En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 32Bannière 10Bannière 39Bannière 5

 TSF4 des Ébats

Le Revard (Savoie Grand Revard)

Poma

T1 ES
Mise en service en : 2005

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 14/07/2014 et mise à jour le 27/07/2014
(Mise en cache le 27/07/2014)

Image



Au sommaire de ce reportage :
I- Le Revard
II- Les débuts du ski au Mont Revard
III- Historique du télésiège des Ebats
IV- Ebats : artère principale de la station
V- Ligne et infrastructures du télésiège des Ebats
VI- Ebats : Appareil primordial pour la station


Le Revard

Image

^^Découvrez l’introduction à la station en cliquant sur le logo ^^


Les débuts du ski au Mont Revard

Le Revard est accessible pour la première fois depuis Aix les Bains en 1878 grâce à la CAF qui ouvre un chemin qui en permet l’accès. Le Mont Revard était accessible après 4 heures de marche pour un marcheur doté d'un bon niveau.

Quatorze années plus tard, un train à crémaillère fut construit pour permettre une ascension rapide sans se fatiguer. Au lieu de quatre longues heures auparavant, le sommet du mont est désormais accessible en une heure quinze de trajet. Ce train, qui débutait à Aix les Bains à proximité des thermes, s'arrêtait successivement dans les gares du Mouxy, du Pugny et du Pré-Japert, son terminus étant en gare du Revard. Ce chemin de fer était équipé d'une crémaillère d'une longueur de 9 km 350 mètres pour un dénivelé de 1232 mètres. Jusqu’en 1908, ce service n’était effectué que durant la saison estivale, c’est-à-dire de Mai à Octobre.

Image
La gare d'Aix-les-Bains. (DR, collection Alspace)

Image
Une voiture à l'assaut du Mont Revard. (DR, collection Alspace)

Image
Le terminus du Revard, avec un train en partance pour Aix-les-Bains. (DR, collection Alspace)



Durant l’hiver 1908-1909, un groupe de skieurs décida d’étendre l’exploitation du train en dehors de ces périodes, c'est-à-dire durant la saison hivernale, pour accéder aux pentes à faible dénivelé que comporte le Mont-Revard, propices à l’implantation de pistes de ski. Grâce à cette exploitation hivernale, le Mont-Revard deviendra la première station de ski créée de toute pièce. Sa notoriété est telle que les jeux olympiques auraient dû se dérouler au Revard, avant d'être détrôné par Chamonix.

Image
Les constructions de P.L.M et le terminus du Crémaillère. (DR, collection Alspace)


Pour rénover l'accès au Revard et permettre un développement plus intense de la station, PLM, propriétaire du Crémaillère et d'un hôtel, va décider d'installer un téléphérique. L'entreprise fera appel à l'ingénieur conseil André Rebuffel, qui a œuvré à la construction du téléphérique des Glaciers dans la vallée de Chamonix, en Haute Savoie.

Le "téléférique" du Revard, prenant son départ à Mentens, à 681 mètres d'altitude, donnait accès au sommet du Mont Revard (d'où son nom). Il était qualifié à sa construction du "téléférique le plus puissant au monde", et était doté à son époque de la plus longue ligne sans pylône intermédiaire, car il permettait de gravir les 845 mètres de dénivelé en une portée unique.
Cet équipement permit l'accès au Mont Revard en 20 minutes depuis Aix-les-Bains, le trajet s'effectuant d'abord en bus, puis en téléphérique.
Dans les années qui suivirent, un autre téléphérique aurait dû voir le jour, mais faute de recettes suffisantes au téléphérique du Mont Revard, ceci ne restera qu'un projet.
L'exploitation du vaillant téléphérique du Mont-Revard se terminera en 1969, après 34 années de bons et loyaux services, suite à la rupture du câble tracteur, qui entrainera l'immobilisation des cabines à seulement 15 mètres des gares.

Image
La gare aval du téléphérique, située sur la commune de Mentens, à 681 mètres d'altitude. (DR, collection Alspace)

Image
La cabine en approche, avec en dessous 845 mètres de dénivelé.(DR, collection Alspace)



Ce nouvel accès permit le développement de la station, avec la construction l'hiver suivant du premier monte pente de l’Observatoire, directement accessible après la sortie de la cabine.
Auparavant, pour remonter cette piste, des chenillettes Citroën étaient employées comme remonte skieurs.

Image
Le monte pente du Revard. (DR, collection Laurent Berne)


Deux ans plus tard, un autre remonte pente fut installé : ce sera cette fois un téléski débrayable Poma dénommé Ebats, lançant l'histoire du secteur éponyme ! Il faudra cependant attendre 10 ans avant de voir l’ouverture de la piste noire de l’Aigle.


Historique du secteur des Ebats

Après l'implantation du remonte pente de l’Observatoire, le domaine du Revard sera étendu vers la Tour de l'’Angle Est et le col des Ebats avec l’implantation du premier téléski des Ebats, évoqué plus haut.
Cet appareil est l’un des premiers téléskis à perches découplables construits par Poma, et devait surement être identique à l’ancien téléski de la Boule de Gomme, situé quant à lui sur le domaine des Gets et qui fut pendant longtemps le plus vieux téléski de France, jusqu'à son démontage en 2010.

Toutefois, si le remonte pente de l'Observatoire est directement accessible depuis le téléphérique du Mont Revard, ce n'est pas le cas du téléski des Ebats qui ne le sera qu'en 1981 avec la construction de deux autres téléskis débrayables, permettant l'accès au secteur des Ebats et le retour vers la station.

Suite à la réalisation de ces deux nouveaux appareils, la station décida de moderniser le TK des Ebats, l'axe principal du secteur, qui sera démonté en 1985, après 49 ans de bons et loyaux services.
Son remplaçant sera un téléski du même type que le précédent, et provient aussi du même manufacturier que son ancêtre.
Cependant, l'augmentation croissante de la fréquentation de la station au fil des hivers, combinée à la position de l'appareil qui fait de lui la première remontée accessible en arrivant de la vallée, fit que le téléski des Ebats ne suffisait plus pour la desserte du secteur le plus intéressant de la station ainsi que pour acheminer les skieurs de la vallée vers le domaine.


TKP – Téléski à perche débrayable : EBATS
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1986
Altitude Aval / Amont : 1270 m / 1536 m
Dénivelée : 266 m
Longueur développée : 1041 m
Débit : 860 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3,45 m/s
Motrice : Aval-Tension : Amont

Après 20 années de service, le téléski sera déposé pour laisser la place à un télésiège flambant neuf. Celui-ci a permis en outre d’augmenter le débit car il est presque 2 fois supérieur qu’auparavant.


Ebats : artère principale de la station

Le télésiège des Ebats est situé sur un endroit stratégique du domaine car un grand nombre de pistes y sont accessibles. De plus, c’est l’appareil le plus proche de la vallée, ce qui fait de lui l’une des principales portes d’entrée du domaine skiable.
C’est pourquoi un télésiège quatre places a été retenu pour remplacer l’ancien appareil. Le secteur des Ebats est celui qui est le plus technique de la station car il n’y a qu’à cet endroit que des pistes rouges et noires sont aménagées.

Ce télésiège dessert 5 pistes :
-La piste bleue Écureuil qui donne accès aux téléskis du Tesson et du Col des Ebats.
-La piste bleue Tétras redescendant au départ de cet appareil.
-La piste rouge des Chamois qui termine sa course sur la partie basse de la piste de l'Aigle.
-La piste rouge Cabris qui retourne à la gare aval du télésiège.
-La piste noire de l'Aigle longeant cette installation sur la gauche.

Image
Situation du télésiège des Ebats sur le plan des pistes.



Caractéristiques

    Caractéristiques Administratives

    TSF-Télésiège à attache fixe : EBATS
    Exploitant : REGIE DES DOMAINES SKIABLES DE SAVOIE GRAND REVARD
    Constructeur : POMAGALSKI
    Année de construction : 2005

    Caractéristiques d'exploitation

    Saison d'exploitation : Hiver
    Capacité : 4 personnes
    Débit à la montée : 1500 personnes/heure
    Débit à la descente : 0 personne/heure
    Vitesse d'exploitation : 2,30 m/s
    Equipement d'aide à l'embarquement : Barrières assurant la cadence des skieurs

    Caractéristiques Géométriques

    Altitude aval : 1278 m
    Altitude amont : 1552 m
    Dénivelée : 274 m
    Longueur développée : 1057 m
    Longueur horizontale : 1008 m
    Pente maximale : 66 %
    Pente moyenne : 27,18 %
    Temps de trajet : environ 6 min

    Caractéristiques Techniques

    Type de gare : Unifix
    Emplacement motrice : Amont
    Puissance développée : 208 kW
    Type de motorisation : Courant continu
    Moment de puissance : 411
    Emplacement tension : Amont
    Type de tension : Hydraulique
    Sens de montée : Gauche
    Embarquement : Dans le sens de la ligne
    Nombre de pylônes : 13
    Dispositif d'accouplement : Pince fixe Mono 2100



Ligne et infrastructures du télésiège des Ebats

La gare aval

La gare aval est située à 1278 mètres d’altitude, à proximité d’un parking visiteurs. Nous retrouvons ici une simple poulie de retour fixe. L’embarquement s’effectue face à la ligne comme tout le temps sur un télésiège fixe, régulé grâce à des barrières assurant la cadence des skieurs dans la zone d'embarquement.

Image
Vue éloignée de la gare aval.

Image
Vue sur la gare aval.

Image
Vue arrière.



La ligne

Le télésiège des Ebats parcourt 1057 mètres de long et est composé de 13 pylônes.
Nous pouvons décomposer la ligne ainsi : une première partie relativement plate qui monte régulièrement jusqu’au P4 avant de prendre un peu plus d’inclinaison. Arrivée au niveau du pylône compression numéro 7, la pente devient très abrupte et c’est ici que l’on retrouve la pente maximale. Au terme de cette forte pente, soit après le P12, la pente devient plate jusqu’au terme de la montée.

Dans l’ordre de la montée :
G1 : 1S/1S
P1 : 8C/8C
P2 : 8S/6S
P3 : 8S/6S
P4 : 8S/6S
P5 : 8S/6S
P6 : 6S/4S
P7 : 8C/8C
P8 : 6S/4S
P9 : 8S/6S
P10 : 8S/6S
P11 : 8S/6S
P12 : 8S/6S
P13 : 4SC/4SC
G2 : 1S/1S


Image
Retour sur la gare aval.

Image
Portée vers le P2.

Image
P2.

Image
Portée vers le P3.

Image
P3.

Image
P4.

Image
En direction du cinquième ouvrage de ligne.

Image
P5.

Image
Portée P5-P6.

Image
P6.

Image
P7.

Image
P8.

Image
Portée avec la plus forte inclinaison.

Image
P9.

Image
La pente se radoucit progressivement.

Image
P10.

Image
P11.

Image
La pente est désormais quasi-nulle.

Image
P12.

Image
P13.

Image
Arrivée en gare sommitale.



La gare amont

La gare amont est située à 1552 mètres d’altitude, au sommet du domaine skiable, à proximité de la tour de l’Angle Est. Nous retrouvons ici une gare de type « Unifix » qui regroupe les fonctions de mise en mouvement et mise en tension du câble. Le débarquement s'effectue dans le sens de la ligne, comme souvent sur ce type d'installaion.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
La gare "Unifix" vue de profil.

Image
Vue éloignée de la gare amont.



Les véhicules

Le télésiège des Ebats est équipé de sièges Doudouks pouvant accueillir 4 personnes maximum. Ils sont reliés au câble par une pince Mono2100 provenant de chez Pomagalski.

Image
Le siège dans la zone d'embarquement.

Image
La pince fixe Mono 2100 vue de dessous.



Autres vues

Image
La dernière partie de la ligne, depuis la gare amont.

Image
La ligne dans sa quasi totalité, vue depuis la gare aval.



Ebats : Appareil primordial pour la station

Le télésiège des Ebats remplace à merveille son prédécesseur car il permet une ascension confortable et un débit bien supérieur à l’ancien téléski. Cet appareil est très fréquenté pour la station car c’est le seul endroit du domaine où des pistes difficiles s’y trouvent, tout en servant de porte d'entrée du domaine pour tous les skieurs à la journée venus de la vallée et se garant sur le parking situé en contrebas du télésiège.

Image
Le télésiège des Ebats est un appareil confortable et primordial pour la station du Revard.



Ce reportage est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi et à bientôt.

Texte : Alspace
Photos : l'alexois, lolo 42 et Alspace
Graphisme bannière : Kenzo

Je remercie l'alexois pour ses belles photos, lolo 42 pour sa mise à disposition de ses documents historiques, Kenzo pour la bannière et 91@g pour son aide à la correction.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09823 secondes. 33 requete(s).
127 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés