En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 5Bannière 10Bannière 4Bannière 1

 TSD6B Stätzerhorn

Lenzerheide

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Un télésiège aux caractéristiques techniques impressionnantes!

Mise en service en : 1999



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : kilano18
Section écrite le 04/04/2011 et mise à jour le 21/07/2013
(Mise en cache le 24/08/2013)

Je vous présente un reportage sur le télésiège débrayable 6 places à bulles « Stätzerhorn », à Lenzerheide

Image

Lenzerheide : Une haute vallée – deux domaines skiables

La région de la Lenzerheide, composée par les stations de Malix, Chruwalden, Parpan, Valbella, Lenzerheide, Vaz/Obervaz (Lain, Muldain und Zorten), Lantsch/Lenz et Brienz/Brinzauls est implantée dans une haute vallée qui s’étire entre Coire et Tiefencastel dont les villages de la Lenzerheide et Valbella forment le cœur de la région. La région de la Lenzerheide se démarque notamment par ses nombreuses zones boisées et l’Heidsee, lac qui s’étend entre les villages de Lenzerheide et Valbella. Eté comme hiver, la Lenzerheide propose de nombreuses activités sportives et ludiques.

Le domaine skiable de la Lenzerheide se développe sur les deux versants de la vallée entre 1230 mètres, altitude de Churwalden et 2865 mètres, altitude du Rothorn. Chaque versant est considéré comme un domaine skiable, à savoir « Ostseite » et « Westseite » dont la liaison est assurée par un service de bus navette ou par la piste de liaison (Westseite -> Ostseite) au niveau de Parpan. Cette configuration particulière permet à la région de proposer des pistes ensoleillée tout au long de la journée. La Lenzerheide propose pas moins de 155 kms de pistes dont plus de la moitié sont enneigées mécaniquement.

Situation dans le domaine skiable

Image
-Situation sur le plan des pistes (Westside)

Image
-Zoom sur la situation du télésiège débrayable « Stätzerhorn»


TSD6B Stätzerhorn: Conquête successive du point culminant de la „Westseite“

L’essor du tourisme hivernal dans la région de la Lenzerheide remonte à 1936, soit quelques années après l’ouverture des premiers funiculaires spécialement conçus pour les sports hivernaux à St- Moritz/Corviglia (1928) et Davos/Parsenn (1931). Le premier appareil, livré sous la forme d’une luge est réalisé entre Val Sporz et Tgantieni. Son faible débit de 100 p/h s’est rapidement avéré trop faible. La luge est ainsi remplacée en 1942 par un téléski Oehler et une seconde section jusqu’au Piz Scalottas (2323m) est ouverte une année plus tard.

En parallèle au développement du secteur « Tgantieni – Scalottas » débute également l’aménagement du secteur « Valbella – Stätzerhorn ». La première réalisation en 1942 n’est rien de plus que la récupération de la luge « Val Sporz – Tgantieni ». La fréquentation grandissante au départ de Valbella nécessite en 1955, le remplacement de la luge par un téléski plus performant. Selon la devise, toujours plus haut, la société « Skilifte Valbella AG » ouvre en 1960 un téléski pour la desserte du « Stätzerhorn », le point culminant (2431m) de la « Westseite ». Le secteur « Stätz » connait un développement rapide avec la réalisation cinq ans plus tard de deux téléskis supplémentaires, à savoir « Stätzertäli » et « Sartons ». Cet aménagement rapide est lié à deux facteurs, à savoir l’ouverture en 1962 d’une nouvelle porte d’accès entre Churwalden et Alp Stätz et à la topographie et l’orientation favorable de cette combe sise au pied du « Stätzerhorn ».

Cette excellente fréquentation a favorisé les investissements, avec l’ouverture du téléski « Proschieri » en 1966, encore en exploitation aujourd’hui. Ce téléski, au départ de Parpan est synonyme d’une troisième porte d’entrée sur le secteur « Stätz », à côté de Valbella et Churwalden. Avantageusement aménagé, les efforts se concentrent ensuite sur la liaison avec le secteur voisin de « Tgantieni – Scalottas » dont l’ouverture effective remonte à 1972. Une fois la liaison établie, un nouveau téléski, nommé « Wasserböden » vient encore améliorer d’avantage l’offre du secteur « Stätz ». Un téléski qui a comme objectif principal de soulager le téléski « Stätzertäli ». Cet investissement est cependant inefficace pour faire face à la fréquentation croissante. Dans cette optique est remplacé en 1982 le téléski « Stätz Damiez – Stätzerhorn » de manufacture Brändle, par un double téléski Garaventa offrant un débit plus conséquent, lié notamment à une vitesse d’exploitation plus élevée.

Avec la démocratisation des télésièges débrayables, la modernisation de ce secteur était inévitable. Ce secteur très prisé connait ainsi durant l’été 1995, la construction du premier télésiège débrayable 4 places à bulles de la Lenzerheide. Fourni par Leitner, cet appareil remplace avantageusement les téléskis « Wasserböden » et « Stätzertäli ». Le court téléski « Sartons » est également supprimé durant cet été mais sans remplacement. Quatre ans plus tard, c’est autour des doubles téléskis « Stätz Damiez – Stätzerhorn » de céder place à un appareil débrayable. La réalisation de ce téléporté, sous forme d’un télésiège débrayable 6 places avec coques de protection est assurée par Doppelmayr. Avec un dénivelé de presque 800 mètres pour une longueur de plus de 2 kilomètres, ce téléporté a longtemps figuré à la première place des télésièges débrayables les plus « impressionnants » !

TSD6B Stätzerhorn: Axe stratégique de la « Westseite »

Ce télésiège débrayable est situé sur le domaine skiable « Westseite », plus précisément sur le secteur « Stätz ». Se développant sur l’entier de ce secteur, l’accès à la gare aval depuis les fronts de neige de Churwalden, Parpan ou Valbella est facilité avec un accès direct nécessitant seulement le passage par un seul appareil, à savoir respectivement « Alp Stätz », « Proschieri » ou « Valbella ». Pour la clientèle provenant des secteurs « Scalottas » et « Pedra Grossa », l’accès à cet appareil est garanti les télésièges débrayables « Lavoz » ou « Cumascheals ». Cette accessibilité optimale participe, en plus des pistes desservies à la forte fréquentation connue par cet appareil.

De part sa situation, ce téléporté débrayable 6 places représente un axe capital pour la desserte des champs de neige de la « Westseite ». En dehors de son rôle de desserte du secteur « Stätz », cet appareil remplit un rôle de liaison stratégique à l’échelle de la « Westseite ». En effet, pour la clientèle en provenance des fronts de neige de Churwalden, Parpan ou encore Valbella, ce télésiège débrayable offre une liaison par le haut et rapide avec le secteur centrale de la « Westseite », à savoir « Lavoz – Pedra Grossa ». Certes, il existe une possibilité de liaison par le bas, en passant par Valbella mais elle nécessite le passage par deux appareils et l’enneigement y est très aléatoire car la piste n’est pas enneigée mécaniquement et l’orientation y est défavorable.

Depuis la gare amont, il est possible d’accéder à plusieurs pistes
- Piste bleue « Stätzerhorn/Lavoz », cette piste fait office de liaison d’altitude avec le secteur voisin de « Lavoz ».
- Piste rouge « Die Rote » regagne le bas du secteur « Stätz » avec les gares aval « Stätzerhorn » et « Stätzertäli » en passant par la gare amont du télésiège débrayable « Stätzertäli » où elle se combine à la piste bleue « Täli ». A côté, elle donne accès à la piste bleue « Safari/Riedboden »
- Piste noire « Die Schwarze », cette piste est une alternative plus difficile à la piste rouge « Die Rote ». Elle se combine également à la piste bleue « Täli » sur la partie finale.
- Piste noire « Zundhölzli » est une variante supplémentaire pour rejoindre le bas du secteur « Stätz ».

Caractéristiques techniques

Administratif:


  • Station: Lenzerheide
  • Type d'installation: Télésiège débrayable 6 places à bulles
  • Exploitant : Lenzerheide Bergbahnen AG
  • Constructeur: DOPPELMAYR
  • Année de mise en service: 1999
  • Ouverture au public : Décembre 1999
Géographie:

  • Altitude aval: 1670m
  • Altitude amont: 2423m
  • Dénivelé: 753m
  • Longueur horizontale: 2129m
  • Longueur oblique: 2265m
  • Pente moyenne: 35%
  • Pente maximale: 62%
Technique:

  • Nombre de pylônes:21
  • Largeur de voie: 6m
  • Station motrice: Amont
  • Station tension: Aval
  • Système de tension: Vérins hydrauliques
  • Fabriquant du câble: Fatzer
  • Diamètre du câble: 54mm
  • Longueur du câble: 4530m
  • Poids total: 30 To
  • Commande électronique de: Sisag Ag
  • Puissance du moteur (au démarrage): 1288 kW
  • Puissance du moteur (en service): 885 kW
  • Puissance du moteur (de secours): 228 kW
  • Type de pince: DT-108
  • Constructeur des sièges : Doppelmayr
  • Type de sièges : 6E98B
  • Nombre de sièges: 124
  • Personnes/sièges: 6
  • Espacement entre les sièges: 38.25m
  • Cadencement : 7.65 sec
  • Débit maximal: 2800 p/h
  • Temps de trajet: 7 min
  • Vitesse maximale: 5 m/s
  • Sens de la montée: Gauche


Infrastructures et ligne du télésiège débrayable « Stätzerhorn »

Pour l’amélioration de la desserte du secteur « Stätz », la société des remontées mécaniques de la Lenzerheide a fait appel aux savoirs- faire Doppelmayr qui réalise avec cet appareil son second téléporté débrayable pour le domaine skiable de la Lenzerheide. Livré en 1999, ce télésiège débrayable appartient à la série « UNI », la dernière gamme d’appareils débrayables non « modulables » livré par Doppelmayr. Les sièges découlent de la série E98 et sont équipés de bulles de protection, Lesdits sièges à bulles sont portés par la pince DT-108.

La configuration motrice- tension est classique pour les appareils de cette catégorie. La tension est assurée en aval à l’aide de deux vérins hydrauliques placés au niveau du lorry. La chaine cinématique est située en amont. Il s’agit d’un entrainement aérien, disposé sous la couverture de la gare amont Exploité à 5 m/s, ce télésiège débrayable offre avec ses 124 sièges un débit de 2800 p/h. Un débit confortable mais qui s’avère cependant insuffisant en période de vacances et lors des week-ends.


Gare aval et garage

La gare aval est implantée au lieu- dit « Wasserböden » à une altitude de 1670 mètres, non loin de la gare aval du télésiège débrayable « Stätzertäli ». Elle dispose d’une couverture intégrale de la gamme « UNI » de couleur blanche avec sur le côté « piste », la signalétique propre au domaine skiable, indiquant notamment le nom de l’appareil. Le garage pour les véhicules est attenant à la gare aval. La face visible de ce lieu de stockage semi- enterré, reprend le schéma de couleurs de la gare aval, à savoir le blanc. L’embarquement des skieurs est assuré dans le sens de la ligne et est équipé d’un tapis de positionnement pour plus de fluidité lors de l’embarquement.

Image
-Gare aval avec le bâtiment semi- enterré du garage pour les véhicules

Image
-Gare aval sous un soleil de plomb

Image
-Gare aval avec l’imposant garage pour les véhicules

Image
-La zone d’attente

Image
-Gare aval

Image
-Gare aval dans son ensemble

Image
-Zone d’attente

Image
-Convoyeurs d’accès au garage

Image
-Tapis de positionnement

Image
-Poulie retour- tension


Ligne

Ce télésiège débrayable développe une longueur de 2265 mètres et franchit un dénivelé de 753 mètres. Une configuration qui place cet appareil, parmi les télésièges débrayables franchissant le plus grand dénivelé dans l’arc alpin. La ligne repose sur 21 pylônes, à raison de deux pylônes compression, de quatre pylônes support- compression et de quinze pylônes support. Pour franchir la distance et la dénivellation qui sépare la gare aval de la gare amont, la ligne prend rapidement de la hauteur pour quitter la cavité dans laquelle est implantée la gare aval. Entre les pylônes 3 et 7, la ligne retrouve une pente régulière pour le survol des pistes du secteur avec une légère élévation de la pente entre les ouvrages de ligne 6 et 7. A partir de ce dernier pylône débute l’ascension à proprement parlé vers la gare amont avec une courbe qui augmente de manière exponentielle (exception faite de la portion entre les pylônes 13 et 14). Les trois derniers pylônes permettent à la ligne de retrouver son horizontalité.

Image
-Pylône 3

Image
-Portée

Image
-Pylône 4

Image
-Portée

Image
-Pylône 5 avec l’éclairage pour le ski nocturne

Image
-Zoom sur une des longues portées que compte cet appareil

Image
-Pylône 6

Image
-Pylône 7

Image
-Succession de sièges jusqu’en gare amont

Image
-Pylône support- compression 8

Image
-Pylône 9

Image
-Pylône support- compression 10

Image
-Portée

Image
-Pylône 11

Image
-Pylône 12

Image
-Pylône 13

Image
-Pylône 14

Image
-Dernière ascension

Image
-Pylône support- compression 15

Image
-Pylône support- compression 16

Image
-Pylône 17

Image
-Pylône 18

Image
-Les trois derniers pylônes de crête 19, 20 et 21


Gare amont

La gare amont est sise au pied du « Stätzerhorn », à une altitude de 2423 mètres. A l’image de la gare aval, la gare amont dispose également d’une couverture intégrale « UNI » adoptant la même couleur que la gare aval . Elle se différencie cependant sur deux points de la gare aval. D’un part, elle est équipée d’une sous- face pour une protection complète de la gare aval contre les intempéries. D’autre part, les deux extrémités des convoyeurs situés sur le front de la gare sont emballées dans une couverture de « type » tunnel pour éviter tous dysfonctionnement lié à l’exposition au vent et au gèle de la gare amont. Le débarquement est effectué dans le contour.

Image
-Arrivée en gare amont

Image
-Zone de débarquement

Image
-Gare amont avec la vigie pour l’opérateur

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont au pied du « Stätzerhorn »

Image
-De par sa couleur, la gare amont assure une intégration discrète

Image
-Vue générale sur la gare amont

Image
-Gare amont et les trois derniers pylônes


Sièges

Image
-Sièges sans assises et dossiers rembourrés en gare aval

Image
-Siège en ligne


Pinces

Image
-Pince DT108


Photos diverses

Image
-Vue rapprochée du tracé depuis la gare aval

Image
-Une vue générale sur la ligne depuis la piste

Image
-Vue plongeante de la ligne depuis la gare amont

Image
-Les trois pylônes de crête d’un côté…

Image
-…comme de l’autre


Conclusion

L’ouverture de ce télésiège débrayable remplace avantageusement les deux télékis contribuant ainsi sensiblement à l’amélioration de la liaison avec le secteur voisin « Lavoz – Pedra Grossa » ; une liaison aujourd’hui accessible à toute la clientèle. Par la même occasion, les pistes du secteur « Stätz » profitent d’une desserte optimale pour du ski en rotation.

Fin du reportage, à bientôt !





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09668 secondes. 32 requete(s).
86 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés