En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 23Bannière 34Bannière 21Bannière 38

 TSD8 des Tommeuses

Tignes (Espace Killy)

Doppelmayr

T3 ES


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : François05
Section écrite le 23/07/2014 et mise à jour le 11/10/2014
(Mise en cache le 12/10/2014)

Télésiège des Tommeuses – Tignes (Espace Killy)
Doppelmayr - 2002

Image

Tignes

Image
^^^^cliquer sur l'image pour accéder à la description de la station^^^^


Le premier trait d'union entre Val d'Isère et Tignes

La première liaison mécanisée Val d'Isère -> Tignes fut réalisée, en 1957 au sommet de La Tovière à 2704 mètres d'altitude, avec un téléski fixe à enrouleurs deux places et portiques en bois faisant office de pylônes.

Téléski à enrouleurs portique bois et archets deux places en 1957,
Image
(Photographies Studios Villeurbannais - Monchanin & Perichon - ©F.Jacquemard - collection François05)

Vue sur la ligne,
Image
(Photographies Studios Villeurbannais - Monchanin & Perichon - ©F.Jacquemard - collection François05)

Image

Par la suite avec le développement des deux domaines de l'Espace Killy, cette installation des premières heures fut remplacée par un téléski débrayable de la société Pingon.
Image

Cependant, face à l’afflux d'une clientèle toujours plus importante, il a été décidé, successivement, de doubler puis de tripler cette installation par à chaque fois de nouveaux téléskis du même constructeur.

Par la suite le téléski est doublé pour faire face à l'affût croissant de skieurs,
Image
(DR, collection. François05)

Image
(DR, collection. François05)

Image
(DR, collection. François05)

En 1975 les téléskis sont triplés par la société Transcâble Industrie. Ici sur le plan de 1977,
Image
(DR, collection. François05)

Ici au sommet de La Tovière.
Image
(DR, collection. François05)

Le plan des pistes de la saison 1979-1980 indique le remplacement des téléskis triples par des télésièges doubles, pour toujours plus de débit et de confort face au succès de cette liaison,
Image
(DR, collection. François05)

Par la suite en 1980, la STGM (Société des Téléphériques de la Grande-Motte) procède au remplacement des téléskis Pingon, par des télésièges doubles du constructeur américain Yan. Mais qui dit Tignes, dit également à cette époque Pierre Schnebelen son principal aménageur et développeur qui possédait des parts dans la société de construction de remontées mécaniques Skirail. Ainsi, ce dernier touchait une commission et il n'était pas rare de ce temps que les remontées mécaniques soient affiliées à plusieurs constructeurs en même temps.

Ces nouvelles installations apportaient certes un débit plus important mais également un confort supplémentaire.

Les télésiège double des Tommeuses. Remarquons aussi la présence d'une remontée en projet faisant partie de la réalisation de la station de Val Tovière, projet jamais réalisé par Pierre Schnebelen.
Image
(DR, collection. François05)


* Caractéristiques administratives :
Tommeuses 1 TSF – Télésiège avec pinces fixes : Tommeuses 2
STGM : Exploitant : STGM
Liftengineering : Constructeur : Liftengineering
1980 : Année de construction : 1980
2002 : Année de démantèlement : 2002

* Caractéristiques d’exploitation :
Hiver : Saison d’exploitation : Hiver
2,3 m/s : Vitesse : 2,3 m/s
3.48 s : Cadencement : 3.9 s
12 min 30 sec : Durée du parcours : 12 min 30 sec
1700 p/h : Débit à la montée : 1800 p/h
3 Personnes : Capacité des sièges : 3 Personnes
384 : Nombre de sièges : 432
9 m : Espacement des sièges : 8 m
Mono-pince fixe : Type de pince : Mono-pince fixe

* Caractéristiques géométriques :
2260 m : Altitude gare aval : 2260 m
2696 m : Altitude gare amont : 2696 m
436 m : Dénivelé : 436 m
1728 m : Longueur : 1728 m
3.60 m : Largeur de la voie : 3.60 m
25 % : Pente moyenne : 25 %
53 % : Pente maximale : 53%

* Caractéristiques techniques :
Amont : Gare motrice : Amont
Aval : Gare tension : Aval
Contrepoids : Type de tension : Contrepoids
6.4 Tonnes : Masse contrepoids : 5 Tonnes
29 : Nombre de pylônes : 29
3.60 m : Diamètre poulie tension : 3.60 m
3.60 m : Diamètre poulie motrice : 3.60 m
Gauche : Sens de montée : Droite

Le plan des pistes saison 2001-2002 indiquant le remplacement des télésièges sur un tracé légèrement différent.
Image
(DR, collection. François05)



Le télésiège des Tommeuses

Le télésiège des Tommeuses est un maillon indispensable pour effectuer la liaison Val d'Isère -> Tignes, il est par ailleurs complété par le télésiège Borsat Express appartenant au domaine de Val d'Isère. Cet appareil vient en remplacement des télésièges double des Tommeuses sur un tracé légèrement différent. En effet, désormais l'embarquement s'effectue plus en aval sur une plateforme terrassée. Cette nouvelle position stratégique lui permet d'être plus facile d'accès, pour l'ensemble de la clientèle et depuis les autres appareils du secteur. De plus cette modernisation de l'axe a permis une réduction du nombre considérable de pylônes anciennement présent avec les deux lignes, passant ainsi de 58 à 18 ! C'est un véritable changement dans l'aspect du paysage.

Cette nouvelle remontée construite en 2002 par l'Autrichien Doppelmayr, permet d'offrir un débit plus important mais également un confort de meilleure qualité autant à l'embarquement (lire plus bas). Mais aussi en ligne, le trajet ne s'effectuant plus à 2,3 m/s mais à 5 m/s. C'est un temps de montée désormais divisé par deux et passant ainsi de 12,5 minutes à 5 minutes 20 secondes.

Le nouveau télésiège est rentrée en opération le 15 novembre 2002. Il fût par la suite inauguré le 7 mars 2003 en présence du député de Savoie, du président du directoire de la STGM, du ministre de l'agriculture ainsi que du maire de Tignes.
Image

Depuis le sommet de cet appareil, il est possible de rejoindre de nombreuses pistes du domaine skiable. Tel que :
- La piste des Creux, piste principale, large et agréable dispose également d'enneigeurs sur tout sa longueur.
- La piste Edelweiss bifurquant de la précédente et amenant au snowpark de Val d'Isère et au télésiège des Marmottes
- La piste Violettes piste de liaison provenant du col de La Tovière
- La piste des Rocs
- La piste des Crêtes


L'installation permet également de desservir de nombreux autres appareils ainsi que les pistes descendant sur Tignes le Lac et Tignes Val Claret.


Situation sur le plan des pistes :
Image


Les caractéristiques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
TSD – Télésiège avec pinces débrayables : Tommeuses
Exploitant : STGM
Constructeur : Doppelmayr
Année de construction : 2002
Maître d'oeuvre : DCSA

* Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Hiver et été
Vitesse : 5,00 m/s
Cadencement : 6.40 s
Durée du parcours : 5 min 20 sec
Débit à la montée : 4090 p/h
Débit à la descente : 1125 p/h
Capacité : 8 Personnes
Nombre de sièges : 107
Type de pinces : A-108

* Caractéristiques géométriques :
Altitude gare aval : 2237 m
Altitude gare amont : 2694 m
Dénivelé : 457 m
Longueur : 1716 m
Largeur de la voie : 7.30 m
Pente moyenne : 27,97 %
Pente maximale : 72,58 %

* Caractéristiques techniques :
Type de gare aval : UNI-G à couverture basse
Type de gare amont : UNI-G
Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Puissance du moteur principal : 2*530 kW
Type de motorisation : Asynchrone
Type de tension : Hydraulique
Tension hydraulique : 372 kN
Nombre de vérins : 2
Nombre de pylônes : 18
Diamètre poulie tension : 7,20 m
Diamètre poulie motrice : 6,10 m
Largueur de la voie : 7.20 m
Sens de montée : Droite
Masse d'un véhicule : 705 kg

* Caractéristiques du câble :
Fabricant du câble : Teufelberger
longueur suivant la pente : 1716,45 m
Longueur du câble : 3505 m
Diamètre du câble : 52 mm
Masse linéique : 9.98 kg/m
Pas de toronage : 149.90 mm
Pas de câblage : 355.00 mm
Type de câblage : Lang à droite
Portée maximale : 203,49 m


La gare aval :

La gare aval du télésiège des Tommeuses est située à 2237 mètres d'altitude en contrebas des appareils de Val d'Isère, à savoir la télécabine de la Daille ou encore la gare aval du télésiège du Mont-Blanc. Nous avons ici une gare à couverture basse, permettant ainsi de réduire l'empreinte visuelle du télésiège au minimum.

Au niveau technique : c'est dans cette gare que s'effectue la tension de la ligne à l'aide de deux vérins hydraulique. Nous avons également la présence d'un tapis de positionnement couplé à un contour tronqué permettant d'atteindre un débit record pour un télésiège à 4500 personnes/heure !

Le télésiège des Tommeuses au deuxième plan, au premier le télésiège du Mont-Blanc faisant partie du domaine skiable de Val d'Isère,
Image

La gare aval dans son ensemble,
Image

La gare de 3/4,
Image

Vue sur le début de la ligne,
Image

Arrière de la gare,
Image

Vue sur le contour tronqué,
Image

Image

La zone d'embarquement


L'embarquement est dit par "accostage" grâce un "contour tronqué". Ce dispositif, au principe bien plus simple, permet d'atteindre des débits identiques que ceux affichés par les télésièges à doubles embarquement.
L'embarquement se fait dans le sens de la ligne, accompagné d'un tapis de positionnement.
La particularité vient du contour qui n'est pas classique du tout. Le contour est très fortement asymétrique et fait en sorte que le siège arrive de travers, permettant aux personnes de se présenter en zone d'embarquement avec plus de temps. Lors de l'embarquement, deux séries de skieurs sont simultanément sur le tapis de positionnement.

Schéma d'une gare ayant ce dispositif,
Image


Au lieu d'effectuer un demi cercle à 180°, il ne fait que la moitié de ce dernier et trace ensuite une ligne droite jusqu'à la zone d'embarquement. Par conséquent, c'est pas moins de vingt-quatre personnes qui peuvent se retrouver en gare : huit sont sur le tapis, huit qui sont en train de s'asseoir et huit autres dans le lanceur.
Ici : nous avons un tapis de positionnement de 9 mètres de long permettant d'acheminer les skieurs rapidement sur la zone ou ces derniers embarquerons sur le siège.

Portique d'accès, ainsi que les valideurs de forfaits,
Image

Vue générale sur le tapis et le contour tronqué,
Image

Image

Groupe de skieurs sur le tapis,
Image

Ces derniers s'assoient par la suite sur le siège,
Image

Dans le lanceur,
Image

Un siège en sortie de gare aval,
Image


Au sein de la gare aval :


Niveau technique, c'est dans cette gare que s'effectue la tension du câble à l'aide de deux vérins hydraulique.

La poulie tension est de plus grande taille que la poulie motrice. Ici elle fait 7,20 m de diamètres soit 10 cm de moins que la largeur de la voie
Image

Vue générale sur la gare tension,
Image

Image

La tension est assurée par deux vérins hydraulique,
Image

Vue sur le contour tronqué,
Image

Vue sur le début de la ligne,
Image

La gare très ajouré, laisse entrevoir le tapis de positionnement ce situant en dessous,
Image

Capteurs pour mesurer l'espace entre les différents sièges en gare,
Image

Vue sur le contour tronqué : nous voyons bien la courbure particulière du contour,
Image

Vue sur le Lorry, et la centrale hydraulique de tension,
Image

Capteur de fin de course du lorry,
Image

Le ralentisseur,
Image

Le lanceur,
Image

Galet à l'horizontal, permettant de mettre le câble à la largueur de la voie,
Image

La "grande" poulie de tension, mesurant 7,20 mètres de diamètre, avec les galets tachymétrique servant à mesurer la vitesse du câble,
Image

Premier pylône en sortie de gare,
Image

Zone de maintenance, avec le véhicule de service,
Image

Commandes de quai,
Image

Armoires électriques,
Image

Image

Image

Image

Prêt pour l'embarquement ?
Image


La ligne :


La ligne du télésiège des Tommeuses est relativement courte puisque le trajet s'effectue en un peu plus de 5 minutes. En sortie de gare, la ligne survole le torrent de La Tovière, suivant une pente s'accentuant peu à peu. Par la suite la ligne s’aplanie et enfin elle gravie un long mur final arrivant au sommet de La Tovière.

Doppelmayr a équipé la ligne de dix-huit pylônes dont deux à balanciers compressions, douze supports et quatre à balanciers supports-compressions :

Les caractéristiques des balanciers sont les suivantes :
Pylône : Montée / Descente
n°1 : 16 C / 16 C
n°2 : 10 S / 8 S
n°3 : 4 SC / 4 SC
n°4 : 8 S / 6 S
n°5 : 4 SC / 4 SC
n°6 : 6 S / 6 S
n°7 : 8 S / 8 S
n°8 : 12 S / 10 S
n°9 : 8 S / 8 S
n°10 : 16 C / 12 C
n°11 : 8 S / 6 S
n°12 : 12 S / 10 S
n°13 : 12 S / 10 S
n°14 : 8 SC / 8 SC
n°15 : 4 SC / 4 SC
n°16 : 10 S / 8 S
n°17 : 12 S / 10 S
n°18 : 12 S / 10 S

C : Compression
S : Support
SC : Support compression





P1 & P2 en sortie de gare,
Image

Vue arrière,
Image

Première portée, en survol du ruisseau de La Tovière,
Image

P3,
Image

La pente s'accentue, sur la droite le télésiège du Mont-Blanc,
Image

Portée P3-P4,
Image

P4,
Image

La pente s'adoucit,
Image

Derrière, sur la droite le télésiège du Mont-Blanc ainsi que la télécabine de la Daille, appartenant au domaine skiable de Val d'Isère,
Image

P5,
Image

P6, début d'une succession de trois pylônes permettant de mettre la ligne à l'horizontal,
Image

P7,
Image

P8,
Image

Tête de pylône de celui-ci,
Image

Au loin, nous pouvons apercevoir la gare amont au sommet de La Tovière à 2694 m d'altitude,
Image

P9,
Image

La pente est ici quasi-nulle et survole les dépressions du terrains,
Image

P10,
Image

P11,
Image

Portée P11-P12,
Image

P12,
Image

Longue portée, l'arrivée se rapproche,
Image

P13,
Image

Sur la droite, le col de La Tovière,
Image

P14,
Image

Survol de la piste Violettes,
Image

P15,
Image

Partie supérieure de ce pylône;
Image

Dans la partie la plus raide de la ligne,
Image

P16,
Image


La gare amont :


La gare amont est située à 2694 mètres d'altitude au sommet de La Tovière, juste à côté des gares amont du télésiège 6 places des Tufs, venant de Tignes Val Claret et de la nouvelle télécabine 10 places de La Tovière, installation provenant de Tignes Le Lac. C'est donc un véritable carrefour des pistes d'altitudes qui s'effectue ici, avec des appareils aux débits conséquent : respectivement 2700 personnes/heure, 3300 personnes/heure et 4500 personnes/heure pour Tommeuses. Soit donc un total de 10500 personnes/heure ! Nous retrouvons également un restaurant d'altitude et un poste de secours sur pistes. Pour faire cohabiter tout le monde, la gare du télésiège est en surplomb afin de minimiser son emprise sur le terrain disponible et faciliter l'échange des flux. Nous retrouvons ici une couverture de gare complète de type Uni-G reprenant le code couleurs de la station de Tignes.

Niveau technique, c'est dans cette gare que s’effectue la mise en mouvement du câble porteur-tracteur à l'aide de deux moteurs électriques en série. De plus une motorisation de secours est également prévue grâce à un moteur thermique.


Survol de la piste des Crêtes,
Image

Les deux derniers pylônes, P17 et P18 juste avant l'entrée en gare,
Image

P18,
Image

La gare de type Uni-G classique avec une couverture complète,
Image

Dans le ralentisseur, sur la droite le chalet de commandes du télésiège,
Image

Aire de débarquement,
Image

La gare de 3/4,
Image

Débarquement de skieurs,
Image

Tympans arrière avec les nouvelles inscriptions réalisés durant l'été 2013,
Image

Image

Image

Une gare en surplomb, permettant ainsi de réduire au maximun l'emprise de la gare sur le sommet de La Tovière,
Image

Image

Image

Depuis la piste des Crêtes,
Image

Image

Descente sur Tignes par le col de La Tovière. Sur la droite la télécabine de La Tovière,
Image


Au sein de la gare motrice :


Le treuil se compose de 2 moteurs à courant continu électriques en série, reliés à un réducteur à train épicycloïdal Doppelmayr Lohmann. En secours : un moteur thermique entraîne une pompe hydraulique qui alimente un moteur hydraulique qui entre dans le réducteur. La marche de secours s’effectue à 1,5 m/s

Accès à la gare amont via une passerelle en surplomb puis avec une échelle donnant accès à l'intérieur de la gare
Image

Vue en entrant dans la gare;
Image

Le ralentisseur,
Image

Image

Vue sur la came de débrayage avec une pince,
Image

Le lanceur,

Image

En entrée et en sortie de gare, se trouve un galet qui n'est pas en contact avec le câble. Celui-ci sert en cas de rupture de la transmission de mouvement du câble aux pneus des lanceurs, des ralentisseurs ainsi que ceux du contour. Ce galet est donc descendu sur le câble avec les ressorts rouges et l'on installe une chaîne qui permet de retrouver cet entraînement.

La chaîne relie directement le galet en contact sur le câble avec le premier pneu.
Image

Image

Système pour fermer les entrées de la gare et éviter l'intrusion de neige,
Image

Descente de celle-ci :
http://www.youtube.com/watch?v=8pVqGIYpgrs

Vue sur la chaîne cinématique avec en bleu le réducteur, et en vert les deux moteurs électriques en série,
Image

Les moteurs,
Image

Le réducteur au-dessus de la poulie motrice,
Image

Le réducteur vue de l'autre côté avec au premier plan le moteur hydraulique en entrée secondaire sur le réducteur,
Image

Le moteur thermique de secours,
Image

Image

Arbre rapide rentrant dans le réducteur, ainsi que les volants d'inertie avec les freins,
Image

Image

La chaîne cinématique vue de l'autre côté,
Image

Le cadenceur +/- vite, permettant un bon espacement des sièges,
Image

Image

Sécurité pour vérifié la bonne fermeture de la pince,
Image

Vue sur le contour avec l'échelle permettant d'accéder au toit. Egalement en bleu la centrale hydraulique pour soulever les poutres de pneus,
Image

La poulie motrice d'un diamètre de 6,10 m,
Image

Les galets de déviation du câble à l'horizontal et verticalement,
Image

Qui se trouve de part et d'autres de la poulie,
Image

Les armoires de commandes dans le chalet de commandes,
Image

Image

12 ans après ça mise en service, l'installation a effectué un total de près de 14 550 heures !
Image

Derrière, se trouve un local technique avec des pièces de rechnages,
Image


Véhicules et pince :


La lignes est équipée de 107 sièges 8 places et pinces du type A-108. De plus il y a également un véhicule de service permettant les divers opérations de maintenance. En 2004 l'installation a vu une augmentation de son débit par l'ajout de 3 sièges (104 → 107)


Un siège 8 places en gare aval,
Image

Un siège 8 places en ligne
Image

Et en gare amont,
Image

L'assise, avec les dossiers ajourés pour une résistance au vent plus faible,
Image

Une pince du type A-108,
Image


Vues depuis les pistes :

Vue sur la ligne
Image

Image

Les deux derniers pylônes,
Image

L'été, il est possible de redescendre du sommet de La Tovière à travers différents chemins de randonnées ainsi que de VTT.
Image
photo : LN

Conclusion :


En définitif, le télésiège des Tommeuses remplace parfaitement les anciens télésièges doubles. Il propose un gain de temps de montée, une amélioration du confort, et une augmentation du débit horaire théorique et réelle. C'est également un progrès au niveau esthétique du paysage avec une réduction importante du nombre total de pylônes.

Vue aérienne de la désormais plateforme de La Tovière, avant son dernier aménagement en 2013 avec le remplacement de l'Aéroski,
Image
Photo - STGM


Lien vers le forum de discussion : http://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=353&st=0
Pour plus d’information : http://www.tignes.net/
Les photos ont été prises le : 25,26 et 27 avril 2014
Texte : François05
Mise en page et photos : François05

© - 2014 - François05 - www.remontes-mecaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09633 secondes. 40 requete(s).
82 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés