En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 12Bannière 41Bannière 10Bannière 6

 TSF4 de Roy

Praz-de-Lys (Praz-de-Lys - Sommand)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Petit télésiège ayant remplacé un téléski assez difficile sur un tracé très similaire, occupant une place stratégique sur le domaine.

Mise en service en : 2008
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 24/11/2014 et mise à jour le 26/04/2015
(Mise en cache le 26/04/2015)

LE TELESIEGE DE ROY
Praz-de-Lys (Praz-de-Lys-Sommand)
Poma – 2008


Image


Praz-de-Lys-Sommand : le ski famille à 45 minutes de Genève !

La station de Praz-de-Lys est une jeune station haut-savoyarde. Née dans les années 70, elle est perchée sur un plateau, à 1400 mètres d’altitude. Gérée par la commune de Taninges, sur laquelle elle est située, elle a fusionné son domaine avec celui de la station voisine de Sommand, gérée par la commune de Mieussy, créant ainsi un domaine skiable de taille moyenne et proposant des pistes agréables et de tout niveau : Praz-de-Lys-Sommand.
La situation se situe proche des villes de la région : la vallée de l'Arve se situe à proximité, mais aussi le bassin genevois et ses 500 000 habitants, faisant de cette station une destination très prisée des skieurs à la journée de la région.
Le domaine s’étend de 1230 à 1950 mètres d’altitude, et l’on y skie de décembre à avril. En effet, malgré l’altitude modeste du domaine, il se trouve dans le Sud du Chablais et bénéficie de ce fait de l’enneigement abondant de ce dernier.
On y skie donc sur une cinquantaine de pistes, dont 6 pistes vertes, 29 pistes bleues, 14 pistes rouges et 6 pistes noires. Ces dernières sont desservies par : 6 télésièges, tous à pinces fixes, et de nombreux téléskis débrayables.

Roy : un tracé témoin de l’évolution du domaine

L’histoire du Praz-de-Lys commence en 1971, avec la construction d’un téléski à l’extrémité est du plateau : le téléski du Planey, la même année que celle des téléskis de Crintat et du Col de Sommand, sur le plateau voisin de Sommand. Ce premier téléski, assez isolé et raide, ne dessert qu’une piste, assez difficile, devenue aujourd’hui une piste noire.

L’année suivante voit la construction de deux téléskis sur la partie centrale du plateau du Praz-de-Lys : le petit téléski à perches fixes du Beuloz, destiné aux débutants et situé au cœur des bois occupant le plateau, et le téléski de Royà l'extrémité sud du plateau, desservant au contraire des champs de neige plus engagés.

Quelques photos de l’ancien téléski de Roy :

La gare aval :
Image

Le virage, le milieu de ligne et la forte pente :
Image

La gare amont :
Image

En 1975, le retour vers le Praz-de-Lys depuis le téléski du Planey est facilité par la construction du téléski du Canevet. L’année suivante, un autre téléski débutant est construit sur le plateau du Praz-de-Lys, sur un tracé quasiment parallèle mais plus long à celui du téléski des Beuloz.

En 1978, en revanche, l’accès au secteur du Planey est considérablement simplifié, avec la construction du téléski de l’Hôtel. Ce nouvel appareil, dont le départ est nettement plus accessible que celui du téléski du Canevet, permet aux skieurs de revenir sur le plateau central depuis le départ du téléski du Planey sans avoir à le reprendre pour accéder au téléski du Canevet.

C’est au début des années 80 que le domaine connait sa plus grosse évolution, avec la construction du télésiège de Véran, dont l’arrivée se situe au Col de Sommand, et qui effectue la liaison avec Sommand, donnant naissance à Praz-de-Lys-Sommand est alors né. En 1983 est construit le télésiège de Praz-l’Evêque, ouvrant accès à de nombreuses pistes en forêt en contrebas de la station.

En 1986, le téléski de Roy est délesté par le téléski du Betex sur sa gauche, facillitant le retour des skieurs, tandis que le téléski de Chevaly est doublé pour répondre à la fréquentation élevée.

Le téléski de Jorat voit le jour en 1991 sur le plateau du Praz-de-Lys, entre les téléskis de l’Hôtel et de Chevaly 1 & 2. L’année suivante, en 1992, L’année suivante, en 1992, c’est le téléski de Brésy qui est remplacé par un téléski Montagner plus moderne et performant.

En 1997, le télésiège du Haut-Fleury ouvre l’accès à de nouvelles pistes et un nouveau point de liaison vers le domaine de Sommand. Cette même liaison sera renforcée en 2003 par le remplacement du télésiège biplace de Véran par un nouveau télésiège à quatre places.

Roy : un remplacement urgent

Les téléskis de Roy et du Bétex étaient complètement saturés depuis quelques années, puisqu’ils étaient les seuls appareils à permettre le retour vers les résidences du Praz-de-Lys depuis les pistes les plus longues et engagées du domaine.
Leur remplacement devenu urgent fut décidé en 2008. C’est le constructeur isérois Pomagalski qui remportera l’appel d’offre.
Voici les prix proposés par chaque constructeur qui y avaient répondu :
- Doppelmayr : 2 322 031,50 €
- Poma : 1 919 919,65 €
- GMM : 2 097 627,00 €
- Skirail : 2 042 000,00 €

Les travaux interviennent à l’été 2008. En voici quelques photos :

Fouilles pour les massifs en béton des pylônes :
Image

La ligne fraîchement levée :
Image

La gare aval en construction :
Image


D’un point de vue technique, c’est un télésiège de type Unifix, avec une gare aval motrice tension et une poulie retour fixe en amont. La ligne est très courte, justifiant ainsi l’installation d’un télésiège fixe, car le temps de parcours reste tout de même largement raisonnable.

Il assure des fonctions très importantes au sein du domaine. Non seulement il dessert des pistes très agréables de tous niveaux, mais il permet aussi un accès nettement plus simple pour les débutants et skieurs intermédiaires au plateau du Praz-de-Lys, où se trouvent toutes les résidences et chalets. Il permet aussi un accès gravitaire au télésiège du Haut-Fleury, et par l’intermédiaire de celui-ci à de nombreuses pistes techniques et à la liaison avec Sommand.

Depuis son sommet, 4 pistes sont accessibles :
- La piste rouge « Roy », qui serpente dans les sapins sur la droite de la ligne du télésiège pour revenir à la gare aval. C’est par celle-ci que l’on peut accéder aux télésièges du Haut-Fleury et de Véran via la piste bleue « Accès Véran ».
- La piste noire « La Face », courte piste qui descend tout droit vers la gare aval.
- La piste rouge " Gron ", longe piste rouge qui rejoint le bas du téléski de Brésy
- La piste bleue « La Traverse », qui rejoint le bas du télésiège en longeant la ligne du téléski du Bétex sur sa partie inférieure.


Situation sur le plan des pistes :
Image


Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : TSF – Télésiège à pinces fixes
  • Nom de la remontée : ROY
  • Exploitant : Remontées Mécaniques de Taninges
  • Constructeur : POMA
  • Année de construction : 2008
  • Montant de l’investissement : 1 919 919,65 €

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 4 personnes
  • Débit : 2000 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 2,3 m/s

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1500 m
  • Altitude amont : 1706 m
  • Dénivelé : 206 m
  • Longueur développée : 596 m
  • Pente maximale : 71 %
  • Pente moyenne : 37 %

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Aval
  • Type de gare aval : Unifix
  • Sens de montée : Gauche
  • Nombre de pylônes : 5
  • Dispositif d'accouplement : Pince fixe

Caractéristiques des véhicules :

  • Types de véhicules : Sièges Doudouk 4
  • Dispositif d'accouplement : Pince fixe
  • Nombre de véhicules : 73

Caractéristiques de la ligne:
P1 : 4SC / 4SC
P2 : 6S / 6S
P3 : 8S / 6S
P4 : 8S / 8S
P5 : 12S / 12S


Ligne et infrastructures du télésiège de Roy :

La ligne du télésiège de Roy ne présente pas de difficulté majeure. A la sortie de la gare aval, la ligne prend progressivement de l’inclinaison jusqu’à atteindre son maximum (73 %) entre le premier et le deuxième pylône. Une fois celui-ci dépassé, la ligne se radoucit peu à peu avant de devenir complètement à plat entre le cinquième pylône et la gare amont.

La gare aval :

C’est une gare de type « Unifix », modèle commercialisé récemment par Pomagalski, principalement destiné aux télésièges de petite taille et de petite longueur, ne nécessitant pas une tension particulièrement puissante.

Vue de la remontée et de ce qui l'entoure :
Image

La gare aval dans son environnement et le début de la ligne :
Image

Approchons-nous un peu :
Image

Image

Avec les portillons de cadencement :
Image

Vue rapprochée de la gare aval :
Image

La ligne :

En avant sur la ligne avec la première portée, entre la gare aval et le premier pylône :
Image

Jetons un regard en arrière sur la gare aval :
Image

Premier pylône (P1) :
Image

Portée P1-P2 :
Image

P2 :
Image

Portée P2-P3, et survol de la piste noire de la Face :
Image

P3 :
Image

Portée P3-P4, nous survolons à nouveau la même piste :
Image

P4, nous longeons désormais la piste rouge de Roy :
Image

Portée P4-P5, nous survolons cette même piste :
Image

Dernier pylône :
Image

Dernière portée jusqu’à la gare amont avec en arrière-plan le lac de Roy :
Image


La gare amont :

La gare amont est une poulie retour fixe, assurant le renvoi du câble vers la gare aval.

Arrivée en gare amont :
Image

Vue rapprochée :
Image

L’aire de débarquement :
Image

Image

Depuis la gauche de la gare :
Image



Quelques photos de la ligne depuis les pistes :

La partie haute de la ligne avec la Pointe d’Uble en arrière plan :
Image

Depuis la piste noire de la Face :
Image

Le bas de la ligne :
Image


Roy : une solution parfaitement adaptée

Avec la construction de ce télésiège, la petite station haut-savoyarde du Praz-de-Lys réalise un investissement tout à fait bénéfique. La bascule sur les secteurs de Brésy, du Canevet, de l’Hôtel et du Planey est considérablement améliorée puisque le temps d’attente est très réduit, et elle devient dans le même temps beaucoup plus accessible aux débutants, qui redoutaient l’ancien téléski. Bien que le temps de montée soit quelque peu rallongé, ce télésiège demeure un moyen de desserte très confortable de trois pistes très agréables à dévaler, dans un cadre splendide, face au Mont-Blanc.


Ainsi se termine ce reportage.
Merci de m’avoir lu et à bientôt !

(c) - Novembre 2014 – Monts-Jura, Clément05 et collonges74 - Tous droits réservés

Remerciements :
- Rodo_af pour ses photos de l'ancien TKD1 de Roy
- Sébastien pour ses photos de la construction du télésiège


Photos : Monts-Jura
Textes et mise en page : collonges74
Bannière : Clément05
Photos prises en mars 2011



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.13613 secondes. 34 requete(s).
151 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés