En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 17Bannière 14Bannière 18Bannière 22

 TSF4 des Bruyères

Puy-Saint-Vincent

GMM

T1 ES
Description rapide :
Le télésiège des Bruyères est la nouveauté 2014 de Puy-Saint-Vincent : remplaçant un téléski à perches débrayables Poma, cet appareil facilite l'accès au télésiège de la Pendine ainsi que la desserte des deux pistes bleues destinées aux skieurs peu aguerris.

Mise en service en : 2014



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 08/05/2015 et mise à jour le 10/05/2015
(Mise en cache le 10/05/2015)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Puy-Saint-Vincent
  • Le télésiège des Bruyères
  • Deux fonctions majeures dans les mains d’un téléski
    Les Bruyères en mode télésiège fixe : desserte confortable du bas du secteur 2000
    Caractéristiques
  • Ligne et infrastructures
  • La gare aval
    La ligne
    La gare amont
    Véhicules et pinces
  • Conclusion


Puy-Saint-Vincent

Puy-Saint-Vincent est une station de taille moyenne des Hautes-Alpes (05). Implantée dans le briançonnais, la station est perchée au-dessus de la vallée de la Vallouise. Puy-Saint-Vincent s’étage sur quatre niveaux :
- 1400, la station 1400 regroupe des complexes hôteliers tels que les hôtels St Roche et de La Pendine. C'est un départ pour les skieurs de tous niveaux.
- Le village, c'est le cœur de la station. C'est le lieu où se trouvent les bâtiments administratifs.
- 1600, est composé d'un grand ouvrage blanc et carré qui se voit de la vallée. Cette barre d'immeubles est dénommée La Voile et comprend des logements ainsi qu'une galerie commerciale en sous-sol.
- 1800, est un quartier avec des immeubles plus traditionnels. Ceux-ci arborent un bardage de bois et une hauteur moins haute que les bâtiments de 1600. Le quartier est situé juste à côté de la piste retour-station Clos d'Aval, ce qui a permis le développement de parkings de stationnement.

La station de Puy-Saint-Vincent attire principalement des touristes provençaux et marseillais ainsi que des skieurs locaux. A taille humaine, le domaine n'est pas très grand. Le principal atout de la station est son exposition en versant nord. Ceci contribue beaucoup à la conservation de la neige en fin de saison. Les remontées mécaniques et les pistes sont implantées sur la Pendine, pointe dominant Vallouise et le village de Puy-Saint-Vincent du haut de ses 2750 mètres d’altitude. La station propose aussi un domaine de ski de fond composé d'une dizaine de pistes s'étendant entre les stations 1400, 1600 et le col de la Pousterle. La station est implantée dans le territoire du pays des Ecrins englobant la vallée de la Vallouise jusqu'à l'Argentière la Bessée. On surnomme Puy-Saint-Vincent « La protégée des vents » du fait que les sommets voisins bloquent le vent venant du Nord.

Le domaine skiable se compose de douze remontées qui desservent trente-deux pistes pour tous les niveaux. Cet espace de ski comporte trois télésièges débrayable, quatre télésièges fixes et quatre téléskis et un télécorde. Ces appareils desservent 2 pistes noires, 12 pistes rouges, 14 bleues et 6 pistes vertes. A noter qu’un snowpark et un boardercross sont aménagés sur le secteur 2000 afin de proposer des espaces nouvelles glisses.
Le domaine skiable propose aussi de magnifiques panoramas s’étendant de l’Embrunais au Mont Chaberton, à la frontière italienne.

Le télésiège des Bruyères

Deux fonctions majeures dans les mains d’un téléski

Le télésiège des Bruyères est venu remplacer en 2014 un téléski à perches débrayables construit en 1991 par Pomagalski.

Cet appareil était installé sur le secteur 2000, à l’arrivée du télésiège de la Bergerie et desservait deux pistes bleues. A sa construction, cette remontée mécanique avait pour rôle de créer un espace de ski débutant en altitude, afin de garantir du ski débutant en cas de manque de neige à 1400 et à 1600.

Au début ce téléski était relativement fréquenté que par des débutants souhaitant skier sur les deux pistes desservies par l’appareil, à savoir les Mésanges et les Dahus.

En 2007, la SEM des Ecrins entreprend le réaménagement du secteur 2000 avec le remplacement des deux téléskis des Lauzes par un télésiège fixe quadriplaces GMM. En 2010, le téléski du Rocher Noir et le télésiège biplaces de la Pendine sont remplacés par deux télésièges fixes quatre places GMM encore une fois. Cependant le télésiège de la Pendine est raccourci de sorte à ne plus être accessible depuis l’arrivée du télésiège débrayable de la Bergerie, ceci afin de réduire le temps de trajet et de desservir plus efficacement le sommet du domaine skiable. Cette opération a eu pour conséquence d’augmenter sensiblement la fréquentation du téléski des Bruyères et du télésiège des Lauzes. Le téléski en devenait saturé et ne remplissait plus correctement son rôle d’installation débutante (il est devenu fréquenté par des skieurs de tous niveaux). Le débit du télésiège de la Pendine s’en ai trouvé d’ailleurs surdimensionné puisqu’il était peu fréquenté du fait que les skieurs étaient bloqués au téléski des Bruyères et au télésiège des Lauzes. Il faut noter aussi que la gare aval du téléski était difficilement accessible depuis les arrivées du télésiège de la Crête des Bans (montant de 1600) et du téléski de la Draille (qui récupère des flux de 1400) car il fallait pousser sur les bâtons et traverser la zone de débarquement des skieurs arrivant du télésiège de la Bergerie.

C’est pour ce concours de raisons que la SEM Les Ecrins a remplacé le téléski à perches débrayables des Bruyères par un télésiège fixe quadriplaces GMM. Le téléski étant relativement jeune, il a été vendu.

Voici quelques photos de l’ancien téléski des Bruyères :

Image
L’ancienne gare aval.

Image
Vers le milieu de la ligne, le télésiège de la Pendine à droite.

Image
La gare amont.

Pour plus d’informations et de photos sur l’ancien téléski : http://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-2439.html

La gare aval du nouvel appareil a été déplacée légèrement en contrebas de celle du télésiège fixe des Lauzes afin de pouvoir garantir un accès optimal depuis les télésièges de la Bergerie et de la Crête des Bans.
Le chantier du nouvel appareil s’est déroulé de fin juillet 2014 à novembre 2014.

Voici un lien vers le sujet relatant de la construction de l’appareil sur le forum : http://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=19152&st=0

Les Bruyères en mode télésiège fixe : desserte confortable du bas du secteur 2000

Le télésiège des Bruyères est situé sur le secteur 2000.

Avec son tracé relativement court, les Bruyères permet un accès rapide et confortable au télésiège de la Pendine qui dessert le sommet du domaine. Le téléporté dessert aussi deux pistes bleues afin de proposer un espace d’apprentissage du ski en altitude.

La gare aval installée en contrebas de l’arrivée du télésiège de la Bergerie a simplifié le transit des skieurs arrivant depuis le télésiège de la Crête des Bans puisqu’ils n’ont plus l’obligation de pousser sur les bâtons et de traverser la zone de débarquement de l’appareil montant de 1600. Ils rejoignent directement les télésièges des Bruyères ou des Lauzes qui permettent d’évoluer sur le bas du secteur 2000. L’arrivée des Bruyères est placée de sorte à pouvoir rejoindre la gare aval du télésiège de la Pendine pour les skieurs les plus aguerris ou de pouvoir skier sur deux pistes bleues faciles ou encore dans des hors pistes de proximité alternant ski de bosse et ski dans la basse végétation. Cela en fait un appareil très apprécié des clients. Les Bruyères permet d’ailleurs de décharger les Lauzes en lui enlevant le rôle d’accès à la Pendine qu’il avait auparavant.

Il est à noter que le télésiège des Bruyères part du même endroit que le feu télésiège biplaces de la Pendine. Avec ce réaménagement, on a littéralement une section en deux appareils de l’ancien télésiège.

Le télésiège des Bruyères dessert deux pistes bleues comme dit précédemment :

- Mésanges : La piste des Mésanges est dans le prolongement de la piste rouge Grande Combe. Très large, elle permet de rejoindre tous les appareils du secteur 2000 (télésièges de la Pendine, des Lauzes, des Bruyères et du Rocher Noir et téléski du Puy).
- Dahus : Piste bleue plus isolée à gauche de l’appareil. Très agréable, elle permet un accès plus simple au télésiège du Rocher Noir que les Mésanges.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale.

Image
Zoom sur le télésiège.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l'appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSF – Télésiège à pinces fixes : BRUYERES
Maître d’œuvre : MTC
Montage / génie civil : Vernier Frères
Exploitant : SEM Les Ecrins
Constructeur : GMM
Année de construction : 2014
Montant de l’investissement : 2 500 000€

- Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit : 1800 personnes/heure (2000 personnes/heure*)
Vitesse d'exploitation : 2,5 m/s
Tapis d'embarquement : Oui

- Caractéristiques Géométriques

Altitude gare aval : 2070 m
Altitude gare amont : 2256,69 m
Dénivelé : 186,69 m
Longueur développée : 720,41 m
Pente moyenne : 26,83 %
Pente maximale : 51,5 %
Temps de trajet : 4 min 48 sec

- Caractéristiques Techniques

Type de gare aval : 7+
Type de gare amont : Retour fixe
Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Continu
Puissance développée : 190 kW
Sens de montée : Droit
Nombre de pylônes : 6
Largeur de la voie : 4,7 m
Dispositif d'accouplement : Pince fixe AR4
Nombre de véhicules : 74 (82*)
Espacement : 20 m (18 m*)

* : valeurs en débit définitif

Ligne et infrastructures

La gare aval

La gare aval est la station motrice et tension de l’appareil : le câble est mis en mouvement par un moteur à courant continu d’une puissance de 190kW et il est tendu par un vérin hydraulique de tension. La station de départ est implantée sous l’arrivée du télésiège de la Bergerie contrairement à son prédécesseur. De type 7+, la gare arbore une couverture blanche avec le nom de l’appareil écrit en bleu avec le logo de la station sur le côté descendant de la ligne. Il faut noter (et comme sur tous les télésièges fixes quadriplaces récents de Puy-Saint-Vincent) que l’accostage est assisté par un tapis d’embarquement ce qui permet de relever la vitesse en ligne à 2,5m/s.

Image
La gare aval depuis le télésiège de la Bergerie.

Image
La gare aval depuis la zone d’attente du télésiège des Lauzes.

Image
La gare aval depuis la piste bleue des Mésanges.

Image
Vue générale sur la gare aval.

Image
De côté.

Image
La gare aval avec le développement de la ligne derrière.

Image
De derrière.

Image
Le tapis d’embarquement Emmegi.

Image
La gare aval depuis la ligne.

La ligne

La ligne se compose de 6 pylônes et est longue de 720,41 mètres. La portée maximale mesure 152,2 mètres et le survol le plus haut s’établit à 15 mètres.

La première portée survole la fin des Mésanges. Le pylône 1 est situé au beau milieu de la piste. La deuxième portée passe au niveau de l’arrivée du télésiège de la Bergerie. Le second ouvrage de la ligne est aussi situé au milieu de la piste bleue des Mésanges. Ensuite la ligne progresse vers le télésiège de la Pendine. Le troisième pylône marque un changement de pente et la ligne progresse vers le bord de la piste des Mésanges. Le P4 est situé au niveau du départ du télésiège fixe de la Pendine. Ensuite la ligne passe au-dessus des hors pistes faciles desservis par le télésiège pour se diriger vers l’arrivée.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 4S/4S
P2 : 6S/4S
P3 : 8S/6S
P4 : 6S/4S
P5 : 6S/4S
P6 : 8S/8S

S : balancier support

Image
La première portée en sortie de gare aval.

Image
Le P1, au milieu de la piste bleue des Mésanges.

Image
Le télésiège et le sommet de la Pendine en toile de fond.

Image
Le P2, près de l’ancien emplacement du départ du téléski des Bruyères.

Image
On survole toujours la piste bleue des Mésanges.

Image
Le P3, la gare aval du télésiège de la Pendine à droite.

Image
La ligne s’est nettement redressée.

Image
Le P4, on repère l’ancienne trace du téléski à droite.

Image
Survol de hors pistes très fréquentés.

Image
Le P5, l’ancien tracé du téléski et le télésiège de la Pendine toujours à droite.

Image
Ultimes portées.

Image
Le dernier pylône, le n°6 qui remet le câble à l’horizontale.

La gare amont

La gare amont est une simple poulie retour fixe qui n’effectue que le renvoi du câble et des sièges. La gare est implantée en amont du départ du télésiège de la Pendine afin d’en desservir l’accès et aux sommets des pistes Dahus et Mésanges, à la fin de la piste rouge de la Grande Combe. La gare est sous le sommet du Rocher Noir et est idéalement placée pour être protégée du vent.

Image
L’arrivée en gare amont.

Image
La zone de débarquement.

Image
La gare de derrière.

Image
De trois-quarts avec la cabane de l’opérateur derrière.

Image
La gare amont en contre plongée.

Véhicules et pinces

Les sièges sont des véhicules quadriplaces classiques de chez GMM. Ils sont reliés au câble par des pinces fixes AR4.

Image
Un siège.

Image
Une pince fixe AR4.

Conclusion

Le télésiège des Bruyères signe une nouvelle étape dans le renouvellement du secteur 2000 : avec son emplacement aval décalé en contrebas du télésiège de la Bergerie, l’accès au sommet de la Pendine depuis l’arrivée du télésiège de la Crête des Bans et du téléski de la Draille est très facilité. Le nouvel appareil donne aussi un nouveau souffle au domaine débutant du secteur 2000, même si celui-ci n’est pas adapté pour cette catégorie de skieurs. Le télésiège des Bruyères permet un transport confortable des skieurs de tous les niveaux soit vers les deux pistes bleues Dahus et Mésanges soit vers le sommet du domaine skiable. Le seul impact négatif de cet appareil est la pollution visuelle du secteur 2000 qui est renforcée (6 appareils dans ce secteur dont 5 télésièges).

Image
Les Bruyères, une nouvelle desserte confortable du bas du secteur 2000 et du télésiège de la Pendine mais qui reste une réhabilitation du bas de l’ancien télésiège de la Pendine.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (le 5 mars 2015)

A bientôt.

© - 2015 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11262 secondes. 36 requete(s).
89 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés