En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 37Bannière 20Bannière 40Bannière 12

 TSF4 des Bauches

Montchavin - Les Coches (Paradiski)

Ingélo

T2 ES
Description rapide :
La nouveauté 2013 du domaine de la Plagne signée Ingélo/Pomagalski. Il permet un retour efficace vers le domaine d'altitude de Montchavin-Les Coches depuis le hameau des Bauches.

Mise en service en : 2013

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 13/06/2014 et mise à jour le 17/09/2014
(Mise en cache le 18/09/2014)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la station en onze stations !
  2. Bauches version Delta
  3. Les Coqs, direction les Bauches !
  4. Le deuxième télésiège Ingélo/Pomagalski de la Plagne
  5. Bauches : un télésiège assurant les retours vers Montchavin-Les Coches
  6. Ligne et infrastructures du télésiège des Bauches
  7. Bauches, un secteur revitalisé en attendant de nouvelles modernisations…



La Plagne : toute la station en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^



Bauches version Delta

Le secteur d'altitude de Montchavin-Les Coches prend progressivement de l'ampleur à partir de 1973 avec l'équipement du sommet du Dos Rond. Dans la même dynamique, la SAP (Société d'Aménagement de la Plagne, exploitant du domaine skiable) entreprend l'aménagement des pentes situées à proximité du lac du Carroley et traversées par le ruisseau du même nom avec la construction d'une chaîne de deux télésièges fixes 2 places : Bauches puis Carroley. Ce dernier mène également sous le sommet du Dos Rond, offrant ainsi la possibilité de revenir vers les stations de Montchavin et des Coches par gravité.
Bauches est ainsi le premier maillon d'une chaîne se dédoublant pour revenir vers Montchavin-Les Coches via le Carroley, ou vers la Roche de Mio et les stations d'altitude par Crozats.

Quelques photos de l'ancien télésiège des Bauches :

Image
Vue en plongée sur la gare aval (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Dans la montée en forêt (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La gare amont de type Delta (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).




Les Coqs, direction les Bauches !

Depuis la transformation en piste noire du hors-piste du Dérochoir en 2010, le télésiège des Bauches est beaucoup plus emprunté pour revenir depuis le glacier vers les stations d'altitude de la Plagne et Montchavin-les Coches. En effet, cet itinéraire maintenant balisé permet un échappatoire depuis les pistes du secteur de Bellecôte sans remonter à la Roche de Mio, soit un gain de temps appréciable pour revenir vers Montchavin-les Coches, et une descente de haut niveau pour les bons skieurs.
La SAP a ainsi décidé de chouchouter sa clientèle croissante de bons skieurs sur le secteur avec le remplacement du télésiège des Bauches par un nouvel appareil 4 places Pomagalski beaucoup plus confortable et offrant un débit plus important. Ainsi les queues de fin de journée sur l'ancien appareil ne sont plus qu'un mauvais souvenir.
Pour remplacer ce télésiège important, la Plagne a donc décidé d'y déplacer le télésiège des Coqs ayant progressivement perdu son utilité de liaison entre Plagne Montalbert et Aime 2000, notamment à cause de la construction du TSD6 de la Roche. Voici quelques photos de cet appareil :

Image
Vue en plongée sur la gare aval (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Dans la montée en forêt (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La gare amont de type retour-fixe (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Le chantier du télésiège fixe des Bauches a commencé bien après le démontage de l'appareil des Coqs, fin juillet 2013 après l'obtention des autorisations. En effet, le démontage du télésiège fixe biplace des Bauches a couru de la dernière semaine de juillet jusqu'à la première dizaine du mois d'août.

Image
La ligne presque démontée au 7 août 2013.

Image
La gare amont, toujours debout le 7 août 2013.

Néanmoins le chantier a véritablement commencé très tard avec les bétons de gares et de lignes coulés par la COMAG début septembre. Début octobre, les bétons des trois-quarts supérieurs de la ligne étaient coulés, la gare amont et les têtes de pylône en cours de montage. Le stockage du matériel s'est fait au niveau du hameau des Bauches par facilité : la route des Bauches permet aux différents véhicules de transporter les éléments de la ligne. C'est ensuite la SAP qui s'est chargé du remontage.

Image
La « Drop Zone » des Bauches, à proximité directe de la route éponyme et de la gare aval du nouveau télésiège.

Image
Vue en plongée sur l'emplacement de la gare aval au 10 octobre 2013.

Image
La fin du montage de la gare amont.

Le télésiège a ainsi pu recevoir à temps les autorisations pour une mise en service dès le début Décembre 2013 pour les premières semaines d'ouverture.



Le deuxième télésiège Ingélo/Pomagalski de la Plagne

Tout d'abord, intéressons-nous au constructeur Ingélo. C'est un bureau d'études créé en 2012 par la Compagnie des Alpes afin de réunir le savoir-faire des différentes sociétés de remontées mécaniques du groupe comme par exemple Montaval et la STVI (Société des Téléphériques de Val d'Isère, exploitant du domaine skiable). Ainsi, cette société interne au groupe permet de réduire les coûts de réimplantation d'appareils pour les stations où la CDA est actionnaire. Aujourd'hui, on peut citer comme réalisations majeures la construction des télésièges fixes Bauches (2013) et Traversée (2012) à la Plagne, le télésiège fixe du Diamant Noir (2013) à Flaine et le télésiège débrayable de la Fontaine Froide (2012) à Val d'Isère.

Image
Le logo d'Ingélo, basé sur celui de la Compagnie des Alpes.

Ainsi, le télésiège des Bauches est une réutilisation intégrale des éléments du télésiège fixe des Coqs construit en 1990 sur Plagne Montalbert. On notera néanmoins le changement de configuration : la gare motrice-tension est maintenant située en amont, et le retour-fixe en aval. Ce choix se justifie par la nécessité d'une empreinte environnementale la plus réduite possible (empreinte spatiale, électricité, nuisances sonores) afin de conserver la nature du vallon des Bauches. Les sièges Arceau ont été rénovés comme il est coutume pour la réutilisation de ce type de télésièges.

Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :


Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : BAUCHES
Études topographiques : Mesur'Alpes
Terrassement : Bouzon & Barral
Montage : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Installation électrique : SEMER et SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Maître d'ouvrage : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Maître d'œuvre : DCSA
Constructeur : Ingélo/Pomagalski
Année d'origine : 1990
Année de construction : 2013
Montant de l'investissement : 1 800 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1500 personnes/heure (2000 personnes/heure *)
Débit à la montée : 0 personnes/heure (0 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Equipement d’aide à l’embarquement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1791 m
Altitude amont : 2081 m
Dénivelée : 290 m
Longueur développée : 793 m
Longueur horizontale : 731 m
Pente maximale : 73 %
Pente moyenne : 39,71 %
Temps de trajet : 5 minutes 45 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare amont : Alpha 350
Emplacement motrice : Amont
Diamètre de la poulie motrice : 4000 mm
Puissance développée : 424 kW
Emplacement tension : Amont
Tension nominale : 34 040 daN
Diamètre de la poulie retour : 4200 mm
Largeur de voie : 4,60 m
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 10
Nombre de véhicules : 73 (97 *)
Dispositif d'accouplement : Pince fixe Mono2800
Type de véhicules : Arceau 4 places rénové
Espacement : 7,2 s

Caractéristiques du câble (2013)

Fournisseur du câble : ArcelorMittal
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Compacte
Diamètre du câble : 42,5 mm
Composition : 6×25 fils
Section du câble : 719 mm²
Résistance à la rupture : 126 000 daN
Pas de toronage : 109 mm

* Chiffres à terme


Bauches : un télésiège assurant les retours vers Montchavin-Les Coches

Après 35 ans de bons et loyaux services, le télésiège fixe 2 places des Bauches a laissé place à un nouvel appareil 4 places beaucoup plus confortable. Ce dernier est installé quasiment en lieu et place de l'ex-télésiège. La ligne a été raccourcie de trente mètres en aval de manière à placer la gare de l'autre côté de la route des Bauches et en éviter le survol. La gare amont est quant à elle située 48 mètres plus bas que l'ancien télésiège afin d'améliorer l'aire d'arrivée.
Le télésiège des Bauches permet de revenir depuis le hameau des Bauches vers une esplanade d'altitude sous le lac du Carroley. De ce point, il est possible de se diriger vers les stations d'altitude de la Plagne par le télésiège des Crozats, continuer vers la Roche de Mio, Bellecôte ou Champagny-en-Vanoise en empruntant successivement les télésièges Crozats et Inversens. Enfin, les flux des retours vers Montchavin-Les Coches ainsi que les Arcs/Peisey-Vallandry via le Vanoise-Express se concentrent sur le télésiège fixe du Carroley.
Le hameau des Bauches est ainsi un point de rencontre important, situé à la fin d'un grand nombre de pistes et itinéraires hors-pistes, ce qui impose un télésiège pour revenir sur l'espace d'altitude de Montchavin-Les Coches. En cas de problème, il est toujours possible de descendre à Montchavin-Les Coches par la piste bleue de la route des Bauches, très long chemin plat, s'apparentant plutôt à une piste de ski de fond ou à un sentier pour piétons.
En plus, ce télésiège est destiné à des retours depuis des itinéraires hors pistes ainsi que les pistes noires Crozats et Malatray, accessibles par rotations en continuant sur le télésiège des Crozats.

Image
Les hameaux des Bauches et de Pra Premier face au Mont Blanc.

Au sommet du télésiège des Bauches, il est possible de se diriger sur la partie basse de la piste du Carroley, donnant accès direct aux télésièges Crozats et Carroley. Il est également faisable de continuer sous les lignes de ces deux appareils afin d'emprunter la piste bleue des Bauches, long chemin en forêt descendant en bas de l'appareil présenté dans ce reportage.

Image
Situation du télésiège des Bauches sur le plan des pistes de la Plagne.




Ligne et infrastructures du télésiège des Bauches


La gare aval

La gare aval du télésiège des Bauches est située dans le vallon des Bauches au niveau du hameau de Pra Premier, au pied des pistes noires Malatray, Crozats et Dérochoir. Contrairement à l'ancien appareil, la gare aval se situe à l'avant de la route des Bauches afin d'éviter à la ligne de la survoler.
On retrouve une gare retour-fixe Pomagalski monopode récupérée du télésiège des Coqs. Elle assure ainsi une emprise au sol minimale.

Image
Vue de profil de la gare aval avec le restaurant du chalet du Friolin juste derrière.

Image
Vue sur la gare aval dans l'axe de la ligne.

Image
Vue rapprochée.

Image
L'embarquement.



La ligne

La ligne du télésiège des Bauches est longue de 795 mètres et s'étend du hameau de Pra Premier aux alpages situés sous le lac du Carroley. En sortie de gare, la pente augmente tout de suite avant de faiblir au niveau du pylône 3 pour un court répit. En effet, le pylône suivant engage la montée principale dans un large layon forestier. La pente faiblit ensuite petit à petit à partir du pylône 7 jusqu'à arriver à l'horizontale au pylône 10 pour l'entrée en gare amont.

Pomagalski a ainsi équipé la ligne de dix pylônes dont deux compression et huit supports :

  • P1 : 16C/16C
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 8S/6S
  • P4 : 16C/16C
  • P5 : 8S/6S
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 8S/6S
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 8S/6S
  • P10 : 8S/8S



Image
La ligne depuis la gare aval.

Image
Demi-tour sur la gare aval et le pylône 1 en portique.

Image
P2.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Vue détaillée sur la tête du pylône 4 de type compression.

Image
Demi-tour sur le pylône 4 et le hameau des Bauches.

Image
Portée vers le pylône 5 et survol de la piste bleue des Bauches.

Image
P5.

Image
Portée en forêt vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
P7.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9 avec la ligne du télésiège du Carroley sur la gauche.

Image
P9.

Image
P10.



La gare amont

La gare amont est située à 2081 mètres d'altitude, en contrebas de la ligne du télésiège Carroley et de la piste bleue éponyme. Le débarquement se fait dans le sens de la ligne, mais il faut rapidement dégager l'aire afin de ne pas bloquer les autres skieurs.
Au niveau technique, on retrouve une gare Alpha 350 provenant du télésiège des Coqs. Elle assure en même temps la mise en mouvement du câble grâce à un moteur électrique BBC et la tension dynamique du câble via deux vérins de tension.


Image
Vue depuis la ligne.

Image
Panorama des différents éléments techniques de la gare Alpha : les deux vérins hydrauliques de part-et-d'autre de la poulie motrice et ses deux freins. Au-dessus, on distingue le treuil composé d'un moteur électrique avec les volants d'inertie traversés par l'arbre rapide (mis en valeur par deux cadres rouges), et la centrale des freins de secours en vert kaki sur la gauche.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue en plongée sur la gare amont depuis la piste bleue du Carroley.

Image
Vue de profil.

Image
La gare vue d'un peu plus loin.

Image
Vue de trois-quarts depuis les pistes.



Véhicules et pinces

Le télésiège fixe des Bauches réutilise les anciens sièges Arceau du télésiège des Coqs, pouvant accueillir 4 personnes à la fois. Ces sièges ont été rénovés, comme sur tous les télésièges de ce type déplacés.
Les sièges sont reliés au câble par des pinces fixes Mono2800.


Image
Un siège Arceau 4 places rénové en ligne.

Image
Vue arrière sur un siège.

Image
Zoom sur la pince fixe Mono2100.


Depuis les pistes…

Image
La fin de la ligne vue depuis la fin de la piste bleue du Carroley.

Image
Vue opposée depuis la fin de la piste du Carroley.

Image
Vue en plongée sur la fin de la montée en forêt. On peut voir le domaine de Peisey-Vallandry en face avec le secteur desservi par le téléski de la Combe.

Image
Vue en contre-plongée sur la fin de la monteé depuis la piste des Bauches.

Image
Autre vue en contre-plongée de la ligne depuis la piste des Bauches.

Image
La montée en forêt vue depuis la piste des Bauches.

Image
Le début de la ligne depuis la fin du chemin avant le dernier schuss vers la gare aval.



Bauches, un secteur revitalisé en attendant de nouvelles modernisations…

Avec Bauches version Ingélo, le secteur d'altitude de Montchavin-Les Coches a pris un nouveau départ. Ce nouvel appareil présente un temps de montée plus court que son prédécesseur, un bien meilleur confort et un débit légèrement supérieur permettant d'absorber les flux pouvant être importants en fin de journée. Le télésiège des Bauches est maintenant un véritable atout pour les retours de ski hors-piste ou des pistes noires évoluant dans le secteur des Crozats.
Reste encore à moderniser le second niveau du domaine d'altitude de Montchavin-Les Coches, à savoir les télésièges Crozats et Carroley. En effet, ces deux appareils sont totalement insuffisants, lents et inconfortables pour le rôle prépondérant qu'ils jouent dans l'accès aux différents secteurs de la Grande Plagne. Aujourd'hui, il reste encore une étape à franchir pour que le secteur soit parfaitement fluide et attractif. Il faudra donc suivre avec attention les projets de la SAP dans les années à venir.

Image
Bauches, un nouveau télésiège pour un espace desservi de manière optimale.



Photos : remontees, pomaman et TSD 6 Arpette
Texte, bannière et mise en page : remontees
Date des photos : 5 mars 2010, 6 mars 2013, 7 août 2013, 6 octobre 2013 et 21 février 2014.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09978 secondes. 37 requete(s).
135 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés