En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 25Bannière 33Bannière 27Bannière 23

 TSF4 du Biolley

La Plagne (Paradiski)

Poma

T2 HS
Description rapide :
Télésiège fixe 4 places Pomagalski ayant desservi pendant onze ans le domaine d'altitude d'Aime 2000 en parallèle du téléporté du Bécoin. Il a été déplacé en 2012 pour être réimplanté sur le glacier à la place d'un ancien télésiège 2 places.

Mise en service en : 2001
Fin de service en : 2012
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 12/10/2014 et mise à jour le 17/12/2014
(Mise en cache le 20/12/2014)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la station en onze stations !
  2. Biolley, le télésiège à l'origine du développement d'Aime 2000
  3. Biolley, desserte du secteur d'Aime 2000
  4. Ligne et infrastructures du télésiège du Biolley
  5. Biolley : un appareil secondaire peu utilisé



La Plagne : toute la station en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^



Biolley, le télésiège à l'origine du développement d'Aime 2000

La station de la Plagne a ouvert officiellement le 22 décembre 1961. On y trouvait alors deux téléskis autour de la zone qui est actuellement le front de neige de Plagne Centre. Le téléski de la Lovatière desservait le front de neige et la zone débutante, et celui du Biolley permettait de skier sur des pentes plus importantes, aujourd'hui desservies par le télésiège débrayable du Bécoin. C'est l'entreprise phare de l'époque, Montaz-Mautino, qui a réalisé ces deux premières remontées mécaniques.
Pour la deuxième saison, la Plagne a inauguré deux nouvelles remontées mécaniques : les téléskis du Z et le Télé-École pour aller skier sur les pentes du massif de la Grande Rochette ainsi que les « colorados », offrant des reliefs ludiques. Pour la saison 1964/1965, c'est l'ouverture d'un second téléski du Biolley et de l'axe des Aollets, profilant déjà un développement de pistes vers Plagne Bellecôte (notamment avec la piste noire déjà signalée de la Vallée des Ours). En plus, le téléski du Saint Esprit est construit en partant de Plagne Centre afin de rejoindre le hameau des Ours qui deviendra ensuite Plagne Bellecôte.
Originellement baptisée Aime-la Plagne en référence au territoire de la ville d'Aime sur laquelle elle est implantée, la station a ouvert en 1970 avec le lancement de l'immense ensemble de logements surnommé « le Paquebot des Neiges ». Il devient au fil des ans l'un des symboles phares de la station savoyarde.
Pour desservir ce secteur, la SAP avait fait appel dès 1969 au français Pomagalski afin d'y implanter un télésiège fixe 2 places desservant tout l'espace skiable au-dessus de la station naissante : c'est le télésiège du Biolley. Celui-ci était situé en lieu et place de son successeur, juste à côté du téléski débrayable des Stades construit en 1971 pour l'accès à la piste noire Palsembleu et aux autres bleues et rouges du secteur.
Revenons-en au télésiège fixe 2 places du Biolley. Celui-ci était un simple appareil Pomagalski équipé en amont d'une gare retour-tension par poulie flottante. L'arrivée se faisait quelques mètres en aval des téléskis doubles du Biolley au départ de Plagne Centre.
Notons qu'initialement, le télésiège n'avait pas de têtes de pylônes : celles-ci ont été ajoutées a posteriori tout comme sur le télésiège du Boulevard. De même, alors qu'il possédait au départ des sièges 2 places « carrés », ceux-ci ont été remplacés plusieurs années après afin d'augmenter le confort en ligne.

Image
Plan du secteur d'Aime-la Plagne à l'époque où étaient exploités le télésiège fixe du Biolley et le téléski du Stade (D.R.).

Image
Vue aérienne avec l'arrivée du télésiège du Biolley face au « Paquebot des Neiges » d'Aime 2000.

Image
Le début de la ligne du télésiège fixe vu depuis la ligne du téléski École d'Aime 2000 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
L'un des derniers pylônes de ligne (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
En bas de la photo, on peut voir le poussard de la gare amont du télésiège (cliché http://www.perso-laplagne.fr).



Biolley, desserte du secteur d'Aime 2000

Le télésiège du Biolley était donc un télésiège fixe permettant de desservir les pentes situées au-dessus d'Aime 2000. Il était très intéressant pour les débutants car offrait une vraie diversité de pistes bleues en complément du télésiège du Golf situé plus bas sur le secteur. En outre, il avait un vrai rôle de liaison puisqu'il facilitait l'accès au front de neige de Plagne Centre depuis le front de neige d'Aime 2000 et l'arrivée du télésiège débrayable de la Roche en évitant un long plat précédent la gare aval du télésiège du Bécoin.

Image
Situation du télésiège du Biolley sur le front de neige d'Aime 2000

Enfin, le télésiège du Biolley était apprécié afin de pouvoir skier plus rapidement en rotation sur la piste noire des Coqs : il suffisait en effet d'emprunter successivement les télésièges fixes des Coqs et du Biolley pour y avoir accès, sans avoir à descendre à Plagne Centre pour emprunter le télésiège du Bécoin.

Au sommet du télésiège du Biolley, trois pistes étaient desservies :

  • La piste bleue du Mont Saint-Sauveur, large piste relativement pentue permettant de rejoindre au choix le front de neige de Plagne Centre ou celui de Plagne 1800. Dans ce dernier cas, le skieur est lancé dans une longue et belle descente peu fréquentée avec environ 500 mètres de dénivelé.
  • La piste bleue de la Pavane, boulevard permettant de revenir au front de neige d'Aime 2000. Au sommet du télésiège des Coqs, la piste offre trois variantes : la noire de Palsembleu pour la liaison avec Montalbert, la piste bleue du Réservoir pour varier le retour à Aime 2000 et la piste rouge de la Samba, sympathique mur à l'écart des importants flux de skieurs.
  • La piste noire des Coqs, l'une des quatre noires de la combe des Envers. Elle évolue en forêt en tant que long et raide mur bosselé avant de rejoindre un petit chemin très étroit dans un vallon.


Image
Situation du télésiège du Biolley sur le plan des pistes de la Plagne.



Ce télésiège était équipé d'une gare Alpha motrice-tension très classique, située en aval. La seule particularité pouvait être la présence de sièges Doudouk4 étant donné que la gamme avait évolué. Le début des années 2000 étant la fin de la commercialisation des télésièges à gare Alpha Poma, le télésiège du Biolley utilisait les dernières technologies développées notamment pour les télésièges débrayable de la gamme Phœnix.

Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :


Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : BIOLLEY
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 2001
Année de démontage : 2012

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2400 personnes/heure (100 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 2,1 m/s
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Equipement d’aide à l’embarquement : Non
Sens de la montée : Gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2075 m
Altitude amont : 2318 m
Dénivelée : 243 m
Longueur développée : 737 m
Pente maximale : 65 %
Pente moyenne : environ 33 %
Temps de trajet : 5 minutes 51 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare amont : Alpha
Emplacement motrice : Aval
Puissance développée : 267 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 9
Largeur de la voie : 4,9 m
Dispositif d'accouplement : Pince fixe Mono2100
Type de véhicules : Doudouk4
Nombre de véhicules : 118
Espacement entre deux véhicules : 6 secondes (12,60 m)

Caractéristiques du câble

Fournisseur du câble : AMWF
Diamètre du câble : 42,5 mm



Ligne et infrastructures du télésiège du Biolley


La gare aval

La gare aval du télésiège du Biolley était située à 2075 mètres d'altitude au pied d'Aime 2000 sous le « Paquebot des Neiges », entre les départs des téléskis du Stade et de l'école de ski.

C'est une simple station motrice-tension de type Alpha. Celle-ci est équipée d'un pylône intégré de type 12C/12C.

Image
Vue en plongée de la gare aval.

Image
Vue opposée.

Image
Vue de trois-quarts de la gare aval.

Image
Vue rapprochée avec le téléski École d'Aime 2000 en arrière-plan.

Image
Vue de face.

Image
L'embarquement. On peut également bien voir la poulie motrice, les deux vérins hydrauliques de tension et le treuil en transparence.



La ligne

La ligne du télésiège du Biolley était relatvement courte avec à peine 750 mètres développés. En sortie de gare, la pente était accentuée fortement avec le pylône intégré à la gare aval suivi d'un support-compression. Le pylône 3 venait clore cette première montée au moment où la ligne survole le mur de la piste rouge de la Samba. La deuxième montée était impulsée par le deuxième support compression installé sur le pylône 6. Les trois derniers pylônes permettaient d'atteindre tranquillement la gare amont.

Pomagalski a ainsi équipé la ligne de neuf pylônes dont sept supports et deux supports-compressions :

  • P1 : 4SC/4SC
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 8S/8S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 4SC/4SC
  • P7 : 8S/8S
  • P8 : 8S/8S
  • P9 : 8S/8S



Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
P3.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Les pylônes 8 et 9.



La gare amont

La gare amont était située à 2318 mètres sur la ligne de crête marquée par la piste bleue de la Pavane, où l'on trouvait successivement le départ du téléski des Crêtes, l'arrivée du télésiège du Bécoin, l'arrivée du télésiège du Biolley puis un peu plus bas celle des Coqs. L'arrivée du télésiège du Biolley était donc stratégique et offre l'accès à de nombreuses pistes de liaison de niveau varié.
Afin de limiter l'impact sur l'environnement et la mécanique sur cette ligne de crête assez exposée, il avait été décidé d'y implanter un simple retour-fixe.

Image
Arrivée en gare amont.

Image
Vue opposée.

Image
Vue plus large de l'arrivée.

Image
Vue de trois-quarts

Image
Vue de profil en partant sur la piste bleue Mont Saint-Sauveur.



Véhicules et pinces

Le télésiège fixe du Biolley était équipé de véhicules Doudouk4 Pomagalski pouvant transporter confortablement quatre passagers à la fois. Ils étaient reliés au câble de l'installation par des pinces fixes de type Mono2100.

Image
Un siège 4 places Doudouk.

Image
Une pince fixe Mono2100.



Vues depuis les pistes


Image
Vue de la ligne entre les pylônes 6 et 9 depuis l'arrivée du télésiège des Coqs.

Image
Zoom sur la première partie de la ligne entre la gare aval et le pylône 3.

Image
La ligne au niveau du pylône 3 vue depuis la piste rouge de la Samba.

Image
Vue de trois-quarts de ce même pylône en empruntant le chemin de la piste bleue Mont Saint-Sauveur revenant vers Aime 2000.

Image
Vue en plongée sur le début de la ligne depuis le pylône 2.

Image
Longue portée entre les pylônes 1 et 2 face à Plagne Centre.

Image
En zoomant encore plus sur la gare aval et le pylône 1.

Image
Vue plus large où l'on distingue les gares des téléskis Stade et École Aime 2000 de part-et-d'autre du départ du télésiège du Biolley.



Biolley : un appareil secondaire peu utilisé

Le télésiège du Biolley a été un appareil structurant du secteur d'altitude d'Aime 2000 en desservant des pistes agréables et faciles sans avoir à faire la queue et emprunter le long télésiège du Bécoin. Il était également apprécié pour les rotations sur la piste des Coqs car il évitait d'avoir à emprunter le télésiège du Bécoin. Enfin, les skieurs moyens l'empruntaient régulièrement pour faire des rotations sur l'enchaînement des pistes bleues Mont Saint-Sauveur et Jean-Marie/Lovatière, pistes très faciles, peu fréquentées et offrant environ 500 mètres de dénivelé jusqu'à Plagne 1800.
En 2012, après seulement onze années de service, la SAP a décidé de réutiliser cet appareil moderne et confortable afin de remplacer l'antique télésiège fixe 2 places de la Traversée pour la desserte du glacier de Bellecôte. Il a été remplacé au profit d'un télésiège à très haut débit signé Leitner sur le tracé de l'ancien télésiège fixe du Bécoin.

Image
Un court télésiège secondaire bien pratique pour la desserte des pistes d'Aime 2000 et les rotations sur les noires comme Palsembleu et Coqs. Il a néanmoins été remplacé au profit d'un nouveau télésiège débrayable plus confortable et rapide au départ de Plagne Centre.


Je tiens à remercier tout particulièrement kaldini et pomaman pour leurs superbes photos ainsi que la Plagne 78 pour ses diverses informations sur l'ancien télésiège. Merci aussi au webmaster du site http://www.perso-laplagne.fr pour l'autorisation de réutilisation des clichés historiques.

Photos : pomaman et kaldini
Texte, bannière et mise en page : remontees



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11425 secondes. 39 requete(s).
89 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés