En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 2Bannière 38Bannière 18Bannière 28

 TSF2 du Bettex

Les Menuires (Les Trois Vallées)

Montaz Mautino

T1 HS
Mise en service en : 1988
Fin de service en : 2015

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 16/06/2015 et mise à jour le 19/06/2015
(Mise en cache le 19/06/2015)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. Les Menuires
  2. Bettex : ascenseur vers les Menuires
  3. Ligne et infrastructures du télésiège du Bettex
  4. Bettex, un appareil vétuste qui n'était plus en phase avec les projets de la station



Les Menuires

Les Menuires est une station située dans la vallée des Belleville. Le centre principal se retrouve à environ 1850 mètres d'altitude sur les quartiers du Reberty et de la Croisette. La liaison avec le massif de la Masse, située en regard de la station principale, se fait par la cuvette située en aval des deux hameaux. On retrouve aussi les hameaux de Praranger et du Bettex, portes d'entrée de plus basse altitude (environ 1550 mètres d'altitude), reliés aux Menuires par le télésiège du Bettex.
Notons que le domaine des Menuires est relié à Val Thorens par le Mont de la Chambre, à Saint-Martin de Belleville par le Roc des Trois Marches et par ces deux derniers sommets à la vallée de Méribel.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^



Bettex : ascenseur vers les Menuires

Le télésiège du Bettex était l'ascenseur du hameau du Bettex, véritable porte d'entrée secondaire du domaine skiable des Menuires. En une dizaine de minutes, il donnait accès au hameau du Levassaix et au quartier de Preyrand. En descendant par la seule piste bleue qui était desservie, on accédait à la grenouillère inférieure du domaine des Menuires. On pouvait alors soit emprunter le télésiège fixe du Rocher Noir en direction du secteur de la Masse (avec accès aux appareils Masse 2, Lac Noir, ou même au front de neige médian des Menuires), soit le télésiège fixe du Tortollet, d'où l'on accédait successivement au front de neige de la Croisette ou au front de neige médian des Menuires.
Bettex avait donc l'inconvénient de ne pas desservir directement les centres névralgiques du domaine skiable des Menuires.

Il ne desservait donc pas vraiment de ski propre, sinon la partie basse de la piste bleue du Bettex, et permettait de rejoindre le domaine skiable pour ceux ayant fait la piste bleue du Bettex en entier.

On notera qu'il était aussi très emprunté par les piétons, assurant ainsi la navette entre le hameau du Bettex et la station des Menuires.

Image
Situation du télésiège du Bettex sur le plan des pistes des Trois Vallées.

Image
Situation du télésiège du Bettex sur le plan des pistes des Menuires.


On a donc ici affaire à un télésiège fixe 2 places Montaz-Mautino assez particulier, issu de la récupération du télésiège fixe 2 places des Combes, installé sur le domaine des Menuires. Celui-ci avait été remplacé par un télésiège débrayable 4 places Montaz-Mautino, puis par la télécabine 8 places du Roc des Trois Marches 1 en 2005.
On notera ainsi l'utilisation d'une gare motrice à la structure très particulière, c'est-à-dire montée sur un massif en béton et protégée par une couverture mixe tôle/plexiglace.

Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :


Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : BETTEX
Exploitant : SEVABEL
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1988
Année de démontage : 2015

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit : 1000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation théorique : 2,3 m/s
Vitesse d'exploitation à la montée : 1,9 m/s
Vitesse d'exploitation à la descente : 1,5 m/s
Sens de la montée : Par la droite
Tapis d'embarquement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1560 m
Altitude amont : 1743 m
Dénivelée : 183 m
Longueur développée : 1030 m
Portée la plus longue : 119 m
Hauteur de survol maximale : 16 m
Pente maximale : 28 %
Temps de trajet : 9 minutes 3 secondes à la montée / 11 minutes 27 secondes à la descente

Caractéristiques techniques

Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique (un vérin)
Tension nominale : 11 200 daN
Pression nominale : 100 bars
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 147 kW
Nombre de pylônes : 13
Nombre de véhicules : 125
Type de sièges : Sièges carrés Montaz-Mautino et Poma
Espacement : 7,2 s
Dispositif d'accouplement : Pince fixe MONO 2,3

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 30 mm
Âme : Textile
Composition : 6×17 fils
Type de câblage : Lang à droite
Résistance à la rupture : 61 324 daN
Section du câble : 339 mm²
Section du toron : 56 mm²
Pas de câblage : 207 mm



Ligne et infrastructures du télésiège du Bettex


La gare aval

La gare aval du télésiège du Bettex était située à 1560 mètres d'altitude en bordure du hameau du Bettex, à proximité d'un parking skieurs. Elle était donc assez accessible tant pour le ski-journée, que pour les habitants du hameau, que pour les skieurs de passage.
On retrouvait une station motrice-tension bipode avec balanciers 8C/8C intégrés à l'avant de la gare. La tension se faisait par un vérin situé à l'arrière de la gare.

Image
Vue large de l'emplacement de la gare aval depuis la piste bleue du Bettex.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de côté.



La ligne

La ligne du télésiège du Bettex était longue de 1030 mètres. Dès la sortie de gare, la pente augmentait assez fortement afin de sortir du hameau du Bettex. Elle faiblissait ensuite rapidement afin de survoler un terrain assez irrégulier et en léger dévers. C'est alors que le pylône 4 entraînait une seconde montée, elle aussi assez courte puisque se terminant au pylône suivant. Enfin, le pylône 10 lançait la montée finale vers le hameau du Levassaix, que l'on survolait dans les dernières portées, assez plates.

Montaz-Mautino avait ainsi équipé la ligne de treize pylônes dont 2 supports-compressions et 11 supports :

  • P1 : 8S/8S
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 2S+2C/2C+2S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 4S/4S
  • P7 : 6S/6S
  • P8 : 6S/6S
  • P9 : 6S/6S
  • P10 : 2C+2S+2C/2C+2S+2C
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 6S/6S
  • P13 : 4S/4S



Image
Portée vers le pylône 1.

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
Zoom vers le pylône 4.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Vue des pylônes 11 et 12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.



La gare amont

Structure générale :

La gare amont était située à 1743 mètres d'altitude au hameau du Levassaix, au milieu des différentes routes d'accès. Elle desservait la partie basse de la piste bleue du Bettex, d'où l'on pouvait ensuite rejoindre la grenouillère basse des Menuires pour emprunter au choix les télésièges du Tortollet ou du Rocher Noir.

Image
Gare amont vue depuis la ligne.

Image
Vue opposée.

Image
Vue de trois-quarts en se dirigeant vers l'embarquement à la descente.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de trois-quarts en partant vers la piste bleue du Bettex.

Image
Vue en contre-plongée en descendant sous la piste bleue du Bettex.

Image
Vue en contre-plongée de la gare amont.

Image
Vue zoomée en partant vers les appartements.


Approfondissement technique :

On retrouvait une station motrice-fixe assez insolite car montée sur un unique massif en béton, sur lequel on retrouvait la machinerie principale, cachée par une couverture en tôle, et surmontée par le réducteur, la poulie motrice et le moteur de secours. Le tout était protégé par une couverture mixte plexiglace/tôle assez originale.

Image
Zoom sur la poulie motrice.

Image
Le moteur thermique, qui était abrité sous la couverture au-dessus de la poulie motrice (photo Skifan).

Image
Le moteur électrique principal avec sa transmission par courroies (photo Skifan).

Image
Le poste de conduite (photo Skifan).



Véhicules et pinces

Le télésiège fixe du Bettex était équipé de sièges carrés Poma et Montaz-Mautino reliés au câble par des pinces fixes Mono 2,3 Montaz-Mautino.

Image
Un siège carré Poma vu d'un côté…

Image
… comme de l'autre.

Image
Zoom sur une pince fixe Montaz-Mautino.



Bettex, un appareil vétuste qui n'était plus en phase avec les projets de la station

Le télésiège du Bettex était donc un appareil clé du domaine skiable des Menuires. Ascenseur entre les hameaux du Bettex et du Levassaix, il donnait accès aux télésièges du Tortollet et du Rocher Noir, et donc aux deux versants du domaine skiable.
Néanmoins, il se révélait quand même peu pratique car il ne permettait pas un accès rapide aux différents fronts de neige, en particulier celui de la Croisette.
En 2015, le télésiège du Bettex a donc été remplacé par un télésiège débrayable 4 places issu du déplacement par Ingélo du téléporté de Saint-Martin 2 sur le domaine voisin de Saint-Martin de Belleville. Ce nouvel appareil arrivera plus haut, desservant ainsi intégralement la piste bleue du Bettex et facilitant l'accès au front de neige de la Croisette sans avoir à emprunter le télésiège fixe du Tortollet. Ces travaux devraient aller de paire avec le développement d'un programme immobilier visant à développer le hameau du Bettex pour en faire un départ de ski clé.

Image
Bettex, un télésiège vétuste et inefficace.


Bannière : Bovinant
Photos : j'ib, Kaldini, Skifan et remontees.
Texte et mise en page : remontees.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09929 secondes. 32 requete(s).
145 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés