En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 14Bannière 30Bannière 15Bannière 11

 TSF2 Les Gorges

La Toussuire (Les Sybelles)

Montaz Mautino

T2 HS
Description rapide :
Le premier Télésiège de la station de la Toussuire. Démonté en 2013 suite à la mise en service du télésiège débrayable des Ravières

Mise en service en : 1972
Fin de service en : 2013

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 18/01/2009 et mise à jour le 29/12/2009
(Mise en cache le 07/07/2014)

Image


La Toussuire est une station située dans la vallée de Maurienne. Son domaine comprenant celui des Bottières s’étend de 1300 mètres à 2300 mètres d’altitude. Le domaine offre un espace de 55 kilomètres de pistes desservies par 22 remontées mécaniques. Depuis 2003, le domaine de la Toussuire est relié skis aux pieds au domaine des Sybelles. Le Télésiège des Gorges construit en 1972 est le premier Télésiège à avoir été installé sur le domaine de la Toussuire.

La Toussuire station située sur un vaste plateau d’altitude niché à 1700 mètres d’altitude commence à aménager ses pentes en 1937 avec la réalisation par les frères Augert du Téléski de Comborcière. En 1947, un autre pionnier de la station, Louis Buisson, installe un deuxième téléski, le Téléski des Plans. Ce dernier est le constructeur du premier grand téléski de la station, le téléski de la Grande Verdette qui sera achevé en 1953. De la fin des années cinquante à la fin des années soixante plusieurs autres remontées seront réalisées et les premières remontées installées sur la station seront modernisées. On trouve entre autre dans cette période la réalisation du téléski de la Tête de Bellard et la modernisation du téléski de la Grande Verdette. Durant l’été 1972, la SOREMET, société crée seulement il y’ a quelques années en arrière, dans l’optique de donner une image moderne à la station de la Toussuire installe le premier Télésiège de la station.

Cette nouvelle remontée mécanique de la station va permettre d’aménager une partie de la station jusqu’alors mal desservie par les remontées mécaniques existantes. Le télésiège part du bas de la station et rejoint le Col du Marolay situé à 2004 mètres d’altitude. Le Col du Marolay se situe sur la ligne de crêtes entre la Tête de Bellard et le sommet du Grand Truc. Plus précisément ce col est situé entre le sommet du Marolay culminant à 2041 mètres d’altitude et le sommet du Chaput qui culmine à 2039 mètres d'altitude. Partant du bas de la station cet appareil permet donc d’offrir plus de débit depuis le bas de pistes. A l’époque il permettait de rejoindre directement les Téléskis de la Grande Verdette et de la Tête de Bellard. Il permettait également de rejoindre les appareils situés sur le front de neige de la station après avoir descendu les pentes du Col du Marolay. Toutefois ce n’est pas la fonction principale qu’il va occuper. Ce télésiège va surtout permettre d’améliorer la liaison vers le Grand Truc. En effet le Col du Marolay est situé quasiment à mi chemin entre la Tête de Bellard et le sommet du Grand Truc. Avant le téléski du Grand Truc était assez isolé et son accès était assez difficile. Dans un premier temps, le Téléski du Chaput est venu améliorer l’accès à ce Téléski. Toutefois le Téléski du Chaput était à l’époque uniquement accessible par le Téléski de la Tête de Bellard. Tête de Bellard avec le développement de la station ne pouvait plus à lui seul offrir l’accès à cette partie du domaine skiable. La réalisation de Gorges a donc permis de faciliter l’accès au Téléski du Chaput et donc au Téléski du Grand Truc. L’amélioration de cet accès vers le Grand Truc était important, surtout que trois ans plus tard la station de la Toussuire se relie avec la station des Bottières.

Au fil du temps et de la modernisation du domaine skiable, le télésiège des Gorges a perdu une partie de sa clientèle. En effet en 1983, le téléski du Marolay est réalisé. Cet appareil qui atteint également le Col du Marolay, évite aux clients de repasser par le bas de la station. De plus par rapport au Télésiège des Gorges, le temps de trajet est nettement moins long. La clientèle devenant de plus en plus nombreuse, la station de la Toussuire devait se doter d’un appareil plus performant pour avoir suffisamment de débit depuis le bas de la station. C’est pour cette raison qu’en 1987 le Télésiège des Ravières fut réalisé. Par la même occasion ce télésiège est devenu la porte d’accès principale au domaine et Gorges a donc perdu cette fonction. De nos jours Gorges est donc un appareil peu fréquenté. Cependant pour les clients ayant le temps, il permet de rejoindre tranquillement le Col du Marolay. Au sommet de cet appareil, on trouve une belle vue sur la chaîne de Belledonne ainsi que sur la vallée des Villards. Il permettra également de décharger quelque peu le Téléski du Marolay quand il y’a de l’affluence à ce dernier. L’avantage offert par cet appareil est qu’il offre un trajet confortable notamment pour la clientèle débutante, permettant ainsi d’éviter la dernière montée du téléski du Marolay qui a un final assez raide. Il permet donc de rejoindre plusieurs remontées mécanique à savoir les Téléskis du Marolay et du Chaput ainsi que le Télésiège de la Tête de Bellard. Les pistes qu'il dessert permettent également de rejoindre le front de neige de la station et donc tous les appareils partant de cet endroit.

Au sommet de ce télésiège se trouve un restaurant d’altitude. Afin de permettre aux clients ne pratiquant pas de sports de glisse de profiter du paysage, le Télésiège est ouvert aux piétons à la montée et à la descente. Toutefois afin de pouvoir embarquer et débarquer convenablement, la vitesse d’exploitation devait être réduite ce qui accentuait le sentiment de ne pas avancer sur cet appareil plutôt long. Bien que le télésiège Débrayable de la Tête de Bellard construit en 2007 soit également ouvert à l’exploitation piéton, le télésiège des Gorges continue d’être accessible à cette clientèle. Durant la saison d’été en premier lieu , Gorges était exploité pour permettre aux randonneurs de gagner rapidement de l’altitude. Pendant un certain temps, le restaurant d’altitude était également ouvert durant la saison estivale. L’exploitation estivale de Gorges a cessé depuis 2005 puisque ce sont successivement les Télésièges de la Médaille d’Or et de la Tête de Bellard qui ont pris le relais durant l’été.

Au sommet de cet appareil deux pistes bleues sont accessibles :

- La piste bleue Gorges qui redescend au bas de cet appareil. En bifurquant peu avant le départ du Téléski du Marolay, on rejoint le départ du Télésiège de la Tête de Bellard et le front de neige de la Toussuire
- La piste bleue Marolay qui permet de redescendre au bas de cet appareil. Elle permet également de prendre la direction du front de neige principal de la station

D’un point de vue technique nous avons donc affaire à un vieil appareil qui possède l’un des premiers modèle de gares développées par le constructeur français Montaz Mautino. La chaine cinématique de l’appareil est en partie à l’air libre et protégée des intempéries par un toit. Comme la majorité des appareils de cette époque, la gare aval est la gare motrice et la tension du câble est effectuée en amont. A l’origine l’appareil comptait un 147 sièges et offrait un débit de 730 personnes par heure. Les véhicules d’origine ont été changés en 2002 pour des sièges biplaces de GMM. Seulement 141 véhicules furent réinstallés portant ainsi le débit offert à 695 personnes par heure. A cette occasion le câble d’origine de 29.5mm a été changé par un câble neuf d’un diamètre supérieur.

Situation sur le plan des pistes
Image

Vue Globale du tracé
Image


Les Caractéristiques techniques de l’installation


Caractéristiques Administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : GORGES
Exploitant : SOREMET
Constructeur : MONTAZ MAUTINO
Année de construction : 1972


Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personne(s)
Temps de Trajet : 12min13
Débit à la montée : 695 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2.1 m/s
Tapis d'Embarquement : Non


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1706 m
Altitude Amont : 2004 m
Dénivelée : 298 m
Longueur développée : 1541 m
Pente Maxi : 38 %
Pente Moyenne : 19 %



Caractéristiques Techniques

Type de Gare : 25T
Tension : Amont
Type de Tension : Contrepoids
Motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance Développée : 88 KW
Sens de montée : Droite
Dispositif d'accouplement : Monopince à attache fixe
Embarquement : Sens de la ligne
Nb Pylônes : 13
Nb Sièges : 141
Espacement : 21.75 m


Caractéristiques du Câble

Fabricant du câble : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 36 mm
Ame : Compacte
Type de Câblage : Lang à droite


Les photos de l’installation

La Gare Aval

La gare aval de cet appareil est située à proximité du front de neige de la station. Le départ est toutefois physiquement séparé du reste du front de neige par une route permettant d’accéder à des résidences.

Diverses vues sur la gare aval :
Image

Image

Image

Image

Image

La chaine cinématique de cet appareil est composée d’un moteur électrique courant continu à décalage de balais de la marque ASEA. Ce moteur qui assure la marche normale de l’appareil donne mouvement à un arbre rapide qui entre dans le réducteur placé sous la poulie motrice. En cas de besoin, un moteur thermique assure la marche de secours pour évacuer les passagers de l’appareil. Ce moteur quand il est accouplé va faire tourner l’arbre rapide qui entre dans le réducteur par des courroies.

Vue globale sur chaine cinématique de l’appareil
Image

Le moteur courant continu à décalage de balais :
Image

Frein de service :
Image

Vue avec la DT montée sur la poulie :
Image

La poulie motrice et le réducteur placé en dessous de cette dernière :
Image

L’embarquement :
Image


La Ligne

La ligne de cet appareil ne comporte pas de réelles difficultés. La ligne dans un premier temps monte rapidement pour franchir les premières pentes. Une fois passée la ligne va monter régulièrement pendant un bon moment. A partir du P9, on va entamer la montée finale de l’appareil qui nous amène sans encombres jusqu’au sommet. La ligne est caractérisée par plusieurs longues portées. La plus longue d’entre elle atteint les 200 mètres.

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : 8C/8C
P2 : 8S/8S
P3 : 8S/8S
P4 : 8S/8S
P5 : 4SC/4SC
P6 : 8S/8S
P7 : 8S/8S
P8 : 8S/8S
P9 : 4SC/4SC
P10 : 4SC/4SC
P11 : 8S/8S
P12 : 12S/12S
P13 : 8S/8S

La ligne depuis le bas de l’installation :
Image

En avant sur la ligne :
Image

Le tracé de la piste Gorges sur la droite :
Image

Les sommets des Téléskis Marolay et Chaput sur la droite :
Image

P4 :
Image

La piste permettant d’accéder au front de neige sur la gauche :
Image

Endroit où se situait le départ du TSF Grand Coin démonté en 2007 :
Image

Sur la gauche au niveau du transformateur se trouvait le départ du Téléski du Petit Coin démonté en 2004 :
Image

Sur la gauche le tracé du Téléski du Petit Coin et sur la droite, le tracé de la piste Gorges :
Image

Arrivées des pistes Bellard et Flèche sur la gauche :
Image

Arrivée de l’ancienne piste du Petit Coin aujourd’hui transformée en Stade de Slalom. Ce stade de Slalom porte le nom du champion local Jean-Pierre Vidal :
Image

Jonction entre les pistes Grand Coin et Gorges :
Image

La piste Gorges sur la droite :
Image

P11 :
Image

Passage au dessus du tracé de la piste Gorges :
Image

Le sommet est proche :
Image

Arrivée en Gare Amont :
Image


La Gare Amont

La gare d’arrivée est en deux parties. La première comporte la structure métallique revêtue de bois afin que les skieurs puissent débarquer. Elle est également conçue du fait de l’exploitation piéton pour permettre l’embarquement et le débarquement de ces derniers. La dernière partie est la poulie flottante reliée à un contrepoids qui assure la tension du câble de l’installation

Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Comme dit précédemment les véhicules qui sont actuellement sur la ligne ne sont pas ceux d'origine. Voici une ancienne vue qui vous montre les anciens véhicules. Vous remarquerez que la couleur des ouvrages de ligne a été changée. L'orange qui était de mise sur les remontées mécainques de la Toussuire à l'époque a été changé pour du gris:

Vue avec les anciens sièges :
Image

L'un des 141 sièges GMM installés en 2002:
Image

Pince
Image

Passage d’un support
Image

Passage d’un support-compression :
Image


Diverses Photos

Vue sur la ligne depuis le haut :
Image

Partie finale de la ligne vue depuis la piste Gorges :
Image

Vue sur la ligne avec la Pointe d’Emy, le Mont Charvin et les Aiguilles d’Arves au fond:
Image

La ligne avec le sommet du Marolay sur la Gauche :
Image

La ligne avec les sommets de la Grand Verdette et de la Tête de Bellard :
Image

Le bas de la ligne avec vue sur le centre de la station :
Image


En conclusion un appareil qui a ses débuts a fait entrer la Toussuire dans l’ère du modernisme. Aujourd’hui victime de son âge et de l’avancée technique cet appareil n’est plus aussi important qu’auparavant sur le domaine skiable de la Toussuire. L’avenir de ce Télésiège est très incertain. Ayant au compteur 36 années de service, ce télésiège devrait être démonté d’ici quelques années. Toutefois, il n’est pas encore certain qu’un appareil vienne le remplacer.

Ainsi se termine ce reportage
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09791 secondes. 37 requete(s).
111 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés