En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 33Bannière 9Bannière 24Bannière 23

 TSF2 Hasenhorn

Todtnau

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Situé au cœur de la Forêt Noire, ce télésiège dessert une des plus longues pistes de luge d'Europe. Les luges sont remontées grâce à des agrès conçus spécialement pour cette installation.

Mise en service en : 2004
Video Ce reportage possède 1 video

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : arbisman
Section écrite le 05/04/2015 et mise à jour le 05/12/2015
(Mise en cache le 05/12/2015)

Image

Todtnau et ses remontées mécaniques

Todtnau est une station touristique allemande située dans le Bade-Wurtemberg à une trentaine de kilomètres de Fribourg-en-Brisgau, au cœur de la Forêt Noire. Elle jouit d'une situation favorable sur la route reliant Bâle aux principaux points d'attraction du massif : les sommets et stations du Belchen et du Feldberg, et les lacs de Titisee et Schluchsee.

Situation de Todtnau
Image

Le bourg de Todtnau s'est développé autour de l'imposante église St Jean Baptiste, plusieurs fois reconstruite, dont le bâtiment actuel néo-roman et les deux tours de 42 mètres sont devenus le symbole de la ville.

La station touristique et climatique s'étend sur 3 lieux de villégiature : le chef-lieu à 660 m, et les villages de Todtnauberg (1021 m) et Muggenbrunn (970 m). A coté de la longue saison estivale qui attire randonneurs et vététistes, Todtnau propose en hiver 40 kilomètres de pistes de ski de fond, et un domaine skiable alpin réparti sur 4 secteurs :

- Au centre du village, le télésiège du Hasenhorn donne accès à un itinéraire hors pistes engagé, praticable uniquement par fort enneigement. L'appareil dessert avant tout une piste de luge 4 saisons de 2,7 km de long.

- La station de Todtnauberg, sur le flanc ouest du Feldberg est desservie par 5 téléskis et un tapis. Elle propose des pistes faciles mais aussi un stade homologué ayant déjà accueilli une étape de la Coupe du Monde.

- Les 6 téléskis de Muggenbrunn desservent 8 pistes familiales.

- Les 2 téléskis et le tapis de Notschrei constituent le domaine skiable le plus éloigné du village.

Découvrons la seule remontée mécanique implantée à proximité du centre ville : le télésiège du Hasenhorn.

Le TSF1 Hasenhorn (1952 – 2004)

Le premier télésiège du Hasenhorn fut construit en 1952 par Pohlig pour le compte d'une société suisse. Il fonctionna été comme hiver jusqu'en 1962.

Image

Après plusieurs saisons sans exploitation, l'appareil fut remplacé en 1968 par un télésiège monoplace plus moderne fourni par PHB, réutilisant vraisemblablement une partie du treuil d'origine. Le financement a été assuré pour un quart par la commune de Todtnau, et pour trois quarts par un entrepreneur local, Adolf Braun.

Image

Cet appareil a eu pour fonction de desservir des pistes de ski alpin durant de nombreuses années. Cependant, avec l’altitude peu élevée de la station (655 mètres), la pratique des sports de glisse se trouvait souvent compromise faute de neige suffisante.

Le télésiège a été exploité jusqu'au 12 septembre 2004. La commune décida de garder un vestige de cet équipement dont voici quelques photos :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Les caractéristiques techniques de l'ancienne installation

Caractéristiques administratives :

TSF – Télésiège à attache fixe : HASENHORN
Constructeur : PHB
Année de construction : 1968
Année de destruction : 2004

Caractéristiques d'exploitation :

Saisons d'exploitation : hiver / été
Capacité : 1 personne
Débit : 256 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 1,65 m/s
Temps de trajet : 9’48’’

Caractéristiques géométriques :

Altitude de la gare aval : 655 m
Altitude de la gare amont : 1025 m
Longueur développée : 970 m
Dénivelée : 370 m

Caractéristiques techniques :

Sens de montée : droite
Motrice : aval
Tension : aval
Type de tension : contrepoids
Nombre de pylônes : 10

Le TSF2 Hasenhorn

L'autorisation d'exploitation du télésiège monoplace expirait à la fin du mois de mars 2005. Sa fermeture aurait porté un coup dur à l'économie touristique du centre de la station. Dès 2003, un projet de rénovation du télésiège fut porté par Adolf Braun. Son expérience d'exploitant d'un parc animalier à Steinwasen, non loin de la station supérieure du 2S Schauinsland, et de la petite station de ski de Notschrei, l'a poussé à diversifier les activités offertes au Hasenhorn et à lancer un projet de luge sur rails de type "4 saisons". Cet équipement était destiné à enrayer le déclin de la fréquentation hivernale, l'itinéraire à skis et la piste de luge naturelle ne drainant plus qu'un cinquième de la clientèle annuelle.

Le chantier a commencé en mai 2004 par la construction de la piste de luge, entièrement conçue en viaduc. Au cours de l'été 2004, le Hasenhorn restait desservi par le télésiège monoplace. A partir de la mi-septembre, le télésiège Doppelmayr a été construit au même emplacement. Le chantier s'est déroulé en 3 mois, une durée très courte pour mettre en service cet appareil prototype mêlant en ligne des sièges pour les clients et des agrès pour les luges, et doté de système de chargement et déchargement automatiques dans les gares. L'investissement total se monte à près de 4 millions d'euros.

Depuis cette date, le télésiège est ouvert toute l'année, à l'exception de deux périodes de maintenance en avril-mai et en novembre-décembre. En été, il donne accès à des chemins de promenade et de randonnée, à un sentier pour enfants sur le thème des contes, à une piste de descente V.T.T., à un chalet-restaurant et à une tour d'observation panoramique, un équipement très fréquent en Forêt-Noire. En hiver, il dessert une piste de luge naturelle de 3,5 km. Quand l'enneigement est exceptionnel, l'itinéraire hors piste sous le télésiège, l'un des plus raides de Forêt-Noire, est parcouru par des amateurs locaux nostalgiques de la période où le TSF1 desservait un vrai petit domaine skiable balisé. Enfin, la piste de luge 4 saisons, véritable locomotive pour le télésiège, est ouverte aux mêmes périodes que l'appareil, sauf en cas d'enneigement trop abondant.

Les caractéristiques techniques de l'installation

Caractéristiques administratives :

TSF – Télésiège à attache fixe : HASENHORN
Constructeur : :Doppelmayr:
Année de construction : 2004

Caractéristiques d'exploitation :

Saisons d'exploitation : hiver / été
Capacité : 2 personnes
Débit : 401 personnes/heure (avec luges) - 602 personnes/heure (sans luges)
Vitesse d'exploitation : 1,2 m/s (avec luges) - 1,8 m/s (sans luges)
Temps de trajet : 13'8" (avec luges) - 8'46" (sans luges)

Caractéristiques géométriques :

Altitude de la gare aval : 662 m
Altitude de la gare amont : 1026 m
Longueur développée : 946 m
Longueur horizontale : 870,4 m
Dénivelée : 363,55 m
Pente moyenne : 41,77 %
Pente maximale : 65,4 %

Caractéristiques techniques :

Sens de montée : droite
Motrice : aval
Tension : amont
Type de tension : hydraulique
Puissance du moteur au démarrage : 191 KW
Puissance du moteur en service : 137 KW
Puissance de freinage : -171 KW
Nombre de pylônes : 10
Nombre de sièges : 89 (+ 89 agrès)
Type de sièges : 2E Fix
Type de pinces : 2FG
Distance entre les sièges : 21,6 m (siège - agrès suivant : 9,6 m, agrès - siège suivant : 12 m)
Cadencement des sièges (en exploitation avec les luges) : 18’’
Débit montant : 100 %
Débit descendant : 60 %

Caractéristiques du câble :

Diamètre du câble : 38 mm

Les photos de l'installation

Elles ont été prises le 20 Octobre 2012.

La gare aval

La station inférieure est implantée à la limite du village, en pleine pente, sur un emplacement assez exigu, qui n'a pas été modifié lors de la reconstruction. Le bâtiment a été conçu par l'architecte local Richard Thoma.

Pour garantir la fréquentation de son appareil, l'exploitant a joué la carte du V.T.T. et développé des infrastructures d'accueil qui permettent au Hasenhorn d'organiser régulièrement des compétitions nationales et internationales. C'est pourquoi la station inférieure dispose au rez-de-chaussée d'un magasin de location de vélos, de vestiaires et de douches pour les clients. A l'étage d'embarquement, les vététistes bénéficient d'une file d'attente séparée et d'un point de lavage pour leurs machines.

Image

Image

Image

Image

Image

En raison de leur masse élevée, près de 90 kg, les luges biplaces de type 4 saisons ne peuvent être accrochées à l'arrière des sièges. Dans d'autres stations, elles sont souvent remontées par un appareil de type téléski à attaches fixes, munis d'agrès spéciaux. A Todtnau cependant, l'exploitant ne souhaitait pas construire une installation spécifique pour les luges. C'est pourquoi Doppelmayr et Wiegand, le constructeur du coaster, ont développé un appareil particulier sur lequel des sièges classiques alternent en ligne avec des agrès destinés au transport des luges et des vélos.

Les luges sont acheminées automatiquement de la fin de la piste à la zone de chargement derrière la poulie motrice. Lorsqu'un agrès se présente dans la poulie motrice, la luge en attente est libérée et accélérée par un plan incliné, ce qui lui donne par rapport au câble un différentiel de vitesse suffisant pour rattraper l'agrès et s'y accrocher avant la zone d'embarquement des clients. Par mesure de sécurité, la luge reste guidée horizontalement par deux rails jusqu'au pylône compression en sortie de gare, où elle bascule progressivement à la verticale lorsque la ligne prend de la hauteur. Le constructeur Wiegand a du adapter ses luges et ajouter 4 galets au modèle de base pour permettre le guidage dans les rails.

Pour que l'embarquement des clients soit plus facile, les sièges et les agrès ne sont pas espacés uniformément. Après le passage d'un siège, il faut compter 9,6 m jusqu'à l'agrès suivant, puis 12 m jusqu'au siège suivant.

Embarquement des passagers
Image

Prise des luges
Image

Image

Image

Image

Prise des V.T.T.
Image

Image

La vidéo suivante détaille les différentes séquences d'embarquement des passagers et de chargement des luges :

Image
^ Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo.^

Voici une vidéo présentant plus en détail l'arrimage d'une luge à un agrès :

Image
^ Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo.^

Malgré la présence d'un feu de signalisation, il arrive que des clients se présentent dans la zone d'embarquement alors que l'agrès transportant les luges n'est pas encore passé :

Image
^ Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo.^

La ligne

Dans l'ordre de la montée, le nombre de galets de chaque pylône :
P1a : 8C / 8C
P1b : 10C / 10C
P2 : 6S / 6S
P3 : 6S / 6S
P4 : 6S / 6S
P5 : 6S / 6S
P6 : 6S / 6S
P7 : 6S / 6S
P8 : 10S / 10S
P9 : 10S / 10S

P1a et P1b
Image

Image

Image

Image

P2
Image

Image

P3
Image

Image

Image

Image

P4
Image

Image

Image

Image

P5
Image

Image

Image

P6
Image

Image

Image

Image

P7
Image

Image

Image

Image

P8
Image

P9
Image

La gare amont

L'emplacement de la station supérieure n'a pas été modifié lors de la reconstruction du télésiège. Elle est située à proximité d'un chalet-restaurant exploité par le même propriétaire que l'appareil.

Image

Image

Image

La zone de débarquement des clients est située bien avant la poulie retour tension, pour laisser la place nécessaire au système de décrochage des luges.

Peu après le dernier pylône, les luges sont remises lentement à l'horizontale par un plan incliné, puis traversent la zone de débarquement des clients, guidées par des rails. Elles parcourent ensuite un convoyeur à bande dont l'inclinaison est réglable. Elles se décrochent selon la séquence suivante :

1. A l'approche d'une luge, le tapis s'incline légèrement.

2. Les luges parcourent le plan incliné, le tapis avance à la même vitesse que le câble. Tandis que la luge remonte le plan, son anneau d'attache glisse lentement vers le haut du crochet de la suspente.

3. Quand la luge est désolidarisée du crochet, le tapis roulant s'arrête pour laisser le temps à la suspente de dégager l'espace devant la luge.

4. Quand la suspente atteint la poulie, le tapis roulant repasse à l'horizontale et se remet en marche. Au bout du convoyeur, la luge bascule par gravité sur les rails menant au stockage souterrain en colimaçon.

Image

Image

Image

Image

La vidéo externe suivante présente la séquence de décrochage de la luge :
https://www.youtube.com/watch?v=0IWfe7TNZwc

Le convoyeur à bande ne s'incline qu'à 2 conditions :
1. Le véhicule qui se présente est une suspente et non un siège.
2. La suspente porte une luge et non une autre charge comme un V.T.T..

La première condition est vérifiée par la combinaison d'un pavé (en rouge) détectant toutes les pinces, et d'un capteur (en noir) ne détectant que les agrès dont le haut de la suspente est muni d'une pièce métallique.

Image

Image

La présence effective d'une luge sur l'agrès est détectée par une barrière photo-électrique placée à l'entrée du plan incliné qui remet les luges à l'horizontale (en blanc).

Image

Image

Image

Le chalet-restaurant, à proximité de l'arrivée
Image

Quelques photos de l'Alpine Coaster

Avec une longueur de près de 2,7 km, cette piste est la plus longue d'Allemagne, et l’une des plus longues d'Europe.

Image

Image

Les luges peuvent être utilisées seules...
Image

Image

... ou à deux, que ce soit deux adultes ou comme ici un adulte et un enfant
Image

Pour conclure ce reportage, voici quelques photos supplémentaires

Image

Image

Image

Image

Image

Vue sur le Feldberg depuis le télésiège
Image

Liens vers quelques sites Internet

Exploitant : http://www.hasenhorn-rodelbahn.de

Office de tourisme : http://www.hochschwarzwald.de/Todtnau

Exercice d'évacuation verticale : https://www.youtube.com/watch?v=HpZPv86Y0iw



Suivre la discussion sur le forum


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.1025 secondes. 23 requete(s).
118 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés