En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 41Bannière 24Bannière 3Bannière 14

 TSF4 des Combettes

Arêches-Beaufort

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le nouvel appareil desservant la partie haute du secteur du Planay

Mise en service en : 2008

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 01/10/2009 et mise à jour le 15/03/2012
(Mise en cache le 13/07/2014)

Image


Arêches-Beaufort est une petite station village de Savoie située dans le massif du Beaufortain. Elle se trouve à une vingtaine de kilomètres d'Albertville. Le domaine d’Arêches se situe entre 1020 mètres d’altitude et 2300 mètres d’altitude et offre au total 50 kilomètres de pistes variées aussi bien idéales pour le ski en famille que pour les amateurs de ski technique. Ces pistes desservies par douze remontées mécaniques sont réparties sur deux secteurs : l’un dénommé Grand Mont et l’autre dénommé Planay. Lors de la saison 2008/2009 Arêches-Beaufort fait sa révolution sur le versant du Planay avec l’installation de deux nouveaux télésièges dont le Télésiège des Combettes.


Le début de l’aménagement du Planay

L’aménagement du secteur du Planay commence en 1969 avec la réalisation de trois téléskis débrayable modernes du constructeur français Montaz Mautino. Ces trois appareils sont dénommés Tronchet, Pauses et Chavonne. Ces remontées mécaniques permettent ainsi à une nouvelle clientèle de découvrir de nouvelles pentes enneigées. Les téléskis ne montent pas bien haut et desservent des pentes douces qui sont idéales pour l’apprentissage du ski. Toutefois le secteur du Planay offre un potentiel de ski important et celui-ci sera vite exploité. Deux ans après la réalisation des trois téléskis, voit le jour le premier Télésiège de la station. Pour ce premier téléporté on retrouve le constructeur Français Montaz Mautino qui fournit un appareil biplace dénommé Piapolay. Ce télésiège trouve son sommet à 1641 mètres d’altitude et permet ainsi le balisage de pistes plus techniques permettant ainsi désormais d’attirer toutes les clientèles sur cette partie du domaine skiable.


Direction la Grande Combe

Toutefois la partie haute du secteur dénommée Grande Combe n’est pas encore équipée. Cela ne tardera pas puisque l’accès a été ouvert avec le TSF2 de Piapolay. C’est donc en 1975 que les skieurs peuvent découvrir le secteur de la Grande Combe grâce à la réalisation de trois appareils provenant encore une fois du constructeur français Montaz Mautino. Le Télésiège biplace du Roc Blanc permet du sommet du TSF2 de Piapolay de rejoindre le lieu dit des Arolles situé à 1908 mètres d’altitude. Depuis ce lieu dit les clients pourront rejoindre les Téléskis de la Grande Combe qui eux, emmènent au point culminant du secteur du Planay.

Images montrant la construction du TSF Roc Blanc:
Image

Image


En 2000, le Télésiège biplace de Piapolay est remplacé par un télésiège quadriplace sur un tracé plus long afin de rendre le secteur accessible à plus de clients. Le nouveau Piapolay arrive à proximité du sommet du Télésiège du Roc Blanc. Il n’est donc plus nécessaire d’emprunter ce télésiège biplace pour accéder aux téléskis de la Grande Combe. Roc Blanc ne servait plus alors qu’à remonter les clients arrivant de la piste Pas des Vaches et Roc Blanc. Ceci leur permettait de rester en altitude et ainsi d’éviter le long trajet sur le Télésiège de Piapolay.

Toutefois le secteur du Planay était globalement peu fréquenté à cause du temps de montée important du télésiège d’accès. A cela s’ajoutait que le secteur du Planay de part son exposition est souvent à l’ombre en début de saison ce qui n’arrange pas les choses.


La Révolution d’Arêches

Arêches-Beaufort va radicalement transformer le secteur du Planay dans le cadre d’un plan d’investissement de plus de 10 millions d’Euros étalé sur deux saisons. L’objectif visé par la SEMAB avec ce plan est d’offrir un ski de meilleure qualité pour tous les clients de la station, le tout dans une démarche environnementale. Ainsi la station pourra attirer plus de monde sur ce secteur sous-exploité et mieux répartir sa clientèle sur le domaine. Au plus fort de son aménagement le secteur du Planay comptait huit remontées mécaniques, désormais on n’en compte plus que quatre vu que les téléskis Légette et Grande Combe ne sont plus exploités pour le public. A cela s’ajoute que désormais toutes les remontées d’Arêches-Beaufort sont alimentées en électricité par les barrages hydroélectrique environnants. En 2007 ce sont les installations du bas du secteur qui sont modernisées avec l’installation des Téléskis Les Pauses et Le Tronchet. En 2008 c’est toute la chaine qui permet d’accéder à la partie haute du secteur qui sera revue. Le Télésiège Fixe Piapolay est transformé en Télésiège Débrayable alors que le Télésiège du Roc Blanc est remplacé sur un autre tracé par un nouvel appareil qui sera baptisé Combettes.


Les Combettes : moderniser pour optimiser le présent et développer le futur

Combettes est donc l’installation qui permettra désormais aux clients de la station de rejoindre le point culminant du secteur du Planay. Il prend donc un tracé inédit et complètement différent de l’appareil qu’il remplace. Son départ est situé au croisement des pistes Roc Blanc et Papillon. Ce croisement se trouve environ 200 mètres en contrebas du sommet du lieu-dit des Arolles. L’arrivée du Télésiège se fait au Col des Combettes à 2130 mètres d’altitude. Grace à des travaux de pistes, cet appareil permet de rejoindre toutes les pistes desservies auparavant par les Téléskis Grande Combe et Légette. Ainsi avec ce seul appareil, la SEMAB a pu remplacer trois anciennes installations. L’arrivée sur le Col des Combettes malgré les lourds travaux engagés n’a pas été choisie au hasard. En effet, la station en positionnant l’arrivée de ce télésiège à cet endroit pourra par la suite s’étendre afin de pouvoir relier mécaniquement le secteur du Grand Mont par le haut. Ceci permettra à terme d’éviter les transferts en bus ou par la piste faiblement descendante pour rejoindre le secteur du Grand Mont depuis le Planay et d'offir un autre accès au Plany depuis le secteur du Grand Mont.

L’arrivée de cet appareil a été l’occasion pour la station de lancer de nombreux travaux de pistes sur la partie haute du secteur pour rendre cette partie autrefois réservée au skieurs confirmés accessible à tous les segments de la clientèle d’Arêches-Beaufort. Dans ces travaux, il y a eu notamment la transformation de la piste Grande Combe qui passe de la classification difficile à facile. Désormais même les débutants pourront profiter de la bonne neige généralement présente en quantité sur cette partie du domaine skiable de la station. Quant à la piste bleue Papillon, cette dernière autorise désormais un retour direct sur la station depuis le départ des Téléskis Légette et Grande Combe. Avant il fallait obligatoirement remonter à ces deux téléskis pour pouvoir redescendre au bas du Planay. Toutefois les skieurs les plus confirmés n’ont pas été oubliés avec la création d’une Wood Zone et le maintient des deux pistes noires desservies par la piste du Pas des Vaches.


Au sommet de cet appareil trois pistes dont deux rouges et une bleue sont accessibles :

- Les Pistes rouge Legette et Belle Etoile qui redescendent toutes deux au pied des téléskis Grande Combe et Legette. Elles débouchent toutes les deux sur la piste bleue Papillon crée en 2008. La piste Belle Etoile est la plupart du temps réservée au ski-club.
- La piste bleue Grande Combe qui permet de rejoindre le sommet du Télésiège Débrayable Piapolay. Elle donne accès à la piste Rouge Pas des Vaches qui termine son tracé sur la piste de l’Echarté.

Combettes a permis de proposer plus de débit pour les clients. Le débit des Combettes est de 1800 personnes par heure à la vitesse nominale d’exploitation de 2.5 mètres par seconde. Ce débit est donc supérieur à celui de Roc Blanc (1200 p/h) et des Téléskis Légette et Grande Combe (1440 p/h en cumulé). De plus ce débit pourra être encore légèrement augmenté par l’exploitant en cas de nécessité puisque le télésiège est dimensionné pour absorber théoriquement 2000 personnes par heure. Le matériel utilisé pour les gares n’est pas neuf. En effet les gares aval et amont proviennent toutes deux de l’ancien télésiège fixe quadriplace Piapolay installé par Pomagalski. Seule le la ligne de cet appareil est entièrement neuve. La gare de cet appareil est donc une gare ALPHA 350. La gare aval comme il est souvent d’usage est motrice-tension. La gare amont en charge du retour est donc fixe. La réutilisation de cet appareil a donc permis d’optimiser l’amortissement de cet appareil tout en le réinstallant sur un autre tracé pour un cout moindre par rapport à un appareil neuf.

Situation sur le plan des pistes
Image

Les Caractéristiques techniques des Combettes

Caractéristiques Administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : COMBETTES
Constructeur : POMAGALSKI
Exploitant : SEMAB
Maître d’Œuvre : AIM
Maître d’Ouvrage : SEMAB
Montage et Génie Civil : JOLY & PHILIPPE
Année de construction : 2008
Montant de l’investissement : 2.100.000 €


Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personne(s)
Débit à la montée : 1800 (2000*)personnes/heure
Temps de Trajet : 9min57
Vitesse d'exploitation : 2.5 m/s
Tapis d’Embarquement : Oui

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1713 m
Altitude Amont : 2130 m
Dénivelée : 417 m
Longueur développée : 1492 m
Pente Maxi : 94 %
Pente Moyenne : 30 %


Caractéristiques Techniques

Type de Gare: ALPHA 350
Tension : Aval
Motrice : Aval
Puissance Développée : 410 KW
Type de motorisation : Courant Continu
Sens de montée : Droite
Embarquement : Sens de la ligne
Nb Pylônes : 17
Largeur de la voie : 4.9 m
Espacement : 20 (18*) m
Nb Sièges : 150 (165*)
Dispositif d’accouplement : Pince fixe Poma

Caractéristiques du Câble

Diamètre du câble : 42.5 mm
Type de Câble : Lang à droite
Ame : Compacte
Fabricant du Câble : Arcelor Mittal

* Chiffres à terme

Ligne et Infrastructure du Télésiège des Combettes


  • La Gare Aval

La gare aval est située à 1717 mètres d’altitude là ou les pistes Légette et Roc Blanc se rejoignent. La gare étant motrice-tension c’est ici que se trouve le poste de conduite de l’appareil ainsi que tous les éléments assurant les différentes marches de l’appareil et la mise en tension du câble de l’appareil. On trouve également le tapis d’embarquement de chez Emmegi qui permet d’exploiter l’appareil à la vitesse de 2.5 mètres par seconde. Ce tapis était déjà installé sur l'ancien TSF4 Piapolay.

Diverses vues sur la gare aval :
Image

Image

Image

Image

Image

Image

La poulie motrice :
Image

L’un des deux freins de poulie et la DT Câble :
Image

L’un des deux vérins assurant la tension dynamique du câble :
Image

L’embarquement :
Image


  • La Ligne

La ligne monte rapidement pour gravir les premières pentes situées au pied de la gare aval. La ligne monte tranquillement jusqu’au P3 avant d’enchainer une partie nettement plus plate jusqu’au P5. La ligne remonte un peu à partir de ce pylône avant de nouveau se raplatir après le P7 qui marque la fin de cette première partie. La seconde partie commence doucement avec un début assez peu montant. Le P9 imprime une pente plus prononcée qui sera rapidement atténuée par le P11. S’en suit une partie plus calme avant d’attaquer la montée finale. La pente de cette montée finale est donnée par deux pylônes de compression. La pente de cette dernière montée va atteindre la valeur conséquente de 94%. La gare amont étant située tout proche de la crête finale, ce ne sont pas moins de trois gros pylônes qui vont remettre la ligne dans un plan horizontal.

Au total la ligne comporte 17 pylônes répartis comme suivant : 3 compressions, 3 supports-compression et 11 supports

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P0 : 12C/12C
P1 : 12C/12C
P2 : 8S/8S
P3 : 8S/8S
P4 : 8S/6S
P5 : 4SC/4SC
P6 : 8S/6S
P7 : 8S/8S
P8 : 4SC/4SC
P9 : 4SC/4SC
P10 : 4S/4S
P11 : 12S/12S
P12 : 6S/6S
P13 : 16C/16C
P14 : 16C/16C
P15 : 12S/12S
P16 : 12S/12S
P17 : 12S/12S


La ligne depuis le bas de l’installation :
Image

En avant sur la ligne :
Image

On se remet dans le sens de la marche :
Image

Le Télésiège Débrayable Piapolay sur la droite :
Image

Passage au dessus de la piste Roc Blanc :
Image

La piste Papillon en contrebas :
Image

La Légette du Grand Mont en face :
Image

Le P5 :
Image

La ligne remonte un peu :
Image

Fin de la première partie :
Image

Le P7 :
Image

Croisement avec le début de la piste Papillon. Les Téléskis Légette et Grande Combe sur la droite :
Image

Passage au dessus du bas des pistes Légette et Belle Etoile :
Image

Croisement avec la piste Belle Etoile :
Image

Le P10 :
Image

On continue :
Image

Croisement avec la piste Légette :
Image

On s’approche de la dernière partie du tracé :
Image

Portée entre P12 et P13 :
Image

Au pied de la montée finale :
Image

P14, 16C :
Image

On grimpe sec :
Image

La pente maximale du tracé est atteinte dans cette partie :
Image

Les trois derniers pylônes de ligne :
Image

Le dernier des trois pylônes de crête :
Image

Arrivée en gare amont :
Image


  • La Gare Amont

La gare amont est située à 2130 mètres d’altitude au Col des Combettes. L’emprise au sol est très réduite vu que c’est une gare de type retour-fixe.

Vues sur la gare amont :
Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Les véhicules installés sur cet appareil proviennent de l’ancien Télésiège fixe quadriplace :
Image

Les suspentes et les pinces ont également été réutilisées :
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support :
Image

Passage de la pince sous un balancier de type compression :
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support-compression :
Image


Diverses photos

L’arrivée depuis la piste Grande Combe :
Image

La partie haute de la ligne depuis le début de la piste Papillon :
Image

P6 et P7 avec le Mont Blanc :
Image

Ligne depuis la piste Papillon :
Image

Bas de la ligne depuis la piste Roc Blanc :
Image


Le nouvel appareil des Combettes à permis de moderniser profondément le haut du secteur du Planay tout en permettant à toutes les clientèles de la station de venir skier sur ce secteur. La SEMAB signe ici un très bel investissement qui laisse des possibilités de développement fortement intéressantes pour l’avenir. Dans tous les cas, ce nouveau secteur du Planay est à découvrir ou à redécouvrir si vous passez par cette charmante station du Beaufortain.

Image

Ainsi se termine ce reportage. Je tiens à remercier la SEMAB pour leurs différentes contributions dans l’élaboration de ce reportage.

A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09253 secondes. 33 requete(s).
84 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés