haut de la ligne avec une partie de la station de Saint Sorlin d'Arves au fond
    Image

    Ligne avec le Mont Charvin au fond
    Image

    Ligne avec une partie des nouvelles pistes tracées sur le haut du massif
    Image

    Plus bas avec la pointe du Corbier et la station au fond
    Image

    Ligne le long de la piste du Mur
    Image

    Croisement avec la fin de la piste Boulevards
    Image

    Ligne au niveau de l'ancienne partie basse du tracé du téléski des Charmieux
    Image

    Partie intermédiaire depuis la piste Vachers
    Image

    Ligne au niveau de l'ancienne gare de départ du téléski des Charmieux
    Image

    Vers l'amont dans les derniers virages de la piste Vachers
    Image

    Ligne depuis la piste des Vachers
    Image

    Bas de la ligne depuis cette même piste
    Image


    Une nouvelle Balme pour une nouvelle page d'histoire

Avec cette refonte du massif historique de la Balme, la station de Saint Sorlin d'Arves tourne une page de son histoire. Quoi de mieux que ce télésiège débrayable Plan du Moulin Express pour nous faire oublier la queue et la longue montée avec l'ancien télésiège fixe ainsi que les téléskis plus ou moins difficiles qui étaient légion sur ce coin du domaine skiable. Si l'amateur de téléski regrettera sans doute la disparition de tous ces antiques appareils, il redécouvrira le superbe panorama offert qui était autrefois sillonné de pylônes. Habilement orchestrée, cette nouvelle Balme permet à tous débutants, habitués de la station de découvrir ou de redécouvrir entièrement ce secteur en toute tranquillité et de profiter pleinement de la variété du ski offerte.

    Image





Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09826 secondes. 38 requete(s).
142 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés