En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 10Bannière 44Bannière 2Bannière 26

 TSF4 de la Cucumelle

Le Monêtier-les-Bains (Serre Chevalier Vallée)

Skirail

T1 ES
Description rapide :
Le télésiège de la Cucumelle est un appareil de liaison entre le Monêtier-les-Bains et Villeneuve. Sa seule particularité est d'avoir été exploité à l'essence jusqu'en 2010, date du déplacement de la gare amont quelques mètres vers le droite afin de faciliter la mise en place de l'arrivée du télésiège des Vallons.

Mise en service en : 1984



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 26/02/2015 et mise à jour le 27/02/2015
(Mise en cache le 16/03/2015)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Serre Chevalier Vallée
  • Le télésiège de la Cucumelle : un appareil de liaison
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Véhicules et pinces
  • Autres vues
  • Conclusion


Serre Chevalier Vallée

La station de Serre Chevalier Vallée est située dans les Hautes-Alpes, à environ 3h30 de route de Marseille et de Lyon.

Implantée dans la vallée de la Guisane, affluent de la Durance prenant sa source au Col du Lautaret, Serre Chevalier Vallée se compose de 3 ensembles de villages, Chantemerle, Villeneuve et Le Monêtier-les-Bains, et d’une ville, Briançon. Le domaine s’étend sur 250 kilomètres de pistes tous niveaux. Celles-ci alternent murs en forêt, chemins avec vue imprenable sur la vallée de la Guisane et de la Durance et champs de bosses pour les skieurs les plus expérimentés.
Ces pistes sont desservies par 61 remontées mécaniques allant du tapis roulant à la nouvelle télécabine de Ratier. Le domaine compte d’ailleurs le premier DMC au monde, celui du Pontillas. Les remontées mécaniques de Serre Chevalier Vallée sont composées de 7 tapis et télécordes, de 26 téléskis, de 11 télésièges à pinces fixes, de 10 télésièges à pinces débrayables, de 5 télécabines, d’un DMC et un téléphérique exploité uniquement en été.

L’histoire de Serre Chevalier Vallée a commencé en 1941 avec l’inauguration du premier téléphérique, reprenant le nom du sommet qu’il atteint : le Serre Chevalier. Ensuite, le développement de la liaison avec Villeneuve et des secteurs de l’Aravet, du Prorel et des combes au-dessus de Serre Ratier s’est accéléré jusqu’à l’incendie du téléphérique en 1983. En cette année, la décision est prise d’ouvrir la liaison avec Le Monêtier-les-Bains avec l’installation de plus de 12 remontées mécaniques ! De plus, un nouveau téléphérique est construit sur le tracé de l’ancien. Celui-ci réutilise beaucoup d’éléments du premier appareil. 1983 restera l’une des dates importantes dans la création de Serre Chevalier.
En 1989, le domaine de Briançon est créé avec l’installation de 9 remontées mécaniques dont le fameux télésiège de Puy Chalvin (qui n’a pas fait une saison et qui a été revendu par la suite). Depuis 2004, la station est gérée par la Compagnie Des Alpes (CDA) qui renouvelle progressivement le parc de remontées mécaniques de Serre Chevalier, la plupart des appareils datant des années 80. Les investissements se poursuivent et la station réaménage tous les secteurs du domaine afin d’optimiser encore les liaisons.

Le télésiège de la Cucumelle : un appareil de liaison

Le télésiège de la Cucumelle est situé sur le haut du Monêtier-les-Bains. Il faut noter que cet appareil est implanté sur la commune de Pelvoux, dans la vallée de la Vallouise.

Cet appareil fait partie d’un vaste programme pour aménager la liaison entre Villeneuve et Monêtier. Nous trouvons au total six appareils construits de 1983 à 1984 : le DMC du Pontillas ainsi que les télésièges de Fréjus, de Côte Chevalier, de la Balme, de l’Yret et de la Cucumelle, qui va nous intéresser ici. La liaison est effective dès la saison 1984/1985. Cependant le télésiège de l’Yret rendait le retour sur Villeneuve peu aisé pour les skieurs de bas niveau (pistes rouges et noires au sommet) et son tracé faisait qu’il pouvait régulièrement fermer à cause du vent. Le télésiège du Col de l’Eychauda est de ce fait construit en 1998 sur un tracé plus abrité et plus simple à l’arrivée. Cet appareil donne accès lui aussi au télésiège de la Cucumelle.

De manufacture Skirail, cet appareil part en contrebas du col de l’Eychauda pour arriver au col de la Cucumelle. Il faut noter que du temps du télésiège de la Balme, il était nécessaire d’emprunter ce télésiège pour aller sur Monêtier car la piste bleue Roche Gauthier n’arrivait pas directement au col de l’Eychauda. Cela entrainait un certain chargement de l’appareil mais ce problème a été résolu avec l’installation en 2010 du télésiège des Vallons : la gare amont est placée sur le col de la Cucumelle ce qui permet aux skieurs de ne plus devoir prendre le télésiège du même nom pour basculer sur le Monêtier-les-Bains. L’installation de ce nouvel appareil s’est accompagnée d’un déplacement de la gare amont du télésiège de la Cucumelle d’une dizaine de mètres vers le sommet de la Cucumelle. Cette opération a entrainé la suppression d’un pylône et le remplacement du septième : en effet, le déplacement de la gare amont a entrainé une réduction de la longueur de la ligne de 10 mètres environ.

Voici deux images permettant de situer l’ancien tracé du télésiège de la Cucumelle :

Image
Capture Google Earth avec l’ancien tracé (en orange) et l’actuel (en jaune). On distingue sur l’autre versant le télésiège des Vallons ainsi que la piste rouge de la Cucumelle.

Image
La gare amont avant l’installation du télésiège des Vallons en 2010.

Le rôle de ce télésiège est clairement de relier Le Monêtier-les-Bains à Villeneuve. Il est accessible depuis les principaux appareils du secteur de Monêtier (télésièges de l’Yret et du Bachas via le télésiège du Col de l’Eychauda ou de l’Yret) et permet une liaison rapide et efficace.

Image
Vue générale du télésiège de la Cucumelle depuis la fin de la piste rouge de l’Yret : cette image permet de situer d’ailleurs l’ancienne piste bleue Roche Gauthier (chemin fléché en bleu). On voit clairement qu’il était nécessaire d’emprunter le télésiège pour aller vers le Bachas depuis Villeneuve.

Côté particularités techniques, ce télésiège a été équipé d’une motorisation diesel (moteur Caterpillar) jusqu’en 2010. Il faut aussi noter que les sièges ne sont pas équipés de reposes-skis.

Le télésiège de la Cucumelle permet l’accès à deux pistes :
- Cucumelle : La piste rouge de la Cucumelle permet l’accès au secteur de Villeneuve et à de nombreux hors-pistes. L’installation du télésiège des Vallons en 2010 a amélioré sa desserte tout en montant d’importants flux dans cet endroit qui était préservé.
- Eychauda : La piste bleue de l’Eychauda descend le versant Monêtier-les-Bains du col de la Cucumelle pour tranquillement gagner l’arrivée du télésiège du Bachas.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale.

Image
Zoom sur le télésiège.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l'appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSF – Télésiège à pinces fixes : CUCUMELLE
Maître d’œuvre : ERIC
Exploitant : SCV Domaine Skiable
Constructeur : Skirail
Année de construction : 1984

- Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personne
Débit : 1800 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,1 m/s
Tapis d'embarquement : Aucun

- Caractéristiques Géométriques

Altitude gare aval : 2360 m
Altitude gare amont : 2513 m
Dénivelé : 153 m
Longueur développée : 364 m
Pente moyenne : 47,81 %
Pente maximale : 80,13 %
Temps de trajet : 2 min 48 sec

- Caractéristiques Techniques

Emplacement gare de tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Continu
Puissance développée : 109,5 kW
Sens de montée : Gauche
Nombre de pylônes : 7
Nombre de véhicules : 44
Espacement : 8 sec

La gare aval

La gare aval est la station motrice de l’installation. Il faut noter que le moteur est placé en sous-sol afin de limiter les nuisances sonores. La gare aval est placée dans le Ravin des Neyzets, directement sous le col de l’Eychauda. Elle est facilement accessible depuis les télésièges du Col de l’Eychauda et de l’Yret.

Image
La gare aval en plongée depuis le col de la Cucumelle.

Image
La gare depuis la fin de la piste rouge de l’Yret.

Image
Zoom sur la gare avec les balanciers compression intégrés et le transformateur électrique derrière la cabane.

Image
De trois-quarts. On voit clairement l’arbre moteur qui provient du réducteur en sous-sol.

Image
L’accès à l’embarquement avec le portique d’entrée et les bornes de contrôle des forfaits.

Image
La poulie motrice.

Image
La zone d’embarquement.

La ligne

La ligne est longue de 364 mètres pour une hauteur maximale de survol de 14 mètres. La portée la plus longue mesure 85 mètres. Le tracé comporte 8 pylônes tubulaires dont 2 sont directement intégrés aux gares. Il est à noter que le septième pylône date de 2010 et a été installé lors du déplacement de la gare amont du à l’installation du télésiège des Vallons.

Les deux premiers pylônes permettent à la ligne de prendre de la hauteur (le premier est directement fixé sur la gare aval). A partir du pylône quatre, la pente augmente progressivement pour atteindre son maximum entre les ouvrages cinq et six. Entre les pylônes six et sept, la ligne passe au-dessus de la piste bleue de l’Eychauda. La fin de la montée se situe au niveau du pylône sept qui remet le câble à une inclinaison bien moins forte pour l’arrivée en gare amont.

Caractéristiques de la ligne :
P1 (intégré à la gare aval) : 12-2SC/12-2SC
P2 : 8-2SC/8-2SC
P3 : 2S-4C-2S/2S-4C-2S
P4 : 2C-4S-2C/2C-4S-2C
P5 : 2S-4C-2S/2S-4C-2S
P6 : 6S/6S
P7 : 8S/8S
P8 (intégré à la gare amont) : 4S/4S

S : balancier support
SC : balancier support-compression
C-S-C : balancier compression puis support puis compression
S-C-S : balancier support puis compression puis support


Image
Vue sur la ligne depuis la gare aval.

Image
Retour en arrière sur la gare aval et le P1.

Image
La première portée.

Image
Le troisième pylône garde la pente constante.

Image
La pente reste raisonnable.

Image
Le P4.

Image
La pente approche lentement de son inclinaison maximale.

Image
Le cinquième pylône qui permet d’attaquer la partie la plus pentue de la ligne.

Image
Dans la pente.

Image
Retour en arrière.

Image
Le P6, on aperçoit la gare amont.

Image
Le P7, neuf de 2010.

Image
Le dernier pylône (P9) intégré à la gare amont. On aperçoit par derrière l’arrivée du télésiège des Vallons.

La gare amont

La gare amont est la station tension de l’installation. Elle est composée de la poulie retour montée sur un fût qui supporte aussi le dernier pylône. La tension est assurée par un vérin hydraulique contrôlé par une centrale hydraulique de tension. La gare a été déplacée d’une dizaine de mètres vers le sommet de la Cucumelle en 2010 lors de la construction du télésiège des Vallons. La station d’arrivée est donc située directement à proximité de cet appareil, sur le col de la Cucumelle. Depuis le débarquement le skieur peut rejoindre aisément les secteurs de Villeneuve et du Monêtier-les-Bains.

Image
La gare amont de trois-quarts.

Image
De l’autre côté.

Image
La gare de profil avec le huitième ouvrage de la ligne.

Image
Vue générale du col de la Cucumelle avec le sommet éponyme au centre de l’image encadré des deux télésièges (Vallons à droite et Cucumelle à gauche).

Véhicules et pinces

Les sièges sont des véhicules classiques du constructeur Skirail. Ils peuvent accueillir quatre personnes mais sont cependant dépourvus de reposes-skis. Ces véhicules sont reliés au câble par l’intermédiaire d’une pince fixe.

Image
Un siège quatre places. On remarque le garde-corps dépourvu de reposes-skis.

Image
L’assise.

Image
La pince fixe.

Autres vues

Voici deux photos prises depuis le début de la piste bleue de l’Eychauda montrant la ligne de l’autre côté.

Image
Les cinq premiers pylônes.

Image
Les trois derniers pylônes.

Conclusion et remerciements

Le télésiège de la Cucumelle joue très bien son rôle de liaison avec Villeneuve. Le nouveau tracé du télésiège d’accès à Monêtier (Les Vallons) permet de délester l’appareil sur l’autre versant du col de la Cucumelle. On peut juste regretter le confort des sièges assez spartiate (dossiers en lattes et absence de reposes-skis). A ce jour aucun projet de remplacement n’est envisagé.

Je remercie Yann83 pour sa photo de l’ancien emplacement de la gare amont.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Yann83 et Clément05 (le 8 Mars 2014 et le 1er Janvier 2015)

A bientôt.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10911 secondes. 31 requete(s).
87 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés