En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 40Bannière 28Bannière 31Bannière 3

 TSF4 du Col de Platé

Flaine (Le Grand Massif)

Skirail

T2 HS
Mise en service en : 1993
Fin de service en : 2011

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 24/02/2016 et mise à jour le 28/02/2016
(Mise en cache le 29/02/2016)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Flaine
  2. Historique : le télésiège du Col de Platé
  3. Col de Platé, entre ski propre et liaisons
  4. Ligne et infrastructures du télésiège du Col de Platé
  5. Col de Platé, un appareil un peu long et peu confortable


Flaine

Flaine est une station de sports d’hiver et d’été située sur le territoire des communes de Magland et d'Arâches dans le département de la Haute-Savoie. Flaine est créé à partir de 1967 au pied d’un cirque vierge, à 1600 mètres d'altitude grâce à l’initiative du géophysicien Éric Boissonnas.
Son domaine skiable, intégré au regroupement de 5 stations formant le Grand Massif (Sixt Fer à Cheval, Samoëns, Morillon, Les Carroz d’Arâches et Flaine) propose 23 remontées mécaniques desservant un total de 64 pistes (dont 5 noires, 25 rouges, 26 bleues, 8 vertes) soit 140 kilomètres de descentes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le télésiège du Col de Platé

La station de Flaine a ouvert officiellement le 6 décembre 1967. On y trouvait alors un téléphérique sur le tracé actuel du Double Monocâble des Grandes Platières, deux télésièges fixes et trois téléskis entre l'actuel front de neige de Flaine Forum et ce qui est aujourd'hui le secteur du Désert Blanc. Les téléskis du Pré et du Petit Ballacha desservaient deux zones débutantes, reliées entre elles par le télésiège monoplace de Flaine Supérieur, remplacé depuis par la télébenne du même nom. Le premier téléski était installé sur l'actuel front de neige de Flaine Forum et le second au sommet du télésiège de Flaine Supérieur, le long de la première partie du téléski débrayable du Grand Ballacha qui lui permettait de skier sur d’avantage de pistes, et de rejoindre l’espace skiable desservi par le télésiège du Col de Platé ou encore celui du téléphérique des Grandes Platières. C’est Applevage qui a construit le téléphérique, Transtelé a fourni les télésièges et Montaz-Mautino s’est occupé de l’installation des téléskis du Petit et du Grand Ballacha. Quant au téléski du Pré, c'est Montagner qui l'a installé.

Image
La gare aval et le début de la ligne du téléski du Grand Ballacha à la fin des années 1960 (D.R).

Image
La gare aval et le début de la ligne du téléski du Petit Ballacha à la fin des années 1960 (D.R).

Image
Vue aérienne de la gare aval du télésiège du Col de Platé (© cliché Géoportail).


Le secteur du Désert Blanc a connu rapidement un très grand succès car il proposait de longues pistes avec du dénivelé. Ainsi, dès 1975, le Grand Ballacha est rénové avec notamment le remplacement de sa gare motrice par une plus grande pour améliorer le débit et doublé par un second téléski sur une longueur plus importante afin d’augmenter encore ce débit.

Image
Les gares aval des téléskis du Grand Ballacha 1 & 2 (cliquez sur l'image pour accéder au reportage dédié à ces installations).


En 1977, le télésiège fixe des Perdrix est installé sur un tracé nouveau afin de doubler efficacement le télésiège du Col de Platé qui arrivait rapidement à saturation du fait d’un débit trop faible. En plus, il a permis l’ouverture d’une piste supplémentaire et un accès facilité au télésiège du Diamant Noir sans avoir à redescendre sur la station pour emprunter le téléphérique des Grandes Platières ou la télécabine de l'Aup de Véran.

Image
Situation de la gare aval du télésiège des Perdrix (à gauche) par rapport à celle du télésiège du Col de Platé (© cliché Géoportail).

Image
La gare aval et le début de la ligne du télésiège des Perdrix (cliquez sur l'image pour accéder au reportage dédié à cette installation).

Image
La gare amont (cliquez sur l'image pour accéder au reportage dédié à cette installation).


Après plus d'une décennie sans investissements sur le secteur des Platières, la SEPAD, l'exploitant de l'époque, vient remplacer en 1993 le télésiège biplace du Col de Platé. En effet, ce dernier est devenu totalement dépassé en termes de confort et de débit, par un téléporté fixe 4 places fourni par Skirail.

En 2007, DSF, l’exploitant du domaine, décide d’installer le télésiège débrayable 6 places de la Tête des Verds permettant de rallier le secteur du Désert de Platé depuis le front de neige de Flaine Forum. Ainsi, l’accès au Désert Platé est grandement facilité, en déchargeant à la fois le Double Monocâble des Grandes Platières et les téléskis du Grand Ballacha dont les débits ne suffisaient plus pour faire face à leur fréquentation très importante.

Image
La gare amont du télésiège de la Tête des Verds (cliquez sur l’image pour accéder au reportage dédié à cette installation).



Col de Platé, entre ski propre et liaisons

Le deuxième télésiège du Col de Platé fut donc construit en 1993 avec du matériel entièrement neuf. A l'époque, cela avait permis de moderniser l’image d’un vieillissant télésiège fixe biplace, tout en augmentant le débit horaire sur le secteur. Il avait aussi permis de réduire le temps de montée tout en améliorant le confort à l'embarquement ainsi que pendant la montée.

Le télésiège du Col de Platé avait principalement un rôle de desserte de ski propre de qualité sur le secteur des Platières sur de nombreuses pistes bleues et rouges, dont la rouge de Lucifer, une piste non terrassée proposant un tracé naturel.
Aussi, il avait un rôle important de liaison vers Sixt Fer à Cheval via la piste bleue des Cascades, longue de 14 kilomètres, ainsi qu’au téléski de Gers et sa piste noire redoutable.


Col de Platé desservait donc un large éventail de pistes, à savoir :
  • La piste bleue Serpentine, long itinéraire redescendant au départ du télésiège du Col de Platé. Elle donnait accès à la Combe de Gers par la bleue Zéolite et à Sixt Fer à Cheval via celle des Cascades.
  • La piste bleue Zéolite, qui permettait d'aller et de revenir du secteur desservi par le téléski du Gers.
  • La piste bleue Belzébuth. Cette piste devenait rouge sur la partie basse de son tracé. On pouvait revenir sur la bleue du Cristal via un chemin de liaison nommé "Jonction".
  • La piste bleue du Cristal. Accessible depuis la piste bleue de la Zéolite, Cristal permettait de redescendre sur le départ du télésiège du Col de Platé.
  • La piste bleue des Cascades. Long itinéraire de 14 kilomètres dans la réserve naturelle de Sixt Fer à Cheval. Elle terminait son parcours au niveau de l'arrivée du téléski des Cascades à Sixt Fer à Cheval, d'où il était possible de revenir sur Samoëns ou Morrilon par le Skibus, ou d'accéder au domaine de Sixt via le téléski.
  • La piste rouge de Lucifer, qui longeait la partie haute du télésiège du Col de Platé.


Image
Situation du télésiège du Col de Platé sur le plan des pistes de Flaine.


Col de Platé était un télésiège classique fourni par Skirail dans les années 1990. La gare aval motrice-tension était de type Tripode et une poulie retour-fixe était installée en gare amont.


Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : COL DE PLATÉ
Maître d'œuvre : DCSA
Maître d'ouvrage : SA SEPAD
Exploitant : DSF (Domaine Skiable de Flaine)
Constructeur : SKIRAIL
Année de construction : 1993
Année de démontage : 2011

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1992 m
Altitude amont : 2389 m
Dénivelée : 397 m
Longueur développée : 1485 m
Longueur horizontale : 1426 m
Portée la plus longue : 189 m
Hauteur de survol maximale : 20,16 m
Pente moyenne : 28 %
Pente maximale : 59 %
Temps de trajet : 10 minutes 46 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Tripode
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation principale : Courant continu
Puissance développée : 338 kW
Type de motorisation de secours : Thermique 6 cylindres turbo
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérin : 1
Pression nominale : 148 bars
Tension nominale : 30 000 daN
Type de gare amont : Retour-fixe
Nombre de pylônes : 15
Largeur de la voie : 4,20 m

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules : 180 (+ 1 véhicule de service)
Espacement : 7,2 s
Type de véhicules : Arceaux 4 places Skirail
Masse à vide : 155 kg
Type de pinces : Pince fixe Skirail/Yan

Caractéristiques du câble

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre : 40,50 mm
Résistance à la rupture : 116 623 daN


Ligne et infrastructures du télésiège du Col de Platé

La gare aval

La gare aval du télésiège du Col de Platé était située à 1992 mètres d’altitude, sur une butte au-dessus du départ du télésiège fixe des Perdrix.
C’était une station motrice-tension Tripode de Skirail, classique pour l’époque.

Image
Vue en plongée sur la gare aval depuis la piste rouge Lucifer. Tout à gauche de l'image, nous pouvons apercevoir le haut de la structure de la gare aval du télésiège des Perdrix.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois-quarts arrière et le début de la ligne derrière.



La ligne

La ligne du télésiège du Col de Platé était longue, avec ses 1485 mètres. Situé juste après la gare aval, le pylône 2 imprimait la première pente de la ligne qui était radoucie par le pylône 3. La pente était ensuite moins marquée, jusqu'au pylône 8. Ensuite, la ligne survolait un petit ravin, et la pente forcissait un peu au niveau du pylône 9 et restait à peu près constante jusqu'au dernier ouvrage de soutien de la ligne.
Le pylône 15 remettait le câble à l'horizontale pour l'entrée en gare amont.

Skirail avait équipé la ligne de 15 pylônes, dont 13 supports et 2 compressions (dont 1 intégré à la gare aval).

Image
Retour sur le pylône 2.

Image
P3.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P7.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
Portée vers le pylône 14.

Image
Portée vers le pylône 15.

Image
P15.



La gare amont

La gare amont était située à 2389 mètres d’altitude, toute proche d’un poste de secours des pisteurs de Flaine.
C’était une simple poulie de retour-fixe, limitant l’impact environnemental au maximum.

Image
Vue de trois-quarts arrière.

Image
Vue depuis la piste rouge Lucifer.



Véhicules et pinces

Le télésiège du Col de Platé était équipé de sièges 4 places Skirail, reliés au câble par une pince fixe.
Comme souvent sur les appareils fournis par Skirail, les dossiers en lattes de métal très inconfortables n’étaient pas rembourrés.

Image
Un siège 4 places Skirail en ligne.



Autres vues...

Image
La fin de la ligne et la gare amont, depuis la piste rouge Lucifer.

Image
La ligne entre les pylônes 11 et 14.



Col de Platé, un appareil un peu long et peu confortable

Le télésiège du Col de Platé était un appareil indispensable sur le secteur des Platières. En effet, il desservait un large éventail de pistes ainsi que deux liaisons très importantes sur le domaine, à savoir l’accès au téléski de Gers, et la descente sur la piste bleue des Cascades jusqu’à Sixt Fer à Cheval.
Néanmoins, le télésiège du Col de Platé montra rapidement ses limites. Un temps de trajet trop important rendait la montée glaciale lors des jours de mauvais temps, un confort spartiate dû à des dossiers faits de lattes en métal très inconfortables. Enfin, malgré le doublon du télésiège fixe des Perdrix, l’attente au départ du Col de Platé restait très importante durant les périodes de vacances scolaires.
Ainsi, après seulement 18 années de services, le télésiège du Col de Platé a été remplacé par un télésiège débrayable 6 places sur un tracé différent reprenant le départ des Perdrix et l’arrivée au sommet de Platé. Cette construction a aussi entraîné le démontage du télésiège des Perdrix et des téléskis du Grand Ballacha 1 & 2, eux aussi obsolètes. Notons qu’en 2013, le télésiège du Col de Platé a été déplacé sur le tracé du Diamant Noir afin de moderniser un autre axe vieillissant du domaine, en apportant confort et débit.

Image
Col de Platé, un appareil qui avait montré ses limites, reparti pour une nouvelle vie sur le tracé du Diamant Noir.


Je tiens à remercier Tony pour le partage de ses photos, ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : Tony
Dates des photos : 15 mars 2011.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11829 secondes. 38 requete(s).
193 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés