En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 27Bannière 17Bannière 7Bannière 10

 TSF4 des Gardes

Le Lioran

Poma

T2 ES
Mise en service en : 1986

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Le Risoulien
Section écrite le 13/09/2014 et mise à jour le 03/06/2016
(Mise en cache le 03/06/2016)

Image


Dans le Cantal, au cœur du plus grand stratovolcan d'Europe, Le Lioran dispose d'un des plus beaux et plus variés domaines du Massif central. La station étend ses 60 kilomètres de pistes sur les sommets cerclant la prairie des Sagnes, depuis les forêts abritées de Font d'Alagnon jusqu'aux vastes alpages dégagés s’étageant de Prat de Bouc au Plomb du Cantal, deuxième sommet d'Auvergne (1.855 mètres).

Image


C'est sur les pentes du Buron des Gardes qu'est installé en 1968 le téléski du même nom, ancêtre du télésiège actuel. Assurant la desserte de ce versant nord-est et du téléski du Slalom, le téléski et maintenant le télésiège des Gardes sont devenus au cours du temps des appareils aussi incontournables que leurs voisins de la Prairie... L'actuelle remontée fait partie des derniers appareils à gare Delta et est un des rares télésièges quatre places à être équipé de ce type de station.


Le téléski des Gardes : les débuts de l'aménagement de la Prairie

C'est en 1947 qu'est installé la première remontée mécanique du Lioran. Il s'agit du (désormais) mythique téléski de Massebœuf. Même si l'équipement connait du succès, il faut attendre les années 60, pour que l'idée de créer une véritable station de ski alpine sur un secteur vierge voit le jour. Les aménageurs, avec l'appui de la Commission Interministérielle d’Aménagement de la Montagne, décident d'implanter ce nouveau cœur de vie du domaine sur la vaste prairie des Sagnes. Pour donner le coup d'envoi de cette station, le Lioran construit le célèbre téléphérique du Plomb du Cantal sous l'impulsion de Émile Allais et de Gorges Pompidou qui occupait à ce moment le poste de premier ministre. L'appareil voit le jour en 1967.

Implanté sur le versant du Buron des Gardes en 1967, le téléski des Gardes est réalisé par le constructeur aujourd'hui disparu Transcâble. Cette installation fait donc partie de l'aménagement de la Praire des Sagnes, nouveau cœur du domaine skiable. Même si il n'assure aucune liaison vers un autre secteur de la station, cet appareil n'en reste pas moins très emprunté. Cette fréquentation augmentera en 1970, avec la construction du téléski du Slalom dans le prolongement de celui des Gardes permettant d'agrandir le nombre de pistes du versant.

Voici deux photos du téléski des Gardes :

La gare aval au bord de la Prairie (DR, collection Laurent Berne)
Image


Le haut de la ligne (DR, collection Laurent Berne)
Image



Le plan d'investissement des années 80

Les années passent... En 1980, la station du "Super" Lioran est devenue un véritable succès dans la région. L'aménagement de son front de neige dans les années 60 avec la construction d'une multitude de téléskis fait exploser la fréquentation du domaine. Ceci engendre le doublement de certaines remontées mécaniques (téléski de Massebœuf 2 et téléski du Remberter 2). Néanmoins, les files d'attentes s'agrandissent et l’exploitant lance un vaste plan d'investissement comprenant le remplacement de certains téléskis et le doublement du téléphérique par des télésièges.

Les années 1980 voit ainsi la construction de cinq télésièges. Les trois places de la Combe et du Buron de Baguet, construits respectivement en 1980 et 1983, sont érigés pour permettre le doublement du téléphérique ainsi que du téléski des débutants. En 1984, c'est au tour des téléskis de Massebœuf d'être remplacés par un autre téléporté trois places sur le même tracé. Cette année-là verra aussi la construction du télésiège de Rombière pour permettre d'étendre le domaine vers la droite mais aussi pour remplacer le téléski de Font d'Alagnon. Le dernier investissement era le télésiège des Gardes, en remplacement du téléski.


Le télésiège des Gardes

Un des derniers appareils Delta

Le télésiège quatre places de Gardes a été construit en 1986, sur le même tracé que son prédécesseur, permettant de desservir les mêmes pistes.

La plus grosse particularité de ce télésiège est sa gare aval. En effet, la station motrice aval se trouve être une gare Delta, chose extrêmement rare pour un téléporté quatre places. Cet appareil fait surement parti des derniers téléportés ayant été équipés de ce type de gare puisque la gare Alpha a commencé à la remplacer au début des années 80. Peut être qu'au vu des investissements précédents (quatre télésièges trois places dont trois à gare Delta), l'exploitant a préféré installer le même modèle afin de faciliter la maintenance ?

Son rôle et sa position au sein du domaine

Le télésiège des Gardes est situé proche du secteur débutants de la station, sur le front de neige de Super Lioran. L'appareil dessert les pistes Buron, Bois Veyrière et le Stade de Slalom des Gardes. Il est donc très utilisé par les familles préférant skier sur les pistes bleues réputées très agréables mais aussi par les écoles de ski venant s’entraîner sur le stade (ouvert aussi au public parfois).

Image


Image


Caractéristiques

Caractéristiques Administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : Gardes
Exploitant : SAEM Lioran Développement
Constructeur : Poma
Année de construction : 1986

Caractéristique d'Exploitation


Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit : 2000 personnes/heure
Durée du trajet : environ 5 min 32 sec
Vitesse maximale d'exploitation : 2,3 m/s

Caractéristiques Géométriques

Longueur de la ligne : 762 m
Altitude de la station aval : 1252 m
Altitude de la station amont : 1408 m
Dénivellation : 156 m

Caractéristiques Techniques

Type de gare : Delta
Station motrice-tension : Aval
Station retour : Amont
Nombre de siège : 93
Sens de montée : Droite
Nombre de pylônes en ligne : 10
Type et capacité des véhicules : Arceau 4 places


Ligne et infrastructure

La gare aval

Implantée à 1252 m d'altitude, la gare aval est la station motrice tension Delta. La gare se distingue des modèles triplaces par sa poulie motrice d'un diamètre plus important.

La gare aval depuis le stade de slalom
Image


La gare aval avec l'espace débutant en arrière plan
Image


Vue depuis le départ du télésiège de la Prairie
Image


Vue de profil
Image


Vue de devant
Image


La gare avec l'embarquement
Image


Vue arrière
Image


Image


La gare et le début de ligne
Image


L'arrière avec les bornes de contrôle
Image


La ligne

La ligne est longue de 762 m et franchit un dénivelé de 156 m. Elle est composée de 10 pylônes et traverse une forêt sur son parcours.

Le départ et le début de la ligne s'enfonçant dans la forêt de loin. On peut voir le stade de slalom à droite de la ligne
Image


L'embarquement avec le P0 intégré
Image


Le P1 portique
Image


Le P2 de loin
Image


Le P2 de près
Image


Le P3 de loin
Image


De plus près
Image


P4 de loin
Image


P4
Image


P5 de loin
Image


P5
Image


P6 de loin
Image


P6
Image


La portée entre le P6 et le P7
Image


Le P7
Image


Longue portée avant le P8-P9
Image


En approche du P8
Image


Le P8 et le P9 de derrière
Image


Porté P9-P10
Image


Le P10 de loin
Image


P10 de près
Image


Arrivée en G2
Image


La gare amont

La gare amont est située à 1408 m d'altitude juste au dessus de la gare de départ du téléski du Slalom. Elle est située sur un petit talus de remblaiement. C'est une simple poulie retour montée sur un pied en acier.

La G2
Image


L'aire de débarquement
Image


La fin de la ligne avec la station retour
Image



Véhicules et pinces

Les véhicules sont des sièges type arceau
Image


Les pinces sont des Poma Mono2100
Image


Conclusion

Le remplacement du téléski des Gardes par un télésiège quatre places a permis d'augmenter le débit et le confort en ligne. La station a ainsi marqué des points en revalorisant cette partie très agréable du domaine.

Malgré un fort débit de 2000 p/h, il arrive parfois que des files d'attente se forment au départ de ce téléporté. L'arrivée du télésiège débrayable six places du Buron de Baguet a cependant permis de fluidifier le trafic du front de neige et ainsi prolonger la vie de cet appareil.

Image


Texte :
Le Risoulien
Mise en page : Le Risoulien
Photos et bannière : lolo42



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10127 secondes. 39 requete(s).
43 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés