En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 11Bannière 23Bannière 22Bannière 40

 TSF4 du 3000

Bonneval-sur-Arc

Montaval

T2 ES
Mise en service en : 1996

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 28/03/2016 et mise à jour le 30/03/2016
(Mise en cache le 05/04/2016)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Bonneval-sur-Arc
  2. Historique : le téléski à enrouleurs du 3000
  3. 3000, le sommet du domaine
  4. Ligne et infrastructures du télésiège du 3000
  5. 3000, un axe plus confortable mais plus long


Bonneval-sur-Arc

Bonneval-sur-Arc est une station de ski située en vallée de Haute-Maurienne, étalée entre 1791 et 3005 mètres d'altitude, du village de Bonneval-sur-Arc au sommet du télésiège fixe du 3000. C'est donc un domaine assez varié tant au niveau de l'altitude que des paysages (forêt, haute montagne).

On y trouve 11 remontées mécaniques dont deux télésièges issus d’un constructeur très rare : Montaval. Elles desservent 25 kilomètres de pistes dont 2 noires, 4 rouges, 9 bleues et 5 vertes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le téléski du 3000

Lr domaine skiable de Bonneval-sur-Arc a ouvert pour la saison 1968-1969. On y trouvait alors deux appareils : le télésiège du Vallonnet et le téléski de Chalençon tous deux fournis par Poma. Le premier partait de la station, sur la rive gauche de l'Arc, et rejoignait le plateau du Criou pour desservir deux pistes au-dessus de la future station de Bonneval-sur- Arc : la Tralenta. Le téléski de Chalençon permettait quant à lui de desservir un espace débutant sur le plateau du Criou, à l’arrivée du télésiège du Vallonnet.

Image
Le télésiège du Vallonnet à la fin des années 1960 (D.R).


Avec la sortie de terre des premiers bâtiments de la station de Tralenta en 1970, le télésiège du Vallonnet est allongé de 150 mètres par l’aval pour partir sur la rive droite de l’Arc, juste au pied de la station naissante pour faciliter l’accès à son départ.

Image
Vue en plongée sur le nouvel emplacement de la gare aval du télésiège du Vallonnet depuis la piste bleue Polo Boniface (D.R).


En 1972 puis en 1973, le secteur de ski autour du plateau du Criou est agrandi avec l’installation du téléski de la Barme puis du Moulinet. Le premier dessert deux pistes bleues agrandissant l’espace débutant du téléski du Chalençon et le second ouvre un nouveau secteur de ski à l’écart du domaine, dominé par le glacier du Vallonnet.
L'année suivante, le téléski d’Andagne est construit pour agrandir l’espace skiable d’altitude à partir de l'arrivée du télésiège du Vallonnet. En effet, celui-ci ouvre l'accès à 4 nouvelles pistes dont une rouge et une noire avant de prévoir d’autres extensions au-dessus d’Andagne.

Image
Le plateau du Criou en 1978. De gauche à droite, le téléski de Chalençon, de la Barme, la gare amont du télésiège du Vallonnet et au fond le tracé
du téléski débrayable d’Andagne (D.R).


En 1979, le téléski débrayable du Lac est construit pour rejoindre la cote 2580 et desservir 3 nouvelles pistes assez courtes mais très bien enneigées du fait de l’altitude.
Et enfin la même année, le domaine skiable de Bonneval-sur-Arc connaît son dernier agrandissement avec l’installation du téléski du 3000 par Montaz-Mautino. Celui-ci a permis la création de 2 nouvelles pistes difficiles dans un secteur peu fréquenté rasant l’altitude symbolique de 3000 mètres.
Le tracé de ce dernier téléski était très escarpé, et était pourvu de 2 virages à droite. Ainsi, afin de réduire la longueur du câble, les perches descendantes tiraient en ligne droite vers la gare aval.

Image
Vue aérienne de la gare aval du téléski du 3000 (© cliché Géoportail).

Image
Vue aérienne de la gare amont du téléski du 3000 (© cliché Géoportail).


Après une vingtaine d'années d'exploitation, en 1995, le téléski d'Andagne est démonté et remplacé sur un tracé différent par le télésiège fixe 4 places du même nom.
Et l’année suivante, c’est au tour du téléski du 3000 de suivre le même chemin. En effet, ce dernier, peu adapté à sa tâche, est lui aussi remplacé par un télésiège fixe fourni par Montaval. Ce nouvel appareil est un peu plus long que son prédécesseur grâce à un tracé différent : il a ainsi été prolongé d’une centaine de mètres par l’aval pour allonger la piste rouge de l’Aiglon par le bas et faciliter son accès depuis les téléskis du Lac.

Image
Un ancien pylône du brin descendant du téléski du 3000 aujourd'hui inutilisé.


Avant de continuer ce reportage, revenons aux caractéristiques du téléski à enrouleurs du 3000 :

Caractéristiques administratives

TKE-Téléski à enrouleurs : 3000
Maitre d'ouvrage : COMMUNE DE BONNEVAL-SUR-ARC
Exploitant : COMMUNE DE BONNEVAL-SUR-ARC
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1979
Année de démontage : 1996

Caractéristiques d'exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 720 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 3,36 m/s
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2450 m
Altitude amont : 2865 m
Dénivelée : 415 m
Longueur développée : 1200 m
Portée la plus longue : 140 m
Pente maximale : 60 %
Temps de trajet : 5 minutes 58 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 110 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Contrepoids
Fonction de la gare amont : Retour-fixe
Nombre de pylônes : 13
Nombre de virages : 2

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches à enrouleurs
Nombre de véhicules : 143
Masse à vide : 19 kg
Charge utile : 80 kg
Dispositif d'accouplement : Pince fixe
Espacement : 5 secondes


3000, le sommet du domaine

Le télésiège du 3000 est situé dans le prolongement des téléskis du Lac 1&2 et permet d'accéder au sommet du domaine skiable de Bonneval-sur-Arc où l'on trouve deux pistes difficiles dont la très belle piste noire du Tichodrome, qui est l’une des deux plus difficiles de la station. Situées entre 3000 et 2400 mètres d’altitude, les pistes accessibles par ce télésiège sont toujours bien enneigées grâce à l’altitude importante des lieux.
Notons aussi que le télésiège du 3000 dessert de nombreux itinéraires hors-pistes facilement accessibles, mais qui peuvent présenter un danger important du fait de la présence de nombreuses barres rocheuses dont certaines d'une hauteur conséquente.

Le télésiège du 3000 dessert deux pistes :
  • La piste rouge de l’Aiglon. Principale piste desservie par l'appareil, elle redescend à son départ. Elle permet aussi de retourner sur la station de Bonneval-sur-Arc par les téléskis du Lac grâce à la fin de la piste bleue de la Troglodyte.
  • La piste noire du Tichodrome.

Image
Situation du télésiège du 3000 sur le plan des pistes de Bonneval-sur-Arc.



Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : 3000
Maître d'ouvrage : STVI (Société des Téléphériques de Val d’Isère)
Exploitant : COMMUNE DE BONNEVAL-SUR-ARC
Constructeur : MONTVAL
Année de construction : 1996

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1100 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2410 m
Altitude amont : 2937 m
Dénivelée : 527 m
Longueur développée : 1427 m
Longueur horizontale : 1301 m
Portée la plus longue : 150 m
Survol maximal : 20 m
Pente moyenne : 40,51 %
Pente maximale : 76 %
Temps de trajet : 10 minutes 21 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Bipode motrice-tension Montaval
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 212 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 106 bars
Tension nominale : 32 700 daN
Type de gare amont : Retour fixe monopode
Nombre de pylônes : 15
Largeur de la voie : 4,5 m

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules : 89 (* 94 avant 2012)
Type de véhicules : Arceau 4 places Skirail
Masse à vide : 160 kg
Dispositif d'accouplement : Attache fixe Yan/Skirail
Espacement : 13,09 secondes

Caractéristiques du câble

Fabricant : TYCSA
Diamètre : 41,50 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6*17 fils
Type d'âme : Textile
Section du câble : 663 mm²
Section du toron : 110 mm²
Pas de câblage : 290 mm
Pas de toronage : 112 mm
Résistance à la rupture : 116 660 daN


Ligne et infrastructures du télésiège du 3000

La gare aval

La gare aval du télésiège du 3000 est située à 2410 mètres d'altitude, facilement accessible depuis le sommet des téléskis du Lac 1&2 via l’enchaînement de la piste bleue de la Troglodyte puis la fin de la rouge de l’Aiglon.
On retrouve une gare motrice-tension de type bipode conçue par Montaval. Le bloc moteur coulisse d'avant en arrière grâce à un vérin hydraulique, ce qui permet de donner la tension au câble.

Image
Vue en plongée sur la gare aval depuis la piste rouge de l'Aiglon.

Image
Vue éloignée depuis la variante finale de la piste rouge de l'Aiglon.

Image
De plus près.

Image
Vue de trois-quarts avant.

Image
Vue de trois-quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
La machinerie.

Image
Le vérin hydraulique.

Image
La zone d'embarquement.



La ligne

La ligne du télésiège du 3000 est assez longue, avec ses 1427 mètres. Entre la gare aval et le pylône 8, la pente augmente progressivement. Puis le pylône 9, suivi de près par le dixième, imprime la pente maximale de l’appareil, avec des pointes à 76 % d’inclinaison.
Puis, les pylônes 11 et 12 réduisent l’inclinaison du câble, qui reste tout de même importante, jusqu’à l'enchaînement des pylônes 14 et 15 qui remettent à l’horizontale le câble pour l’entrée en gare amont.

Montaval a équipé la ligne de 15 pylônes, dont 11 supports, 2 compressions et 2 supports-compressions côté montée et seulement compression sur le brin descendant :

  • P1 : 8C/8C
  • P2 : 8C/8C
  • P3 : 6S/4S
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 6S/4S
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 4S/4S
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 4SC/8C
  • P10 : 4SC/8C
  • P11 : 8S/6S
  • P12 : 8S/6S
  • P13 : 6S/4S
  • P14 : 8S/8S
  • P15 : 8S/8S

Image
Ligne depuis la gare aval

Image
L'enchaînement des pylônes 1 et 2 en sortie de la gare aval.

Image
Retour sur le pylône 2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
P5.

Image
P6.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11, la pente est maximale.

Image
P11.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
Portée vers le pylône 14.

Image
P14.

Image
P15.



La gare amont

La gare amont est située à 2937 mètres d'altitude et constitue le sommet du domaine skiable de Bonneval-sur-Arc.
Cette station joue le rôle de retour-fixe du câble intégrant 8 galets supports en entrée et sortie de gare afin d’aligner le câble dans la poulie retour.

Image
Vue de trois-quarts arrière depuis l'aire de débarquement.

Image
Vue arrière.

Image
Zoom sur la dynamo produisant de l'électricité pour le chalet de vigie.

Image
De l'autre côté.

Image
Vue de face.

Image
Vue en contre-plongée depuis le début de la piste rouge de l'Aiglon.



Véhicules et pinces

Le télésiège du 3000 est équipé de 89 sièges 4 places Skirail, reliés au câble par une pince fixe.
A l’origine, 94 sièges équipaient l’appareil, mais suite à des fissures sur les suspentes, 5 ont été mis à la casse en 2012.

Image
Un siège Skirail en ligne.

Image
Vu de profil.

Image
Deux sièges dans la portée entre les pylônes 2 et 3.

Image
L'assise.

Image
La pince fixe.



Autres vues...

Image
La fin de la ligne depuis le sommet de la piste noire de la Tichodrome.

Image
Le pylône 13.

Image
Vue en direction de la pente maximale de l'appareil, imprimée par l'enchaînement des pylônes 9 et 10.

Image
Le pylône 8.

Image
Passage au-dessus de la piste rouge de l'Aiglon. En arrière-plan, nous distinguons le village de Bessans dans la vallée.

Image
Le tout début de la ligne.

Image
La ligne, entre les pylônes 3 et 5.



3000, un axe plus confortable mais plus long

3000 est donc l'atout ski propre du secteur de haute altitude de Bonneval-sur-Arc. Il permet de desservir un espace propice aux descentes engagées, dans un esprit très différent du reste du domaine skiable et tout en permettant le retour à la station via un enchaînement de pistes rouges puis bleues. Avec cet appareil 4 places, la commune de Bonneval-sur-Arc, en collaboration avec la STVI a su remettre au goût du jour cet axe obsolète à moindre coût pour le rendre attractif à la clientèle. En effet, cet appareil remplace un téléski qui pouvait fermer rapidement en cas de manque de neige sur son tracé et qui était trop difficile à utiliser pour les clients.
Nul doute que ce télésiège du 3000 sera encore présent de nombreuses années sur le secteur le plus haut de la station car malgré un confort moyen et un temps de montée assez long, il reste tout à fait adapté à sa tâche.

Image
3000, l’un des deux seuls télésièges construits par Montaval hors de Val d’Isère.



Je tiens à remercier Monts-Jura et valcelouis pour les photos ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : Monts-Jura et valcelouis
Date des photos : 11 janvier 2011, 20 et 27 décembre 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.14108 secondes. 29 requete(s).
104 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés