En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 25Bannière 5Bannière 6Bannière 31

 TSF3 des Perdrix

Flaine (Le Grand Massif)

Poma

T2 HS
Mise en service en : 1977
Fin de service en : 2011

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 20/02/2016 et mise à jour le 27/02/2016
(Mise en cache le 27/02/2016)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Flaine
  2. L’aménagement du Désert de Platé
  3. Perdrix, un axe secondaire pour la desserte du Désert de Platé
  4. Ligne et infrastructures du télésiège des Perdrix
  5. Perdrix, un télésiège trop long et obsolète


Flaine

Flaine est une station de sports d’hiver et d’été située sur le territoire des communes de Magland et d'Arâches dans le département de la Haute-Savoie. Flaine est créé à partir de 1967 au pied d’un cirque vierge, à 1600 mètres d'altitude grâce à l’initiative du géophysicien Éric Boissonnas.
Son domaine skiable, intégré au regroupement de 5 stations formant le Grand Massif (Sixt Fer à Cheval, Samoëns, Morillon, Les Carroz d’Arâches et Flaine) propose 23 remontées mécaniques desservant un total de 64 pistes (dont 5 noires, 25 rouges, 26 bleues, 8 vertes) soit 140 kilomètres de descentes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


L’aménagement du Désert de Platé

La station de Flaine a ouvert officiellement le 6 décembre 1967. On y trouvait alors un téléphérique sur le tracé actuel du Double Monocâble des Grandes Platières, deux télésièges fixes et trois téléskis entre l'actuel front de neige de Flaine Forum et ce qui est aujourd'hui le secteur du Désert Blanc. Les téléskis du Pré et du Petit Ballacha desservaient deux zones débutantes, reliées entre elles par le télésiège monoplace de Flaine Supérieur. Le premier téléski était installé sur l'actuel front de neige de Flaine Forum et le second au sommet du télésiège de Flaine Supérieur, le long de la première partie du téléski débrayable du Grand Ballacha qui lui permettait de skier sur d’avantage de pistes, et de rejoindre l’espace skiable desservi par le télésiège du Col de Platé ou encore celui du téléphérique des Grandes Platières.
C’est Applevage qui a construit le téléphérique, Transtelé a fourni les télésièges et Montaz-Mautino s’est occupé de l’installation des téléskis du Ballacha. Quant au téléski du Pré, c'est Montagner qui l'a installé.

Image
La gare aval et le début de la ligne du téléski du Grand Ballacha à la fin des années 1960 (D.R).

Image
La gare aval et le début de la ligne du téléski du Petit Ballacha à la fin des années 1960 (D.R).


Le secteur du Désert Blanc a connu rapidement un très grand succès car il proposait de longues pistes avec du dénivelé. Ainsi, dès 1975, le Grand Ballacha est rénové avec notamment le remplacement de sa gare motrice par une plus grande pour améliorer le débit et est aussi doublé par un second téléski sur une longueur plus importante afin d’augmenter encore ce débit.

Image
Les gares aval des téléskis du Grand Ballacha 1 & 2 (cliquez sur l’image pour accéder au reportage dédié à ces installations).


En 1977, le télésiège fixe des Perdrix est installé sur un tracé nouveau afin de doubler efficacement le télésiège du Col de Platé qui arrivait rapidement à saturation du fait d’un débit trop faible. En plus, il permet l’ouverture d’une piste supplémentaire et un accès facilité au télésiège du Diamant Noir qui desservait depuis 1972 des pentes le long de la fin de la ligne du téléphérique des Grandes Platières.

Puis en 1993, le télésiège du Col de Platé est remplacé sur un tracé quelque peu différent par un autre téléporté fixe construit par Skirail, afin d’apporter plus de débit. Dès lors, le télésiège des Perdrix n’ouvrait qu’en cas de forte fréquentation ou de panne de son voisin, car celui-ci suffisait durant les périodes hors vacances scolaires.

Image
La gare aval du télésiège 4 places du Col de Platé (cliquez sur l'image pour accéder au reportage dédié à cette installation).


En 2007, DSF, l’exploitant, décide d’installer le télésiège débrayable 6 places de la Tête des Verds permettant de rallier le secteur du Désert de Platé depuis le front de neige de Flaine Forum. Ainsi, l’accès au Désert Platé est grandement facilité, en déchargeant à la fois le Double Monocâble des Grandes Platières et les téléskis du Grand Ballacha dont les débits ne suffisaient pas à faire face à une fréquentation bien trop importante.

Image
La gare amont du télésiège de la Tête des Verds (cliquez sur l’image pour accéder au reportage dédié à cette installation).



Perdrix, un axe secondaire pour la desserte du Désert de Platé

Le télésiège des Perdrix doublait le télésiège fixe du Col de Platé pour la desserte du secteur du Désert Blanc. Il permettait comme son voisin de desservir la Combe de Gers et la piste bleue des Cascades via la piste bleue Serpentine. Par rapport à son voisin, Perdrix permettait de rejoindre le départ du télésiège du Diamant Noir via la piste rouge Almandine puis la bleue Iolite.
Malgré le fait qu’il desserve plus de pistes, le télésiège des Perdrix n’ouvrait qu’en cas de panne ou de forte fréquentation au Col de Platé car ce dernier était largment moins long mais tout aussi confortable que son voisin.

Le télésiège des Perdrix desservait donc les pistes suivantes :
  • La piste bleue Serpentine, long itinéraire redescendant au départ du télésiège du Col de Platé. Elle donnait accès à la Combe de Gers par la bleue Zéolite et à Sixt Fer à Cheval via celle des Cascades.
  • La piste rouge Almandine, qui redescendait jusqu'au front de neige de Flaine Forum en passant par le départ du télésiège du Diamant Noir. Le retour à la gare aval des Perdrix s'effectuait par l'enchaînement des pistes Faust puis de l'Emeraude.
  • La piste rouge Faust, accessible grâce à la partie haute de la rouge d'Almandine.

Image
Situation du télésiège des Perdrix sur le plan des pistes de Flaine.


Perdrix était un télésiège fixe classique fourni par Poma dans les années 1970. Notons que certains pylônes tels que le neuvième ouvrage possédaient des potences particulières.


Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : PERDRIX
Maître d'œuvre : SA CREISSELS
Maître d'ouvrage : SA SEPAD
Exploitant : DSF (Domaine Skiable de Flaine)
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1977
Année de démontage : 2011

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 3 personnes
Débit à la montée : 1300 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,24 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1965 m
Altitude amont : 2456 m
Dénivelée : 491 m
Longueur développée : 1886 m
Longueur horizontale : 1803 m
Portée la plus longue : 203 m
Hauteur de survol maximale : 25 m
Pente moyenne : 27 %
Pente maximale : 56 %
Temps de trajet : 14 minutes 02 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Delta
Emplacement motrice : Aval
Diamètre poulie motrice : 3200 mm
Type de motorisation principale : Asynchrone
Puissance développée : 250 kW
Type de motorisation de secours : Thermique
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérins : 2
Pression nominale : 100 bars
Tension nominale : 25 540 daN
Type de gare amont : Retour fixe
Diamètre poulie retour : 3550 mm
Nombre de pylônes : 15
Largeur de la voie : 3, 55 m

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules : 206 (+ 1 véhicule de service)
Type de véhicules : Goutte d’Eau 3 places
Masse à vide : 85 kg
Type de pinces : Pince fixe MONO2100

Caractéristiques du câble

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre : 38,1 mm
Résistance à la rupture : 100 000 daN


Ligne et infrastructures du télésiège des Perdrix

La gare aval

La gare aval du télésiège des Perdrix était située à 1965 mètres d’altitude, en contrebas du départ du télésiège du Col de Platé.
Au niveau technique, c’était une station Delta fournie par Poma qui assurait la mise en mouvement du câble ainsi que sa tension. Elle intégrait un bananier 16C en entrée et un 20C en sortie de gare.

Image
La gare aval depuis la piste bleue Axinite.

Image
Zoom sur la gare aval.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois-quarts arrière.



La ligne

La ligne du télésiège des Perdrix était très longue, avec ses 1886 mètres. Situé juste après la gare aval, le pylône 1 imprimait la première pente de la ligne qui était radoucie par le pylône 3. La pente restait assez marquée, et le télésiège longeait jusqu’au pylône 4 la fin de la ligne du téléski du Grand Ballacha 2. Puis, juste avant le pylône 8 qui impulsait une très courte montée, l’inclinaison du câble était quasiment nulle. Le pylône 9 réduisait la pente imprimée par l’ouvrage précédent et annonçait une très longue portée analogue à celle entre les pylônes 7 et 8.
Le pylône 10 imprimait la montée principale de cet appareil, qui atteignait 56 % de pente maximale. Le pylône 14 clôturait cette pente importante, qui était décroissante jusqu’à l’arrivée en gare amont.

Poma avait équipé la ligne de 15 pylônes, dont 1 en portique et 14 tubulaires, dont certains avec des potences particulières.

Image
Retour sur le pylône 1.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4. Sur la droite, nous apercevons la gare amont du téléski du Grand Ballacha 2.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
P9.

Image
P13.

Image
P14.



La gare amont

La gare amont était située à 2456 mètres d’altitude, à 500 mètres de distance de l’arrivée du Double Monocâble des Grandes Platières et du télésiège fixe du Diamant Noir.
C’était un classique retour-fixe du câble, implanté en partie sur une estacade en bois.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue de profil.



Véhicules et pinces

Le télésiège des Perdrix était équipé de 206 sièges Goutte d’Eau 3 places de Poma. Notons que certains véhicules avaient été récupérés du télésiège de la Chariande 1 de Samoëns, démonté en 2009.
Les véhicules étaient reliés au câble par des pinces fixes Mono2100.

Image
Un siège Goutte d’Eau 3 places en ligne.



Perdrix, un télésiège trop long et obsolète

Le télésiège des Perdrix était donc un appareil secondaire mais non moins important sur le domaine skiable de Flaine. En effet, il desservait l’ensemble de la partie haute du secteur du Désert de Platé depuis les téléskis du Grand Ballacha ou le télésiège de la Tête des Verds, en évitant le Double Monocâble des Grandes Platières.
Après 34 années de services, le télésiège des Perdrix a été remplacé avec celui du Col de Platé par le télésiège débrayable 6 places du Désert Blanc qui permet de faciliter la desserte des pistes du secteur du Désert de Platé. Celui-ci permet de créer une nouvelle chaîne très performante avec le télésiège de la Tête des Verds pour accéder au Désert de Platé, la Combe de Gers ou encore la liaison avec Sixt Fer à Cheval via la piste bleue des Cascades.

Voici quelques photos de l'actuel télésiège du Désert Blanc :

Image
La gare aval (cliquez sur l'image pour accéder au reportage lié à cette installation).

Image
Portée vers le pylône 8 (cliquez sur l'image pour accéder au reportage lié à cette installation).

Image
La gare amont (cliquez sur l'image pour accéder au reportage lié à cette installation).



Je tiens à remercier Tony et Collonges74 pour le partage de leurs photos, ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : Tony et Collonges74
Dates des photos : 15 mars 2011, 7 mars 2014.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.1117 secondes. 40 requete(s).
99 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés