En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 16Bannière 2Bannière 31Bannière 18

 TSF2 Wagstätt

Kitzbühel

Girak

T1 HS
Description rapide :
Petit télésiège de village construit par Girak, dont les sièges sont de Doppelmayr. C'est également la seule remontée au départ de Jochberg.

Mise en service en : 1979
Fin de service en : 2013



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : vincemal
Section écrite le 29/04/2012 et mise à jour le 05/05/2012
(Mise en cache le 24/08/2013)


Elliot 42 et moi-même avons l'honneur de vous présenter le :

TSF2 Wagstatt à Kitzbühel

Image


Ce reportage sera divisé en 4 partie comme énoncé ci-dessous.


  • Bienvenue à Kitzbühel !
  • Le TSF2 Wagstatt
  • La ligne de la remontée
  • Conclusion & remerciements



Bienvenue à Kitzbühel !

Entre tradition, mythe et modernité, cette petite ville autrichienne typique est très certainement la station de sports d’hiver tyrolienne la plus connue au monde ! 
C'est en 1929 avec la construction de téléphérique Hahnenkammbahn de Bleichert que l'exploitation des pentes de Kitzbühel commença.
Depuis, le Kitzbüheler Alpen, accessible pour 43 € la journée, son vaste domaine de ski alpin, s’étend de 800 à 2000 mètres d’altitude au travers de sept communes : Kitzbühel, Kirchberg, Reith, Aurach, Jochberg, Mittersill et Hollersbach et propose 168 kilomètres de pistes de tous niveaux évoluant au cœur des forêts de sapins sur le bas ou sur des espaces plus sauvage en hauteur. 
Kitzbühel doit beaucoup de sa réputation sportive à un itinéraire devenu légendaire : la Streif, la prestigieuse piste de descente des coupes du monde, dont les pentes, évoluant sur le Hahnenkamm, dominent la station. Une piste que d’aucun considèrent comme la plus technique au monde de par ses brusques changement d’inclinaison et son profil serpentant dans la forêt. Grâce à la télécabine Hahnenkamm la desservant, il est désormais possible de pratiquer le ski nocturne sur cette piste mythique.
Vieille bourgade médiévale tyrolienne, Kitzbühel, avec ses multiples clochers, ses habitations historiques, et ses chalets typiques en bois de mélèze, a parfaitement su conserver son authenticité et son charme pittoresque. Un patrimoine riche qui a permis de développer une activité touristique plutôt haut de gamme hiver comme été.


Image
Vue du centre du village.


Pour autant, la station n’en a pas oublié la modernité. Son domaine dispose en effet d’équipements de premier plan, parmi lesquels un parc de 710 enneigeurs couvrant près de 100 kilomètres de pistes, et des remontées mécaniques à la fois récentes et performantes comptant bon nombre de télécabines et télésièges débrayables.Le spectaculaire « 3S Bahn», téléphérique débrayable ultra moderne dont la ligne audacieuse relie deux points hauts du domaine, en constitue très certainement l'illustration la plus remarquable. La station a également su varier son offre de glisse en proposant de faire de la luge le jour comme la nuit sur le secteur du Gaisberg.


Le télésiège Wagstatt :

Ce petit télésiège de village fait parti du secteur Resterhohe, et est localisé plus précisément sur la commune de Jochberg situé entre Kitzbühel et Hollersbach. Ainsi ce télésiège tient un rôle stratégique pour le village puisque couplé avec le téléski à enrouleur Wurzhöhe, il est le seul moyen direct d’accéder au reste du domaine skiable. Cet appareil dessert également la dernière partie de la piste Wagstätt/Wurzhöhe.

Image


Construit en 1979, produit de la défunte manufacture autrichienne Girak comme la plupart des remontées de Kitzbühel de cette époque, il est néanmoins équipé de siège Doppelmayr (Certainement suite a une rénovation...). Il est à noter que l'arrivée se trouve sur une estacade aménagée et que la gare aval est de type tension, la gare amont se chargeant de l'entrainement. Ce télésiège peut-être emprunté également à la descente,à hauteur de 100% de son débit, certainement pour pallier aux éventuels manques de neige à 937 mètres d'altitude.

Voici un tableau récapitulatif de ses caractéristiques :



  • Date de construction : 1979
  • Altitude aval: 928 m
  • Altitude amont: 1318 m
  • Dénivelée: 390 m
  • Longueur de la ligne: 1189 m
  • Temps de trajet : 8'42"
  • Pente moyenne: 34,90 %
  • Pente maximale: 57,00 %
  • Nombre de pylônes de ligne: 15
  • Nombre de sièges : 214
  • Vitesse maxi en exploitation: 2,3 m/s
  • Débit montant: 100 %
  • Débit descendant: 100 %
  • Sens de la montée: Droite


Image
Vue générale du village de Jochberg et situation de la gare aval.


La ligne de la remontée.

D'une pente moyenne de 34,9 %, que le télésiège gravit selon un profil plutôt régulier, celle-ci est distante de 1189 mètres et est parcourue en plus de 8 minutes. Elle est jalonnée de 15 pylônes dont seul le premier est de type compression.

La gare aval :


Image
La gare aval est située devant un parking, à la gauche du front de neige.


Image


Image
La file d'attente, le peu de monde présent nous donne une idée de l'affluence de ce télésiège.


Image


Image
Nous embarquons, et nous voilà parti pour 328 mètres de dénivelé, à noter, le demi-pylône compression pour la ligne descendante.



La ligne :

Image
Le P2.


Image
Le P3.


Image
Le P4, nous approchons de la lisière d'une forêt.


Image
P5, croisement avec la piste Wagstätt/Wurzhöhe.


Image
P6, On longe la piste.


Image
Le P7.


Image
Le P8, la fin de la ligne se dessine devant nous.


Image
Le P9.


Image
Le P10, au beau-milieu de la piste. Notons la manche-à-air sur la tête de pylône.


Image
Vue en arrière sur la vallée.


Image
Au fond, sous la brume, Kitzbühel.


Image
Le P11, un panneau "Zu" nous indique de relever le garde-corp, assez rudimentaire par ailleurs, l'allemand est une langue pleine de concision.


Image
La gare amont est là.



Gare amont :



Image
Nous débarquons sur l'estacade ...


Image
...et passons sous le bâtiment abritant le moteur de l'installation.


Image
Une vue plus générale des 3 Pylônes 12a,b et c et de l'estacade d'arrivée.



Pinces et véhicules :


Image
Siège Doppelmayr de rénovation.


Image
Ici son assise. Nous pouvons voir que la suspente "coupe" en deux celle-ci et que les gardes corps sont assez rudimentaires.


Image
Les dits gardes corps.


Image
La pince.


Image
Ici sur un support.


Vues Générales :


Image


Image


Image



Conclusion & remerciements.

Il y a des chances pour que ce sympathique petit télésiège reste en place encore de longues années, en effet, même si il comptabilise 33 ans d'âge, son débit reste tout à fait suffisant et avec une longueur de 937 mètres, son temps de parcours ne le rends pas inconfortable. Cela dit, peut-être que la prolongation de son installation passera par le remplacement des sièges, ou au moins des gardes-corps, pour plus de sécurité.
Je tiens à remercier Elliot42 qui a pris la totalité des photos, à l'exception de la photo de Kitzbühel qui vient de Wikipédia, et m'a fourni les informations nécessaires. Je tiens également à remercier lolo42 qui m'a gracieusement autorisé à réutiliser sa présentation de la station.

Merci à vous pour votre lecture.


Si vous avez relevé durant votre lecture, une faute d'orthographe ou une erreur quelconque, merci de me le notifier par message personnel, je me ferais un plaisir de la corriger dès que possible.





Appareil en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09739 secondes. 27 requete(s).
129 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés