En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 32Bannière 34Bannière 30Bannière 3

 TSF4 de la Légette

Les Saisies (Espace Diamant)

Skirail

T2 ES
Mise en service en : 1998



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : 91@g
Section écrite le 28/08/2006 et mise à jour le 27/06/2014
(Mise en cache le 27/06/2014)

Bonjour à tous !

Voici un nouveau reportage sur le...

Image


Sommaire :
I- Présentation générale
II- Historique
III- Situations
IV- Caractéristiques
V- Photos
VI- Goodies


Reportage réalisé en coopération avec François73


I- Présentation générale
Construit en 1998, le Télésiège 4 places à pinces fixes de la Légette est le 2ème TS Skirail des Saisies, le premier étant le Chozal installé en 1990. Il est situé sur l'un des trois principaux monts de la station : La Légette, faisant ainsi de ce Télésiège une remontée mécanique centrale du domaine.

Permettant l'accès à l'intégralité de ce secteur, il dessert 4 pistes assez longues et agréables, toutes relativement techniques, bien qu'il ne s'agisse pas des plus dures de la station, et allant du bleu au noir :
- Chenavelle : une sympathique bleue soutenue avec un mur final à la limite du rouge. C'est la seule piste ne partant pas du sommet du Télésiège de la Légette mais depuis la bleue des Coqs
- Les Girolles : piste rouge au dernier mur très court mais très technique et sur lequel on voit souvent des skieurs venant de chuter - ou en train de chuter ^^
- Les Perdrix : piste noire la plus facile de la station qui ne tient sa couleur que de son mur final (que certains trouveront même plus facile que celui de la piste rouge voisine)
- La Cubérotte : petite dernière créée en 2004 sur le tracé de l'ancien TK. Son passage extrêmement étroit en forêt et ses énormes bosses qui se forment du fait qu'elle n'est jamais damée en font la piste la plus dure de la station

Ces longues et soutenues pistes situées en milieu boisé et très agréables à skier en font un secteur très prisé des skieurs, rendant ce versant souvent surchargé aux heures de pointes.
De ce fait, d'importantes files d'attente se forment en aval du Télésiège, très souvent en milieu de matinée ou d'après-midi.
En revanche, contrairement aux remontées mécaniques voisines du secteur (plus précisément le TS de Roche Blanche ^^), il devient très astucieux de l'emprunter en milieu ou fin de journée, au moment où la plupart des skieurs utilisent les appareils de liaison afin de retourner en station ou sur le reste de l'Espace Diamant.

En plus de sa fonction de "ski propre", ce Télésiège joue également un rôle pratique d'accès au domaine.
En effet, sa gare aval ainsi que l'aire de départ étant accessibles depuis la route principale des Saisies, il constitue l'une des deux portes d'entrée du domaine depuis le bas de la station, la seconde étant le passage par les 2 TK du Lac et des Carrets situés à l'opposé du TS, de l'autre côté de la route.
Il devient alors un appareil très pratique pour tous les skieurs résidant en bas de la station, mais également pour tous ceux venant des quartiers des Hauts-lieux pouvant rallier le secteur grâce à un petit sentier menant à la piste de Chenavelle, au bout de laquelle nous rejoignons le TS.
En quelques minutes seulement, nous accédons ainsi au sommet de la Légette, point de départ de nombreuses pistes, dont celles de la liaison Espace Diamant vers Notre Dame de Bellecombe, Flumet et Praz sur Arly.

Depuis l'été 2004, le TSF4 de la Légette est exploité durant la saison estivale.
Il vient suppléer, après de longues années de service, le TSF4 du Chard du Beurre. L'arrêt de l'utilisation de ce dernier en été est du à son remplacement en 2004 par le TSD6 actuel. Un tel appareil coûtant plus cher à faire tourner, la Régie des Saisies a décidé d'ouvrir à la place le TS de la Légette, ayant un coût d'exploitation moins élevé qu'un TSD.
Le Télésiège de la Légette permet aux randonneurs et VTTistes d'accéder au sommet du même nom et au Bénéton, mais également aux massifs plus lointains du Véry ou du Vorès, sur lesquels on trouve bon nombre de circuits pédestres ou de VTT.
Il permet également la pratique de nouvelles activités telles que le mountainboard ou encore la "Montée Impossible", animation consistant en la montée en VTT de la piste noire des Perdrix.
Pour information, le Télésiège est ouvert de mi-Juillet à fin Août, les mardis et jeudis.


En conclusion sur cet appareil : un Télésiège stratégique et pratique, très prisé des skieurs et qui enregistre le 2ème plus grand nombre de passages des TSF de la station avec pas moins d'un demi million de montées en moyenne.


II- Historique
Le Télésiège de la Légette a remplacé en 1998 un vieux Téléski sur un tracé légèrement différent. Construit en 1966, ce TK fut la toute première remontée mécanique de la Légette et avait le même nom que ce sommet. Il partait quelques mètres sur la gauche et arrivait au même endroit que le TS actuel. Il s'agissait à l'époque d'un des deux TK Montagner de la station avec celui de la Forêt installé la même année.
Le Téléski de la Légette a permis d'ouvrir un tout nouveau secteur en donnant accès à l'une des trois montagnes surplombant Les Saisies : la Légette. Il a ainsi étendu la surface skiable de la station qui n'était jusqu'alors exploitée que sur les pentes de Bisanne.
Il desservait au début 2 pistes existant encore aujourd'hui : Chenavelle et Girolles, puis plusieurs années après, une 3ème avec la création de la noire des Perdrix.
Durant les premières années de son exploitation, il était totalement isolé du reste du domaine et il était impossible de le rejoindre skis aux pieds depuis le versant de Bisanne. Son accès ne se faisait alors que depuis le bas de la station. Il faudra attendre le milieu des années 70 avec la mise en place du TSF2 des Chardons pour espérer pouvoir l'atteindre directement skis aux pieds. Ceci permit de désenclaver et de considérablement mettre en valeur ce petit secteur de la station, agrandissant de ce fait les possibilités de ski des Saisies. Cependant, la véritable exploitation de la Légette ne commencera que 10 ans plus tard avec le Téléski des Coqs en 1987, puis les TSF des Jorets en 1988 et du Chozal en 1990. En seulement 4 ans, le secteur tout entier changea de visage. Néanmoins, tous ces aménagements ne réglèrent pas tout et il restait un problème de taille : le Téléski de la Légette. En effet, il commençait à se faire vieux avec ses 25 ans, et cela se faisait vivement ressentir. D'autant plus que ce Téléski était dur, très dur... le plus dur qu'ait jamais connu la station, avec ses 60% et plus de pente maximum sur une longue et étroite distance en forêt, ce qui compliquait fortement le dégagement de la piste de montée en cas de chute. Chutes qui étaient nombreuses d'ailleurs.
Tous ces facteurs rassemblés n'allaient que dans un seul et unique sens : remplacer le Téléski de la Légette.
C'est chose faite en 1998 : le Téléski est démonté et un Télésiège tout neuf signé Skirail est mis à la place de ce TK, sur un tracé légèrement plus à droite et arrivant au même endroit que le Téléski de la Légette. A savoir que ce remplacement a été permis notamment grâce à la reprise de l'exploitation des remontées mécaniques des Saisies par une société indépendante des services publics : la Régie des Remontées Mécaniques des Saisies. Avant 1998, l'exploitation du domaine était assurée par le SIVOM.
Cette création s'étant effectuée en 1998, la toute nouvelle société en charge des remontée du domaine en fit sa priorité, ce vieux téléski difficile étant le point du domaine le plus urgent à traiter.
Ce Télésiège assure depuis plus de 10 ans maintenant le même rôle que son prédécesseur, à ceci près qu'il est beaucoup plus confortable et efficace et surtout... moins dur !
Le tracé de cet ancien Téléski est encore visible aujourd'hui à gauche du TS de la Légette car il passe en forêt. Laissé à l'abandon comme la très grande majorité de ces tracés, témoins de l'histoire du domaine skiable, pendant 6 ans, il est utilisé depuis 2004 pour accueillir une piste noire : la Cubérotte, faisant de celle-ci la plus dure piste de la station.

Voici pour finir sur cet historique quelques photos de traces de ce Téléski :
Deux fondations de pylône :
Image

Image

Le début du tracé :
Image

Le tracé vers l'aval :
Image

Et vers l'amont, sous le TS :
Image

Ce passage vu du TS :
Image


Voilà pour cet historique


III- Situations
Sur le plan des pistes des Saisies :
Image

Sur le plan des pistes de l'Espace Diamant :
Image

En zoom :
Image

Sur le secteur ; vue générale du versant avec la station :
Image

Vue de la station :
Image

Et pour finir, une vue globale du secteur de la Légette avec en arrière plan le Mont Blanc :
Image


IV- Caractéristiques


  • Nom de l'installation : Légette
  • Constructeur : Skirail
  • Année de construction : 1998
  • Saison d'exploitation : Hiver et été
  • Capacité : 4 personnes
  • Altitude aval : 1584 m
  • Altitude amont : 1860 m
  • Dénivelée : 276 m
  • Longueur développée : 925 m
  • Pente maximale : 61 %
  • Pente moyenne : 29,8 %
  • Débit : 1815 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 2,3 m/s
  • Emplacement motrice : amont
  • Emplacement tension : aval
  • Sens de montée : gauche
  • Type d'embarquement : dans le sens de la ligne
  • Nombre de pylônes : 12
  • Temps de trajet : 6 min 42 sec
  • Nombre de véhicules : 102
  • Type de véhicules : Sièges ancienne génération Skirail
  • Type de gare aval : Retour tension classique de chez Skirail
  • Type de gare amont : Motrice fixe classique de chez Skirail



V- Photos

La gare aval
La gare aval est située au pied de la Légette, en bas de la station, dans le quartier de "La Traie".
Elle est accessible depuis le sommet de la Légette grâce aux pistes des Girolles, des Perdrix ou encore de la Cubérotte et depuis le Col de la Lézette grâce à la bleue de Chenavelle.
Elle constitue également une porte d'entrée très pratique du domaine du fait de sa situation en bordure de la Départementale 218.
Il s'agit d'une gare retour tension monofût classique de chez Skirail, inspirée des gares Unifix de Poma. A savoir que le panneau de présentation du secteur installé juste à côté des bornes à forfaits a été récupéré du TK de la Légette, si bien que l'on peut encore voir un petit dessin de TK sur le tracé du TS. Par ailleurs, le secteur de Roche Blanche n'y est pas indiqué.

La gare aval :
Image

La gare aval avec le portique d'entrée :
Image

Vue sur la poulie retour tension :
Image

Le vérin de tension :
Image


La ligne
La ligne démarre dans une zone vierge de végétations pour entrer dès le passage du p3 dans la forêt. Elle ne ressortira de celle-ci qu'après le p11, non sans être passée avant par des endroits moins fournis en sapins. Elle survole dès le p8 l'ancien tracé du Téléski de la Légette qui est aujourd'hui la piste noire de la Cubérotte, véritable champ de bosses. Tout au long du parcours, la ligne se redresse petit à petit pour arriver au sommet quasiment à l'horizontal, juste au départ des deux pistes noires que ce TS dessert.
Elle comporte 12 pylônes, dont 10 supports et 2 compressions. A savoir que le p1 est intégré à la gare aval.

p1 et p2 intégrés à la gare aval :
Image

p3 :
Image

p4 :
Image

p5 :
Image

Portée entre p5 et p6 :
Image

p6 :
Image

p7 :
Image

On se retourne et vue sur Bisanne :
Image

p8 :
Image

p9, on ressort de la forêt pour rejoindre le début de la Cubérotte : :
Image

Regard en arrière :
Image
On voit bien l'ancien tracé du TK de la Légette.

p10 :
Image

p11 :
Image

p12 :
Image

Arrivée en été :
Image


La gare amont
Il s'agit de la seule des quatre gares situées sur la Légette à ne pas arriver au sommet même. En effet, elle est implantée légèrement en contrebas de celui-ci, si bien que l'on ne peut pas accéder directement à toutes les pistes du secteur, comme la bleue de la Vardache, la rouge du Gypaëte, le début des bleues de la Lézette et des Coqs, de la verte des Blanchots et de la rouge des Lanches. Cependant, on peut les atteindre en continuant soit tout droit lorsque l'on arrive sur la bleue des Frettes pour aller sur les Lanches puis sur la Vardache, soit à gauche afin d'emprunter un petit passage dans la forêt nous permettant de rejoindre la bleue des Coqs. Il suffira alors de traverser le Téléski du même nom pour rallier les Blanchots, la Lézette, ou le Gypaëte.
C'est une gare monofût de chez Skirail avec une coque blanche, la seule de cette couleur aux Saisies depuis l'été 2008, avant lequel la gare amont du TS du Chozal était aussi en blanc. On y trouve des WC publics ainsi qu'un poste de secours.

La gare amont :
Image

Image

Image

En été :
Image

Avec la cabane :
Image

Vue sur la poulie motrice fixe :
Image


Les véhicules et pinces
Le Télésiège comporte 102 sièges Skirail ancienne génération, avec dossier rembourré afin d'améliorer l'inconfort des barres transversales métalliques du dossier.

Un siège en ligne :
Image

Une pince :
Image


Divers :
Diverses vues depuis l'aire de départ :
La piste noire de la Cubérotte ; tracé de l'ancien TK de la Légette :
Image

L'arrivée des pistes des Girolles et de Chenavelle :
Image
On voit la cabane de la gare aval du TK de la Légette au pied du canon à neige.

La station :
Image

Le domaine de Bisanne et le secteur des Carrets au premier plan :
Image

Et une vue sur la station depuis le milieu du parcours avec la rouge des Girolles :
Image


VI- Goodies
Une vidéo du Télésiège :
http://www.forum-espacediamant.com/index.php?topic=651.0


Voilà pour ce reportage ! Bonne journée ! :D





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09907 secondes. 37 requete(s).
204 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés