En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 20Bannière 2Bannière 1Bannière 13

 TSD8BA Osthang

Scheffau (Ski Welt)

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Un des plus courts TSD8 au monde.

Mise en service en : 2010
Video Ce reportage possède 1 video

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : monchu
Section écrite le 03/08/2015 et mise à jour le 04/08/2015
(Mise en cache le 06/03/2016)



Image



La station de Scheffau a initié en 2010 une nouvelle série d'investissements qui montrent une volonté de monter en gamme en offrant à sa clientèle non seulement du débit, mais aussi des options de confort et de sécurité. Ainsi, le télésiège Osthang, un appareil à pinces fixes qui desservait un espace pour débutants tout en assurant une liaison névralgique pour le retour station, a été remplacé par un télésiège 8 places, malgré une longueur de ligne de 500 mètres seulement. Le nouveau télésiège permet un trajet plus confortable, grâce aux bulles et aux sièges chauffants, tout en sécurisant l'embarquement et le voyage pour les jeunes skieurs, avec un tapis réglable en hauteur et des garde-corps automatiques.




Sommaire :

1. Un des plus courts télésièges 8 places au monde
2. Historique succinct
3. Caractéristiques techniques
4. G1
5. Ligne
6. G2
7. Véhicules
8. Vues depuis les pistes




1. Un des plus courts télésièges 8 places au monde


Scheffau, le Wilder Kaiser et le domaine SkiWelt

A l'est du Land du Tyrol, les Montagnes de l'Empereur ou Kaisergebirge constituent un massif montagneux calcaire présentant, malgré son altitude modérée, un relief ciselé, apprécié pour son paysage comme pour ses nombreuses voies d'escalade. Il est constitué de deux chaînes parallèles, dites de l'Empereur Apaisé ou Zahmer Kaiser au nord et de l'Empereur Sauvage ou Wilder Kaiser au sud, la plus haute et la plus spectaculaire.

Image
La chaîne du Wilder Kaiser et les alpages du SkiWelt.


Le Wilder Kaiser se termine de manière abrupte au dessus de la vallée de Söll, offrant un contraste saisissant entre une chaîne d'aiguilles déchiquetées au nord et des alpages de moyenne montagne au sud. Les villages de cette vallée, Going, Ellmau, Scheffau et Söll, ont su profiter de cette situation géographique avantageuse pour créer un vaste massif dédié aux randonnées faciles et au ski familial dans un décor de haute montagne. En liaison avec la vallée voisine du Brixental, le domaine relie les villages de Brixen im Thale ou Hopfgarten, constituant depuis une quarantaine d'années un ensemble commun appelé « SkiWelt », c’est-à-dire le « monde du ski », regroupant 91 remontées et environ 280 kilomètres de pistes.

Une présentation des remontées de la station est disponible à cette adresse :

Image
^ Cliquez sur l'image pour accéder à la présentation de la station.^



Le télésiège de l'Osthang

Le TSD8 Osthang est l'un des 2 appareils permettant de retourner au plateau de Brandstadl, sommet des télécabines montant de Scheffau, et point de passage presque obligé pour le retour station. Il donne aussi accès à une courte piste pour skieurs moyens, et à un espace appelé « Kinder Kaiserland » ou le jardin d'enfants de l'Empereur, en référence au Wilder Kaiser, qui propose diverses manèges et attractions pour le jeune public.

Malgré sa faible longueur, le télésiège est d'une importance particulière pour l'exploitant : il permet d'assurer au cours de la journée les rotations des écoles de ski et des skieurs moyens sur l'espace débutants, et il absorbe en fin de journée le flot de clients retournant à Scheffau, et qui doivent transiter par le plateau de Brandstadl.

Image
Situation dans le SkiWelt.


Image
Le télésiège permet un retour rapide vers le plateau de Brandstadl et Scheffau.





2. Historique succinct


Les débuts du SkiWelt

Blotti au pied de la muraille du Wilder Kaiser, Scheffau était resté tourné vers le tourisme d'été et l'alpinisme jusqu'au début des années 60, avant qu'une poignée de commerçants locaux ne se lancent dans la construction de 2 téléskis à enrouleurs au-dessus du village en 1962. Les projets d'équipement du plateau de Brandstadl, bénéficiant d'une altitude plus élevée et d'un meilleur ensoleillement, mirent dix ans supplémentaires à se concrétiser, en raison des contraintes financières, de la rivalité entre communes et des problèmes fonciers : la station finit par mettre en service en décembre 1972 une chaîne de 2 télésièges biplaces du village vers le plateau, ainsi que les téléskis à enrouleurs de l'Osthang et de l'Eiberg qui constituaient l'embryon du domaine d'altitude, complété en décembre 1973 par le téléski de l'Aualm. Tous ces appareils avaient été livrés par Swododa.

La proximité géographique entre les remontées de Scheffau et d'Ellmau a rendu possible l'expérimentation de forfaits communs dès 1973. Initialement limitée à la reconnaissance mutuelle des forfaits semaine, l'expérience fut étendue en 1974 à Brixen im Thale, puis en 1975 à Going, Söll et Hopfgarten, formant les débuts d'une coopération tarifaire qui aboutira à la marque « SkiWelt Wilder Kaiser - Brixental ». Le dynamisme commercial de ce nouveau domaine relié entraîna des besoins de renforcement des liaisons de Scheffau vers Brixen et Söll au fil des ans : le téléski Osthang fut doublé en 1980, avant d'être remplacé en 1989 par un TSF4 Doppelmayr.

Le reportage sur le TSF4 de 1989 est disponible à cette adresse : http://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-2746.html

Image
Gare aval retour tension et ligne du TSF4 Osthang.


Image
La gare amont motrice fixe enterrée disposait de rails de stockage pour les sièges au sous-sol. Ceux-ci étaient décrochés en fin de saison au niveau du dernier pylône, sur le brin descendant, et descendus au niveau inférieur par la trappe dans l'encadré rouge. On aperçoit les sièges rangés à travers les vitres de la gare.



Le projet de nouveau télésiège

La seconde vague de remplacement des appareils du domaine a été initiée dans les années 2000 et s'est concentrée sur les ascenseurs et les remontées de liaison. Le TSF4 Osthang, très sollicité pour le retour des clients vers Scheffau, figurait en tête des priorités de l'exploitant. Son remplacement en 2010 a obéi à deux critères : augmenter fortement le débit pour supprimer un point noir sur le retour station en fin de journée, et dynamiser la fréquentation des skieurs débutants le reste du temps, sur ces pentes faciles appréciées des écoles de ski.

Malgré la faible longueur de la ligne, l'exploitant a commandé un télésiège débrayable 8 places pour répondre aux critères de débit et de confort. S'inspirant de l'expérience réussie du télésiège pour débutants du Gampen, à Serfaus, la Bergbahn Scheffau a choisi presque les mêmes options de sécurité et de confort, avec des bulles, des assises chauffantes, un garde-corps automatique, un tapis de positionnement et une plate-forme d'embarquement réglables en hauteur. Ce nouvel appareil a permis d'augmenter le débit théorique de 2 400 à 3 400 personnes/heure, et d'améliorer sensiblement le remplissage des sièges et le débit réel grâce à un cadencement plus grand et un tapis de positionnement.

L'architecture des gares est signée du cabinet Hasenauer, habitué du SkiWelt, et la maîtrise d’œuvre a été assurée par le bureau AIS de Zell am See.

Après avoir transporté plus de 20 millions de passagers en 20 saisons, l'ancien télésiège a été réimplanté dans la station tchèque de Bublava en tant que TSF4 Stříbrný potok.

Image
Démontage de la motrice en vue de la réimplantation en République Tchèque.


Image
Le sous-sol de la gare a été partiellement réutilisé pour le nouveau télésiège.



3. Caractéristiques techniques



  • Constructeur : Doppelmayr
  • Année de construction : 2010
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 8 personnes
  • Altitude Aval : 1 527 m
  • Altitude Amont : 1 646 m
  • Dénivelée : 119 m
  • Longueur développée : 510 m
  • Pente moyenne : 25 %
  • Débit maximum : 3 400 personnes/heure
  • Vitesse maximale d'exploitation : 5,0 m/s
  • Emplacement motrice : amont
  • Emplacement tension : aval
  • Nombre de sièges : 32
  • Durée minimale de trajet : 2 min 15 s





4. Station inférieure


La gare aval est implantée sur un terrain en légers dévers, à proximité du restaurant et de l'alpage de la Tanzbodenalm. L'ancienne structure a été totalement rasée, et la nouvelle a été construite au même emplacement. Face au tympan aval de la station, un étroit bâtiment accueille le local opérateur placé dans l'axe de la ligne, et l'extrémité du rail permettant de stocker le véhicule de service.

La gare aval retour tension dispose d'une couverture UNI-G classique. Les poutres à pneus se relèvent pour permettre le rangement des 32 sièges de l'appareil, rare exemplaire de télésiège à bulles sans garage. L'embarquement s'effectue à 90°, au moyen d'un tapis de positionnement qui amène les clients jusqu'à sur une plate-forme qui peut être réglée en hauteur par l'opérateur lorsqu'un enfant se présente. L'ensemble a été fourni par Chairkid, désormais Chairkit.

Image
Implantation à proximité du départ du double TSF4 « Octopussy » de l'Eiberg, avec la Hohe Salve, sommet des pistes de Söll au fond.


Image
Vue du côté du restaurant d'altitude.


Image
Le long bâtiment recouvert de métal oxydé abrite le local opérateur et la zone de stockage du panier de service, à droite, derrière les vitres.


Image
Grenouillère d'arrivée.


Image
Portiques Skidata.


Image
En fin de ralentisseur, deux cames provoquent l'ouverture des garde-corps et des bulles. Elles sont ici repliées, car l'opérateur a choisi de rouler bulles ouvertes en raison de la météo.


Image
Portillons.


Image
Tapis de positionnement et embarquement dans le contour.


Image
La plate-forme et le tapis peuvent être réglés en hauteur par l'opérateur lorsqu'un enfant se présente.


Image
Local opérateur contre le contour.


Image
Le véhicule de service est rangé dans un rail en cul-de-sac abrité.


Image
Avant le lanceur, une came côté intérieur de la suspente provoque la fermeture du garde-corps sur les sièges occupés, tandis qu'une seconde came, placée côté extérieur, assure la fermeture des bulles selon le choix de l'opérateur (fermeture ou ouverture systématique, ou fermeture sur les sièges non occupés).






5. Ligne


Généralités

La courte ligne d'un demi-kilomètre est implantée sur de l'alpage sur un tracé sans difficulté notable qui reprend celui de l'ancienne ligne, à peine décalé d'un mètre vers l'est. Bien que géré par la société des remontées de Scheffau, l'appareil est installé intégralement sur la commune de Söll, comme la majeure partie du domaine skiable.

Conformément aux standards autrichiens, la ligne de sécurité est enterrée : ici, la fouille a aussi servi à la pose de l'alimentation BT de la gare aval depuis le poste implanté en amont. Les têtes de pylônes disposent de hauts-parleurs afin de diffuser les informations et consignes du personnel en cas d'arrêt de l'appareil.

Le câble a été fourni par Teufelberger.

Détail de l'équipement des pylônes :

P1A et P1B : 10C/10C
P2 : 10S/10S
P3 : 4SC/4SC
P4 : 6S/4S
P5 : 8S/6S
P6 : 10S/10S

Image
Profil de la ligne.



En ligne

Image
Doubles pylônes compression en sortie de gare, solidarisés mécaniquement.


Image
P2.


Image
P3.


Image
P4.


Image
P5.


Image
P6 avec protections thermiques.




6. Station supérieure


La gare amont motrice fixe est implantée au sommet du plateau de Brandstadl, à proximité de l'arrivée des télécabines. La station est construite sur 2 niveaux : en surface se trouvent la gare motrice UNI-G à couverture classique munie d'un treuil développant 240 kW, et le local opérateur, reconstruit à neuf. Au sous-sol, l'architecte a repris une partie de l'ancienne gare amont, qui disposait d'un treuil enterré, pour y intégrer des locaux de stockage, le poste de transformation et les locaux électriques avec les convertisseurs de fréquence.

Image
La gare est construite sur un soubassement adapté de l'ancien appareil, qui abrite notamment le poste électrique.


Image
Tympan amont.


Image
A droite, l'entrée du sous-sol de l'ancien bâtiment, qui abritait le treuil du TSF4 et le garage, a été conservé.


Image
Tympan aval.


Image
Ralentisseur.


Image
Le siège passe sous la came d'ouverture des bulles, relevée ici car l'opérateur fait tourner l'installation bulles ouvertes.


Image
Juste avant le débarquement des clients, la came côté intérieur de la suspente relève le garde-corps.


Image
Local opérateur.


Image
Débarquement.





7. Véhicules


Les sièges de l'installation diffèrent légèrement du modèle CS10 introduit 2 ans plus tôt à Serfaus. Ils disposent bien de bulles, de garde-corps automatiques, d'assises chauffantes et de couleurs alternées pour faciliter l'embarquement, mais pas de repose-pieds ni de tenons de sécurité pour empêcher le glissement des enfants. La masse du siège a pu être contenue en dessous de la limite acceptable par les pinces à barres de torsion DT 108.

Image
Vue d'ensemble d'un siège, avec de haut en bas, la pince DT 108, l'alimentation des assises chauffantes sur l'axe du galet de stabilisation, les galets et flexibles de manœuvre du garde-corps (côté intérieur) et de la bulle (côté extérieur), les assises et dossiers aux couleurs alternées et le coffret de chauffage des sièges sous l'assise.


Image
Détail d'une pince DT 108 avec les tampons à l'avant et à l'arrière pour respecter l'espacement entre 2 sièges dans les voies et ne pas endommager les bulles, les carters contenant les barres de torsion, les capteurs d'alimentation pour le chauffage de l'assise, et des leviers de manœuvre de la bulle (côté extérieur) et du garde-corps (côté intérieur).


Image
Garde-corps automatique, sans repose-skis.




8. Vues depuis les pistes


L'appareil ne dessert qu'une piste bleue bien exposée est, qui a donné son nom à l'appareil, Osthang signifiant littéralement « pente est ».

Image
Descente en face des TSF4 « Octopussy » de l'Eiberg.


Image
Piste bleue 64.


Image
Restaurant Tanzbodenalm et TKE2 Ostlift.


Image
Le TSD8 Osthang ramène au plateau de Brandstadl, point d'arrivée des télécabines de Scheffau. Au fond, à droite, apparaît la chaîne du Wilder Kaiser.







Un pari gagné...


Le remplacement du télésiège Osthang en 2010 a marqué le début d'un nouveau cycle d'investissements par l'exploitant de Scheffau et Brixen, qui se poursuit en 2014 avec le TSD8 Aualmbahn et en 2015 avec le TSD8 Jochbahn. Désormais, les appareils du domaine comportent systématiquement des options de confort et de sécurité. L'époque des télésièges sans bulles ni chauffage, plus nombreux au SkiWelt qu'ailleurs, semble révolue. Cette politique montée en gamme, destinée à fidéliser la clientèle des skieurs à la journée et des familles, porte ses fruits : l'ancien télésiège Osthang réalisait moins d'un million de passages annuels en moyenne, alors que le nouveau débrayable totalise désormais 1,2 million de montées chaque année.


Image
TSD8B Osthang et TSD8B Aualm, au fond.





Photos

Les photos de cet appareil ont été prises par Autriche.


Informations pratiques

Exploitant :
Bergbahn Scheffau am Wilden Kaiser Ges.m.b.H & Co.KG
Schwarzach 2
AT-6351 Scheffau

Sites Internet :
Exploitants : www.skiwelt.at
Station : www.wilderkaiser.info

Accès :
Par la route : A 80 km de Salzburg et 100 km de Munich.
Par le rail : Gare ÖBB/DB/Meridian de Kufstein à 20 km et transfert skibus.
Par les airs : Aéroports de Salzburg à 80 kilomètres et de Munich à 120 km.

Ouverture :
Saison d’hiver : de début décembre à début avril selon enneigement.

Tarification :
Forfait journée adulte hiver : 46 euros (2015)
Alliances tarifaires :
Kitzbüheler Alpen - AllStarCard, abonnement 1 jour à saison, valable sur le domaine SkiWelt et les régions Skicircus (Saalbach-Hinterglemm, Leogang), SkiJuwel (Wildschönau, Alpbachtal), Kitzbühel et la région Schneewinkel de St Johann à Fieberbrunn ;
Tirol Snow Card, abonnement saison, valable dans presque tout le Tyrol.


Remerciements

Remerciements chaleureux au personnel.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10364 secondes. 40 requete(s).
106 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés