En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 17Bannière 32Bannière 20Bannière 10

 TSF2 des Bauches

Montchavin - Les Coches (Paradiski)

Poma

T2 HS
Mise en service en : 1978
Fin de service en : 2013

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 08/06/2014 et mise à jour le 24/08/2015
(Mise en cache le 25/08/2015)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la station en onze stations !
  2. Bauches, ciment du développement du domaine d'altitude de Montchavin-Les Coches
  3. Bauches : un télésiège assurant les retours vers Montchavin-Les Coches
  4. Ligne et infrastructures du télésiège des Bauches
  5. Bauches : un appareil qui a fait son temps



La Plagne : toute la station en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^



Bauches, ciment du développement du domaine d'altitude de Montchavin-Les Coches

Le développement de l'espace d'altitude de Montchavin-Les Coches a commenc" en 1973 avec l'installation du téléski du Dos Rond, couplé au téléski de la Salla. La vocation première de cet aménagement était de relier le domaine de Montchavin-Les Coches aux stations d'altitude de la Plagne. Il faudra attendre 1978 pour voir les premiers télésièges fleurir sur les pentes du lac du Carroley, à savoir la chaîne des télésièges Bauches-Carroley, desservant un espace de ski propre très large. Ainsi, six cent mètres de dénivelé permettent de skier sur des pentes diverses entre la Tête des Arpettes et le hameau des Bauches. En 1986, la SAP décide d'ajouter à ce secteur déjà bien fourni le télésiège des Crozats, offrant une nouvelle liaison vers Plagne Bellecôte et la desserte d'une nouvelle piste bleue, parfaite pour les skieurs moyens. Aujourd'hui, les téléskis de la Salla ont été remplacés par un télésiège fixe 6 places pour améliorer la liaison, mais les appareils d'origine n'ont toujours pas été remplacés, rendant le secteur vétuste et peu attractif sur le plan du temps de parcours.

Image
Vue sur le secteur d'altitude de Montchavin-Les Coches (D.R., collection François05).



Bauches : un télésiège assurant les retours vers Montchavin-Les Coches

Le télésiège des Bauches a donc une vocation de retour vers le domaine d'altitude de Montchavin-les Coches. La rotation sur les pistes noires Malatray et Crozats est ensuite permise par l'enchaînement avec le télésiège des Crozats, tout comme la liaison avec la Plagne (piste des Barrières ou télésiège des Inversens). Le retour sur Montchavin-Les Coches et les Arcs via le Vanoise-Express était quant à lui assuré par le télésiège du Carroley. Le télésiège des Bauches était ainsi très important car il permet d'éviter aux skieurs la descente de la longue et plate piste de la route des Bauches, pour laquelle il faut compter facilement plus de vingt minutes avant d'arriver au téléphérique du Vanoise-Express.

Image
Les hameaux des Bauches et de Pra Premier depuis la fin de la piste noire des Crozats.

Au sommet du télésiège des Bauches, seule la piste bleue des Bauches était accessible. Elle permettait d'accéder rapidement aux seconds tronçons, à savoir les télésièges Crozats et Carroley. La piste se prolongeait ensuite sur un petit chemin en forêt ramenant au hameau des Bauches. Encore une fois, Bauches avait surtout un rôle de retour depuis les pistes noires provenant de la Roche de Mio et du secteur Glacier, ainsi que des hors-pistes environnants (face nord de Bellecôte).

Image
Situation du télésiège des Bauches sur le plan des pistes de la Plagne.



On avait donc ici affaire à un télésiège fixe 2 places à gare Delta Pomagalski. Celle-ci était située en amont afin de limiter la pollution visuelle et sonore dans le vallon des Bauches. Elle était nommée ainsi en référence à sa forme très particulière avec de nombreux triangles formant la structure. L'ensemble moteur coulissait sur les montants, la tension étant réglée par deux vérins hydrauliques placés de part-et-d'autre.

Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :


Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : BAUCHES
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1978
Année de démontage : 2013

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 1200 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Embarquement : En angle
Équipement d’aide à l’embarquement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1790 m
Altitude amont : 2099 m
Dénivelée : 309 m
Longueur développée : 875 m
Longueur horizontale : 819 m
Pente maximale : 55 %
Pente moyenne : 37,73 %
Temps de trajet : 6 minutes 21 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare amont : Delta
Emplacement motrice : Amont
Puissance développée : 122 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 10
Dispositif d'accouplement : Pince fixe Mono2100
Type de véhicules : Goutte d'eau 2 places



Ligne et infrastructures du télésiège des Bauches


La gare aval

La gare aval du télésiège des Bauches était située dans le vallon des Bauches au niveau du hameau de Pra Premier, au pied des pistes noires Malatray, Crozats et Dérochoir.
Au niveau technique, on retrouvait une gare retour-fixe standard Pomagalski. On notera que l'embarquement se faisait en angle à environ 45° par rapport à la ligne, et était équipé pour la sécurité de portillons de cadencement.

Image
Vue en plongée sur la gare aval depuis la piste bleue des Bauches.

Image
La gare aval vue en été. On situe sa position par rapport à la route des Bauches.

Image
Vue de face depuis le début de la piste bleue évoluant sur la route des Bauches.

Image
Vue de trois-quarts en été avec le pylône 1.

Image
Vue d'ensemble de la gare aval avec l'embarquement.

Image
Zoom sur la gare aval.



La ligne

La ligne du télésiège des Bauches était longue de 875 mètres et s'étend du hameau de Pra Premier aux alpages situés sous le lac du Carroley. Au sortir de la gare aval, la pente était relativement faible jusqu'au survol du ruisseau du Carroley au niveau du pylône 4. La montée principale était alors amorcée dans un layon forestier très étroit. La sortie du bois ne s'effectuait qu'au niveau du pylône 8, où la pente commençait également à faiblir. La montée se poursuivait tranquillement jusqu'en gare amont, située à proximité directe de la ligne du télésiège fixe du Carroley.

Pomagalski a ainsi équipé la ligne de dix pylônes dont un compression, un support-compression et 8 supports :

  • P1 : 16C/16C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 4S/2S
  • P4 : 2S+8S+2S/2S+8S+2S
  • P5 : 6S/4S
  • P6 : 6S/6S
  • P7 : 8S/6S
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 8S/4S
  • P10 : 8S/6S



Image
L'embarquement sous le pylône 1.

Image
Demi-tour sur la gare aval et le pylône 1 en portique.

Image
La montée se poursuit avec le pylône 2 situé juste après la sortie de gare.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5 et survol de la piste bleue des Bauches.

Image
P5.

Image
Portée en forêt vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
P8.

Image
P9.

Image
Le pylône 10, directement intégré à la gare amont.



La gare amont

La gare amont était située à 2099 mètres d'altitude en bordure du ruisseau du Carroley, quelques dizaines de mètres au-dessus du départ des télésièges des Crozats et du Carroley permettant par la suite de rejoindre les différents secteurs. Étant donné la position de la gare amont, sous la bordure de la piste bleue du Carroley, les skieurs étaient invités à dégager rapidement la zone de débarquement afin d'éviter un engorgement et l'impossibilité de s'extraire des sièges.
Au niveau technique, on retrouvait une gare Delta motrice-tension.

Image
Schéma du treuil.

Image
Vue d'ensemble sur la poulie motrice-tension, son lorry et les deux vérins hydrauliques de tension.

Image
Zoom sur la poulie motrice.

Image
Vue extérieure sur l'ensemble de la partie du treuil. On aperçoit également un vérin de tension latéral.

Image
Vue en plongée sur la gare amont depuis le télésiège du Carroley.

Image
Vue rapprochée de la gare amont.

Image
Vue de face.

Image
Vue en contre-plongée de la gare amont.



Véhicules et pinces

Le télésiège fixe des Bauches était équipé de sièges de type « goutte d'eau » pouvant accueillir deux personnes à la fois. Ceux-ci étaient équipés de banquettes et sont donc plus confortables que la première génération des sièges « goutte d'eau » à lattes.
Ces véhicules étaient reliés au câble par des pinces fixes standard Mono2100.


Image
Un siège Goutte d'eau 2 places en ligne.

Image
Vue arrière sur un siège.

Image
Suspente avec la câblette de sécurité.

Image
Zoom sur la pince fixe Mono2100.


Depuis les pistes…


Image
Vue en plongée sur la ligne depuis la fin de la piste bleue du Carroley.

Image
Vue en contre-plongée sur la ligne depuis la piste bleue des Bauches.

Image
Le début de la ligne depuis la fin de la piste noire des Crozats.

Image
Vue sur la ligne depuis la file d'attente.



Bauches : un appareil qui a fait son temps

Le télésiège des Bauches a permis dès le début du développement du secteur de Montchavin-Les Coches en offrant la desserte de splendides pistes pentues en forêt et le retour depuis des itinéraires hors-pistes prisés entre la Roche de Mio et Bellecôte. Le télésiège était tellement utilisé, surtout depuis l'ouverture de la piste noire du Dérochoir en 2010, que la SAP a décidé de le moderniser en utilisant le télésiège des Coqs. Ainsi, l'axe des Bauches est prêt pour engager une nouvelle page de l'histoire du domaine skiable de la Plagne et d'assurer parfaitement et confortablement les retours depuis le secteur du glacier.
Un grand merci à la Plagne 78 pour ses photos complémentaires d'été et pomaman pour avoir complété ma série de photos. De même pour lolo42 qui a permis d'éclaircir la configuration technique de la gare Delta à l'aide de son schéma du treuil.
Image
Bauches, le télésiège retour par excellence, démonté en 2013 afin de moderniser cette liaison importante au cœur du domaine de la Grande Plagne.



Photos : remontees, pomaman et la Plagne 78
Texte, bannière et mise en page : remontees
Date des photos : 31 décembre 2007, 2 août 2012, 3 août 2012, 6 mars 2013, 7 mars 2013.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09455 secondes. 37 requete(s).
140 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés