En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 18Bannière 33Bannière 15Bannière 37

 TSF4 Barmaz-Cabane des Violettes

Crans Montana

Garaventa

T2 HS
Description rapide :
Decouvrez la télésiège fixe 4 places "Barmaz - Cabane des Violettes" à Crans Montana , une ligne disparu en 2014 que à fait une petìt partie de l' histoire de la station.

Mise en service en : 1992
Fin de service en : 2014

Remplacé par l'appareil suivant :


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Artsinol
Section écrite le 19/06/2014
(Mise en cache le 19/06/2014)

Je vous présente le TSF4 Barmaz - Cabane des Violettes, une remontée qui disparaît cette année ...

Image

Crans Montana : la destination touristique par excellence

Image

Crans Montana est la fusion de deux villages, Crans-sur-Sierre et Montana, situés sur un plateau à 1500 mètres d'altitude dans le Valais central au dessus de la ville de Sierre. Crans Montana est une destination touristique très célèbre, surtout pour deux sports, le ski en hiver et le golf en été. A Crans Montana se déroulent des événements de taille internationale comme l’étape de l’ « Omega European Master » de golf, un festival annuel de musique renommé appelé « Caprices festival », mais surtout Crans Montana est une étape annuelle de la FIS. Il y a deux pistes utilisées pour cette compétition, la piste Nationale et la piste du Mont Lachaux rouverte en 2014 qui a accueilli cette année la coupe du monde de ski alpin dames.

Le domaine skiable de Crans Montana dispose de 140 km de pistes de toutes difficultés; le front de neige le plus bas est la gare aval de la TCD8 Crans-Cry d’Er à 1500 m et le point culminant est la gare amont du funitel de la Plaine Morte située à 2994 m. (appelé « Plaine Morte 3000 » par arrondi). Beaucoup de pistes sont équipées de canons à neige. La célébrité de Crans Montana permet un changement fréquent des installations par des appareils encore plus performants. Un domaine en constante métamorphose.


Le télésiège Barmaz : le sommaire

- Passé : Histoire de la ligne
- Présent : Caractéristiques et infrastructures, photos de la remontée
- Futur : projets pour cette remontée et avenir de l’appareil
- Photos
- Conclusions

Situation sur le Plan de pistes :

Image

Le télésiège Barmaz : le passé

En 1962 Crans Montana a ouvert un nouveau secteur « Les Violettes » accessible par une télécabine Giovanola rénovée en 1975 par Habegger. Le but de ce secteur était d'ajouter un jour un point culminant à une altitude supérieure à celle de « Bella Lui », en l'occurrence la Pointe de la Plaine Morte, qui est effectivement aujourd'hui le point culminant de la station.

On a d'abord voulu créer une piste de liaison en altitude, la piste du col du Porchet, entre l'ancien point culminant « Bella Lui » et la station amont de cette télécabine « Cabane des Violettes ». Mais il y avait un problème: la morphologie du terrain ne permettait pas de rejoindre directement la station des Violettes mais obligeait à arriver en contrebas de la gare amont de l'ancienne télécabine, qui est toujours l'emplacement de l'actuelle. Et pour rejoindre cette gare amont, on a dès lors construit en 1963, sur le versant sud, un téléski à perches débrayables de construction Poma, dénommé "Cabane", car il passe à proximité de la cabane des Violettes. Il s'agissait d'un téléski particulier avec 4 virages car la morphologie du terrain (surtout la zone appelée « Colorado ») ne permettait pas une ligne directe. Sa gare aval se situait dans la zone où se trouve aujourd'hui la gare aval du télésiège « Cabane de Bois » et sa gare amont se trouvait à l'emplacement de l'actuelle gare amont du télésiège Barmaz.

C'est en 1965 qu'a été construite la plus célèbre remontée de Crans Montana, la VPM (Violettes - Plaine Morte), à l'origine un téléphérique, qui a été remplacé en 1995 par un Funitel. La piste « Plaine Morte » desservie par le téléphérique ne rejoint pas sa gare aval mais se termine dans un vallon à côté de la gare amont de la télécabine des Violettes et de la gare aval du téléphérique. Il faut emprunter le téléski « Cabane » pour rejoindre la gare aval du téléphérique et pour pouvoir rejoindre la gare aval de ce téléski, la piste « Plaine Morte » est prolongée dans la forêt où la pente est quasiment inexistante. Pour permettre d'éviter cette portion de piste longue et peu agréable, un autre téléski à perches débrayables Poma est construit la même année (1965), le téléski Barmaz, dont la gare aval est située au début de la portion de piste sans pente - où se trouve aujourd'hui la gare aval du télésiège Barmaz - et dont la gare amont se trouve sur la piste permettant de descendre sur la gare aval du téléski « Cabane ».

Assez rapidement le succès de la piste Plaine Morte est devenu tellement grand que les 2 téléskis commencent à souffrir du trop grand nombre de skieurs, d'autant plus que dans le même temps un nouveau secteur « Aminona » a été créé, pour lequel les 2 téléskis servent d'appareils de liaison avec un troisième téléski dénommé « Toula » remplacé (en même temps qu'un TSF3 parallèle) par le TSD4 Toula actuel.
La situation devient de plus en plus difficile et en 1970 est construit le télésiège fixe 2 places Poma « Barmaz » dont la gare aval est située au même endroit que celle du téléski Barmaz mais dont la gare amont se situe à côté de celle du téléski « Cabane », qui sera encore exploité jusqu'en 1977, lorsqu'il sera remplacé par le TSF2 Cabane de Bois.

L'utilisation du TSF2 Barmaz - Cabane des Violettes remplace donc l'usage consécutif des téléskis Barmaz et Cabane. Ce TSF2 sera remplacé après 22 ans, en 1992, par le TSF4 Barmaz - Cabane des Violettes actuel.


Image
Ancien téléski « Cabane » avec la cabane des Violettes


Img : Alpinforum
Image
Ancien télésiège fixe 2 places « Barmaz – Cabane des Violettes »


Le télésiège Barmaz : le présent

Avec 2400 p/h, le TSF4 « Barmaz » a un débit beaucoup plus important que l'ancien TSF2 ( 600 p/h ). La ligne, qui est la même que celle du TSF2 précédent, est très pentue. Ce télésiège n’est pas situé dans un endroit optimal pour un remontée mécanique; le petit espace disponible parait presque artificiel. Le pylône de compression en sortie de gare aval a dû être incorporé à celle-ci pour des raisons d'espace.
La gare amont est située au-dessus de la gare amont de la TCD6 Violettes Express, ce qui signifie qu'il s'agit aujourd'hui du seul appareil qui permet de rejoindre à ski la gare aval du funitel de la Plaine Morte. En effet la gare amont du TSF2 Cabane de Bois se trouve à côté de la gare aval du funitel et pour la rejoindre il faut ôter les skis pour monter sur la terrasse panoramique du restaurant « Les Violettes »
Ce télésiège ne dessert pas de pistes propres à l'exception d'une piste rouge qui est le prolongement de la piste du Col du Porchet et qui permet de rejoindre la gare aval du TSD4 « Toula » qui assure la liaison avec le secteur d'Aminona.

Au niveau de l'infrastructure il s'agit d'un télésiège fixe du constructeur Garaventa. Comme pour l'ancien TSF2, la gare aval assure la tension mais, alors que pour le TSF2 des contrepoids utilisaient intelligemment la morphologie du terrain, elle est maintenant assurée par un vérin hydraulique. La gare amont, qui est motrice, est très compacte avec une plateforme d'arrivée en partie artificielle, car la gare amont de l'ancien TSF2 a été utilisée comme cabine de contrôle. En gare aval l'embarquement est facilité par un tapis roulant. En gare amont le débarquement se fait sous poulie et n'est pas très facile pour certains car la différence de hauteur entre le siège et le terrain varie fortement pendant le débarquement.
Sans surprise pour un télésiège de cette époque, les pylônes sont tubulaires et non en treillis.


Caractéristiques :

Caractéristiques administratives

TSF - Télésiège à pinces fixes : La Barmaz – Cabane des Violettes
Exploitant : C.M.A Crans-Montana-Aminona
Constructeur : Garaventa
Année de construction: 1992

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Débit : 2400 p/h
Capacité : 4 Personnes

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1940 m
Altitude gare amont : 2241 m
Dénivelé : 301 m
Longueur : 802 m
Pente maximale de la ligne : 75%

Caractéristiques techniques

Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 10
Type de véhicules : Siéges 4 places
Sens de la montée : gauche
Direction de la montée : Nord-Ouest
Aide d’ Embarquement : Tapis roulant

La Gare Aval

La gare aval est située sur la piste entre le carrefour de « la Boverèche » et la TSF4 Cabane de Bois ,« la Boverèche » permet de faire la liaison entre la piste Plaine Morte et la TSF Barmaz et une liaison entre le secteur Violettes et le secteur Aminona (TSD4 Toula) dans les deux sens.


Image
Vue sur la gare aval


Image
Le pylône de compression est incorporé à la gare aval pour raison d’ espace


Image
Vue du pylône de compression


Image
La ligne depuis la gare aval


Image
La poulie de tension


Image
L’embarquement : portiques et tapis roulant

La ligne :

Cette ligne connait sa pente maximale de 75% sur la dernière partie; la pente entre la gare aval et le P1 est de 70%; ce télésiège est le deuxième plus pentu de la station de Crans montana. Le premier est le TSF2 Cabane de Bois qui atteint une pente de 85%. Il y a seulement deux grandes portées, entre les P4 et P5 et entre les P7 et P8.


Image
P1


Image
P2


Image
P3


Image
P4


Image
P5


Image
P6


Image
P7


Image
Zoom sur la dernière partie de la ligne avec de nombreux sièges


Image
P8


Image
P9


Image
P10 et arrivée en gare amont


Gare amont
La gare amont se trouve sous la première portée de la ligne du funitel Plaine Morte, sur un petit surplomb devant l’ancienne gare du TSF2 Barmaz – Cabane des Violettes utilisée aujourd'hui comme cabine de contrôle.


Image
Vue sur le débarquement


Image
Poulie retour motrice


Image
Les deux gares des télésièges « Barmaz-Cabane de Violettes » (le TSF4 et l'ex TSF2)


Image
La gare amont vue de profil


Image
La cabine de contrôle (ex gare amont)


Le siège

Le siège est un modèle standard classique, tout comme la pince.

Image
Vue frontale du siège


Image
Le siège vu de l'arrière


Image
La pince


Autres photos

Voici une succession de photos du TSF4 Barmaz vu depuis les pistes

Image
Vue du complexe des Violettes : TSF2 Cabane de Bois, TSF4 Barmaz et le funitel de la Plaine Morte


Image
Zoom sur la portée P6-P7 avec en arrière-plan la piste de la Plaine Morte


Image
Le P3 parmi les arbres


Image
Forte inclinaison du P3


Image
Les P5 et P6 et, à l'arrière, le TSD4 Toula


Image
Vue sur la pente la plus forte de ce télésiège


Image
Tête du P2


Image
Le télésiège Barmaz avec l’impressionant funitel de la Plaine Morte



Le télésiège Barmaz : le futur

En 2014 le télésiège Barmaz et le télésiège Cabane de Bois seront remplacés par un seul télésiège débrayable à 6 places, surtout pour remplacer le TSF2 Cabane de Bois qui a déjà un bel âge (1977) et pour épargner sur les coûts d'exploitation. Pour desservir toutes les pistes des 2 appareils, les stations de la nouvelle remontée seront situées aux mêmes endroits que celles de l'ancien téléski « Cabane », mais la ligne ne comportera pas de virage. Ceci signifie que ce sera la ligne du TSF2 Cabane de Bois qui sera reconstruite et que la ligne du TSF4 Barmaz va disparaître. Pour retourner aux Violettes depuis la piste de la Plaine Morte, il faudra suivre la piste sans pente dans la forêt, comme c'était le cas à l'origine...

L’appareil TSF4 « Barmaz » est encore moderne et réutilisable (1992). De fait, on pourrait le réutiliser pour créer une nouvelle ligne « Plan Mayens – Chetseron » pour desservir une de les plus belles pistes du domaine skiable de Crans Montana. Mais les investissements prévus à Crans Montana sont vraiment nombreux : remplacement de la télécabine Montana-Cry d’ Er et de la télécabine d’ Aminona qui, comme ce télésiège, est démontée en cet été 2014. Ce n'est qu'après ces deux remplacements que cet autre investissement pourrait être envisagé, à condition qu'on ne considère pas à nouveau une possible liaison avec Anzère.


Conclusion :

Cette ligne a fait une petite partie de l’histoire de Crans Montana, et elle n’est pas la première à disparaître. C'est une curieuse caractéristique de la station de procéder en sens inverse : ne pas faire de nouvelles lignes, mais en supprimer. Quelques exemples : « Plumachit-La Tsa » , « Pépinet-Colorado » et aussi « Crans-Chetseron » et il y en a plusieurs autres auxquelles va s'ajouter celle-ci.


Fin du reportage, à bientôt.

Pour moi faire ce reportage n' a eté pas facile, j' ai commencé à faire il pendant decembre/janvier (ça veut dire sans aucune experience dans le reportages et avec le français) alors je voudrais remercier Le Risoulien que à cherche de m' aider au debut de ce reportage et aussi Benbel pour les corrections de le reportage.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09906 secondes. 39 requete(s).
70 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés