En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 5Bannière 16Bannière 21Bannière 28

 TSF4 du Belvédère

La Clusaz (La Clusaz-Manigod)

Skirail

T2 ES
Description rapide :
Le télésiège du Belvédère a été construit en 2007 dans le prolongement du télémix de l'Etale. Il permet ainsi l'accès au point culminant de ce massif et donc à ces pistes techniques très intéressantes pour les skieurs.

Mise en service en : 2007

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : GPS-74
Section écrite le 05/09/2009 et mise à jour le 13/08/2014
(Mise en cache le 29/08/2014)

Je vous présente un reportage sur le télésiège quadriplace fixe du Belvédère à la Clusaz dans le massif des Aravis.


La Clusaz est une station de sport d’hiver située en Haute-Savoie. Avec les stations du Grand-Bornand, de Manigod et de Saint-Jean-de-Sixt, elle forme le massif des Aravis.

La commune se compose de trois grandes zones habitables :

  • le centre du village de la Clusaz : situé à l’entrée de la commune, il est le centre administratif de la commune.
  • la vallée des Confins : cette vallée suit la chaîne des Aravis, du massif de l’Aiguille à la Tête Pelouse (2537m).
  • les Aravis/Etale : cette vallée part du centre de la station et monte vers les cols des Aravis, de la Croix-Fry et de Merdassier.

L’équipement du domaine skiable démarra vers 1935 mais ce n’est qu’en 1955 avec la construction du téléphérique de Beauregard que la station prit de l’ampleur.

Actuellement, le domaine skiable s’étend de 1100m à 2600m et comporte une trentaine de remontées mécaniques pour 130 kilomètres de pistes réparties sur quatre secteurs : le massif de Beauregard, le massif de l’Etale, le massif de l’Aiguille et le massif de Balme.


Image


Au sommaire :

  • La Clusaz à la conquête de l'Etale...
  • Le Belvédère, nouvel appareil culminant sur le massif de l'Etale
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Conclusion


La Clusaz à la conquête de l'Etale...

La popularité du domaine skiable commença en 1955 avec la construction du premier téléphérique de la Clusaz : celui de Beauregard. A l'époque, le domaine ne comptait que des téléskis, tous situés entre le Champ Giguet et le Crêt du Loup, c'est-à-dire le massif de l'Aiguille uniquement. Avec ce premier téléphérique, la SETLC permit de desservir un nouveau massif avec de nombreuses pistes qui seront rapidement exploités. De plus, il permettra de participer à l'ouverture du massif de l'Etale en 1961, accessible par la longue piste des Envers.

L'année 1961 fut marqué par la construction du téléphérique de l'Etale, second appareil de ce type au sein de la station, et qui permit d'escalader les pentes de ce massif reculé. Cet appareil construit par la SETLC était à l'époque accessible depuis le village uniquement par le téléphérique de Beauregard. Il fut rejoint dès 1962 par le téléski des Joux, installé par quatre locaux qui fondèrent ainsi une nouvelle petite société. Le téléski des Joux, contrairement au téléphérique de l'Etale qui montait jusqu'au sommet du secteur, s'arrêtait au milieu des alpages à proximité immédiate de la gare motrice de l'actuel télésiège du Belvédère.

Image
Le massif de l'Etale : un espace reculé mais où l'enneigement et l'ensoleillement permet la pratique du ski dans un cadre agréable.


En 1965, deux nouveaux téléskis apparurent sur l'Etale : le téléski du Baby-Joux, appareil conçu pour les débutants et installé en parallèle au téléski des Joux, ainsi que le téléski des Laquais, appareil ressemblant au téléski des Joux, montant au même endroit mais partant de l’extrême-droite du massif (du côté de la limite avec la commune de Manigod).

En 1974, le téléski des Grand Laquais est venu doubler le téléski des Laquais. Il demeure à ce jour le dernier appareil de cette génération encore en service sur le massif de l'Etale.

Enfin, en 1977, le premier télésiège du massif fut installé. Ce télésiège biplace de l'Etale, similaire au télésiège de Côte 2000 installé la même année sur le massif de l'Aiguille, partait un peu plus bas que l'arrivée du téléski des Joux et montait jusqu'au sommet du téléphérique, permettant ainsi de créer un second accès vers ce sommet en désengorgeant une partie du téléphérique.

Afin de garantir une optimisation accrue domaine skiable dans l'avenir, la commune décida en 1983 de créer la société d'aménagement touristique et d'exploitation de la Clusaz (SATELC). Cette société rassembla la SETLC et la SEM de la Combe des Juments (société concurrente de la SETLC et qui avait peu de temps auparavant racheté les téléskis des Joux). A eux deux, ils se partageaient 90% du parc de remontées mécaniques de la Clusaz.

Dans les années qui suivirent, les investissements seront quasiment inexistants sur le massif de l'Etale. Ce ne fut qu'après le remplacement du téléphérique de Beauregard en 2003 que le projet de restructuration du massif commença à se discuter. Le téléphérique de l'Etale était en effet le point noir du secteur. L'appareil était inadapté aux débutants et son débit de 455 p/h était largement insuffisant pour monter les skieurs vers le sommet, ces derniers préférant prendre le téléphérique au télésiège. Le projet prévoyant le démontage des téléskis des Joux, du téléphérique de l'Etale et du télésiège de l'Etale, le choix fut donc de savoir combien d'appareils seraient réimplantés sur le massif et quelles seraient leurs tracés...

Image
Le massif de l'Etale en 2006, à l'aube du grand réaménagement du massif.


Après avoir mené de longues réflexions, il fut décidé de réaliser deux appareils :

  • Le télémix 6/8 de l'Etale (appareil possédant sur une même ligne à la fois des sièges et des cabines)
  • Le télésiège quadriplace fixe du Belvédère

Le télémix, partant du même endroit que l'ancien téléphérique, a pour rôle de réceptionner les skieurs provenant du plateau de Beauregard et ceux provenant du téléphérique du Transval pour les monter à l'intermédiaire du massif. Cela permet également de desservir des pistes bleues accessible au plus grand nombre et en particulier aux débutants qui ne disposent plus que du téléski de U'Frédy sur ce secteur.

De son côté, le télésiège du Belvédère, partant de l'intermédiaire du massif, a pour rôle la desserte de la partie haute du massif qui est donc plus axé sur du ski technique.
Cette nouvelle réorganisation des appareils permet ainsi d'améliorer considérablement la répartition des skieurs au sein du massif ainsi que la liaison avec Manigod.

Le génie civil des deux appareils a commencé en 2006 mais le montage des appareils n'a été réalisé qu'en 2007.


Situation du télésiège sur le plan des pistes :

Image

Le télésiège du Belvédère dessert deux pistes pour les skieurs expérimentés. La piste de Régine Cavagnoud est un grand boulevard descendant le long de l'appareil pour retourner à son départ tandis que la piste du Tétras est un long itinéraire non damé descendant le long de l'ancienne ligne du téléphérique pour rejoindre les pistes des Joux sur le bas du massif. On ne peut donc pas reprendre directement le télésiège du Belvédère en descendant cette piste.



Le Belvédère, nouvel appareil culminant sur le massif de l'Etale

C'est vers 2004/2005 que commença à être étudier le projet de réaménagement de l'Etale. Il s'agissait d'un grand programme essentiel à redonner un nouveau souffle à ce massif, certes retiré, mais dont les appareils prenaient un sérieux coup de vieux. Voici les détails des travaux après avoir constitué le dossier final de ce projet :

  • Démonter le téléphérique de l'Etale, le télésiège de l'Etale et les deux téléskis des Joux.
  • Construire un télémix dit "l'Etale", possédant sur sa ligne des sièges 6 places et des cabines 8 places, sur la partie basse du massif.
  • Construire un télésiège à pinces fixes dit "le Belvédère" sur le haut du massif.
  • Réaliser un réseau de neige de culture sur les Joux et la piste de l'Envers.
  • Réalisation d'une retenue collinaire.
  • Divers travaux des pistes, bâtiments,...

Après consultation des retours de l'appel d'offre, la SATELC décida en 2006 de confier la réalisation du télémix à l'entreprise Pomagalski et celle du télésiège à Skirail. Le télésiège du Belvédère sera ainsi le premier télésiège du constructeur Skirail au sein du massif des Aravis.

Skirail est un constructeur particulier car il n'existe pas d'installations qui soient constitués à 100% des éléments de ce constructeur. Jusqu'au début des années 1990, il s'agissait d'un constructeur de bons nombres de téléportés (fixes et débrayables) et de funiculaires. Si on prend l'exemple de la télécabine de Balme également situé à la Clusaz (construit en 1986 et toujours en service), la technologie débrayable qui a été utilisée a été prise à Von Roll puis adapté par Skirail pour cette télécabine. Skirail a ainsi eu fait appel à différentes technologies de constructeurs tel qu'Agudio, Von Roll, Yan,... Mais à la suite de divers facteurs, où certains de ces constructeurs ont notamment disparus, Skirail en est venu à abandonner le marché des téléportés débrayables et réduire son activité. Par la suite, il a été racheté par le groupe Seeber qui possède également les constructeurs Pomagalski et Leitner. Aujourd'hui, il ne construit que très peu d'appareils dans les stations de ski et ce ne sont plus que des télésièges quadriplaces fixes. En effet, Skirail en réduisant son activité c'est sérieusement spécialisé dans les funiculaires, domaine où il souffre moins de la concurrence. C'est pourquoi le télésiège du Belvédère installé par Skirail possède une gare "Alpha" : n'ayant pas développé de gare motrice capable de supporter un télésiège tel que celui-ci, Skirail a dû ainsi adapter une gare Pomagalski, ayant un couple et une tension admissible nettement supérieure par rapport à ses gares tripodes.

En revanche, les pylônes, les pinces fixes et la gare retour (celle-ci étant de type "Omont") sont bien de Skirail et donc classiques pour ce constructeur. Les sièges sont quant à eux issus des sièges "Doudouk" développés par Poma.

Ce télésiège est assez sollicité par la clientèle car il permet l'accès à deux pistes techniques bien exposées sur lesquelles les skieurs et les freeriders trouvent leur bonheur. Son temps de montée reste également correct et le choix du type d'appareil a permis d'implanter un télésiège assez discret et s'intégrant bien dans le secteur.


Les caractéristiques actuelles du télésiège du Belvédère :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Belvédère
  • Type d'appareil : télésiège à pinces fixes
  • Secteur : Etale
  • Commune : la Clusaz
  • Exploitant : Société d'Aménagements Touristiques et d'Exploitation de La Clusaz (SATELC)
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Skirail
  • Année de construction : 2007
  • Montant de l'investissement : 2 873 806 €

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1522 m
  • Altitude de la gare amont : 1957 m
  • Longueur : 1091 m
  • Dénivelé : 435 m
  • Pente moyenne : 44%
  • Pente maximale : 79%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Type de gare motrice : gare Alpha à 7 vitres
  • Emplacement de la station de tension : aval
  • Type de tension : hydraulique
  • Nombre de vérins : 2
  • Aide à l'embarquement : tapis d'embarquement
  • Capacité des sièges : 4 personnes
  • Nombres de sièges : 134
  • Dispositif d'accouplement : pinces fixe
  • Diamètre du câble : 40.5 mm

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 12
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : droite
  • Vitesse en ligne : 2.5 m/s
  • Temps de montée : 7mn 16s
  • Débit : 2200 p/h



La gare aval

La gare est située dans les alpages de l'Etale, à 1522 mètres d'altitude en contrebas de l'arrivée du télémix de l'Etale et du téléski du Grand Laquais. Elle se compose de deux pieds supportant une structure dans laquelle se trouve l'entrainement de l'installation, composé du moteur électrique principal et du moteur thermique de secours. Cette gare assure également la tension de l'installation grâce à deux vérins situés sous la partie mobile de la gare. Le poste de conduite principal se trouve ici, accolé à la gare.

Le départ du télésiège avec les téléskis des Laquais et la retenue collinaire de l'Etale en arrière-plan :
Image

La gare et les deux premiers pylônes vue de la piste des Joux :
Image

Vues sur la gare et le pylône 1 :
Image

Image

Image

Image

L'embarquement :
Image



La ligne

La ligne est de longueur moyenne mais monte de manière assez soutenue sur le massif de l'Etale. Au départ, on commence par monter tranquillement vers les pylônes 2 et 3. La pente se raidi alors quelque peu puis on franchi le pylône 4 après lequel on passe à proximité de l'arrivée du télémix de l'Etale. On continu à monter de manière assez régulières jusqu'aux pylônes 6 et 7 annonçant la montée finale sur la crête. Les pylônes 9 à 11 radoucissent alors la ligne qui se termine juste après le pylône 12.

La ligne comporte 12 pylônes numérotés de 1 à 12. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • Gare aval : 12C/12C
  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 4SC/4SC
  • P4 : 6S/4S P5 : 6S/4S
  • P6 : 4SC/4SC
  • P7 : 4SC/4SC
  • P8 : 8S/4S
  • P9 : 8S/8S
  • P10 : 8S/6S
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 6S/6S
  • Gare amont : 4S/4S


Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :
Image

La totalité de la ligne vue de l'arrivée de l'ancien téléski des Laquais :
Image

La gare aval et les deux premiers pylônes :
Image

Vues sur le début de la ligne depuis l'arrivée du télémix de l'Etale :
Image

Le milieu de la ligne vue depuis la piste Régine Cavagnoud :
Image

Le haut de la ligne sur la crête de l'Etale, vue depuis la piste :
Image

La fin de la ligne avec la retenue collinaire en arrière-plan et le plateau de Beauregard au fond :
Image

La fin de la ligne :
Image

Pylône 2, avec la piste des Joux partant du sommet du télémix juste derrière :
Image

Pylône 3, on distingue la gare retour du télémix à gauche :
Image

Un siège :
Image

Pylône 4 :
Image

Portée entre les pylônes 4 et 5, avec la piste Régine Cavagnoud à droite :
Image

Pylône 5 :
Image

Pylône 6, on attaque sérieusement la montée vers le sommet de l'Etale :
Image

Pylône 7 :
Image

Pylône 8 :
Image

Portée entre les pylônes 8 et 9 :
Image

Pylône 9 :
Image

Portée entre les pylônes 9 et 10, on survole l'un des deux accès à la piste du Tétras :
Image

Pylône 10, la ligne se radoucit tranquillement à l'approche de l'arrivée que l'on commence à distinguer au loin :
Image

Pylône 11 :
Image

Portée entre les pylônes 11 et 12, avec le départ de la piste Régine Cavagnoud à droite :
Image

Pylône 12 :
Image



La gare amont

La gare amont est située à 1957 mètres d'altitude, au sommet de l'Etale. Elle est constituée d'une simple poulie de retour fixe montée sur un massif en béton. On notera juste que le galet de sortie de gare entraine un générateur permettant de fournir du courant à la vigie. C'est cet élément qui provoque un bruit particulièrement fort pour une gare retour.

Le dernier pylône et la gare amont :
Image

L'arrivée en gare :
Image

Vues sur la gare :
Image

Image

Image



Conclusion

Milieu des années 2000. L'âge moyen des téléskis des Joux et des télésiège/téléphérique de l'Etale sont de 40 ans ! Ces appareils étaient ainsi à bout de souffle, les frais de maintenance augmentaient tandis que parallèlement l'organisation du secteur était chaotique et la fréquentation en baisse...
Il fallait ainsi trouver rapidement une solution pour redynamiser ce massif qui est également essentiel pour assurer la liaison avec la station voisine de Manigod. C'est finalement en 2007 que furent réaliser les travaux de modernisation de l'Etale, incluant entre autre la construction d'un télémix et d'un télésiège quadriplace, alors le troisième appareil de ce type sur le domaine !
L'organisation du secteur a été entièrement revue afin de faciliter sa desserte, notamment en fonction du niveau des skieurs. Le télésiège du Belvédère, second appareil permettant de monter au sommet du massif s'est révélé est très pratique et bien adapté pour cette fonction. Avec un confort et une sécurité accrue, cet appareil donne pleinement satisfaction aux personnes qui l'utilisent...



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09655 secondes. 32 requete(s).
103 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés