En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 38Bannière 13Bannière 36Bannière 4

 TSF4 de la Traversée

La Plagne (Paradiski)

Ingélo

T1 ES
Mise en service en : 2012

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 20/08/2015 et mise à jour le 24/08/2015
(Mise en cache le 25/08/2015)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la montagne en onze stations !
  2. Traversée : une récupération de télésiège signée Ingélo
  3. Le chantier de la Traversée, des travaux de très haute technicité !
  4. Traversée, du grand ski sur le secteur du glacier de Bellecôte
  5. Ligne et infrastructures du télésiège de la Traversée
  6. Traversée, le nouvel atout du secteur du Glacier



La Plagne : toute la montagne en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Traversée : une récupération de télésiège signée Ingélo

Depuis le début de la station, l'axe Bécoin/Biolley au départ de Plagne Centre est emprunté par un grand nombre de skieurs. Dès 1965, on trouve même des téléskis triples au départ de ce front de neige historique afin d'écouler le trafic de skieurs. Avec le temps, d'autres stations périphériques se développent comme Plagne Aime 2000 qui construit elle aussi un télésiège, le Biolley et un téléphérique, le Télémétro.
Pour faciliter l'accès à Plagne Aime 2000 depuis Plagne Centre et fluidifier le secteur prisé du Biolley, la SAP décide de construire en 1982 le télésiège fixe 4 places du Bécoin. Le public est au rendez-vous, tant et si bien que les queues grandissent en même temps que la fréquentation de la Plagne augmente. Au cours de la décénnie 2000/2010, l'axe Bécoin était régulièrement saturé tant en journée pour la desserte de ce secteur de ski propre qu'en fin de journée pour les retours vers Plagne Aime 2000, la Roche ou encore Montalbert.
C'est également le motif du remplacement du vieillissant télésiège du Biolley (1964) en 2001 par un nouveau télésiège quadriplace. Ainsi, tous les skieurs logeant sur Plagne Aime 2000 n'ont pas besoin de prendre le télésiège du Bécoin pour accéder à Montalbert ou pour emprunter les pistes au-dessus de Plagne Centre. Cela évitait aussi aux skieurs voulant profiter des pistes tracées sur ces pentes d'avoir à affronter les longues queues de Plagne Centre.
Avec la construction du télésiège débrayable du Bécoin à très haut débit en 2012, Biolley n'avait donc plus lieu d'être. La SAP a donc décidé de le replacer sur le glacier pour moderniser un appareil vieillissant : le télésiège fixe 2 places de la Traversée.

Voici ces deux appareils en photos :

Image
Gare aval du télésiège du Biolley (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Gare amont du télésiège du Biolley (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Gare aval du télésiège de la Traversée (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).


Image
Gare amont du télésiège de la Traversée (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Pour le déplacement du télésiège du Biolley vers le secteur du glacier, la SAP a fait appel au constructeur français Ingélo. C'est une filiale de la Compagnie des Alpes qui a repris les différents savoirs-faire des sociétés d'aménagement des stations de ski du groupe en matière de remontées mécaniques pour fonder un nouveau bureau d'études. Il a vocation à terme de servir les intérêts des différentes stations du groupe à moindre coût. La même année que le déplacement du télésiège du Biolley, Ingélo a également été mis à contribution sur la réalisation du télésiège débrayable de la Fontaine Froide à Val d'Isère. Ingélo a donc en partie réutilisé les compétences de Montaval, dont son savoir-faire est éprouvé depuis plus de trente ans sur Val d'Isère et Bonneval-sur-Arc.

Image
Le logo d'Ingélo, basé sur celui de la Compagnie des Alpes.



Le chantier de la Traversée, des travaux de très haute technicité !

Dès mi-juin 2012, les équipes de la Société d'Aménagement de la Plagne (SAP) ont commencé le démontage du télésiège du Biolley à Aime 2000. Un démontage un peu particulier puisqu'il fallait préserver tous les éléments en bon état afin de les transporter et de les réutiliser pour le chantier du télésiège de la Traversée.

Très classiquement, les sièges ont été démontés un par un, les pinces triées dans des caisses et les véhicules entreposés quelques mètres plus loin. Quant au câble, il a également été conservé afin de réduire au maximum les coûts du nouvel appareil. Ce sont ensuite les balanciers qui ont été démontés et conservés pour plus de la moitié puisqu'ils convenaient au projet de nouvelle implantation. Ce sont enfin les deux gares qui ont été transportées par la route au glacier.
Pendant ce temps là, les pelles araignées étaient en action à plus de 3000 mètres d'altitude afin de remblayer une nouvelle arrivée. En effet, l'ancienne esplanade se résumait plutôt à un minuscule chemin que les skieurs devaient immédiatement évacuer. Aujourd'hui à titre de comparaison, la nouvelle gare se situe à près de 10 mètres en arrière de la cabine de vigie.
Les équipes de la SAP ont ensuite monté la structure métallique caractéristique du modèle Alpha de chez Pomagalski avant l'arrivée de la partie supérieure qui accueille le moteur de l'appareil.

C'est un important convoi qui a été mis en place le 9 août 2012 afin de rallier en près de 7 heures la gare sommitale de la télécabine de Bellecôte. C'est un challenge technique qui s'est imposé avec une route de montagne sinueuse dès l'ascension de la Roche de Mio, puis avec la redescente vers le Col de la Chiaupe et la montée finale à près de 3000 mètres d'altitude ! Certains passages de virages dans la dernière montée ont nécessité l'usage d'une grue faisant partie du convoi pour lever la gare, faire avancer le camion et reposer la gare !

Pendant ce temps là, il a fallu acheminer les éléments de la gare retour au sommet du glacier de Bellecôte. Compte-tenu du terrain, les équipes de la SAP ont imaginé un système de luges à treuil. Ce sont ensuite des pelles araignées ont été mises à contribution pour installer la poulie retour-fixe en amont. En effet, seules ces mini-grues pouvaient atteindre la plate-forme d'arrivée. Elles ont d'ailleurs failli ne pas être assez puissantes pour lever la poulie retour.
Finalement, c'est donc un télésiège de récupération remis au goût du jour qui a pris place sur le glacier grâce aux moyens mis en œuvre par chaque entreprise.
Une vidéo des travaux a été réalisée par la Société d'Aménagement de la Plagne. Elle montre bien les travaux et leur difficulté : https://www.youtube.com/watch?v=ei8O7gCJF9A.
→ Rétrospective des travaux complète sur le forum : Construction TSD6 Bécoin et TSF4 Traversée (2012).


Traversée, du grand ski sur le secteur du glacier de Bellecôte

Le télésiège de la Traversée est situé dans le prolongement de la télécabine de Bellecôte et permet d'accéder au secteur du glacier de Bellecôte où l'on trouve deux plus dures pistes noires du domaine skiable ainsi que la très belle piste rouge de la Combe, assurant par conséquent le retour au col de la Chiaupe. Il s'agit d'ailleurs de la piste de retour la plus facile sans emprunter le deuxième tronçon de la télécabine de Bellecôte.
Notons aussi que le télésiège de la Traversée dessert aussi les itinéraires hors-pistes de la face nord de Bellecôte moyennant une demi-heure de marche. On peut ainsi descendre jusqu'au village de Peisey à ski lorsque l'enneigement est suffisant.

Le télésiège de la Traversée dessert donc une piste rouge et deux pistes noires :

  • La piste rouge de la Combe, magnifique descente permettant de rejoindre la gare intermédiaire de la télécabine de Bellecôte au col de la Chiaupe. Après un chemin depuis la gare amont, la piste s'engage dans un imposant mur souvent bosselé avant de se terminer sur un chemin en dévers assez bosselé aussi.
  • La piste noire de Bellecôte. Elle démarre juste à la fin du chemin initial de la piste rouge de la Combe, puis prend son départ à côté de la piste noire du Rochu avant de s'engager dans de très raides murs. Il faut ensuite terminer par un long chemin pour rejoindre le télésiège du Chalet de Bellecôte ou la piste noire du Dérochoir qui, lorsqu'elle est ouverte, permet d'accéder au télésiège des Bauches et à la piste bleue de la route des Bauches.
  • La piste noire du Rochu. Elle démarre juste à la fin du chemin initial de la piste rouge de la Combe avant de s'engager dans deux murs consécutifs particulièrement pentus et bosselés. S'ensuit un chemin assez peu pentu, commun avec la piste noire de Bellecôte avant de rejoindre le télésiège fixe du Chalet de Bellecôte.


Image
Situation du télésiège de la Traversée sur le plan des pistes de la Plagne.

Le télésiège de la Traversée est issu de la récupération du télésiège fixe 4 places du Biolley construit en 2001 sur le secteur d'Aime 2000. Il a été récupéré par les équipes d'Ingélo pour être réimplanté sur le secteur du glacier de Bellecôte à la place de l'ancien télésiège fixe 2 places de la Traversée. Les gares, pylônes, véhicules et même le câble ont été réutilisés dans le cadre de ce rétrofit.

Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :


Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : TRAVERSÉE
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Maître d'œuvre : DCSA
Études topographiques : Mesur'Alpes
Études géotechniques : SAGE
Terrassement : Vaudey TP
Génie civil : Somerm
Montage : SAP
Installation électrique : SEMER/SAP
Constructeur : INGÉLO (réutilisation de matériel Pomagalski)
Année de construction : 2001
Année de réimplantation : 2012
Montant de l’investissement : 1 100 000 € HT

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,1 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2985 m
Altitude amont : 3101 m
Dénivelée : 116 m
Longueur développée : 428 m
Longueur horizontale : 405 m
Portée la plus longue : 153 m
Hauteur de survol maximale : 22 m
Pente maximale : 68 %
Pente moyenne : 28,64 %
Temps de trajet : 3 minutes 33 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare : Alpha 350
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 93 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 96 bars
Tension nominale : 29 083 daN
Nombre de pylônes : 5
Largeur de voie : 4,9 m
Nombre de véhicules : 59
Type de véhicules : Doudouk4
Type de pinces : Pince fixe Mono2800

Caractéristiques du câble (2001)

Note : Récupéré du télésiège du Biolley.

Fabricant du câble : TRÉFILEUROPE
Diamètre du câble : 42,5 mm
Âme : Compacte
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6×26 fils
Section du câble : 714 mm²
Section du toron : 119 mm²
Pas de câblage : 296 mm
Pas de toronage : 117 mm



Ligne et infrastructures du télésiège de la Traversée


La gare aval

Aspect général

La gare aval du télésiège de la Traversée est située à 2985 mètres d'altitude, une vingtaine de mètres en contrebas de la gare amont de la télécabine de Bellecôte. Contrairement à l'ancien appareil, cela permet de libérer la plate-forme d'arrivée et créer un accès gravitaire confortable à l'embarquement du nouveau télésiège.

Image
Vue de côté depuis la piste rouge du Déversoir.

Image
Vue de trois-quarts en plongée depuis la piste rouge du Déversoir.

Image
Vue de trois-quarts en se rapprochant.

Image
Vue opposée.

Image
Vue de face.

Image
L'embarquement. On aperçoit aussi deux freins de poulie.

Image
Vue opposée, on aperçoit derrière la gare amont de la télécabine de Bellecôte.

Approfondissement technique
On retrouve ici une gare Alpha 350 assurant la mise en mouvement ainsi que la tension dynamique du câble grâce à deux vérins hydrauliques. Elle a été récupérée du feu télésiège fixe du Biolley.
La mise en mouvement est assurée par un moteur à courant continu Sicme Motori développant 93 kW. Il entraîne un arbre arbre rapide équipé de deux volants d'inertie sur lesquels on trouve deux freins de service. Le réducteur transfère ensuite le mouvement à la verticale afin d'entraîner la poulie motrice.

Image
Vue rapprochée du moteur de l'installation. On aperçoit les deux volants d'inertie ainsi que le réducteur.

Image
Vue opposée avec l'arbre rapide et le premier frein de service.

Image
Vue zoomée d'un des deux vérins. On aperçoit également derrière un chemin de câbles.


La ligne

La ligne du télésiège de la Traversée est assez impressionnante et acrobatique. Dès la sortie de gare, les balanciers 12C intégrés amorcent un début de pente, suivis par le pylône 1. À la fin de la longue portée suivante, la pente est alors maximale. Les pylônes 2 et 3 permettent ensuite de survoler une arête avant d'évoluer au-dessus d'une impressionnante portion en dévers. Le paysage est ainsi très dégagé, ce qui permet d'admirer sur la gauche un très large panorama de la Vanoise jusqu'au Mont-Blanc. Les pylônes 4 et 5 continuent la progression de la ligne jusqu'à la plate-forme de débarquement.

Ingélo a ainsi équipé la ligne de cinq pylônes dont un support-compression et quatre supports :

  • P1 : 4SC/4SC
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 8S/8S
  • P5 : 8S/8S


Image
La ligne depuis l'aval.

Image
Portée vers le pylône 1.

Image
P1.

Image
Début de la portée vers le pylône 2.

Image
Vue de dos au milieu de la portée, on aperçoit la télécabine de Bellecôte puis le domaine de Courchevel en arrière-plan.

Image
Fin de la portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Tête du pylône 2.

Image
P3.

Image
Vue de dos, on aperçoit le chemin de service, l'arrivée de la télécabine de Bellecôte et le départ du télésiège fixe du Glacier tout à gauche.

Image
Fin de la portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
P5.



La gare amont

La gare amont est située à 3101 mètres d'altitude, au pied du glacier de Bellecôte, sur une plate-forme terrassée assez étroite au départ de la piste rouge de la Combe.
Au niveau technique, on retrouve un simple retour-fixe ayant évité à l'exploitant des installations électriques à ce lieu isolé.

Image
Vue depuis la ligne, face au massif du Mont-Blanc.

Image
Vue opposée.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue en contre-plongée depuis la piste rouge de la Combe.



Véhicules et pinces

Le télésiège fixe de la Traversée est équipé de sièges Doudouk4 très confortables à assises rembourrées. Ils sont reliés au câble par des pinces fixes Mono2800.

Image
Un siège Doudouk 4 places en ligne face au Mont-Blanc.

Image
Vue de dos face à l'arrivée de la télécabine de Bellecôte et au domaine de Courchevel.

Image
Suspente avec la pince.

Image
Vue de dessous d'une pince fixe.


Depuis les pistes…

Image
La fin de la ligne vue depuis la piste rouge de la Combe.

Image
Zoom sur la fin de la ligne depuis la piste rouge de la Combe.

Image
Le début de la ligne vu depuis la piste rouge du Déversoir.

Image
Vue d'ensemble de la ligne depuis la fin de la piste rouge du Déversoir.



Traversée, le nouvel atout du secteur du Glacier

Traversée est donc l'atout ski propre du secteur du glacier à la Plagne. Il permet de desservir un espace vierge propice aux longues descentes engagées, dans un esprit très différent du reste du domaine skiable, tout en permettant le retour à la gare intermédiaire de la télécabine de Bellecôte au col de la Chiaupe. Avec ce nouvel appareil 4 places de récupération, la SAP a su remettre au goût du jour cet axe désuet à moindre coût pour le rendre attractif à la clientèle.
Nul doute que ce nouveau télésiège de la Traversée sera encore présent de nombreuses années sur le secteur du Glacier et verra sa fréquentation croître lors de la construction de la télécabine 3000.

Image
Traversée, un appareil moderne pour une desserte efficace du secteur du glacier de Bellecôte.


Je tiens à remercier la Plagne 78 et les équipes techniques de la SAP pour les photos techniques de l'intérieur de la gare aval.

Bannière : Bovinant
Photos : la Plagne 78 et remontees.
Texte et mise en page : remontees
Date des photos : 3 mars 2013 et 13 août 2013.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11591 secondes. 31 requete(s).
123 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés