En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 30Bannière 44Bannière 6Bannière 28

 TSF4 Brandegg

Alpbach

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Court télésiège à gare motrice tension amont et garage souterrain.

Mise en service en : 2000



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : monchu
Section écrite le 05/01/2014 et mise à jour le 06/07/2016
(Mise en cache le 06/07/2016)

Image



La partie haute du domaine skiable du Wiedersbergerhorn a été modernisée depuis la fin de la décennie 90. La plupart des téléskis à enrouleurs du secteur ont été remplacés par des télésièges à pinces fixes, courts, au débit appréciable. Voici la ligne qui a fait l’objet de la rénovation la plus ancienne : le TSF4 Brandegglift, construit en 2000.



Sommaire :

1. Au carrefour du domaine
2. Historique succinct
3. Caractéristiques techniques
4. G1 « Brandegg »
5. En ligne
6. G2 « Gmahkopf »
7. Sièges





1. Au carrefour du domaine…


La vallée d’Alpbach

Longtemps isolé de la vallée de l’Inn, le village d’Alpbach est devenu tardivement une destination prisée été comme hiver en raison de ses chalets à l’architecture préservée. Le petit domaine skiable né sur les pentes du Wiedersbergerhorn s’est progressivement étendu vers Inneralpbach et l’amont de la vallée, puis vers la région voisine de la Wildschönau en 2012 pour former un ensemble baptisé Ski Juwel ou le « joyau du ski ».

Une présentation détaillée de la vallée d’Alpbach est disponible à cette adresse :

Image
^ Cliquez sur l'image pour accéder à la présentation de la station. ^



Le télésiège de Brandegg

Le télésiège Brandegglift dessert un ensemble de larges pistes situées sur le haut du domaine du Wiedersbergerhorn. La station supérieure du télésiège est implantée sur les contreforts de la Gmahkopf, à proximité du TSF4 Kohlgrubenlift et véritable carrefour du domaine d’altitude. De son sommet, les clients peuvent accéder à graviter à l’ensemble des appareils du massif.

Ce TSF4 dessert la courte piste noire préparée n°49 du Gmahkopf. Mais l’appareil assure surtout un rôle de liaison pour les clients revenant du secteur Horn 2000 par la piste bleue de liaison n°52.

Image
Le télésiège Brandegglift dessert le secteur d’altitude au pied du Wiedersbergerhorn.


Image
Détail des pistes desservies par le télésiège.




2. Historique succinct


Les débuts du ski à Alpbach remontent à 1961, avec la construction d’un télésiège monoplace entre la vallée et l’alpage de Kriegalm, à l’emplacement de la gare intermédiaire de la télécabine actuelle. Cinq ans plus tard, un second tronçon de télésiège est construit jusqu’au pied du Wiedersbergerhorn. Les deux appareils sont livrés par l’entreprise tyrolienne Felix Wopfner. Les champs de neige au sommet de la chaîne de télésièges sont progressivement équipés de téléskis à enrouleurs et à pylônes portiques livrés par Stemag et Doppelmayr. Ainsi, le plateau sous la Tête de Gmah ou Gmahkopf devient accessible par trois TKE2 : le Gmahlift, Kohlgrubenlift et le Brandegglift.

L’équipement du domaine skiable se poursuit avec la construction d’une chaîne de TSF2 depuis Inneralpbach, qui permet d’atteindre en 1984 la tête de Gmah. L’ouverture d’un second ascenseur depuis la vallée apporte un afflux de clients sur le haut du domaine, rendant inéluctable le remplacement des TKE2 du plateau : un TSF3 succède en 1986 au Gmahlift, tandis que deux TSF4 livrés en 2000 et 2002 viennent remplacer le Brandegglift et le Kohlgrubenlift.




3. Caractéristiques techniques


  • Constructeur : Doppelmayr
  • Année de construction : 2000
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 4 personnes
  • Altitude Aval : 1 700 m
  • Altitude Amont : 1 896 m
  • Dénivelée : 196 m
  • Longueur développée : 512 m
  • Débit maximum : 1 400 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 2,4 m/s
  • Emplacement motrice : amont
  • Emplacement tension : amont
  • Nombre de véhicules : 48





4. Station inférieure "Brandegg" (G1)

Situation

La gare aval est implantée à la limite des arbres, au-dessus d’un secteur non skiable dédié à la protection de la forêt. Une seule piste de liaison permet de s’extraire de ce cul-de-sac. La majorité des clients remontent cependant par le TSF4, qui dessert des pistes plus intéressantes.

Image
Vue d’ensemble de la gare aval.


Image
La gare aval est implantée à la limite entre les alpages et la forêt, dans un presque-cul-de-sac, à la limite du domaine skiable. Seule une piste bleue de liaison permet de continuer en direction de la G1 du TSF3 Gmah. La majeure partie de la clientèle préfère toutefois remonter par l’appareil.




Equipements

La gare aval est retour fixe, le raccordement au réseau électrique étant plus facile en amont. L’embarquement est facilité par un tapis Chair Kid.

Image
Vue d’ensemble de la gare aval.


Image
Poulie retour fixe.


Image
Portillons d’embarquement donnant accès au tapis.


Image
Tapis d’embarquement.


Image
Le rail de stabilisation court de la sortie de la poulie jusqu’au P1.


Image
L’extrémité amont du rail de stabilisation est solidaire du P1.


Image
Le rail de guidage permet de maintenir le siège horizontal, ce qui facilite l’embarquement du client de droite alors que les 2 clients de gauche sont déjà installés, ce qui tend à déséquilibrer le siège.


Image
La gare aval et le local vigie restent discrets dans le paysage.





5. Ligne


Généralités

La courte ligne de 512 mètres est implantée sur des alpages, sans obstacle notable. Elle suit une pente soutenue.

Comme presque partout en Autriche, la ligne de sécurité est enterrée, et les pylônes sont équipés de haut-parleurs qui diffusent les consignes de l’exploitant en cas d’arrêt, même de courte durée.

Détail de l’équipement des pylônes :
P1A : 6C/6C
P1B : 8C/8C
P2 : 6S/4S
P3 : 6S/4S
P4 : 8SC/4SC
P5 : 6S/4S
P6A : 8S/8S
P6B : 8S/8S


Image
Vue d’ensemble du parcours.



En ligne

Image
Double pylône de compression en sortie de gare aval.


Image
Faible hauteur de survol jusqu’au P2.


Image
P3 et télécabine Pöglbahn.


Image
La pente augmente en amont du P4 support-compression.


Image
Détail de la tête 8SC/4SC.


Image
P5.


Image
Double pylône d’arrivée.



Vues depuis les pistes

L’alpage sur lequel est implantée la ligne présente des caractéristiques idéales pour l’équipement : des pentes régulières, soutenues et l’absence d’obstacle et de végétation en font un des secteurs les plus techniques du domaine.

Image
Partie supérieure du tracé.


Image
Champs de neige en pente constante sous l’appareil.


Image
P4 et piste de liaison vers le secteur d’altitude, au fond, desservi par le TSF4 Horn 2000.


Image
Partie inférieure de la poste noire du Gmahkopf.


Image
Vue en direction du sommet de la TCD8 Pöglbahn.


Image
Vue sur la ligne depuis le secteur du Horn.


Image
La hauteur de survol est faible entre P1 et P2, lorsque l’appareil passe au-dessus de la piste bleue assurant le retour du secteur du Horn.





6. Station supérieure "Gmahkopf" (G2)


Situation

La gare amont est implantée sur l’arête descendant du Gmahkopf et le long de laquelle se trouvent les sommets des principaux appareils du domaine. Le télésiège arrive à quelques dizaines de mètres en amont du TSF4 Brandegg. Par gravité, les clients peuvent atteindre les télécabines Pöglbahn et Wiedersbergerhornbahn.

Image
Situation de la gare amont sur la crête du Gmahkopf, à côté de la TCD8 Pöglbahn .


Image
L’appareil, à gauche, arrive à côté du TSF4 Kohlgrubenlift, à droite.


Image
La gare amont du TKE Muldenlift a été enterrée, à droite, de manière à laisser suffisamment de place pour la zone de débarquement du TSF4 Brandegg.



Equipement

La gare amont est la station motrice de l’appareil, comme tous les appareils de la crête qui bénéficient de la proximité du réseau moyenne tension. Doppelmayr a fourni une gare compacte qui assure aussi la tension de la ligne. Avec son chalet d’arrivée très ramassé, l’appareil se fond plus facilement dans le paysage.

L’entraînement et les différents équipements électriques ont été fournis par la Société ELIN de Vienne, Société pour l’INdustrie ELectrique ou Aktiengesellschaft für ELektrische Industrie, devenue de nos jours Siemens Autriche.

La station amont est dépourvue de thermique. Toutefois, la marche de secours s’obtient en raccordant le circuit hydraulique à une dameuse.

Image
Gare amont et contreforts de la Tête de Gmah.


Image
Vue d’ensemble de la gare amont.


Image
Sur les deux derniers pylônes de ligne, des panneaux lumineux rappellent aux clients l’obligation de maintenir le garde-corps fermé (le panneau à LEDs affichant en alternance « zu » et « close », c’est-à-dire « fermer ») .


Image
Peu avant le débarquement, une barre lumineuse dotée de deux jeux de LEDS indique le moment où les clients sont autorisés à ouvrir le garde-corps. Une rangée de diodes rouges et de diodes vertes, à l’éclairage très directionnel, diffusent leur lumière dans deux angles différents. C’est au moment où s’amorce la transition entre les deux faisceaux que le client peut relever le garde-corps, comme ici où la lumière rouge, en bas à droite, diffuse encore vers le bas de la ligne, tandis que la lumière verte commence à diffuser plus en hauteur .


Image
Vue d’ensemble de la station motrice tension, avec la centrale de tension au premier plan, à droite.


Image
Un rail de stabilisation maintient le siège droit pendant le débarquement.


Image
Carter du motoréducteur.


Image
Zone de dépose des sièges ou de déplacement des pinces.


Image
Une trappe, dans l’encadré vert, permet de descendre les sièges dans les magasin souterrain, où ils sont stockés pour la saison estivale.





7. Véhicules


La ligne est équipée de 48 sièges quadriplaces 4E98 en similicuir bleu.

Image
Sièges en ligne.


Image
Grâce à la discipline de la clientèle allemande et autrichienne, les sièges ont tendance à monter pleins, même en cas de faible affluence.





Une renovation réussie…

Pour préserver la vue dans le site du Wiedersbergerhorn très fréquenté l’été, l’exploitant a lancé en 2000 la construction de ce TSF4 dont la gare motrice tension est très discrète, et dont les sièges sont déposés chaque été : un bel exemple d’investissement préservant les paysages, qui a servi de modèle pour le TSF4 Kohlgrubenlift deux ans plus tard…



Image





Informations pratiques

Exploitant :
Alpbacher Bergbahnen
Site : http://www.alpbachtal.at/de

Ouverture :
Saison d’hiver de début décembre à fin mars

Accès :
Par la route :
A 8 km de la sortie d’autoroute Kramsach sur l’axe Innsbruck – Munich (A12)
Par le rail :
gare ÖBB Eurocity/Intercity/ICE à Jenbach (10 km) puis transfert gratuit en bus
Par les airs :
aéroport d’Innsbruck à 50 km


Remerciements

Remerciements appuyés aux membres du personnel.


Fil de discussion

Accès au fil de discussion consacré à l’appareil sur le forum.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09797 secondes. 35 requete(s).
82 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés