En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 21Bannière 10Bannière 7Bannière 26

 TSF2 des Grands Places

Torgon (Portes du Soleil)

Von Roll

T1 ES
Description rapide :
Partez à la découverte de Torgon, petite station valaisanne des Portes du Soleil, et du TSF2 des Grands Places qui assure le retour des skieurs sur le front de neige de la Jorette depuis le Plan de Croix !

Mise en service en : 1985

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Le Châtelan
Section écrite le 23/10/2014 et mise à jour le 29/10/2014
(Mise en cache le 29/10/2014)

TELESIEGE DES GRANDS PLACES
Torgon (Portes du Soleil)


Image


Torgon, station familiale des Portes du Soleil

Torgon surnommée « Balcon du Chablais » est une petite station de ski située dans le canton du Valais, sur la commune de Vionnaz, en Suisse. Elle fait partie du vaste domaine des Portes du Soleil. Le village de Torgon se trouve à 1085 mètres d’altitude ; on peut trouver non loin le complexe touristique de la Jorette avec ses grands chalets au pied des pistes. La station nous offre des vues imprenables sur le Lac Léman, les Alpes Vaudoises et valaisannes ainsi que les dents du Midi.
Torgon est un passage obligé entre les deux stations de ski françaises, Châtel et La Chapelle d’Abondance. Elle jouit donc d’une position géographique favorable, profitant du transit des skieurs qui se rendent dans les deux stations françaises précédemment citées. Elle est coupée en trois secteurs : la Jorette, le Plan de croix, véritable carrefour et le secteur de la Tour de Don (dont les remontées mécaniques sont exploitées par Châtel).
On y trouve 10 remontées mécaniques, 5 pistes rouges et 7 pistes bleues. La station possède un itinéraire balisé noir. Les pistes du domaine skiable sont de difficulté moyenne. Elles évoluent dans un paysage vallonné, favorisant la pratique du carving. Le secteur débutant de Torgon se trouve à la Jorette avec le téléski des Fignards.
Il est a noté que depuis 2013, la station française de Torgon exploite les remontées mécaniques de Torgon.

Image

(Torgon - Image du site des Portes du Soleil)


Historique de Torgon

1960, c’est la date clé du développement de Torgon. La première remontée mécanique de la station est implantée sur le versant de la Jorette, le « TKD1 Jorette ». Etonnamment, c’est un téléski à perches découplables de manufacture française, Poma qui est choisi.
1969, seulement neuf ans après le premier investissement, la toute nouvelle station subit une vague de développement important qui voit la construction d’un téléski à enrouleur « Les Fignards-La Jorette » de manufacture Poma (reprenant l’actuel tracé du télésiège fixe deux places de la Jorette), un téléski à enrouleur « Plan du Croix – La Jorette », et un « téléski à perche découplable Djeux des Têtes » de manufacture Poma.
L’ancêtre de l’actuel télésiège fixe des Grands Places est donc un téléski à enrouleur qui avait un tracé légèrement différent.

Image

Sur cette image satellite, le tracé du téléski à enrouleur est marqué d’un trait plein rouge. Les traits en pointillés représentent les installations actuelles. Le tracé du TKE2 était ainsi plus court et décalé vers la gauche par rapport au TSF2. Les stations amont et aval occupaient ainsi des places différentes.

En 1975, Torgon inaugure la première liaison avec Châtel faisant ainsi parti intégrante des Portes du Soleil, avec le nouveau télésiège fixe biplace du Tronchey de manufacture Baco. Cette liaison est consolidée avec la création des TKE1 Tour de Don et Onnaz eux aussi de constructeur Baco.
Plus tard, en 1985, le télésiège fixe biplace « Grands Places » et « Jorette » sont construits pour améliorer ce secteur.
De cette date jusqu’à 1995, Torgon poursuit la modernisation de son domaine skiable avec notamment l’ouverture d’un seconde liaison franco-suisse avec le secteur nouvellement créé de Braitaz à La Chapelle d’Abondance et la construction du premier télésiège débrayable de la station, le TSD4 du Tronchey.

En résumé, voici les dates clés du développement de la station valaisanne :
- 1960 : construction du TKD1 Jorette, la première remontée mécanique de Torgon ;
- 1969 : construction du TKE2 Les Fignards – La Jorette, du TKE2 Plan de Croix – La Jorette et du TKD1 Djeux des Têtes. Le secteur de la Jorette est ainsi largement équipé et le secteur des Djeux des Têtes, qui fera plus tard la liaison avec la station française de La Chapelle d’Abondance, vient juste d’être inauguré ;
- 1975 : création du secteur de la Tour de Don, inaugurant ainsi la première liaison franco-suisse de Torgon. Construction du TSF2 du Tronchey et le Plan de Croix devient un véritable « carrefour » qui dessert de nombreux secteurs ;
- 1985-1995 : poursuite de la modernisation de la station avec la construction des TSF2 Jorette et Grands Places ainsi que celle du TSD4 du Tronchey.


Le TSF2 des Grands-Places, retour sur le secteur de la Jorette

Comme vu précédemment, la Jorette est le secteur historique de Torgon. Pour répondre à l’augmentation du nombre de skieurs dans la station le TSF2 des Grands-Places est construit afin de procurer un retour plus confortable sur la Jorette depuis le Plan de Croix. Ave cette nouvelle installation, le débit est nettement améliorer passant de 600 personnes/heure avec le TKE2 à 900 personnes/heure avec le télésiège. De plus le retour est désormais plus facile car le précédent téléski possédait une pente forte.
En 1985, la gare amont est déplacée au sommet de la Jorette pour pouvoir profiter en entier de la piste rouge de la Jorette. De même, la gare aval est implantée près du TKE2 des Djeux des Têtes afin de l’atteindre par gravité depuis le secteur « Djeux des Têtes ».

Au niveau ski, le télésiège des Grands Places dessert 3 pistes :
- La piste rouge « Jorette » qui descend jusqu’au village de Torgon ;
- « L’itinéraire de la Jorette » qui est un mur longeant le télésiège du même nom ;
- La piste bleue de retour sur le Plan de Croix, « Grands Places » ;

Situation de la remontée sur le plan des pistes

Image

Le constructeur Von Roll - Habegger

Le télésiège des Grands Places est de manufacture Von Roll - Habegger. La société Habegger remonte à l’ingénieur Willy Habegger qui a été l’un des plus grands fabriquants suisses de remontées mécaniques. Il fonda ainsi son entreprise dans la ville de Thoune, près du lac du même nom, qu’il nomme « Habegger Thun ».
Il commença par créer des téléphériques (allant jusqu’à 125 places). Profitant de l’essor du tourisme dans les Alpes, il construit à partir de 1955 une trentaine de télésièges à pinces fixes en Suisse. Il fabriqua également de nombreux téléskis ainsi que des funiculaires.
Dans les années 1960/1970, la société est très appréciée en Suisse. Les années 1980 marquent cependant le déclin de « Habegger Thun ». Après l'accident d'un appareil qui mena Willy Habegger en justice, la société cessa l'activité remontées. La société concurrente suisse Von Roll rachète l’entreprise pour 3 millions de francs suisses et fonde ainsi la société Von Roll - Habegger qui deviendra plus tard Von Roll (supprimant ainsi le « Habegger »). Von Roll par la suite vendra lui aussi ses activités au célèbre constructeur autrichien Doppelmayr.


Caractéristiques techniques

Caractéristiques administratives :


  • Station : Torgon
  • Type d’installation : télésiège à pinces fixes
  • Exploitant : TéléTorgon SA
  • Constructeur : Von Roll – Habegger
  • Année de mise en service : 1985


Caractéristiques géographiques :


  • Altitude en aval : 1342 m
  • Altitude en amont : 1639 m
  • Dénivelé : 297 m
  • Longueur horizontale : 622 m
  • Longueur oblique : 689 m


Caractéristiques techniques :


  • Nombre de pylônes : 8
  • Type de pylônes : pylônes en treillis
  • Station motrice : amont
  • Station tension : amont
  • Système de tension : contrepoids
  • Constructeur des sièges : Von Roll - Habegger
  • Nombre de personnes par siège : 2
  • Type de pince : pince IMW
  • Débit maximal : 900 p/h
  • Temps de trajet : 5 mn
  • Vitesse maximale : 2,5 m/s
  • Sens de montée : Gauche



Infrastructures et ligne de la remontée mécanique

Pour la réalisation du TSF2 de la Jorette et des Grands Places, la société des remontées mécaniques de Torgon, TéléTorgon, a collaboré avec le constructeur suisse Von Roll - Habegger. C’est une première pour la station valaisanne. En effet, depuis sa création, elle travaille avec les constructeurs Baco (construction des TKE1 Tour de Don, Onnaz ou du TSF2 du Tronchey) ou Poma (construction des TKD1 Jorette et Djeu des Têtes). Par la suite Torgon travaillera majoritairement avec Von Roll et Leitner. Ce télésiège est exploité à 2,5 mètres/seconde afin d’atteindre un débit maximal de 900 personnes/heure.

Gare aval
La gare aval est située au lieu-dit du « Plan de Croix » près de la gare aval du télésiège débrayable quatre places du Tronchey et de celle du téléski à enrouleur Djeux des Têtes, à une altitude de 1342 mètres. L’accès à ce télésiège est donc possible depuis tous les autres secteurs de Torgon. La gare aval n’est qu’une simple poulie fixe. L’embarquement se fait sans tapis d’embarquement. Il est à noter qu’il n’y a pas de portillons de positionnement.

La gare aval et le TSD4 du Tronchey en arrière-plan
Image

La gare aval et le TKE1 des Djeux des Têtes en arrière-plan
Image

Image

Ligne
Ce télésiège fixe développe une longueur oblique de 689 mètres. La ligne est ainsi plutôt courte. Elle possède 8 pylônes en treillis : 2 pylônes compressions et 6 pylônes supports. On prend de la hauteur dès le début de ligne avec un long survol de la zone du Plan de Croix en passant au dessus de la gare aval du TSD4 d Tronchey. La pente s’adoucit un peu, puis juste après le survol de la piste bleu Grands Places, la pente est plus marquée. Elle reste constante jusqu’aux deux derniers pylônes qui marquent l’arrivée au sommet de la Jorette.

Retour sur la gare aval et P1
Image

Longue portée et survol du Plan de Croix
Image

Pylône n°2
Image

Portée P2 – P3 et piste bleue « Grands Places »
Image

Pylône n°3 (on peut remarquer la présence de "dispositifs de rattrape de câble", obligatoires en Suisse notamment sur les pylônes compression. Ce dispositif est ici assuré chez Von Roll par d'imposants tubes)
Image

Portée P3 – P4
Image

Pylône n°4
Image

Portée P4 - P5
Image

Pylône n°5
Image

Portée P5 - P6
Image

Pylône n°6
Image

Portée P6 – P7
Image

Pylône n°7
Image

Pylône n°8
Image

En approche de la gare amont
Image

Gare amont
La gare amont se situe au sommet de la Jorette à une altitude de 1639 mètres. Elle est contituée d’un grand toit en tôle ondulée de couleur marron en forme de « V » inversé. Ce toit englobe également la gare amont du télésiège fixe 2 places de la Jorette. On y trouve la poulie motrice, le moteur et les contrepoids ainsi que le poste de commande.

Aire de débarquement
Image

La poulie retour
Image

Les contrepoids qui assurent la tension du câble
Image

Vue générale de la gare amont
Image


Véhicules

Les véhicules sont des sièges pouvant accueillir jusqu’à 2 personnes. Ils sont de manufacture Von Roll – Habegger. Ils sont reliés au câble pa une pince IMW.

Image


Conclusion

Ce télésiège à un débit adapté et un temps de trajet raisonnable. Il répond donc bien aux attentes la clientèle sauf peut-être en terme de confort. Cependant, il a de beaux jours devant lui car Torgon n’a toujours pas entamé son programme de restructuration de son domaine skiable.

Image

Le TSF2 vu depuis la piste bleue "Grands Places"
Image

Image

Image

En arrière-plan, le secteur des Djeux des Têtes
Image

Mer de nuage sur Torgon avec le TSF2 de la Jorette
Image


Texte et photos : Le Châtelan



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.24727 secondes. 27 requete(s).
145 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés