En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 28Bannière 19Bannière 25Bannière 8

 TSF4 de l'Edelweiss

Pralognan-la-Vanoise

Poma

T2 ES
Description rapide :
Télésiège quadriplace installé en remplacement d'un télésiège débrayable biplace du Dou de l'Ecu

Mise en service en : 1994

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 14/05/2010 et mise à jour le 15/05/2010
(Mise en cache le 11/07/2014)

Image


Pralognan la Vanoise est une petite station de Tarentaise située au fond de la Vallée du Bozel. La station qui accueillit les épreuves olympiques de Curling dans la cadre des Jeux Olympique de 1992 est également connue pour sa proximité immédiate avec le Parc National de la Vanoise. La station possède un domaine skiable compris entre 1400 mètres d’altitude et 2355 mètres d’altitude et offre 35 kilomètres de pistes balisées desservies par onze remontées mécaniques. Le télésiège de l'Edelweiss est le tout premier appareil quadriplace de ce type à avoir été installé sur le domaine skiable de Pralognan la Vanoise.

Un peu d’histoire

Le village de Pralognan vivait essentiellement comme bon nombre de villages de montagne de l’élevage et de l’agriculture. Lors du développement du commerce Pralognan se trouva sur la route du sel et du Beaufort. Située au carrefour des vallées glacières de la Glière et de Chavière le village était un point de passage pour l’acheminement de ces produits vers l’Italie par le Col de la Vanoise. Le lieu-dit du Barioz qui signifie barrière faisait alors office de poste de douane.

Image
Vue sur la vallée de Chavière

En 1860 un nouveau souffle apparaît grâce à la conquête de la Grande Casse, le plus haut sommet de Savoie par un alpiniste britannique. Dès lors les courses de haute montagne se sont développées amenant une manne d’alpinistes venus partir à la conquête des hauts sommets entourant le village. Cette activité attire encore pas mal de monde de nos jours dans la station.

Image
Vue sur la vallée des Glières au niveau du refuge des Barmettes avec le sommet de la Grande Casse sur la droite

Le début de l’activité ski démarrera bien plus tard avec la réalisation du premier appareil de la station en 1937 à savoir le téléski du Barioz. La station restera plusieurs années avec cette seule et unique remontée et continuait de vivre principalement avec les courses en haute-montagne.


A la conquête du Mont Bochor

Toutefois au bout d’un certain temps, les courses de montagne ne suffisaient plus à elles-seules à assurer l’avenir de la station. La solution consistait entre autre à développer l’activité ski qui jusqu’à présent était très peu développée. Le problème est que le bas de Pralognan est peu propice à la réalisation d’un domaine pouvant proposer une offre de ski intéressante pour toutes les clientèles. Cependant au dessus du Mont Bochor qui toise la station du haut de ses 2023 mètres des pentes plus propices sont disponibles. La station va alors lancer un pari audacieux en lançant le projet de réaliser un téléphérique qui relierait le village de Pralognan au Mont Bochor.

Une fois le sommet du Mont Bochor conquis en 1952 par cette remontée mécanique, des possibilités d’aménagements ont pu voir le jour afin de proposer un domaine skiable intéressant pour la clientèle. Un premier téléski fut rapidement construit sur le plateau du Bochor répondant au nom de Bochor. Le domaine skiable s’étendra progressivement avec notamment la réalisation du téléski des Fontanettes installé dans la vallée des Glières.


Dou de l’Ecu : le premier télésiège débrayable de Pralognan

En 1972, la station va se lancer dans la modernisation du bas du domaine. En effet seul le téléphérique du mont Bochor permettait auparavant de rejoindre le domaine d’altitude. En cas de panne de cet appareil plus de ski n’était possible. Il fut décidé dès lors en quelques sorte de doubler le téléphérique. Pralognan va demander à la société iséroise Pomgalski d’installer un télésiège débrayable biplace à pince S partant du bas de la station. Ce tout premier télésiège débrayable de la station va s’engouffrer dans la vallée des Glières et permettre par la même occasion un accès direct au téléski des Fontanettes.

Image

Cependant à sa réalisation le télésiège du Dou de l’Ecu n’avait guère d’intérêt à lui tout seul puisque la seule remontée accessible était le téléski des Fontanettes. Les pistes desservies redescendaient toutes sur Pralognan. Pour rejoindre le plateau du Bochor, il fallait dès lors forcément repasser par le téléphérique. Cependant la donne changera en 1980 avec la réalisation du télésiège biplace de la Chaberne. Grâce à cette réalisation, le télésiège du Dou de l’Ecu devint le premier maillon d’une chaine secondaire d’appareils pour rejoindre le plateau du Bochor. Il prit dès lors plus d’intérêt et se positionna alors comme une véritable alternative au téléphérique pour rejoindre le domaine d’altitude.

Image

Image

La station en 1994 prit le parti de remplacer ce vieillissant appareil au débit limité pour le remplacer par un téléporté moderne. La station c’étant développée, il fallait pouvoir monter plus de clients depuis le front de neige.

Image


L’Edelweiss, le nouveau télésiège du front de neige

Edelweiss installé en 1994 est donc devenu le nouvel appareil partant du front de neige de Pralognan. Ce télésiège quadriplace, le premier appareil de ce type à Pralognan se situe comme son prédécesseur au départ des pistes de la station. Il prend également la direction de la vallée des Glières. Cependant le tracé de cet appareil sera différent et bien plus court. A la différence du télésiège du Dou de l’Ecu, Edelweiss trouve son sommet non loin du télésiège de la Chaberne. Ainsi l’accès aux appareils situés dans la vallée des Glières est plus direct et dans un temps de montée acceptable pour un appareil fixe. Long seulement de 1007 mètres le temps de montée théorique est inférieur à sept minutes. Ceci est du également à la présence d’un tapis d’embarquement permettant une vitesse d’exploitation plus élevée.

De nos jours le rôle de délestage du téléphérique demandé est toujours présent surtout que la station à bien évolué et que le nombre de clients a largement crû rendant cet itinéraire bis encore plus important. Il donne toujours accès au télésiège de la Chaberne. Il permet de rejoindre également le télésiège débrayable du Génépi qui a remplacé le téléski de Fontanettes en 2006. Cet appareil permet également aux personnes logeant au lieu-dit des Darbelays, endroit situé au pied du téléski Lance Gralette de rejoindre leurs habitations par les pistes. Il dessert également un peu de ski propre avec la desserte de deux pistes. L’une des pistes étant facile, ceci permet à tout le monde de l’emprunter

Au sommet de cet appareil deux pistes sont accessibles :

- La piste rouge Combe des Bieux assurant le retour sur Pralognan. Elle est équipée d’enneigeurs
- La piste verte Flottes qui via la pise Retour Centre permet de rejoindre Pralognan. Sinon elle débouche au bas du téléski Lance Gralette.

Situation sur le plan des pistes
Image

L’appareil aussi bien l’hiver que l’été transporte randonneurs et piétons à la montée comme à la descente. L’hiver cela permet aux clients de manger aux Fontanettes et de poursuivre dans la vallée des Glières grâce au TSD du Génépi. L’été, Génépi étant également ouvert il permet aux clients d’accéder facilement à cet appareil et de profiter du cadre offert non loin du refuge des Barmettes.


Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : EDELWEISS
Maître d’Œuvre : CETARM 73
Maître d’Ouvrage : COMMUNE DE PRALOGNAN
Exploitant : PRALOGNAN LABELLEMONTAGNE
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1994

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personne(s)
Débit à la montée : 2000 personnes/heure (100%)
Débit à la descente : 1000 personnes/heure (50%)
Vitesse d'exploitation : 2.5 m/s
Temps de Trajet : 6min42
Tapis d’Embarquement : Oui


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1415 m
Altitude Amont : 1661 m
Dénivelée : 246 m
Longueur développée : 1007 m
Pente Maxi : 65 %
Pente Moyenne : 24 %


Caractéristiques Techniques

Type de Gare : ALPHA 210
Sens de montée : Gauche
Embarquement : Axe de la ligne
Tension : Amont
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Amont
Type de Motorisation : Courant Continu
Puissance Développée : 210 KW
Dispositif d'accouplement : Monopince fixe AR2100
Nb Pylônes : 13
Nombre de véhicules : 112
Espacement : 18 m

Caractéristiques du Câble

Fabricant du câble : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 40 mm
Câblage : Lang à droite
Ame : Compacte


Ligne et Infrastructures du télésiège de l’Edelweiss

Le télésiège fixe de l’Edelweiss a été réalisé par le constructeur Isérois Pomagalski. Il bénéficie d’une configuration peu courante pour ce type d’appareil. Le retour fixe est en aval alors que la gare motrice-tension est en amont. Cette configuration a été retenue pour éviter les nuisances sonores dans le village qu’aurait occasionné une gare motrice en aval. Construit en 1994, il bénéficie de la très populaire gare Alpha. L’appareil assure avec ses 112 véhicules un débit théorique montant de 2000 personnes par heure à la vitesse maximale d’exploitation qui est de 2.5 mètres par seconde. En effet l’appareil est équipé d’un tapis d’embarquement en aval. Il est aussi bien l’été que l’hiver exploité à la descente. La ligne est dimensionnée pour un débit descendant équivalant à la moitié du débit montante


  • La Gare Aval

La gare aval de l’Edelweiss est située directement sur le front de neige principal de Pralognan. Elle se trouve à coté du téléski du Barioz et non loin des caisses et du téléphérique du Mont Bochor. Réduite à sa plus simple expression puisque de type retour-fixe l’ensemble s’insère assez bien sur le front de neige.

Vues sur la gare aval
Image

Image

Image

Image

Zoom sur la poulie de retour fixe. On aperçoit une DT à cause de la présence du tapis d’embarquement. Cela permet de donner à l’automate la vitesse de mouvement du tapis
Image

L’embarquement
Image


  • La Ligne

Le tracé de la ligne monte régulièrement au départ. Le profil reprend de l’inclinaison au niveau du P6 afin de franchir un flanc de montagne. La ligne atteint dès lors son point le plus haut et franchit une partie plate. Elle redescend ensuite assez fortement pour rejoindre la gare amont.

La ligne comporte au total 13 pylônes. Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : 12C/12C
P2 : 4S/4S
P3 : 6S/4S
P4 : 6S/4S
P5 : 6S/4S
P6 : 12C/8C
P7 : 6S/6S
P8 : 8S/8S
P9 : 8S/6S
P10 : 8S/6S
P11 : 8S/8S
P12 : 8S/8S
P13 : 8C/8C
P14 (Intégré Gare Amont) : 12C/12C

La ligne depuis le bas
Image

En avant sur l’Edelweiss
Image

Le téléski du Barioz sur la droite
Image

Le bas de la piste Combe des Bieux sur la droite
Image

Dans la portée qui mène à P4
Image

On entame la partie bordée par de la végétation
Image

Le P6 au bord de la piste verte des Flottes
Image

La partie la plus raide de ce versant de la ligne
Image

P8
Image

Le profil se radoucit doucement
Image

La partie plate
Image

Le P11
Image

On commence la redescente sur G2. Au fond le TSD6 du Genépi
Image

Plongeon sur G2
Image

Le dernier pylône
Image

Arrivée en gare amont
Image


  • La Gare Amont

La gare amont est située au lieu-dit des Fontanettes non loin des appareils Chaberne et Genépi. La gare Alpha assure les différentes marches de l’appareil ainsi que la tension dynamique du câble. C’est donc ici qu’est positionné le poste de conduite de l’appareil.

Poulie motrice , DT et Freins de poulie
Image

L’un des deux vérins hydraulique
Image

Vues sur la gare amont
Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Siège Arceau quadriplace :
Image

Pince fixe :
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support :
Image

Passage de la pince sous un balancier de type compression :
Image


L’Edelweiss et après … ?

Digne successeur du premier télésiège débrayable de Pralognan, Edelweiss a avantageusement remplacé cet appareil. Offrant plus de débit il a redynamisé le front de neige de Pralognan en absorbant plus de clients. Toutefois victime de son succès aujourd’hui se pose l’avenir de cet appareil. Le télésiège de la Chaberne étant remplacé en 2010, plus de contraintes techniques s’opposent au vieux projet visant à remplacer cet appareil par un télésiège débrayable. Les jours du premier télésiège quadriplace de Pralognan sont ils comptés?

Image

Remerciements à Monchu pour la mise à disposition de ses anciennes images

Ainsi se termine le reportage de cette installation
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10153 secondes. 36 requete(s).
83 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés