En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 36Bannière 13Bannière 25Bannière 32

 TSF2 du Rocher rouge

Montgenèvre (Via Lattea)

Poma

T1 ES
Description rapide :
Des noires au pied du Chaberton

Mise en service en : 1986



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 23/03/2014 et mise à jour le 08/11/2014
(Mise en cache le 08/11/2014)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Montgenèvre
  • Le télésiège du Rocher Rouge : desservir des pistes sous le Mont Chaberton
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Sièges et pinces
  • Vu depuis les pistes
  • Conclusion et remerciements


Montgenèvre

Montgenèvre est une station de ski des Hautes-Alpes. Elle est la doyenne des stations françaises. Le ski y fit son apparition en 1907.
Montgenèvre se situe dans le nord-est des Hautes-Alpes, au nord du Queyras, à la frontière avec l'Italie. La station a su se développer tout en gardant l'aspect d'un village de montagne.
Après la fermeture de son domaine, la station propose une palette d'activités : ski nocturne, restaurants, spas, boîtes de nuits...

Le domaine skiable de Montgenèvre est une étendue de 83 kilomètres de pistes reparties sur deux principaux versants :
-En face sud, le Chalvet. On y trouve des pistes faciles comme techniques.
-En face nord : les Chalmettes, l'Aigle et les Gondrans proposent une grande variété de pistes tous niveaux.
Ces pistes sont desservies par 22 appareils : 1 télécabine, 2 télémix, 1 télésiège débrayable, 8 télésièges à pinces fixes, 8 téléskis et 2 tapis roulants.
Le domaine est relié avec la Voie Lactée (ou Via Lattea en italien). Le domaine forme un ensemble de 400 kilomètres de pistes reliées skis aux pieds !

Image
Montgenèvre avec le sommet du Janus.

Lien vers le site de la station : http://www.montgenevre.com/winter/

Le télésiège du Rocher Rouge : desservir des pistes sous le Mont Chaberton

Le télésiège du Rocher Rouge est un appareil situé sur le secteur du Chalvet. Implanté en 1986 par Pomagalski, il dessert un secteur fréquenté essentiellement par de bons skieurs. En effet, cette partie du domaine est composée 3 pistes noires et d’une piste bleue.

Le télésiège du Rocher Rouge, comme dit précédemment, a été construit en 1986. A cette époque, le secteur du Chalvet se composait de cinq remontées relativement récentes : la télécabine du Chalvet, le tout nouveau télésiège du Chalvet ainsi que celui du Montquitaine et les téléskis de l’Alpet et des Trois Fournéous. Le télésiège du Rocher Rouge est ainsi implanté. Il permet d’ouvrir un secteur jusque-là vierge de tout équipement. D’ailleurs, avec l’attractivité de ce secteur assez pentu et offrant de magnifiques paysages, le téléski de l’Alpet I est doublé en 1998 par un deuxième téléski provenant de l’entreprise Pomagalski.

On peut accéder à cet appareil depuis l’arrivée du télémix de Serre Thibaud en empruntant la piste noire du Tétras, une des deux autres pistes noires desservies par le Rocher Rouge ou alors la piste bleue Chemin du Rocher Rouge.
Le télésiège du Rocher Rouge a été construit dans le but d’agrandir le domaine skiable de Montgenèvre mais aussi pour ouvrir une porte pour éventuellement équiper le Mont Chaberton. L’appareil a aussi permis d’ouvrir la piste bleue des Baïsses, évoluant dans un cadre magnifique. Cette dernière rejoint le télésiège du Montquitaine.

Techniquement, il s’agit d’un télésiège possédant une gare aval motrice tension de type Delta. Cette gare a des balanciers compression intégrés afin d’éviter l’installation d’un deuxième pylône compression après le premier pylône. Le retour est effectué en gare amont par une simple poulie retour fixe.

Le télésiège du Rocher Rouge dessert trois pistes :
- Troies Scies : C’est une courte piste noire qui rejoint la piste bleue du Chemin du Rocher Rouge.
- Chaberton : Cette piste suit à peu de choses près le tracé du télésiège du Rocher Rouge. Pentue, elle croise sur sa partie basse le haut de la piste bleue des Baïsses.
- Chemin du Rocher Rouge : Piste bleue descendant tranquillement fasse au Mont Chaberton, le Chemin du Rocher Rouge se prolonge avec la piste bleue des Baïsses qui se perd dans la vallon du même nom…

Situation sur le plan des pistes :

Image

Image

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l'appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSF – Télésiège à pinces fixes : ROCHER ROUGE
Exploitant : Régie des remontées mécaniques de Montgenèvre
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1986

- Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 1200 personnes par heure
Vitesse d'exploitation : 2.3 m/s
Tapis d'embarquement : Aucun

- Caractéristiques Géométriques

Altitude Gare aval : 2160 m
Altitude Gare amont : 2443 m
Dénivelé : 283 m
Longueur développée : 888 m
Pente Moyenne : 37.11 %
Pente Maximale : 80 %
Temps de trajet : 6min 40sec

- Caractéristiques Techniques

Type de Gare aval : Delta
Type de Gare amont : Retour fixe
Emplacement Gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Eléctrique
Sens de montée : Droit
Type d'embarquement : Sans aide à l’embarquement
Nombre de pylônes : 10
Dispositif d'accouplement : Pinces fixes

La gare aval

La gare aval du télésiège du Rocher Rouge effectue à la fois la mise en route de l’installation et la tension du câble. Implantée sous le sommet du Mont Chaberton, la gare est facilement accessible depuis les pistes Chemin du Rocher Rouge, Tétras et Chaberton. A noter que la source du torrent des Baïsses se situe non loin de la gare.

La station de départ est de type Delta. Elle comprend la chaîne cinématique garantissant le bon fonctionnement de l’appareil. Cette chaîne comprend le moteur électrique, le moteur de secours et le réducteur. La tension est réalisée à l’aide d’un vérin de tension. A noter que deux trains de galets comprenant chacun seize galets de type compression sont rattachés à la gare de départ.

Image
La gare de départ en arrivant par la piste bleue Chemin du Rocher Rouge.

Image
En s’approchant.

Image
Zoom sur la gare. On peut voir les différents composants de la gare motrice.

Image
La gare aval en arrivant par la piste noire du Tétras.

Image

Image
Le portique de présentation de l’appareil.

Image
La zone d’embarquement.

La ligne

La ligne se compose de dix pylônes tubulaires.

Le début se traduit par une forte montée imprimée par les pylônes zéro et un. Les pylônes deux et trois permettent d’atténuer la montée.
Les portées entre les pylônes trois, quatre et cinq sont sur un replat. A cet endroit, le câble est presque à l’horizontale.
Le pylône cinq, de type compression, annonce l’ascension de la pente jusqu’au col de l’Alpet. Ensuite, la pente reste constante. A ce moment, la ligne permet de séparer les pistes noires Chaberton et Troies Scies. Après un passage au-dessus de la piste Chaberton, les pylônes neuf et dix remettent le câble à l’horizontale pour l’arrivée en gare amont.

Caractéristiques de la ligne :
P0 : 16C/16C
P1 : 12C/12C
P2 : 8S/8S
P3 : 8S/8S
P4 : 8S/6S
P5 : 16C/16C
P6 : 4S/4S
P7 : 4S/4S
P8 : 4S/4S
P9 : 8S/8S
P10 : 8S/8S

S : balancier support
C : balancier compression


Image
Le pylône zéro intégré à la gare aval.

Image
Le premier pylône, en portique.

Image
La première portée.

Image
Vue arrière sur la gare aval.

Image
Le deuxième pylône, qui radoucit la pente.

Image
La portée entre les pylônes deux et trois, en forêt.

Image
Le troisième pylône, nous arrivons sur le replat.

Image
La portée suivante. On peut observer la montée sur le col de l’Alpet au deuxième plan.

Image
Le pylône quatre, passage au-dessus de la piste bleue des Baïsses.

Image
La portée au-dessus de la piste.

Image
Le pylône cinq, de type compression.

Image
Détail de la tête de pylône compression.

Image
La portée P5 → P6.

Image
P6, la pente reste soutenue.

Image
La portée qui suit ce pylône avec le survol des quelques arbres restants.

Image
P7, passage au-dessus de la piste du Chaberton.

Image
La portée entre les pylônes sept et huit, au-dessus de la piste.

Image
Retour en arrière.

Image
P8, on peut voir la piste Chaberton sur notre gauche.

Image
La portée suivante.

Image
Le P9.

Image
Et le dernier pylône de la ligne : le numéro dix.

La gare amont

La gare amont ne fait que renvoyer le câble. Installée au col de l’Alpet, la gare donne accès aux trois pistes citées dans la présentation du télésiège. Depuis le débarquement, les pistes qui sont situées sur l’autre versant du col de l’Alpet sont aussi accessibles ainsi que les remontées mécaniques de cette partie du domaine, avec notamment le télésiège du Chalvet et les téléskis de l’Alpet et des Trois Fourénous.

La gare amont est une simple poulie retour fixe montée sur sa structure métallique

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
Vue sur la gare avec le Mont Chaberton en arrière-plan.

Image
La gare depuis la piste noire des Troies Scies.

Sièges et pinces

Le télésiège du Rocher Rouge est équipé d’environ 140 sièges biplaces assurant un débit de 1200 personnes par heure. A noter que ces sièges sont de type arceaux et non de type gouttes d’eau. En effet, les sièges gouttes d’eau sont plus fréquents sur des appareils équipés d’une gare Delta.

Ces sièges sont reliés au câble à l’aide d’une pince fixe.

Image
Un siège biplace.

Image
La pince fixe.

Vue depuis les pistes

Voici quelques photos du télésiège du Rocher Rouge depuis les pistes des Troies Scies et des Baïsses.

Image
Les deux derniers pylônes depuis la piste des Troies Scies.

Image
La ligne depuis la piste des Troies Scies.

Image
Le haut de la ligne.

Image
L’enchaînement des pylônes cinq et six.

Image
La ligne depuis la piste des Baïsses.

Conclusion

Le télésiège du Rocher Rouge est un appareil qui permet de desservir efficacement les pistes noires du secteur du Mont Chaberton, le tout dans un cadre magnifique. Cependant, les projets d’aménagements sur le Mont Chaberton risquent de lui porter préjudice. En effet, le Rocher Rouge deviendrait alors l’axe principal de retour vers Montgenèvre et il faudrait le remplacer par un appareil à fort débit. Mais ces projets ne sont à l’heure actuelle non conrétisés…

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (le 7 mars 2014)

A bientôt.

© - 2014 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11221 secondes. 34 requete(s).
157 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés