En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 35Bannière 36Bannière 7Bannière 15

 TSF4 de la Ravine

Megève - Le Jaillet (Portes du Mont Blanc)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Petit télésiège Unifix de liaison entre Megève et Combloux.
Nouveauté 2011.


Mise en service en : 2011

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : monchu
Section écrite le 18/01/2012 et mise à jour le 18/01/2012
(Mise en cache le 24/08/2013)

Image



1. Un nouvel appareil de liaison entre Megève et Combloux

Megève, Demi-Quartier, Combloux : le massif du Jaillet

Lancée par la baronne de Rotschild au lendemain de la Première Guerre, Megève a rapidement développé un appareil touristique puissant. Terre d’Emile Allais, champion et premier moniteur français, elle a équipé pour la pratique du ski ses pentes modérées et ensoleillées dès la fin des années 30. Les pistes couvrent 3 secteurs principaux : les massifs du Mont d’Arbois et de Rochebrune, reliés entre eux et à Saint-Gervais, et le massif du Jaillet, contrefort des Aravis relié à Combloux et à la Giettaz.

Image
Vue d’ensemble de Megève au pied du Mont d’Arbois et de Rochebrune.


Indépendante de Megève depuis 1904, la commune de Demi-Quartier rassemble plusieurs hameaux occupant une position centrale entre Megève et Combloux, au fond du seuil qui fait communiquer le Val d’Arly et le bassin de Sallanches. Sur ses alpages sont tracées l’hiver plusieurs pistes de ski. Sur le versant sud-est, la télécabine de Princesse dessert une dizaine de pistes et donne accès directement au domaine de Megève-Mont d’Arbois et de Saint-Gervais. Sa situation au carrefour des routes de Sallanches, Megève et St-Gervais et son vaste parking en font une porte d’entrée privilégiée pour les skieurs à la journée. Sur le versant opposé, aucune installation n’était implantée jusqu’en 2012, mais plusieurs pistes reliant la Croix des Salles et le Jaillet au front de neige sont tracées sur le ban de Demi-Quartier.

Image
Vue d’ensemble de Demi-Quartier depuis le secteur Princesse. Sur le versant d’en face, le domaine skiable du Jaillet est partiellement tracé sur le ban de Demi-Quartier.



Situation de l’appareil

Image
Situation du télésiège de la Ravine dans le massif du Jaillet.


Situé intégralement sur le territoire de la commune de Demi-Quartier, le TSF4 de la Ravine est implanté entre 1500 et 1700 mètres d’altitude. Sa gare de départ est posée au bout d’une zone faiblement pentue, reliant le sommet du Jaillet au restaurant de la Petite Ravine. Cet appareil permet de hisser les skieurs jusqu’au sommet de la Croix des Salles, limite des communes de Megève, Demi-Quartier et Combloux.

Ainsi, les clients arrivés en G2 de la TCD6 du Jaillet peuvent rejoindre le secteur Combloux, en particulier le téléski du Crève-Cœur et le télésiège des Pertuis.

Image
Situation du TSF4 dans le massif du Jaillet.


Cet appareil remplace le TK des Salles sur un tracé différent : si l’arrivée est toujours située à proximité de la Croix des Salles, la G1 du nouvel appareil est implantée plus en aval sur la piste des Sept Nains, non loin du restaurant de la Petite Ravine.

Image
Comparaison des tracés du téléski des Salles (arrêté) et du télésiège de la Ravine.


Pistes et liaisons

Comme l’ancien téléski, ce TSF4 assure un rôle de liaison entre le sommet du Jaillet et le secteur Combloux, en permettant le basculement direct sur la piste rouge des Bouquetins. Il donne aussi accès aux secteurs Christomet et Prés par la piste bleue Bel Ava accessible par gravité depuis la G2. Les skieurs venus du Jaillet peuvent ainsi éviter la piste des Prés lorsque l’enneigement est insuffisant.

Image
Pistes desservies par le TSF4 de la Ravine.


Grâce au rallongement de sa ligne, le nouvel appareil dessert aussi une zone de ski propre plus étendue qu’auparavant. Il permet notamment des rotations plus fréquentes sur le haut de la piste rouge de la Ravine, ce qui était impossible avec le TK des Salles.



2. Le souvenir des Essertons…


La construction du TSF4 de la Ravine vient rappeler à tous les passionnés du domaine le souvenir de l’ancien TSF2 des Essertons. Implanté lui aussi intégralement sur le ban de Demi-Quartier, il desservait une zone de ski propre plus étendue, grâce à sa G1 placée encore plus en aval, au croisement du bas de la piste bleue des Essertons et de la piste rouge de la Ravine. Ce TSF2 Bi-Alp livré par Montaz-Mautino vers 1976 arrivait à quelques mètres de l’appareil actuel, après avoir franchi la crête par un pylône double spectaculaire, et facilement visible depuis la vallée.

Revers de la médaille, l’enneigement moins abondant dans le bas du parcours et des problèmes mécaniques auront eu raison de l’appareil, démonté en 2006.

Depuis l’arrêt de ce télésiège, l’accès au secteur Combloux se faisait directement par le téléski des Salles, classé difficile. Afin de rendre cette liaison plus accessible aux débutants et de développer le ski propre, la reconstruction d’un télésiège figurait au premier rang des priorités. Des difficultés foncières n’ont toutefois pas permis de retrouver un tracé proche de celui des Essertons.

Image
Tracés du télésiège de la Ravine et du téléski des 7 Nains (en jaune) et tracés de l’ancien télésiège des Essertons et de l’ancien téléski des Salles (en rouge). La trace du TSF2 est encore parfaitement visible dans la forêt, plusieurs années après son démontage.


Image
L’ancien TSF2 franchissait la barre par un pylône double bien visible de la vallée.


Image
Détail de l'ancien pylône double.


Image
Tracé de l’ancien télésiège des Essertons, vu de l’aval de la gare de la Ravine.


Image
Le TSF4 et le tracé de l’ancien TSF2 convergent vers le sommet actuel.


Le chantier de construction s’est déroulé tout au long de l’automne 2011. Certains fûts et balanciers proviennent d’une installation réimplantée, mais les gares sont neuves. Grâce à un temps clément, les travaux se sont achevés sans retard, malgré une mise en chantier tard dans la saison. L’appareil a été ouvert au public le 2 janvier 2012.

Image
Chantier de construction de la G1.




3. Caractéristiques techniques



  • Constructeur : Poma
  • Année de construction : 2011
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 4 personnes
  • Altitude Aval : 1505 m
  • Altitude Amont : 1704 m
  • Dénivelée : 199 m
  • Longueur développée : 703 m
  • Débit maximum : 2400 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 2,3 m/s
  • Emplacement motrice : aval
  • Emplacement tension  : aval
  • Temps de trajet minimum : 5 min 6 sec
  • Nombre de Véhicules : 104


4. Aperçu du tracé


Sur une ligne presque parallèle au bas du tracé du TK des Salles, le télésiège de la Ravine rejoint la G2 de l’ancien appareil. Il commence par survoler la piste de la Ravine et des 7 Nains puis franchit une petite barre. Il poursuit sur une pente plus modérée jusqu’au sommet, sur un tracé abrité en forêt.

Image
Tracé du nouvel appareil.


Image
La G1 est implantée en bordure de forêt, face à la chaîne du Mont-Blanc.


Image
Le bas du parcours est tracé en terrain découvert. Seule difficulté d’un parcours globalement peu accidenté, le franchissement de la barre se fait au moyen de 2 pylônes compression de faible hauteur, s’intégrant dans la forêt.


Image
La fin du parcours est sans grande difficulté, tout en forêt.



5. Station inférieure "la Ravine" (G1)


Situation

La G1 est implantée sur une petite plate-forme, située plusieurs centaines de mètres en aval du téléski des Salles. La G1 de type Unifix est équipée d’un tapis d’embarquement. La gare est compacte et discrète, en lisière de forêt.

Image
Situation de la G1 au bord de la piste des 7 Nains.


Image
G1 vue de l’amont.


Image
La gare Unifix s’intègre discrètement dans le paysage.


Image
Vue d’ensemble de la G1 et du P1.


Image
G1 vue de la ligne.


Image
G1 vue de la piste, en aval.


Image
Vue de la partie inférieure du tracé depuis la G1.



Infrastructures

La gare aval est compacte, de type Unifix, monofût, motrice-tension. Le P1 compression n’est pas intégré directement dans la gare.

Image
Détail de la gare Unifix.


Image
Embarquement sur tapis.


Image
Carter de protection du moteur et du réducteur.


Image
Détail d’un frein sur poulie, et couronne dentée pour l’entraînement de secours.


Image
Détail de la motorisation de secours sur couronne dentée (en bas, à gauche) et du réducteur (au-dessus de la poulie).


Un tapis d’embarquement s’imposait sur cet appareil accessible aux débutants. La configuration du terrain au-delà du tapis est particulière : aucun creux ou rupture de pente n’attend le skieur, qui continue à glisser au-delà du tapis avant que le siège ne prenne de la hauteur au P1.

Image
Clients à l’embarquement, prêts à s’élancer sur le tapis. En raison de la disposition particulière du garde-corps, les files 2 et 3 du tapis sont plus distantes que les autres (voir paragraphe 8.)


Image
Au bout du tapis, la hauteur de la ligne reste inchangée : les clients gardent les skis sur la neige…


Image
… et ne peuvent baisser le garde-corps qu’à la hauteur du P1, lorsque la ligne commence à s’élever.


Image
En fin d’exploitation, le tapis est protégé par une bâche bien visible en bas à gauche.




6. En ligne

Partie inférieure du tracé

En sortie de G1, le P1 de type 12C/12C permet à la ligne de gagner rapidement de la hauteur et de survoler ainsi la piste verte des 7 Nains et la piste rouge de la Ravine.

Image
Survol des pistes entre P1 et P2.


Après le P2 (8S/8S), la ligne survole un terrain dégagé en faible pente. Cette section de ligne est bien visible depuis la vallée et le versant opposé du Mont d’Arbois.

Image
Passage du P2.


Image
P2 à proximité du restaurant de la Petite Ravine. Au fond, les Aiguilles de Warens.


Image
Après le P2, la ligne évolue brièvement en terrain dégagé. Demi-Quartier apparaît dans le fond de la vallée.


Suivant la pente naturelle, le P3 de type 4S/C 4S/C incline la ligne, qui s’engage dans une section plus boisée. Son fût, neuf comme le P1 et le P2, est équipé d’une tête récupérée.

Image
Rupture de pente au P3.


Image
P3 depuis les pistes.


Image
En aval du P3.


Image
La pente atteint son maximum entre P3 et P4.


Image
En se retournant, les clients peuvent profiter de la vue sur Megève et la chaîne du Mont-Blanc.


Partie supérieure du tracé

Deux courts pylônes redressent fortement la ligne au passage de la cassure. Les fûts du P4 et du P5, provenant respectivement sur les anciens P7 et P6 du TSF4 de la Ramoure, sont équipés de têtes réimplantées. Si le P4 est encore symétrique (8S/8S), le P5 est équipé d’un 8S/6S.

Image
A la différence des pylônes des Essertons, les P4 et P5 qui permettent de franchir la cassure sont courts et presqu’invisibles depuis la vallée.


Image
Dernière vue sur la vallée.


Image
P5 vu de l’aval.


Image
La ligne évolue à hauteur modérée, sous la limite des arbres.


La ligne gagne ensuite la G2 selon une pente modérée. La hauteur de survol augmente brièvement entre P6 et P7, avant de s’abaisser à proximité de la G2.

Les quatre derniers pylônes de ligne, tous réimplantés, sont équipés de balanciers 6S/6S, à l’exception du P7 asymétrique, équipé d’un 6S/4S. Le P6 est constitué d’une partie de l’ancien P3 de la Ramoure auquel Poma a adjoint un élément neuf. L’autre élément de l’ancien P3 et un élément de l’ancien P7 de la Ramoure ont été assemblés pour constituer le P7 de la Ravine.

Image
La hauteur de survol augmente légèrement à partir du P6.


Image
Ligne en aval du P7.


Image
Dernier survol en aval du P8.


Image
Les P8 et P9, très courts, annoncent l’arrivée. La hauteur de survol diminue fortement, à tel point qu’il est nécessaire de dégager le gabarit sous la ligne en cas de fort enneigement.




7. Station supérieure ″Croix des Salles″ (G2)


La G2 est un simple retour fixe sur fût béton, munie d’une poulie à la voie. Elle est implantée à quelques dizaines de mètres de la G2 de l’ancien télésiège des Essertons. L’aire d’arrivée a été légèrement remodelée pour permettre la diffusion des clients vers le Jaillet, les Prés ou Combloux.

Image
Débarquement avant la poulie.


Image
La faible pente après le débarquement convient aux débutants, mais une autre partie de la clientèle peut trouver difficile de prendre suffisamment de vitesse pour se dégager correctement.


Image
Poulie de retour fixe sur fût béton.



8. Véhicules

Les sièges 4 places Doudouk4 sont équipés d’un nouveau type de garde-corps. Pour sécuriser la clientèle enfants, deux repose-skis individuels viennent se placer entre les jambes des clients placés aux deux extrémités des sièges, tandis qu’un repose-skis unique et plus large est partagé par les clients occupant les 2 places centrales.

Afin que la tête d’un skieur individuel, se plaçant au centre du siège, ne vienne heurter le garde-corps central, les deux couloirs centraux dessinés sur tapis d’embarquement sont légèrement plus espacés que les autres. Malgré cela, le nouveau système de garde-corps déroute encore un certain nombre d’utilisateurs.

Image
Siège vu de l’aval.


Image
Siège vu de l’amont.


Image
Repose-skis individuel passant entre les jambes, uniquement sur les places situées aux extrémités.



9. Points d'intérêt à proximité de la ligne

Ce télésiège dessert les mêmes pistes que le TK des Salles, aucune piste nouvelle n’ayant été créée. Cependant, grâce à sa G1 reportée plus en aval, il permet à la clientèle d’enchaîner plus facilement les descentes sur la piste rouge de la Ravine, qui ne conduisait précédemment qu’en G1 de la télécabine du Jaillet. Cette piste moins fréquentée depuis le démontage du télésiège des Essertons devrait regagner de l’intérêt avec le nouvel appareil.

Image
Piste de liaison vers Combloux à droite, depuis Combloux en face, vers les Prés à gauche.


Image
Pistes en ski propre desservies par le TSF4.


Image
La rouge de la Ravine, à gauche, devrait regagner en fréquentation.


Image
La Petite Ravine et les Aiguilles de Warens.






Un appareil discret…


Avec ce télésiège court, la commune de Demi-Quartier boucle un investissement de près de 2,8 M€, destiné à principalement à améliorer les liaisons du Jaillet vers Combloux, mais aussi à redynamiser le ski propre sur ce secteur. Ce petit appareil s’intègre parfaitement dans le paysage de la Croix des Salles, tout en réservant à ses clients de belles vues sur la chaîne des Fis et le massif du Mont-Blanc. C’est la bonne surprise de la saison 2011/2012 sur le domaine.


Image
.







Informations pratiques

Site Internet :
http://www.lesportesdumontblanc.fr

Accès :
de Megève : TCD6 Jaillet ;
de Combloux : TSD6 Pertuis.

Ouverture :
de mi-décembre à début avril.

Liens vers le forum de discussion :
Sujet sur la construction de l’appareil : http://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=13495

Sujet sur le TSF4 proprement dit : http://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=14134



Remerciements

Remerciements chaleureux au personnel du télésiège.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.089 secondes. 38 requete(s).
125 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés