En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 36Bannière 17Bannière 7Bannière 41

 TSF4 de la Grande Rare

La Giettaz (Portes du Mont Blanc)

Altim

T2 ES
Description rapide :
Télésiège basé sur de la récupération de l'ancien téléporté du Biollay à Courchevel 1850 ainsi que de l'ancienne installation de 1988. Desservant un espace débutants, il est aussi la porte d'entrée du domaine skiable.

Mise en service en : 2012

Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : j'ib
Section écrite le 12/11/2016 et mise à jour le 14/11/2016
(Mise en cache le 14/11/2016)

Télésiège de la Grande-Rare
La Giettaz (73)


Image


Bienvenue à La Giettaz

La Giettaz est une commune de Savoie située au portes des Aravis, entre La Clusaz et Megève. Avec son clocher à bulbe et ses constructions traditionnelles, c'est un petit village savoyard qui a conservé tout son charme. Le domaine de La Giettaz est situé à proximité du bourg, au lieu-dit, Le Plan. Il est de taille modeste mais offre les pentes les plus alpines de toutes les Portes du Mont Blanc, domaine auquel il est rattaché. Les Portes du Mont Blanc (Combloux – Megève-Jaillet - Cordon) proposent 90 kilomètres de pistes évoluant de 1190 mètres à 1930 mètres d'altitude entre alpages et forêts avec de très beaux points de vue sur le Mont-Blanc. Ainsi ce petit domaine est également intégré au plus vaste domaine de l'Evasion Mont-Blanc regroupant en plus Megève (Mont-d'Arbois et Rochebrune), Saint-Gervais-les-Bains, Saint-Nicolas-de-Véroce et les Contamines-Montjoie-Hauteluce.

Auparavant, La Giettaz n'était pas reliée avec Megève–Le Jaillet et Combloux. Cette liaison a pu se réaliser en 2004 grâce à la construction de deux téléskis, les Charmots et le Bonjournal permettant le retour depuis la Giettaz, et à deux pistes bleues, la Tréffléannaise (Megève – Le Jaillet → La Giettaz) et la Controverse (La Giettaz → Megève – Le Jaillet). Le secteur de La Giettaz est constitué de 7 remontées mécaniques (2 télésièges, 4 téléskis, 1 tapis) desservant 15 pistes de tous niveaux.

    Le front de neige du Plan
    Image


L'aménagement de la station de ski de La Giettaz

Les débuts du ski à La Giettaz ont commencé en 1970 avec l'ouverture de deux téléskis : le Covagnet, situé sur le front de neige et desservant un espace débutants, et la Rare, permettant d'accéder quasiment jusqu'au sommet de la Tête du Torraz. Sept ans plus tard l'exploitant décide de créer un accès au sommet cité dernièrement afin d'offrir aux visiteurs du ski propre sur plus de 700 mètres de dénivelé, et un paysage époustouflant sur les plus hautes montagnes des Alpes : c'est ainsi que naquit le téléski du Torraz. En 1988, la station fait installer par Poma son premier télésiège fixe quatre places à haut débit et confortable partant du front de neige du Plan au sommet de la station. Les crêtes de la Tête du Torraz étant assez plates, l'exploitant y construisit un petit espace débutants trois ans plus tard desservi par le téléski du Tétras. En 1990, le téléski de la Rare est divisé en deux afin de créer deux appareils distincts. Puis, l'année d'après est construit le téléski du Tétras au sommet du domaine skiable.

En 2004 sonne l'heure du changement pour ce petit domaine skiable, puisque les stations de Megève–Le Jaillet et de Combloux, alors reliées, viennent agrandir leurs espaces de ski en rejoignant skis aux pieds La Giettaz par deux pistes bleues et deux téléskis à enrouleurs, ceux des Charmots et du Bonjournal. A partir de cette date la petite station a été exploitée par la SEM du Jaillet qui y a installé trois ans plus tard un nouveau téléski à enrouleurs à la place du Covagnet sur le front de neige. En 2012, le télésiège de la Tête du Torraz devenu long, lent, et peu productif, a été scindé en deux télésièges : la Grande-Rare desservant un espace débutants sur le bas du domaine, et la Tête du Torraz donnant accès au sommet éponyme. Les téléskis Rare I et II ainsi que du Tétras ont par conséquent été supprimés.

2012 : Réaménagement complet du massif

Le télésiège de la Tête du Torraz version 1988 commençait à être délaissé par tous les skieurs au profit des téléskis du Rare I et II, bien plus rapides. En effet, son débit (1100 personnes par heure) sa longueur (environ deux kilomètres) et sa faible vitesse (2,30 mètres par seconde) entraînait un temps de parcours extrêmement long (plus de quinze minutes). Par ailleurs, La Giettaz ne possédait pas réellement d'un énorme espace débutants. Il fut donc décidé en 2012 de scinder cette installation afin de créer deux appareils différents. La coupure a été réalisée au niveau du pylône 6 d'origine. Ceci a entraîné la création du télésiège de la Grande-Rare (1er tronçon) et de la Tête du Torraz (2ème tronçon).

    Lieu où le télésiège a été scindé
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage du télésiège de la Tête du Torraz dans la BDD)


Grande Rare a remplacé en partie un autre télésiège quadriplace du nom de Tête de Torraz, et ce exactement sur le même tracé. Cette initiative, à première vue surprenante, comportait plusieurs objectifs : supprimer les deux téléskis Rare I et II, des appareils classés difficiles inaccessibles aux débutants et inadaptés pour les enfants, ainsi que le téléski du Tétras qui desservait un petit espace débutants au sommet de la station et qui avait été endommagé à plusieurs reprises par le vent. Cette restructuration a aussi permis de revaloriser le bas du domaine : l'arrivée du télésiège de Grande Rare permet un accès facile et plus direct aux trois pistes du bas, notamment la piste bleue des Blanchots pour les débutants.

    Le téléski du Rare I
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'installation dans la BDD)


    Le téléski du Rare II
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'installation dans la BDD)


    Le téléski du Tétras, au sommet du domaine skiable
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'installation dans la BDD)


Cette restructuration changea radicalement la configuration du domaine skiable : les téléskis constituaient une seconde alternative pour l’accès aux diverses pistes et répartissaient ainsi davantage les files d'attente lors de certaines périodes d'affluence importante. Par ailleurs, le débit du télésiège de Grande Rare (2000 p/h) ne dépasse guère celui des deux anciens appareils réunis. Désormais, l'accès au sommet de la Tête du Torraz est réduit à un seul et même trajet : les deux télésièges fixes. Nous analyserons plus en détails les répercussions de ces changements sur le haut du domaine dans le reportage du second télésiège de la Tête du Torraz.

Par ailleurs la division du télésiège en deux a entraîné la création d'un espace intermédiaire assez étroit : on remarque qu'il n'a pas été choisi de nouveau tracé pour les nouveaux appareils, ainsi les deux gares ne pouvaient se retrouver que l'une derrière l'autre. Par conséquent le débarquement des skieurs se situe très près de la zone d'attente du second télésiège. Malgré tout, le personnel d'exploitation fait en sorte de bien délimiter les zones de passage par le biais d'indications sur panneaux fluorescents et de filets. C'est donc un croisement particulièrement important qui fut créé, et il convient donc d'être extrêmement prudent à cet endroit, étant donné la présence de débutants et de skieurs confirmés dans cette même zone.

Grande-Rare : Un appareil basé sur de la récupération

Comme déjà dit, les deux télésièges de la Tête du Torraz sont des « occasions » puisqu'il s'agissait seulement de scinder en deux un appareil existant. Il fallait donc trouver deux nouvelles gares de télésièges fixes, une motrice et une retour qui furent récupérés sur le télésiège débrayable quatre places du Biollay, démonté en 2012 au profit d'un appareil débrayable six places, sur le domaine skiable de Courchevel 1850. Ainsi Altim a fait l'acquisition d'une gare Alpha 350, d'une poulie retour fixe, et de quelques sièges, le tout remis aux normes. La station Alpha d'origine située au lieu-dit du Plan a été montée à l'intermédiaire sur le second tronçon, et celle du Biollay a été installée en aval de Grande-Rare.
Les pylônes sont quant à eux d'origines de 1988, ils ont juste été décalés de quelques mètres, ce qui a donc entraîné de créer de nouveaux massifs en béton.

    L'actuelle gare aval du télésiège de la Grande-Rare sur son ancien emplacement à Courchevel 1850
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'installation dans la BDD)


    Le P3 du télésiège de la Tête du Torraz avant d'être scindé en deux. Cette partie fut décalée de quelques mètres et les sièges ont été remplacés
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'installation dans la BDD)


Un chantier très perturbé

Le chantier a réellement débuté assez tardivement. Le câble et les sièges ont été enlevés courant juillet 2012, et les matériaux du télésiège du Biollay de Courchevel durant le même mois.

    La gare aval du télésiège du Biollay à terre avant d'être installée à l'emplacement de l'autre gare Alpha visible sur la photo. On remarque de plus le futur moteur électrique à courant continu juste devant et les portillons de cadencement
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


Ainsi les mois d'août, de septembre et d'octobre ont permis d'effectuer les terrassements de la plate forme intermédiaire. Pendant ce temps les pylônes de Grande-Rare ont été décalés en août, puis les bétons ont à nouveau été coulés courant octobre dans la nouvelle station intermédiaire. Les gares et le câble ont ensuite été montés durant le mois de novembre. Les tests ont pu être faits durant le mois de décembre. A noter que le secteur était sensé ré-ouvrir pour les vacances de Noël, mais la météo très peu clémente de cet automne 2012 a beaucoup retardé l'avancement des chantiers.
L'ouverture des installations au public a donc été retardée au 5 janvier 2013, soit le dernier week-end des vacances scolaires. Vous trouverez un suivi très détaillé et très complet de la construction des deux télésièges en cliquant sur les photos ci-dessous. Vous pourrez également lire à travers ses pages les très nombreuses réactions des membres du forum quant à cette restructuration.

    Les terrassements de la station intermédiaire au mois d'octobre 2012
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


    La gare amont en train d'être montée et les deux derniers pylônes installés mi-novembre 2012
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


    Les deux télésièges sans les sièges sous les premières neiges début décembre 2012
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


Grande Rare : La porte d’entrée au massif de La Giettaz

Le télésiège fixe quatre places de la Grande-Rare est situé sur le front de neige du Plan à proximité du téléski du Covagnet. Originellement installé en 1988 par Poma, il fut raccourci en 2012 par Altim, constructeur spécialisé dans les modernisations d'installations.
Cet appareil détient un rôle très important pour le domaine skiable. Il est en fait la seule et unique porte d'entrée du domaine skiable de la Giettaz. De plus, pour les skieurs effectuant des rotations sur ce secteur, il s'agit aussi du seul retour vers les autres secteurs des Portes du Mont-Blanc : il est en effet le premier maillon d'accès au sommet du domaine skiable. Grande-Rare est donc directement accessible depuis les résidences environnantes, ou encore depuis Megève – Le Jaillet, puisque la piste bleue de la Tréffléannaise se termine à cette installation.
Au sommet du télésiège, on a le choix entre rejoindre la Tête du Torraz via le téléporté éponyme, ou retourner sur le front de neige de la station.
Mais comme déjà dit, le but de cet investissement était de créer aussi un petit espace de ski propre ainsi qu'un espace débutants. Ce télésiège est donc également à vocation débutants.

Côté ski, ce sont au total trois pistes qui sont desservies par la Grande-Rare :

  • La piste noire Varosses : très courte piste noire laissée en poudreuses ou bosses tout au long de la saison.
  • La piste rouge Eterlou.
  • La piste bleue des Blanchots : piste assez plate sous forme de chemin et utilisée comme espace débutants.

Voici sa situation sur le plan des pistes :

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques Administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : GRANDE-RARE
Maître d'Ouvrage : SEM des Portes du Mont-Blanc
Maître d’Œuvre : AIM
Montage / Génie Civil : SOMERM
Terrassements : Benedetti
Exploitant : SEM des Portes du Mont-Blanc
Constructeur : Altim
Année d'origine des gares et de la ligne : 1988
Année de modernisation : 2012
Montant de l’investissement : 1 000 000 €

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité à la montée : 4 personnes
Capacité à la descente : 4 personnes
Débit à la montée : 2000 p/h
Débit à la descente : 2000 p/h
Vitesse d'exploitation : 2,30 m/s
Temps de trajet : 4 min 48 sec

Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1221 mètres
Altitude amont : 1430 mètres
Dénivelée : 209 mètres
Longueur développée : 663 mètres
Longueur horizontale : 624 mètres
Pente maximale : 64 %
Pente moyenne : 33 %

Caractéristiques Techniques

Gare motrice-tension : Aval
Station retour : Amont
Nombre de pylônes : 7
Nombre de sièges : 80
Sens de montée : Gauche
Type de G1 : Alpha 350
Type de G2 : Poulie retour fixe
Type de motorisation : Courant continu
Puissance électrique du moteur principal : 200 kW
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 26 000 daN
Type de sièges : Arceaux rénovés Altim / Doudouk4
Diamètre de la poulie motrice : 4000 mm
Diamètre de la poulie retour : 4200 mm
Espacement des véhicules : 7,2 secondes

Caractéristiques du Câble

Fabriquant du câble : FATZER
Date de pose : 2012
Type de câblage : Lang
Sens de câblage : Droite
Diamètre du câble : 40,5 mm
Composition du câble : 6×25 Fils
Âme : Compacte
Résistance à la rupture : 114 300 daN
Pas de câblage : 295 mm
Pas de toronage : 132 mm
Section du câble : 720 mm²
Section du toron : 120 mm²

Ligne et infrastructures du télésiège de la Grande-Rare

Gare aval :

La gare aval, située à 1221 mètres d'altitude sur le front de neige du Plan à proximité du téléski du Covagnet, est la station motrice–tension de l'installation.
On retrouve une infrastructure de type Alpha 350 provenant comme déjà dit de Courchevel 1850 et dont la tension dynamique du câble s'effectue par deux vérins hydrauliques situés sur les extrémités de la gare. Le câble est par ailleurs mis en mouvement par un moteur électrique à courant continu développant 200 kW.

    La gare aval vue depuis la fin de la piste bleue de la Tréffléannaise
    Image

    Vue rapprochée
    Image

    La gare aval vue de profil
    Image

    La gare aval vue de face
    Image

    Les portillons de cadencement et le panneau d'informations de l'installation
    Image

    La poulie motrice - tension
    Image

    P0 en sortie de gare
    Image


La ligne :

La ligne, longue de 663 mètres et composée de 7 pylônes, a une hauteur de survol au maximum de 28 mètres. La plus longue portée de la ligne est de 156 mètres. Le relief de la ligne est plutôt régulier. Après avoir pris une forte hauteur de survol en sortie de gare, la ligne rentre dans une forêt et la pente jusqu'aux deux derniers pylônes reste constante avec par moment le passage au dessus de pistes.

Caractéristiques de la ligne :

  • G1 : 12C/12C
  • P1 : 6S/4S
  • P2 : 8S/6S
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 4S/4S
  • P6 : 8S/8S
  • P7 : 8S/8S

    Portée G1 - P1
    Image

    P1
    Image

    Portée P1 - P2
    Image

    P2
    Image

    P3
    Image

    Portée P3 - P4
    Image

    P4
    Image

    Portée P4 - P5 et passage au dessus de la piste bleue des Blanchots
    Image

    P5
    Image

    P6
    Image

    P7
    Image


Gare amont :

La gare amont est la station retour de l'installation. Il s'agit d'une d'une poulie retour fixe. Elle est située à 1430 mètres d'altitude quelques mètres devant la gare aval du télésiège de la Tête du Torraz.

    Arrivée en gare
    Image

    La gare amont vue de face
    Image

    La gare amont vue de trois quarts
    Image

    Situation de la gare amont au niveau de la station intermédiaire
    Image

    Zoom sur la gare amont vue en plongée
    Image

    La gare amont vue depuis la fin de la piste rouge du "Goulet"
    Image


Sièges et pinces

Le télésiège de la Grande-Rare est équipé de 80 sièges de deux types : 50 sont des Arceaux rénovés par Altim et qui étaient auparavant sur l'ancienne installation, et 30 proviennent de chez Poma et sont des Doudouk4 d'occasion qui ont permis d'augmenter le débit de l'appareil de 1100 à 2000 personnes par heure. A noter qu'ils ont une capacité de quatre personnes.

    Siège Arceaux rénové par Altim
    Image

    Siège Doudouk4
    Image


Les sièges sont reliés au câble par des mono-pinces fixes.

    Image


Un investissement à minima

Le télésiège de la Grande-Rare est donc le premier maillon permettant d'accéder à la Tête du Torraz à 1930 mètres d'altitude. En plus de cette utilité, il permet également de desservir un espace débutants sur la piste bleue des Blanchots, d'où le but de cette restructuration, mais aussi de desservir un espace de ski propre pour les skieurs confirmés en cas de fermeture du second tronçon.

Par ailleurs, cet investissement a entraîné certains points négatifs sur le domaine skiable de La Giettaz. Les pentes de la Rare se prêtent peu au ski débutants, mis à part sur le front de neige avec le téléski du Covagnet. En effet, la piste qui est sensée être utilisée par les débutants est très étroite et croise d'autres pistes plus raides qui pourraient mettre en difficulté les skieurs.

La station intermédiaire, qui a nécessité d'importants terrassements, pose également quelques problèmes de gestion des flux : l'espace y est restreint. Enfin, notons la suppression des téléskis du Rare I et II qui permettaient de doubler ces appareils et de monter plus rapidement, en cas de forte affluence sur le téléporté. Désormais l'accès à la Tête du Torraz ne se fait que par ces télésièges. Cet investissement de trois millions d'euros, réalisé avec l'appui du conseil général de Savoie aurait plutôt mérité un appareil débrayable, mais la différence de coût ne l'a pas permis.

Avant de terminer ce reportage, nous tenons à remercier Pisten pour ses photos du chantier.

Evasion Ski & J'ib, Avril 2015

Photos : Evasion Ski & J'ib
Texte, bannière et mise en page : Evasion Ski & J'ib
Date des photos : 3 mars 2013, 1er avril 2013 & 31 décembre 2013



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11023 secondes. 41 requete(s).
151 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés