En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 12Bannière 9Bannière 18Bannière 43

 TSF4 du Dos Rond

Montchavin - Les Coches (Paradiski)

Poma

T2 ES
Mise en service en : 1994

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 26/08/2015 et mise à jour le 30/08/2015
(Mise en cache le 11/09/2015)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la montagne en onze stations !
  2. Dos Rond, une ancienne plaque tournante de Montchavin-les Coches
  3. Le chantier du télésiège du Dos Rond
  4. Dos Rond, ski propre facile et accès au domaine d'altitude de Montchavin-les Coches
  5. Ligne et infrastructures du télésiège du Dos Rond
  6. Dos Rond, un télésiège au tracé dépassé



La Plagne : toute la montagne en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Dos Rond, une ancienne plaque tournante de Montchavin-les Coches

La station-village de Montchavin ouvre en 1972 avec la construction d'un télésiège fixe 2 places couplé au petit téléski débrayable débutant de l'École Montchavin. Sur les hauteurs, il est également construit le téléski des Pierres Blanches sur un tracé à virage reprenant le départ et l'arrivée de l'actuel télésiège débrayable. Ces deux remontées mécaniques permettent de desservir près de 1000 mètres de dénivelé de ski propre en forêt.
Dès l'année suivante, le téléski du Dos Rond est construit afin de permettre la liaison par gravité avec le téléski à enrouleurs de la Salla construit la même année et permettant l'accès au point de liaison de la tête des Arpettes. Depuis l'autre versant, le télésiège 2 places assure le retour : Montchavin-les Coches intègre alors le domaine skiable de la Grande Plagne. Preuve de l'engouement pour ces projets audacieux, le secteur d'altitude permettant la liasion par le Dos Rond est baptisé « la Folie ». On observera d'ailleurs qu'une piste rouge « La Folie » avait été aménagée dans la combe sous les téléskis de la Salla pour rejoindre le Plan Bois. Cette piste a ensuite été marquée comme un itinéraire hors-pistes avant d'être effacée du plan des pistes au milieu des années 1980.

Image
Vue aérienne du Dos Rond et de la montagne du Carroley avant aménagements, en 1965/1966 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Cette liaison a tellement de succès que le téléski de la Salla est doublé en 1978, en même temps que la construction de l'axe Bauches-Carroley, offrant alors un vaste espace de ski propre d'altitude à la convergence entre les domaines d'altitude de la Plagne et la station-village de Montchavin-les Coches.

Voici quelques photos du téléski du Dos Rond, construit par Montaz-Mautino :

Image
On voit tout à gauche la gare aval du téléski du Dos Rond, et à droite l'arrivée des téléskis des Pierres Blanches 1 & 2 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
La première montée vue au cours de l'été 1992 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Vue aérienne de la ligne du téléski du Dos Rond en 1986 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Le milieu de la ligne vu en 1992 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Contrairement à l'actuel télésiège, le téléski longeait le Dos Rond avant d'effectuer un virage vers la droite. Ce tracé permettait de tracer un stade de slalom sur les pentes du Dos Rond qui n'est aujourd'hui plus aménagé et entretenu (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
La montée finale du téléski du Dos Rond vue en 1986 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

En 1979, c'est le téléski des Pierres Blanches qui est doublé pour faire face à l'afflux de skieurs sur les pistes en forêt des Coches et pour accéder aux pistes d'altitude. Dans le même temps, le téléski du Dos Rond est doublé par celui de Plan Leschaux afin de permettre un accès rapide au secteur d'altitude du Carroley.

Ce n'est qu'en 1982 qu'est construit l'axe entre les Coches et le Plan Leschaux grâce à l'installation des télésièges 2 places Plan Bois et 3 places Bijolin. Ces deux gros porteurs permettent de limiter l'engorgement de l'axe historique Montchavin > Pierres Blanches > Dos Rond/Plan Leschaux.

Notons qu'avant 2004 et la construction des télésièges 6 places Bijolin et Salla, Dos Rond était l'axe le plus rapide pour rejoindre le versant principal de la Plagne puisqu'il était seul avec Carroley à permettre l'accès par gravité aux téléskis à enrouleurs de la Salla. Dos Rond a donc largement perdu de son importance depuis et a été relégué au second plan.

Image
Aménagement du secteur d'altitude de Montchavin-les Coches au cours de la saison 1996/1997 (source http://www.perso-laplagne.fr).


Le chantier du télésiège du Dos Rond

Le télésiège fixe du Dos Rond a été construit en 1994, en même temps que le télésiège débrayable 6 places des Pierres Blanches, afin de créer un nouvel axe confortable et rapide entre Montchavin et le sommet du Dos Rond afin de pouvoir accéder aux téléskis de la Salla et basculer vers les stations d'altitude de la Plagne.

La construction s'est donc faite au cours de l'été 1994, en parallèle avec le télésiège des Pierres Blanches et du démontage du téléski éponyme ainsi que celui du Dos Rond.

Voici quelques photos du chantier :

Image
Préparation du terrassement du départ du nouveau télésiège ; on aperçoit la gare aval de l'ex-téléski du Dos Rond (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Montage des armatures de la gare aval et du pylône 1 en portique. Le pylône 2 est déjà monté ; on voit aussi la tranchée d'acheminement de l'électricité (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Montage de la gare aval et des deux premiers pylônes (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Mise en place du ferraillage en vue du coulage d'un massif en béton pour un pylône (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Terrassements et montage des derniers pylônes (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Bétonnière en direction du chantier du nouveau télésiège fixe du Dos Rond. On aperçoit au premier-plan les gares amonts du feu téléski du Dos Rond et du télésiège du Carroley.

Image
Terrassements et mise en place de ferraillages au sommet du Dos Rond (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
À l'arrivée des premières neiges, la gare amont et la majorité de la ligne sont déjà montées (cliché http://www.perso-laplagne.fr).



Dos Rond, ski propre facile et accès au domaine d'altitude de Montchavin-les Coches

Le télésiège du Dos Rond est le troisième tronçon de l'axe Est du secteur de Montchavin-les Coches. Situé dans le prolongement des télésièges débrayables Montchavin et Pierres Blanches, il donne accès au sommet du Dos Rond d'où il est possible de rejoindre le versant principal de la Plagne par les télésièges Crozats et Salla. Il permet également d'accéder grâce à la piste bleue du Carroley à un secteur d'altitude riche en offres de ski propre. Les skieurs moyens peuvent effectuer des rotations sur les pistes bleues Bauches, Carroley et Teppes, le tout sur le plateau d'altitude tout comme en forêt et avec du dénivelé. Les meilleurs skieurs profiteront plutôt des pistes noires Malatray et Crozats desservies par l'enchaînement des télésièges Bauches et Crozats.

Dos Rond est doublé dans ce rôle par le téléski du Plan Leschaux, plus court, et qui arrive au sommet du télésiège débrayable du Bijolin.

Image
Le sommet du Dos Rond, accessible notamment par le télésiège du Dos Rond.


Le télésiège du Dos Rond permet d'accéder à une belle offre de ski facile et ensoleillé sur le plateau sous le Dos Rond. En effet, il est possible de descendre les pistes bleues Dos Rond ainsi que la première section de la piste bleue Mont Blanc, et même emprunter un boarder-cross situé en bordure de la ligne du téléski de Plan Leschaux. Enfin, même si le téléski y est préféré pour sa rapidité, le télésiège du Dos Rond dessert un stade réservé aux écoles de ski.

Le télésiège du Dos Rond dessert donc une offre de ski propre facile :

  • La piste bleue du Carroley, permettant d'accéder successivement au télésiège de la Salla (liaison avec le versant principal de la Plagne), puis aux télésièges Crozats (liaison avec le versant principal de la Plagne et la Roche de Mio) et Carroley (accès Dos Rond). Il est ensuite possible de continuer par les pistes Malatray ou Bauches jusqu'au télésiège éponyme.
  • La piste bleue du Dos Rond, descendant au niveau de la gare amont du télésiège du Bijolin avant de longer la partie basse de la ligne du télésiège du Dos Rond. Il est ensuite posible de continuer à descendre en forêt sur le secteur de Montchavin-les Coches.
  • La piste bleue du Mont Blanc, la plus longue du secteur de Montchavin-les Coches. Elle serpente depuis le sommet du Dos Rond jusqu'au front de neige de Montchavin, au niveau du télésiège et de la télécabine.

Notons qu'à partir du sommet du téléski du Plan Leschaux, il est possible d'emprunter un parcours boarder-cross qui se termine juste en amont des gares avals du télésiège du Dos Rond et du téléski du Plan Leschaux.

Image
Situation du télésiège du Dos Rond sur le plan des pistes de la Plagne.


Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : DOS ROND
Maître d'œuvre : CETARM73
Maître d'ouvrage : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Installation électrique : SEMER
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1994

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2400 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2113 m
Altitude amont : 2337 m
Dénivelée : 224 m
Longueur développée : 1032 m
Portée la plus longue : 147 m
Hauteur de survol maximale : 20 m
Pente maximale : 51 %
Pente moyenne : environ 22 %
Temps de trajet : 7 minutes 29 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare : Alpha 350
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Continu
Puissance développée : 256 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 147 bars
Tension nominale : 34 000 daN
Nombre de pylônes : 14
Nombre de véhicules : 151
Espacement : 6 s
Type de véhicules : Arceau 4 places
Type de pinces : Pince fixe Mono2100

Caractéristiques du câble (1994)

Diamètre du câble : 42 mm
Âme : Compacte
Composition : 6×25 fils
Résistance à la rupture : 133 380 daN



Ligne et infrastructures du télésiège du Dos Rond


La gare aval

La gare aval du télésiège du Dos Rond est située à 2113 mètres d'altitude en contrebas de l'arrivée du télésiège débrayable des Pierres Blanches, non loin, en amont, du départ du téléski de Plan Leschaux. Cette situation stratégique met le télésiège du Dos Rond en première ligne lorsque les skieurs arrivent par la piste bleue Mont Blanc ou depuis Montchavin par le télésiège des Pierres Blanches.
On retrouve une gare Alpha 350 jouant les rôles de mise en mouvement et tension dynamique du câble à l'aide de deux vérins situés de part-et-d'autre de la poulie motrice.

Image
Vue de trois-quarts zoomée depuis la piste bleue Mont Blanc.

Image
Vue de trois-quarts depuis la fin de la piste bleue du Dos Rond, face au massif de Bellecôte.

Image
Vue de côté depuis la fin de la piste bleue du Dos Rond, face au massif de Bellecôte.

Image
Vue de trois-quarts depuis la file d'attente en arrivant depuis le télésiège des Pierres Blanches.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue dans l'axe de la ligne.

Image
La poulie motrice avec ses freins de chaque côté en jaune.

Image
L'un des deux vérins.

Image
L'embarquement.


La ligne

En sortie de gare, le pylône 1 en portique imprime une première montée assez tranquille où l'on survole notamment la piste bleue du Dos Rond. La pente faiblit fortement à partir du pylône 4 alors que la ligne commence à évoluer entre le stade de slalom et la piste bleue Mont Blanc. La montée est ensuite coupée par le pylône 8 qui remet le câble dans le plan horizontal afin de passer sous le télésiège du Bijolin. Le pylône 9 relance ensuite la montée sur le flanc est du sommet du Dos Rond. Les quatre derniers pylônes permettent à la ligne de longer le sommet dans un très léger dévers afin d'atteindre la gare amont.

Pomagalski a équipé la ligne du télésiège du Dos Rond de 14 pylônes dont 2 compressions et 12 supports comme ceci :

  • P1 : 8C/8C
  • P2 : 8S/6S
  • P3 : 8S/6S
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 8S/6S
  • P6 : 8S/6S
  • P7 : 8S/6S
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 12C/12C
  • P10 : 6S/4S
  • P11 : 6S/4S
  • P12 : 8S/8S
  • P13 : 8S/8S
  • P14 : 4S/4S


Image
Vue de dos du premier pylône. On aperçoit derrière l'arrivée du télésiège des Pierres Blanches.

Image
P2.

Image
P3.

Image
P4.

Image
Longue portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
P7. On aperçoit les gares amonts du téléski du Plan Leschaux et du télésiège du Bijolin sur la gauche.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8. On passe juste après sous la ligne du télésiège du Bijolin.

Image
P9.

Image
P10.

Image
Longue portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
P12.

Image
P13.

Image
P14. On aperçoit la gare amont du télésiège du Carroley sur la gauche.


La gare amont

La gare amont du télésiège du Dos Rond est située à 2337 mètres d'altitude sur le pommeau du sommet éponyme, au-dessus de l'arrivée du télésiège du Carroley. On aperçoit également très bien la tête des Arpettes avec les télésièges Salla et Arpette.
On retrouve une gare retour-fixe standard permettant de limiter l'impact visuel au sommet.

Image
Gare amont vue depuis la ligne.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de trois-quarts depuis le début de la piste bleue du Dos Rond.

Image
Vue zoomée depuis la piste bleue du Dos Rond.

Image
Vue en contre-plongée depuis la piste bleue Mont Blanc.



Véhicules et pinces

Le télésiège fixe du Dos Rond est équipé de sièges Arceau 4 places reliés au câble par des pinces fixes Mono2100.

Image
Un siège Arceau 4 places.

Image
Vue de dessous d'une pince fixe Mono2100.


Autres vues…

Image
Vue en contre-plongée de l'arrivée depuis la piste bleue du Carroley.

Image
La fin de la ligne vue depuis le télésiège débrayable du Bijolin.

Image
Croisement des télésièges du Bijolin et du Dos Rond face au massif du Mont-Blanc.

Image
Vue opposée depuis le télésiège débrayable du Bijolin.

Image
Vue en plongée du pylône 9 depuis le télésiège débrayable du Bijolin.

Image
Vue de la ligne depuis la piste bleue Mont Blanc.

Image
Le début de la ligne vu depuis la piste bleue du Mont Blanc, face au massif éponyme.


Dos Rond, un télésiège au tracé dépassé

Si le télésiège du Dos Rond a longtemps été un appareil essentiel du domaine skiable de Montchavin-les Coches, permettant en arrivant depuis le télésiège débrayable des Pierres Blanches d'atteindre les téléskis de la Salla 1 & 2, preuve est de constater qu'il n'en est plus la même chose aujourd'hui. Le changement de tracé du nouveau télésiège fixe 6 places de la Salla a permis de supprimer les queues des anciens téléskis pour rallier les stations d'altitude de la Plagne. De plus, cet appareil est accessible directement depuis le téléski de Plan Leschaux et le télésiège du Bijolin : il n'est plus nécessaire de monter forcément au Dos Rond. Pire : le téléski de Plan Leschaux, quoique moins confortable et offrant un débit plus faible que le télésiège du Dos Rond, est régulièrement pris d'assaut en période scolaire car plus court et plus rapide, le tout en évitant les pentes du Dos Rond.
Il apparaît donc clairement que le télésiège du Dos Rond est dépassé de part son tracé, sa lenteur mais aussi par une certaine vision du ski qui a changé : les skieurs préfèrent se passer du mur du sommet pour se répartir davantage sur des pistes plus larges et plates, voire même sur le boarder-cross de Plan Leschaux. Même le stade de slalom ne démarre plus depuis le sommet et utilise pour sa desserte le téléski de Plan Leschaux !
En plus de tout cela, avec le remplacement du télésiège du Bijolin, Dos Rond souffre de ne pas être situé sur l'axe de liaison en provenance du Vanoise-Express. De plus, Plan Leschaux y est en général largement préféré car bien plus court et rapide pour rejoindre le secteur d'altitude de Montchavin-les Coches, ou même skier sur le plateau.
C'est pourquoi la SAP envisage de démonter le télésiège fixe du Dos Rond au profit d'une nouvelle télécabine reliant le Chanton (arrivée du téléphérique du Vanoise-Express) au sommet du Bijolin, permettant par le même temps de rendre à la nature le sommet du Dos Rond qui n'aura plus lieu d'être avec le nouveau télésiège 8 places des Crozats.

Image
Dos Rond, un appareil menacé par la rationalisation du secteur de Montchavin-les Coches.


Je tiens à remercier le webmaster du site http://www.perso-laplagne.fr pour la mise à disposition du plan des pistes et de nombreux clichés historiques.

Bannière : Bovinant
Photos : remontees (hors mention contraire)
Texte et mise en page : remontees
Date des photos : 23 décembre 2012, 3 et 7 mars 2013, 21 février 2014 et 16 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.18336 secondes. 38 requete(s).
76 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés