En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 18Bannière 38Bannière 26Bannière 4

 TSF4 des Sources

Chamonix-Mont-Blanc - Brévent-Flégère (Vallée de Chamonix)

Poma

T3 ES
Description rapide :
Télésiège Colibri construit en 2002 sur le domaine du Brévent afin de créer une voie d'accès supplémentaire au téléphérique de liaison entre le Brévent et la Flégère

Mise en service en : 2002

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 15/10/2013 et mise à jour le 29/10/2013
(Mise en cache le 29/10/2013)

    Image


Bienvenue à Chamonix

Chamonix – Mont-Blanc est une commune de Haute-Savoie enserrée entre les massifs montagneux du Mont Blanc et des Aiguilles Rouges. La commune s'est développée dans la vallée portant le même nom et est composée de seize villages ou hameaux. Surplombée par le toit de l'Europe, la commune s'est tout d'abord forgée une réputation avec l'alpinisme et ses remarquables courses comme l'ascension du Mont-Blanc, les Grandes Jorasses, l'Aiguille Verte ou encore les Drus. Au fil des années la commune a développé des infrastructures pour rendre accessible à tous certains sites qui ont acquis une renommée à travers le monde entier :

- L'Aiguille du Midi qui culmine à 3842 mètres est sans doute le plus réputé. Accessible par deux téléphériques, de là on peut observer par temps clair un magnifique panorama à 360° sur les nombreux sommets des Alpes françaises, italiennes, suisses et sur le Jura. A partir de ce point est accessible le fameux itinéraire de la Vallée Blanche, itinéraire hors-pistes permettant de rejoindre Chamonix. De l'Aiguille du Midi, on peut également poursuivre vers l'Italie via le téléphérique survolant le glacier de la Vallée Blanche afin de rejoindre la Pointe Helbronner.
- Le Chemin de fer du Montenvers qui amène sur un promontoire offrant un point de vue sur la fameuse mer de glace. De là les clients peuvent accéder à la grotte de glace via une télécabine pulsée. C'est également un point de départ pour nombreuses courses d'alpinisme.

    Vue sur la vallée de Chamonix depuis les Houches avec entre autre l'Aiguille du Midi et l'Aiguille Verte
    Image


Outre les sports habituels que l'on peut pratiquer en site de montagne durant l'été (randonnée, parapente, VTT …) Chamonix, offre également l'hiver, un domaine skiable qui s'étend sur plusieurs domaines non reliés. Ces domaines sont au nombre de cinq :

- Les Houches, station située en entrée de Vallée de Chamonix rendue célèbre pour l'organisation de l'épreuve du Coupe du Monde de Ski Alpin sur la piste de la Verte des Houches.
- Brévent – Flégère, le plus grand domaine de Chamonix. Il se situe en face Sud du massif montagneux des Aiguilles Rouges.
- Les Planards, petit domaine principalement réservé à la clientèle débutante.
- Les Grands Montets, domaine situé au-dessus d'Argentière qui permet de skier en plein cœur de la haute montagne. Il est surplombé par l'Aiguille Verte.
- Balme / Vallorcine, domaine situé au-dessus du Tour et de Vallorcine en fond de Vallée de Chamonix. Ce secteur offre du ski sur deux versants distincts.

Le ski se pratique entre 1000 mètres d'altitude au pied des Houches et 3275 mètres d'altitude au sommet des Grands Montets. Au total 64 remontées mécaniques implantées sur les différents sites et pas moins de 163 kilomètres de pistes balisées sont disponibles sur cet espace de ski au cadre bien particulier.


Sources : offrir une alternative au Cornu

Pour bien comprendre l'enjeu du télésiège des Sources faisons un petit bond dans le passé au début des années 1980. Alors que la télécabine de Planpraz vient de remplacer le téléphérique datant de 1928 quelques années plus tôt, en 1982 le secteur du Brévent va bénéficier d'une nouvelle extension majeure. Cette année-là, est réalisé le télésiège du Col Cornu. Construit par Montaz Mautino, ce télésiège triplace permet d'équiper de belles pentes sous l'Aiguille de Charlanon jusqu'alors vierge de tout équipement. Trois ans plus tard un petit téléski est construit. Cet appareil permet d'accéder depuis le sommet du télésiège du Cornu à la Combe de Charlanon, combe surplombée par l'Aiguille Pourrie. Dans cette combe, deux pistes sont tracées et permettent une belle descente. Le retour vers le centre du secteur est assuré par un téléski baptisé Charlanon construit la même année. Tous ces équipements ont permis dès lors d'envisager la liaison entre le Brévent et le domaine voisin de la Flégère. Ce sera chose faite en 1996 avec l'ouverture d'un téléphérique survolant le Balcon Sud qui atteint côté Flégère, le bas de la combe Lachanal non loin du télésiège des Evettes. Col Cornu devient donc la pièce maitresse du secteur Brévent pour rejoindre cet appareil de liaison. Le télésiège Montaz Mautino sera même rallongé en 1997 afin de permettre un accès direct à la combe de Charlanon autorisant dès lors, la suppression du petit téléski qui était jusqu'à présent un point de passage obligatoire pour rejoindre cette combe.

Au fil des années le télésiège du Col Cornu devient complètement saturé étant le seul appareil à permettre l'accès vers la liaison. Il est grand temps pour Chamonix de délester cet appareil crucial afin de fluidifier les rotations entre les deux domaines. A cela s'ajoute que la piste évoluant dans la Combe de Charlanon et rejoignant le téléphérique n'est pas évidente pour tous les clients puisque classée comme difficile. Afin de rendre accessible cette liaison à tous et afin de délester le télésiège du Col Cornu, l'exploitant va mettre en place une nouvelle remontée mécanique sur un tracé inédit pour l'hiver 2002. La piste de retour depuis Charlanon est prolongée sur sa partie basse afin d'atteindre depuis le bas de la montagne de Parsa un point suffisamment proche de l'arête de Charlanon qui fait office de frontière naturelle entre le tracé du télésiège du Col Cornu et la Combe de Charlanon. De ce point, va être installé un télésiège permettant de rejoindre la zone où se trouve la gare amont du télésiège de Charlanon qui a remplacé le téléski éponyme en 2000. Avec cette nouvelle installation baptisée Sources, Chamonix ouvre une voie alternative au télésiège du Col Cornu pour rejoindre le téléphérique de liaison Brévent – Flégère, facilitant ainsi son accès. Un accès facilité non pas uniquement par l'apport de débit supplémentaire fourni mais également par le niveau de difficulté de la piste d'accès desservie par cet appareil. En effet de son sommet, une piste bleue amène tranquillement les clients au niveau de la gare du téléphérique de liaison rendant désormais accessible à la clientèle débutante cette liaison.

Doté d'un fort débit, il a permis d'absorber une partie du flux montant au Cornu. Toutefois depuis le remplacement de ce dernier par un télésiège débrayable en 2006, cette forte capacité est un peu moins sollicitée. Malgré tout, sa présence permet de fiabiliser la desserte du téléphérique de liaison en cas de panne du Cornu. Il présente également un petit avantage supplémentaire par rapport au Cornu. Outre la difficulté de la piste d'accès, il bénéficie d'une ligne très courte permettant un accès rapide à la piste d'accès au téléphérique ainsi qu'à la piste menant au bas du télésiège de Charlanon. En effet en un peu moins de cinq minutes, on atteint le sommet de cet appareil de quoi accélérer les rotations entre les deux domaines. Par la même occasion cela permet de redonner de l'intérêt à la piste bleue Tétras et ainsi de proposer un plus vaste espace attrayant pour la clientèle débutante sur ce secteur. Considérant son positionnement et les pistes desservies, Sources est avant tout un télésiège d'accès qui n'a pas vocation à desservir du ski propre, la piste-chemin Sources ne présentant que très peu d'intérêt.

Au sommet de cet appareil trois pistes bleues sont accessibles :
- La piste Sources qui permet de revenir au bas de cet appareil tout en permettant de rejoindre les appareils Cornu et Parsa
- La piste Tétras qui permet d'accéder au bas du télésiège Charlanon
- La piste Accès Flégère qui mène au téléphérique permettant la liaison inter-secteurs

    Situation sur le plan des pistes
    Image


Les Caractéristiques techniques de l’installation


Caractéristiques Administratives

  • TSF-Télésiège à attache fixe : SOURCES
  • Maître d’Ouvrage : COMPAGNIE DU MONT BLANC
  • Maître d’Œuvre : DCSA
  • Exploitant : COMPAGNIE DU MONT BLANC
  • Constructeur : POMAGALSKI
  • Installation Electrique : SEIREL
  • Année de construction : 2002
  • Montant de l’investissement : 1.250.000 €


Caractéristiques d’Exploitation

  • Saison d'exploitation : Hiver
  • Capacité : 4 personne(s)
  • Débit : 2400 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 2.3 m/s
  • Temps de Trajet : 4min43


Caractéristiques Géométriques

  • Altitude Aval : 1789 m
  • Altitude Amont : 1979 m
  • Dénivelée : 190 m
  • Longueur développée : 390 m
  • Pente Maxi : 79 %
  • Pente Moyenne : 56 %


Caractéristiques Techniques

  • Tension : Aval
  • Type de Tension : Hydraulique
  • Motrice : Amont
  • Type de motorisation : Courant Continu
  • Puissance Développée moteur principal : 190 kW
  • Sens de montée : Gauche
  • Embarquement : Axe de la ligne
  • Nb Pylônes : 7
  • Largeur de la voie : 4.9 m
  • Dispositif d’accouplement : Mono pince fixe
  • Nb Sièges : 60
  • Espacement : 13.8 m
  • Tapis : Non


Caractéristiques du Câble

  • Fabricant du câble : TREFILEUROPE
  • Type de Câblage : Lang à droite
  • Diamètre du câble : 40.5 mm
  • Ame : Compacte



Ligne et Infrastructures du télésiège des Sources

Le marché pour ce télésiège a été attribué au constructeur français Pomagalski. Réalisé en 2002, nous trouvons ici un télésiège fixe équipé avec une gare motrice de type COLIBRI. Ce modèle de gare qui actuellement n'est plus au catalogue du constructeur de Voreppe était principalement destiné aux télésièges ayant une courte distance. De cette façon, le constructeur proposait une alternative à l'encombrante gare ALPHA. Long de seulement 390 mètres, cette gare discrète et compacte est parfaitement adaptée à cette installation. La configuration est classique avec une gare aval de type retour-tension et une gare motrice fixe en amont. L'installation offre à la vitesse de 2.3 mètres par seconde avec ses soixante sièges un débit de 2400 personnes par heure.


  • La gare aval

La gare aval est située au bout de la piste des Sources dans un cul-de-sac. Avec sa faible emprise au sol, la gare aval a été positionnée au plus près du flanc de montagne que la ligne va devoir gravir permettant ainsi de maximiser l'espace pour la zone d'attente. La tension dynamique du câble est effectuée ici à l'aide d'un vérin hydraulique. Du fait de la proximité du terrain à gravir, la gare intègre un balancier 8C en entrée/sortie de gare

    Le télésiège en arrivant par le chemin d'accès
    Image

    La gare aval
    Image

    Sous le capot métallique se trouve la centrale hydraulique qui alimente le vérin de tension
    Image

    La gare depuis la file d'attente
    Image

    La poulie de retour est montée sur lorry. L'ensemble est porté par le fût métallique
    Image

    L'embarquement
    Image



  • La ligne

La ligne monte très fortement dès le début vu le positionnement de la gare aval. C'est d'ailleurs entre le P1 et le P2 qu'elle atteint son inclinaison maximale. Après le P2, l'inclinaison diminue mais reste soutenue. Le passage sous le P5 permet également une légère diminution de l'inclinaison mais toutefois c'est le passage successif sur les pylônes 6 et 7 qui va entrainer le plus fort changement de plan. Malgré tout, il faut le renfort du balancier intégré à la gare amont pour mettre le câble complètement à l'horizontale avant le débarquement.

Les 390 mètres de ligne sont portés par 7 pylônes fixés à des ancrages en béton. Dans l'ordre de la montée, nous trouvons :

    P0 (Intégré gare aval) : 8C/8C
    P1 : 8C/8C
    P2 : 6S/4S
    P3 : 4S/4S
    P4 : 4S/4S
    P5 : 6S/4S
    P6 : 8S/6S
    P7 : 8S/8S


    Le tracé de l'installation dans sa globalité
    Image

    En avant sur la ligne
    Image

    Dans le passage le plus raide
    Image

    En approche du P3
    Image

    Le P4 avec le tracé de la piste Sources derrière
    Image

    On poursuit notre ascension
    Image

    Les deux derniers ouvrages de ligne sont déjà en vue
    Image

    Le P6
    Image

    P7, dernier ouvrage de ligne
    Image

    Arrivée en gare amont
    Image



  • La gare amont

La gare amont se trouve à 1979 mètres d'altitude non loin du sommet du télésiège fixe de Charlanon. La réalisation de ce télésiège a nécessité de gratter quelque peu le flanc de montagne pour pouvoir y installer la gare ainsi que le local opérateur. Un balancier 4S est présent en entrée/sortie de gare pour que le câble soit bien placé au centre de la gorge de la poulie motrice. C'est à ce niveau que se trouve le poste principal de conduite de l'installation.

    Vue sur la gare amont coté brin descendant
    Image

    La gare vue de derrière
    Image

    En s'éloignant un peu
    Image


Cette gare étant compactée à l'extrême, les différents éléments nécessaires pour la marche de secours et la marche normale sont encastrés sous la structure à l'aplomb de la poulie motrice. Cette structure permet de protéger les différents organes principaux des éléments extérieurs.

    Vue sur toute la partie abritant la machinerie du télésiège
    Image

    De l'autre côté
    Image


La marche normale est tout à fait classique. Un moteur électrique à courant continu met en mouvement un arbre rapide qui va rentrer dans le réducteur placé sous la poulie motrice. L'arbre rapide est doté d'un volant d'inertie ainsi que d'un disque sur lequel est monté le frein de sécurité 1. En sortie de réducteur un arbre lent permet de mettre en mouvement la poulie motrice.

    Sur l'arbre rapide sortant du moteur est placé un volant d'inertie ainsi qu'un disque servant de piste de freinage au frein de sécurité 1
    Image


Dû au manque de place, la marche de secours est hydraulique sur les appareils équipés de gares Colibri. Un moteur thermique permet de mettre en puissance une pompe hydraulique. Cette pompe va mettre en pression un circuit hydraulique permettant de mouvoir la poulie motrice grâce à un moteur hydraulique accouplé au réducteur principal.

    Le moteur thermique
    Image

    La réserve d'huile de la pompe hydraulique
    Image


Le frein de sécurité 2 est alimenté par une centrale dédiée. On trouvera également au niveau de cette gare la dynamo tachymétrique qui va donner une image de la vitesse câble à l'électronique de commande de l'installation.

    La centrale pour le frein de sécurité 2
    Image

    Le frein de sécurité 2
    Image

    La dynamo tachymétrique câble
    Image



Véhicules et pinces


    Pince fixe Poma
    Image

    Siège Doudouk4
    Image



Sources : l'accès rapide pour tous vers la Flégère

Grâce à son tracé inédit, le télésiège des Sources a permis l'ouverture d'une nouvelle voie d'accès accessible à tous vers la Flégère via le téléphérique de liaison tout en délestant l'ancien télésiège du Cornu qui en avait bien besoin. Aujourd'hui, complément idéal du télésiège débrayable du Cornu, il fiabilise l'accès vers la Flégère tout en continuant d'offrir son accès aisé vers ce secteur, le tout avec un temps de montée réduit. Un investissement réussi qui permet de profiter encore un peu plus pleinement de la vue magnifique sur le massif du Mont-Blanc offerte depuis le secteur Brévent-Flégère.

    Image





Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.08919 secondes. 30 requete(s).
125 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés