En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 29Bannière 24Bannière 44Bannière 20

 TSF3 des Challiers

Les Saisies (Espace Diamant)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
un court et vétuste appareil ne jouant plus qu'un rôle secondaire sur le domaine et majoritairement utilisé par les débutants

Mise en service en : 1983



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : 91@g
Section écrite le 29/08/2006 et mise à jour le 08/05/2010
(Mise en cache le 22/08/2013)

Bonjour à tous !

Voici un nouveau reportage sur le...
Image


Sommaire :
I- L'aménagement du Chard du Beurre
II- Le TSF3 des Challiers aujourd'hui
III- Situation
IV- Caractéristiques
V- Photos


Reportage réalisé en coopération avec François73


I- L'aménagement du Chard du Beurre :
Le tout nouveau domaine skiable des Saisies
Les remontées mécaniques ayant véritablement permis de lancer la station de ski des Saisies ont été construites en 1963 sur le Mont Bisanne. Il s'agissait des Téléskis de Bisanne et de l'Ecole. Cependant, pour ramener les skieurs à la station, un autre Téléski fut implanté sur les pentes basses du Chard du Beurre : l'Accès. Cet appareil est l'une des premières remontées du Chard du Beurre. C'est en tout cas celle qui a permis de lancer l'aménagement de cette montagne. Si les pentes du Bisanne ainsi que celles de la Légette sont rapidement prises d'assaut jusque la fin des années 60, ce n'est pas le cas de celles du Chard du Beurre qui seront les dernières de la station à se doter de véritables pistes de ski, et ce, à partir de 1970.
En effet, les Monts de Bisanne et de la Légette restent globalement peu construits, contrairement au Chard du Beurre dont le bas sert très vite de terrain pour la réalisation de résidences et de chalets qui permettront d'accueillir les futurs skieurs. Sans compter que la route reliant Les Saisies au reste du monde passe en plein sur ces terrains. Difficile donc d'aménager quoi que ce soit dans ces conditions. C'est pour cela qu'il faudra attendre les années 70 pour voir les premières remontées de ski propre du Chard du Beurre sortir de terre.

Années 70 : le début de l'aménagement du versant du Chard du Beurre
En 1971 sont donc construits les Téléskis du Boëtet 1 et 2 sur les pentes basses et peu soutenues du Chard du Beurre. Ils ont ouvert un espace débutant supplémentaire et ont également permis de venir en aide au TK de l'Accès pour le retour station. Puis, les années suivantes, ce seront les Téléskis du Soleil, de l'Aiglon, des Champions et des Périos qui seront à leur tour implantés, cette fois-ci sur les hauteurs moyennes du Chard du Beurre, juste au-dessus de la route. D'ailleurs, un pont skieur passant au-dessus de cette route a entre temps été installé afin d'accéder à ces nouvelles remontées depuis les pistes du Bisanne via le TK du Boëtet 1.
Au milieu des années 70, la station se dote même d'un Télésiège fixe 2 places du constructeur Pomagalski afin de relier au reste du domaine le secteur de la Légette qui était jusque-là isolé. Ce téléporté n'est autre que le TS des Périos, démarrant juste à côté du TK des Périos et arrivant au Plan Périos, au sommet du plateau du Bénéton.
C'est donc un petit secteur de ski qui est présent sur le Chard du Beurre à la fin des années 70, plutôt réservé aux débutants.

Les limites de configuration du secteur du Chard du Beurre
Pourtant, le sommet de cette montagne n'est toujours pas atteint, contrairement à ceux du Bisanne et de la Légette qui le sont depuis les années 60 grâce aux appareils homonymes. Et ce n'est qu'en 1981 que le Téléski du Chard du Beurre et le Télésiège du Covetan jaucheront enfin le point culminant du Chard du Beurre. Cependant, il n'y a toujours pas d'accès direct entre le bas et le haut du secteur. Par ailleurs, la même année, le Téléski du Boëtet 2 est mis à la place du vieux TK de l'Accès, ce qui fait qu'il n'y a désormais que deux appareils pour remonter les skieurs à la station.
Au début des années 80, tous les sommets surplombant la station des Saisies sont donc atteints. Mais un problème de taille commence à apparaître, et il se situe au niveau de la liaison entre Bisanne et la Légette qui passe obligatoirement par le Chard du Beurre. Pour ce faire, on doit d'abord emprunter le Téléski du Boëtet 1, puis le Télésiège des Périos et enfin la Chenavelle pour attérir en bas de la Légette. Mais voilà, à une époque où les stations de sports d'hiver sont en plein essor, il n'est pas certain qu'un petit TK comme le Boëtet 1 soit le mieux adapté pour assumer une telle fonction au sein du domaine. Il y a bien le Boëtet 2, mais il ne donne pas directement sur le Télésiège des Périos que l'on rejoint après avoir marché une centaine de mètres à pied.
Le SIVOM des Saisies décida donc d'implanter un nouvel appareil sur les pentes basses du Chard du Beurre, et ce, dès 1983.

Le tout nouveau TS des Challiers :
La station fait donc commande à la société française Montaz-Mautino d'un Télésiège à pinces fixes 3 places, qui aura pour dénomination Challiers. Il s'agit du troisième Télésiège des Saisies, et du seul trois places que la station aura.
Le but de cet appareil était bien évidemment d'une part de faciliter les liaisons inter-secteurs, mais également de permettre un meilleur retour station, notamment en élevant le débit. Et le tracé choisi pour ce Télésiège ne l'a pas été par hasard. S'il démarre juste à côté de la gare aval du TK du Boëtet 1 pour avoir une ligne parallèle à ce Téléski, il s'arrête bien plus haut que celui-ci, à plusieurs centaines de mètres, à la lisière de la Forêt de Covetan. Autant dire que l'amélioration était de taille ! Tout d'abord, il a permis un accès gravitaire à toutes les remontées présentes sur le front de neige des Périos, à savoir les TS et TK du même nom ainsi que le Téléski du Soleil. Son débit plus élevé permit donc un basculement plus rapide vers le Chard du Beurre ou la Légette. Mais il facilita également l'accès au secteur débutant que constituaient les TK de l'Aiglon et des Champions, jusqu'alors difficilement rejoignables, du fait de leur excentration. Le retour station fut également amélioré, toujours grâce à l'accès gravitaire au front de neige depuis l'arrivée du Télésiège.
A savoir que le Téléski du Boëtet 1 a pour l'occasion été raccourci afin d'agrandir l'espace de circulation sur le pont skieur, et ne dessert donc plus qu'un petit secteur débutant.
Mais le Télésiège des Challiers n'a pas été réalisé que pour satisfaire une meilleure desserte du domaine. En effet, depuis quelques années, la station des Saisies a un projet ambitieux, qui est de se relier à la station voisine de Crest-Voland/Cohennoz. Ce sera chose faite dès 1984 avec l'installation des Téléskis du Nant Rouge, des Bâches et du Grand Bois sur Crest-Voland, et la réalisation d'une piste de liaison entre le Mont Bisanne et le secteur du Cernix. La mise en place du TS des Challiers a donc permis de mieux contenir l'apport de skieurs généré par cette liaison.

Le Télésiège durant les années 90 et le début des années 2000
En 1990, une refonte du secteur du Chard du Beurre a lieu, et permet enfin de relier directement le bas et le haut du Chard du Beurre via un appareil tout neuf : le TSF4 homonyme. Ailleurs, pas mal de choses bougent également. Le TS des Périos est démonté et déplacé en parallèle au TK du Boëtet 2. Le TK des Périos est également démonté et sera réimplanté sur le plateau du Bénéton afin d'effectuer une liaison entre la Légette et le Chard du Beurre sans devoir redescendre jusqu'en bas. Enfin, un nouveau Téléski du nom de Périots est construit en parallèle à l'ancien TS. C'est donc toute l'organisation du secteur qui est revue, et qui dégage enfin un appareil principal : le Télésiège du Chard du Beurre. Autant dire que le rôle du TS des Challiers a été fortement diminué. C'en est fini de l'accès au sommet via trois remontées. Désormais, le Télésiège du Chard du Beurre assurera à lui seul la bascule inter-secteur et la liaison vers Crest-Voland. Le Télésiège des Challiers ne servira donc plus qu'au retour station et à l'accès à la zone débutante des Challiers et des Périots.
Mais, malheureusement, le tout nouveau Chard du Beurre va vite se trouver dépassé par sa fonction. Force est de le constater, il ne débite pas assez, et sa longueur accentue un effet de lenteur.
C'est alors que le TS des Challiers retrouva une partie de sa première fonction principale. En effet, malgré la refonte du secteur, il était toujours possible de rejoindre le Chard du Beurre depuis les Téléskis du Chard du Beurre et des Périots, ce dernier étant accessible depuis les Challiers. Cette chaîne de trois remontées a donc constitué un moyen intermédiaire d'atteindre le sommet lorsque le TSF4 était surchargé.


II- Le TSF3 des Challiers aujourd'hui :
Le Télésiège à pinces fixes 3 places des Challiers, unique Télésiège triplace qu'ait connu la station, a donc été réalisé en 1983 par le constructeur français :(. Il est situé en bordure de la station des Saisies qu'il traverse au niveau du pont skieur et du Col. Aujourd'hui, cet appareil est surtout consacré aux débutants. En effet, son tracé assez court est placé sur un long faux plat qui longe la piste verte du même nom desservie par le TS. Il permet par ailleurs de rejoindre le principal point de rassemblement ESF de la station ainsi qu'à la zone débutants des Lutins. Il a cependant conservé son rôle de retour station puisqu'il donne également accès au front de neige des Périots constituant l'une des principales portes d'entrée et de sortie du domaine, car situé à proximité des parkings des Challiers, du Col, du Monument, ainsi que d'un accès direct à l'Avenue des JO et à la station via un escalier métallique.

Quelques petites queues peuvent par conséquent être visibles en fin de journée ou aux heures de rassemblement de cours de ski. Néanmoins, il reste un appareil peu emprunté, et c'est d'ailleurs l'un des Télésièges des Saisies les moins utilisés par les skieurs. Ce phénomène a été accentué par la réalisation en 2004 du TSD6 :( du Chard du Beurre qui permet d'accéder sans encombre au secteur du même nom. Si avant sa construction, à l'époque du TSF4, le TS des Challiers pouvait, comme dit plus haut, s'avérer stratégique et très pratique afin d'éviter le cauchemardesque Télésiège fixe du Chard du Beurre au temps de montée avoisinant la vingtaine de minutes et au confort et au débit largement dépassés, l'implantation du Télésiège débrayable a mis un terme définitif à tous ces problèmes et, par la même occasion, a diminué fortement le rôle du TS des Challiers.
Par ailleurs, il est à noter que les skieurs ont tendance à préférer emprunter les TK du Boëtet et le TS des Chardons au TS des Challiers afin de regagner la station. Ceci s'explique en grande partie par un temps de montée plus rapide, un meilleur confort, un accès direct au cœur de la station mais surtout parce qu'il est plus pratique d'accéder à ces 2 installations depuis le bas des pistes.
Le TS des Challiers est donc globalement peu utilisé et peut donc s'avérer très pratique en fin de journée afin d'éviter les TK Boëtet et TS Chardons où l'affluence peut devenir assez conséquente à l'heure des retours station.


En conclusion sur ce Télésiège : un court et vétuste appareil ne jouant plus qu'un rôle secondaire sur le domaine et majoritairement utilisé par les débutants.


III- Situation :
Sur le plan des pistes de l'Espace Diamant :
Image

En zoom :
Image


IV- Caractéristiques :


  • Nom de l'installation : Challiers
  • Constructeur : :(
  • Année de construction : 1983
  • Saison d'exploitation : Hiver
  • Capacité : 3 personnes
  • Altitude Aval : 1600m
  • Altitude Amont : 1671m
  • Dénivelée : 71m
  • Longueur développée : 760m
  • Pente Maxi : 20%
  • Pente Moyenne : 9,3%
  • Débit : 1350 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 2,3m/s
  • Emplacement Motrice : aval
  • Emplacement Tension : aval
  • Sens de montée : droite
  • Type d'embarquement : dans le sens de la ligne
  • Nb Pylônes : 8
  • Nb de sièges : environ 80 sièges ;)
  • Temps de Trajet : 5min 30s
  • Type de gare aval : motrice tension bipode ;)
  • Type de gare amont : retour fixe :)



V- Photos : :
La gare aval
Elle est située aux pieds des Monts Bisanne et Chard du Beurre, juste à côté du départ des TSD du même nom et de la retenue collinaire des Challiers. La gare aval est accessible depuis les vertes Challiers et Boëtet depuis le Chard du Beurre et la verte Accès Bisanne, les bleues Bergerie, Forêt, Rhododendrons et Grande Combe et les rouges Hirondelles et Stade de Slalom depuis Bisanne.
Il s'agit de la gare assurant la motorisation de l'appareil et la tension de celui-ci via un vérin hydraulique situé à l'arrière de la gare.

La gare depuis la fin de la verte des Challiers :
Image

De profil :
Image

De derrière :
Image

Et en été :
Image

L'embarquement :
Image

La gare vue de la ligne :
Image


La ligne
Elle ne présente pas de difficultés et est assez plate comme le montre la valeur de la pente moyenne. Après être sorti de gare en effectuant au passage la pente maximale de la ligne, celle-ci se redresse en parallèle à la piste des Challiers. Puis, dès la portée entre p2 et p3, elle commence à longer le Village des Lapons, qu'elle quittera au niveau du p5, où elle traverse l'Avenue des JO et longe le pont skieurs jusqu'au p6. Après avoir survolé le point de rassemblement ESF, la ligne se termine à la lisière de la forêt de Covetan.
Elle est répartie comme suit : 7 supports et 1 support/compression. A noter que c'est un des deux supports/compressions que compte la station des Saisies, l'autre étant sur le TS du Covetan.

Le début de la ligne et le p1 en été :
Image

Longue portée entre les p1 et p2 :
Image

p2 support compression :
Image

On se retourne : vue sur les pentes de Bisanne et la retenue des Challiers :
Image

La partie aval du TS :
Image

p3 :
Image

p4 :
Image

p5 :
Image

Traversée de la route ; le TS longe le pont skieur, élargi en 2007 :
Image

p6 :
Image

Vue sur Bisanne, le Village des Lapons et la Chapelle Notre Dame de Haute Lumière :
Image

Survol de la zone débutants des lutins et du point de rassemblement ESF :
Image

p7 :
Image

Regard en arrière :
Image

p8 :
Image

Arrivée en gare amont :
Image


La gare amont
Il s'agit d'un classique retour fixe du constructeur :D. Elle est située à la lisière de la Forêt de Covetan, sur une bute spécialement aménagée pour l'accueillir.

La gare :
Image

Image

Image


Les sièges et pinces :
Le Télésiège comporte environ 80 sièges à pinces fixes triplaces du constructeur :D. Nous pouvons noter qu'ils ont été repeints en gris durant l'été 2007, et ce afin de moderniser quelques peu l'image de l'installation.

Un siège :D :
Image

Une pince fixe :D :
Image


Voilà pour ce reportage ! Bonne journée ! :D





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10059 secondes. 38 requete(s).
127 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés