En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 27Bannière 22Bannière 44Bannière 15

 TSF2 du Cibouit

Le Monêtier-les-Bains (Serre Chevalier Vallée)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le télésiège de Cibouït est un appareil desservant trois pistes de qualité sur le domaine du Monêtier-les-Bains. Construit en 1982 par Poma, cet appareil fait partie des quatre appareils d'altitude du secteur.

Mise en service en : 1982



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 29/11/2014 et mise à jour le 12/02/2015
(Mise en cache le 12/02/2015)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Serre Chevalier Vallée
  • Le télésiège de Cibouït : un des quatre appareils du domaine d’altitude du Monêtier-les-Bains
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Véhicules et pinces
  • Conclusion


Serre Chevalier Vallée

La station de Serre Chevalier Vallée est située dans les Hautes-Alpes, à environ 3h30 de route de Marseille et de Lyon.

Implantée dans la vallée de la Guisane, affluent de la Durance prenant sa source au Col du Lautaret, Serre Chevalier Vallée se compose de 3 ensembles de villages, Chantemerle, Villeneuve et Le Monêtier-les-Bains, et d’une ville, Briançon. Le domaine s’étend sur 250 kilomètres de pistes tous niveaux. Celles-ci alternent murs en forêt, chemins avec vue imprenable sur la vallée de la Guisane et de la Durance et champs de bosses pour les skieurs les plus expérimentés.
Ces pistes sont desservies par 61 remontées mécaniques allant du tapis roulant à la nouvelle télécabine de Ratier. Le domaine compte d’ailleurs le premier DMC au monde, celui du Pontillas. Les remontées mécaniques de Serre Chevalier Vallée sont composées de 7 tapis et télécordes, de 26 téléskis, de 11 télésièges à pinces fixes, de 10 télésièges à pinces débrayables, de 5 télécabines, d’un DMC et un téléphérique exploité uniquement en été.

L’histoire de Serre Chevalier Vallée a commencé en 1941 avec l’inauguration du premier téléphérique, reprenant le nom du sommet qu’il atteint : le Serre Chevalier. Ensuite, le développement de la liaison avec Villeneuve et des secteurs de l’Aravet, du Prorel et des combes au-dessus de Serre Ratier s’est accéléré jusqu’à l’incendie du téléphérique en 1983. En cette année, la décision est prise d’ouvrir la liaison avec Le Monêtier-les-Bains avec l’installation de plus de 12 remontées mécaniques ! De plus, un nouveau téléphérique est construit sur le tracé de l’ancien. Celui-ci réutilise beaucoup d’éléments du premier appareil. 1983 restera l’une des dates importantes dans la création de Serre Chevalier.
En 1989, le domaine de Briançon est créé avec l’installation de 9 remontées mécaniques dont le fameux télésiège de Puy Chalvin (qui n’a pas fait une saison et qui a été revendu par la suite). Depuis 2004, la station est gérée par la Compagnie Des Alpes (CDA) qui renouvelle progressivement le parc de remontées mécaniques de Serre Chevalier, la plupart des appareils datant des années 80. Le dernier investissement est en date de 2013 avec le remplacement du premier tronçon du téléphérique et de la télécabine de Grand Alpe par la nouvelle télécabine de Ratier.

Le télésiège de Cibouït : un des quatre appareils du domaine d’altitude du Monêtier-les-Bains

Le télésiège de Cibouït est situé sur le secteur d’altitude de Monêtier-les-Bains.

Cette remontée est le deuxième téléporté du Monêtier (après le télésiège – télécabine de Chanteloube). Construit en 1982, il a permis la création de trois pistes sous le Pas de l’Âne. Cet appareil a connu tout de suite un vif succès du fait de la qualité des pistes desservies et des itinéraires auxquels il permet d’accéder. Il s’agit du dernier télésiège biplace de Serre Chevalier Vallée depuis le démontage du télésiège du Clot du Lièvre sur Villeneuve.

Implanté à proximité des télésièges de l’Yret et du Col de l’Eychauda, cet appareil dessert une partie du domaine d’altitude du Monêtier. Ce domaine est constitué de pistes tous niveaux, du bleu au noir. C’est d’ailleurs sur ce secteur que se trouve le point culminant de Serre Chevalier Vallée (Pic de l’Yret à 2830m d’altitude). Cette partie du domaine skiable est très prisée des skieurs aguerris du fait de la pente et des perspectives hors pistes qui sont intéressantes. Ce secteur est aussi réputé pour le cadre qui est superbe (notamment la vue depuis l’arrivée du télésiège de l’Yret, d’où il est possible de voir le Mont Viso par beau temps).

Ce téléporté a eu droit à un changement de ses sièges lors de l’été 2012 à cause du défaut de soudure présent sur les sièges Gouttes d’Eau. Les sièges deux places de type Goutte d’Eau ont donc été remplacés par des sièges Arceaux deux places.

Le télésiège de Cibouït dessert trois pistes comme dit précédemment :
- Cibouït : Piste noire non damée descendant sur la droite du télésiège de Cibouït.
- Cibouït : Sympathique piste rouge permettant de descendre tranquillement sous le Pas de l’Âne.
- Pas de l’Âne : Piste bleue présentant une grande montée au début. Elle se poursuit ensuite en un chemin longeant la falaise de la Pointe des Neyzets pour se terminer sur la piste bleue de l’Eychauda.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale.

Image
Vue zoomée.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l'appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSF – Télésiège à pinces fixes : CIBOUIT
Maître d’œuvre : ERIC
Exploitant : SCV Domaine Skiable
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1982

- Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit : 1200 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,25 m/s
Tapis d'embarquement : Non

- Caractéristiques Géométriques

Altitude gare aval : 2148 m
Altitude gare amont : 2466 m
Dénivelé : 318 m
Longueur développée : 901 m
Pente moyenne : 35,76 %
Pente maximale : 60 %
Temps de trajet : 7 min 07 sec

- Caractéristiques Techniques

Type de gare aval : Tripode
Type de gare amont : Retour fixe
Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Electrique
Puissance développée : 129 kW
Sens de montée : Droit
Type d'embarquement : Sans tapis
Nombre de pylônes : 8
Dispositif d'accouplement : Pinces fixes AR2100
Nombre de véhicules : 134 (avant 2009)
Espacement : 13,5 m

La gare aval

La gare aval est la station motrice et tension de l’installation. Implantée sur le front de neige d’altitude du Monêtier, elle est facilement accessible depuis l’arrivée des télésièges du Bachas et des Lauzières. Ce lieu d’implantation est proche de celui des gares aval des télésièges du Col de l’Eychauda et de l’Yret.

Image
Les gares aval des trois télésièges d’altitude du Monêtier-les-Bains. Celle du télésiège de Cibouït est tout à fait à gauche de la photo. On repère par ailleurs aisément la gare d’arrivée du télésiège du Bachas à droite ainsi que la piste de liaison entre ce dernier et les trois télésiège du domaine d’altitude.

Image
Les gares aval des télésièges de l’Yret (à gauche) et de Cibouït (à droite). On peut voir d’ailleurs le haut de la ligne de ce dernier.

Image
La gare aval depuis la file d’attente du télésiège de l’Yret.

Image
La gare aval de derrière avec la ligne en entier.

Image
Le panneau d’informations.

Image
La zone d’embarquement.

Image
La gare aval depuis de la ligne avec celle du télésiège de l’Yret à droite.

La ligne

La ligne est longue de 901 mètres et comporte 8 pylônes tubulaires. Ce tracé se caractérise par de longues portées. Il est à noter que le pylône portique de sortie de gare est équipé de balanciers support-compression côté montant et de balanciers seulement de compression côté descendant. Ce dispositif, d’origine, a été installé afin de soutenir le câble dans la grande portée entre la gare aval et le premier pylône lorsque la ligne est chargée.
La première portée est peu pentue. Le premier pylône accentue la pente. La ligne se situe ici en léger devers. Après le passage d’un vallon, on rejoint la piste noire Cibouït au niveau du second pylône. La ligne passe ensuite au dessus de la piste pour la longer jusqu’au pylône cinq, la pente continuant d’augmenter progressivement. Les pylônes six, sept et huit redressent la ligne au niveau d’une butte naturelle. La dernière portée avant la gare amont est presque plate.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 2C4S2C/2C4S2C
P2 : 2C4S2C/2C4S2C
P3 : 6S/6S
P4 : 2S4C2S/2S4C2S
P5 : 6S/6S
P6 : 8S/8S
P7 : 8S/8S
P8 : 4S/4S

S : balancier support
CSC : enchaînement de galets de compression, de support puis de compression
SCS : enchaînement de galets de support, de compression puis de support.


Image
En avant sur la ligne ! Ici la première portée, assez longue.

Image
Le P1, en dévers.

Image
La seconde portée, on passe au-dessus du lit d’un ruisseau.

Image
Le deuxième pylône, la piste noire de Cibouït en arrière-plan.

Image
L’approche de la piste.

Image
Au-dessus de la piste.

Image
Un retour en arrière : on distingue bien les arrivées des télésièges Bachas et Lauzières ainsi que les départs des trois télésièges d’altitude.

Image
Le P3, on longe la piste noire à présent.

Image
La portée du troisième pylône au quatrième.

Image
Le P4, la pente augmente.

Image
La tête de pylône, on remarque les galets palpeurs qui servent à détecter un déraillage du câble, système classique sur un téléski. A présence de ce système est encore une preuve de l’âge de cet appareil.

Image
Vue arrière sur ce pylône avec la piste noire à droite.

Image
Dans la pente maximale de la ligne.

Image
Le pylône cinq.

Image
On monte encore…

Image
L’arrivée sur les trois pylônes de crête. Ici le pylône six.

Image
Les P7 et P8.

Image
la dernière portée quasiment plate.

La gare amont

La gare amont est une simple poulie retour montée sur son châssis métallique. Il est à noter que depuis 2012 la gare amont est équipée d’une génératrice se composant d’un galet accouplé directement à la poulie retour et d’un alternateur pour alimenter la cabane d’arrivée.

Image
La gare amont de trois-quarts.

Image
De l’autre côté.

Image
Zoom sur la poulie retour.

Image
La gare amont et les trois derniers pylônes depuis le télésiège de l’Yret.

Sièges et pinces

Les sièges du télésiège de Cibouït sont des véhicules de type Arceaux de rénovation datant de 2012. Ils peuvent accueillir au maximum deux personnes et sont reliés au câble par des pinces fixes.

Image
Un siège.

Image
Une pince fixe.

Conclusion

Le télésiège de Cibouït est le plus vieux télésiège encore en service sur le secteur du Monêtier-les-Bains. Il dessert une partie intéressante du domaine, avec de grandes possibilités de hors pistes (vallons de Tabuc et de la Montagnole) et des pistes variées. La rénovation effectuée en 2012 laisse penser que cette remontée est repartie pour quelques années. Aucun projet de remplacement n’est à l’étude pour ce télésiège, qui rempli parfaitement sa fonction. Autre point fort de cet appareil, il est généralement peu fréquenté ce qui donne un temps d’attente réduit et donc de meilleures possibilités pour effectuer des rotations sur les pistes desservies.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (le 8 mars 2014)

A bientôt.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09116 secondes. 37 requete(s).
157 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés