En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 37Bannière 43Bannière 29Bannière 24

 TSF4 du Lac

Les Sept Laux

Poma

T2 ES
Description rapide :
L'unique téléporté Poma du domaine des Sept-Laux

Mise en service en : 1996



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : lolo42
Section écrite le 17/03/2008 et mise à jour le 14/06/2011
(Mise en cache le 25/08/2013)

    Image

Le domaine skiable des 7 Laux est situé en Isère au cœur du massif de Belledonne. On y skie de 1350 à 2400 mètres d’altitude sur 2 versants de montagne. A l’est, le versant du Pleynet, côté vallée du Haut Brédat, et à l’ouest le versant Prapoutel et Pipay, surplombant la vallée du Grésivaudant. Les pistes alternent entre forêts de résineux et environnement de montagne sauvage. L’offre variée, convient aussi bien aux familles, avec des pistes faciles permettant d’évoluer sur tous les versants, qu’aux skieurs confirmés, avec une mention toute particulière pour l’itinéraire quasi mythique des vallons du Pra.
C’est le versant Prapoutel qui nous intéresse aujourd’hui avec ce reportage sur le télésiège du Lac.


Le coup d’envoi d’un programme d’investissement

Cet appareil est désormais, depuis le remplacement du télésiège de Pincerie, l’unique téléporté :) de la station des 7 Laux.
Il a donné, en 1996, le coup d’envoi d’un premier programme d’investissement de plus de 28 millions d’euros réalisé par la SEMT7L (Société d’Economie Mixte des Téléphériques des 7 Laux) qui a permis d’améliorer le domaine skiable (enneigeurs, reprofilages et engazonnements) et surtout, en poursuivant cette politique offensive de requalification, de remplacer 90 % des remontées mécaniques, permettant à la station, aujourd’hui équipée majoritairement d’appareils Doppeylmayr, de se hisser à un haut standing de modernité grâce à des téléportés comme le combi du Grand Cerf, fiabilisant ainsi l’exploitation de son parc, et, par la même, accroissant grandement débit et confort pour la clientèle.

Situation sur le domaine

Le TSF4 du Lac est situé au cœur du secteur de Prapoutel. Il a remplacé, sur une implantation de ligne plus directe, le téléski de Jasse Dessous, renommé par la suite Grande Jasse. Voici l'emplacement du télésiège sur le domaine skiable (remontée surlignée en rouge gras) et de l'ancien téléski Jasse Dessous doublé sur le bas par Petite Jasse (remontées en pointillés rouges) :
    Image

Le départ de cet appareil est situé à 1 467 mètres d’altitude, en contrebas de la G2 du télésiège des Bouquetins.
Il est le point d’arrivée de nombreuses pistes directement issues du domaine d’altitude, mais aussi des liaisons basses avec Pipay, et de la piste bleue de Russule desservie par le télésiège débayable des Bouquetins, et reste de plus le point de passage obligatoire pour le retour Est sur Prapoutel.

Sa ligne longue d'un peu plus d'un kilomètre nous dépose à 1880 mètres d’altitude au niveau du lac de la Jasse (d’où le nom de télésiège du lac) à un emplacement tout aussi central du domaine.
Il est en effet le point de départ de deux remontées : le télésiège du Pouta (point culminant des 7 Laux, et offrant l’accès aux Vallons du Pra) et le téléski du Lac (permettant de basculer sur la Combe de Bédina).
On notera également que c’est au niveau de ce lac de la Jasse que partent la majorité des pistes rouges du secteur de Prapoutel.


Rôle sur le domaine

Du fait de sa situation sur le domaine, cet appareil a donc tenu jusqu’en 2001, date de la construction du télésiège des Chamois, un rôle de premier ordre, et sa fréquentation était alors relativement importante.
Aujourd’hui, du fait du positionnement et des performances du 6 places débrayable des Chamois, et compte-tenu de sa vitesse d’exploitation limitée à 2,3m/s (attaches fixes obligent), il s’avère moins vital.
Même si, depuis, il sert essentiellement d’ascenseur secondaire en cas de fréquentation importante, il ne se cantonne cependant pas qu’à ce simple rôle.
Son caractère fixe lui permet une disponibilité relativement immédiate, et surtout, en cas de vents violents sur les sommets, lorsque les Chamois ne peuvent ouvrir, il permet, chainé avec le télésiège des Bouquetins, de profiter tout de même d'une partie importante du domaine plus technique de Prapoutel, conservant ainsi l’accès aux belles pistes rouges.


Caractéristiques


  • Nom de l'installation : Télésiège du Lac
  • Type : Télésiège fixe
  • Constructeur : Poma
  • Année de construction : 1996
  • Exploitant : SEMT7L
  • Saison d'exploitation : Hiver


  • Capacité : 4 personnes /siège
  • Nb véhicules : 122 sièges
  • Sens d'exploitation : montée uniquement
  • Sens de montée : droit
  • Temps de Trajet : 8 min 30s
  • Débit : 1600 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 2,3 m/s


  • Altitude Aval : 1 467 m
  • Altitude Amont : 1 880 m
  • Dénivelée : 413 m
  • Longueur développée : 1 093 m
  • Pente Maxi : 81 %
  • Pente Moyenne : 37 %


  • Puissance moteur 420 kW
  • Emplacement Motrice aval
  • Emplacement Tension aval
  • Type Tension hydraulique
  • Tension nominale 27 500 daN
  • Pression nominale 117 bar


  • Nb Pylones : 13
  • Nb Pylones compression : 2

La gare aval

La gare aval est une Poma de type Alpha 350 -à savoir avec les pieds parallèles à la ligne- d'une largeur de 7 vitrages au niveau du compartiment moteur. Classiquement, elle assure la tension et la motorisation électrique de 420 kW de l'appareil.
Dans son fonctionnement normal à 2,3 mètres par seconde, le cadencement d'embarquement est de 6 secondes entre chaque siège.
On note que la gare est située pratiquement sous le télésiège des Chamois.
    Image

    Sur cette vue on peut voir la ligne du TSD des Chamois, et en second plan sur la gauche l'arrivée de
    la piste bleue Russule, desservie directement par le TSD4 des Bouquetins :
    Image

    A droite de la gare, la percée des 2 précédents téléskis est bien visible :
    Image

    Gros plan sur les organes de motorisation de l'appareil :
    Image

    Le poste de commande du conducteur. Il est à noter, que suite à des soucis électriques les armoires ont été changés.
    Image

    Voici le poste de commande de l'armoire Seirel avec le contrôle de la ligne de sécurité Pretel Reflex 400.
    On remarque l'indicateur de la vitesse du vent de marque Semer récupéré sur l'ancienne armoire.
    Image

    Image

    Image

La ligne
La ligne est longue de 1 093 mètres. Elle comporte 2 pylônes de compression, le pylône 1, en sortie de gare mais également le pylône 6.
De fait on peut la diviser en 2 parties distinctes. La première est relativement classique, avec un passage au coeur de la forêt de résineux, puis à l'attaque du P6, le paysage devient plus sauvage, le relief change : la ligne devient plus exposée et plus raide pour atteindre 81% entre les pylônes 10 et 11.
Voici la ligne, du pylône 2 jusqu'à la gare amont. On distingue également la cassure à mi-parcours :
    Image

    Image

    Image

    Traversée de la piste rouge de l'Armillaire :
    Image

    Image

    Puis passage au milieu des résineux :
    Image

    Image

    Approche du P6 de compression :
    Image

    Image

    Changement de pente et de végétation :
    Image

    Image

    Image

    L'attaque finale, la plus pentue, avec, également, la plus grande portée : 151 mètres :
    Image

    Vue dans l'autre sens :
    Image

    Les pylônes P11 à P13 permettent de retrouver en douceur l'horizontalité :
    Image

    Image


La gare amont

Sur le domaine la gare amont se trouve en contrebas de l'arrivée du télésiège des Chamois.
Située à 1 880 mètres d'altitude, la G2 est une classique poulie de retour avec, à proximité, le poste de commande du conducteur.
    Image

    Image

Sur la vue suivante, prise de l'arrivée du télésiège des Chamois, on peut noter le caractère central de la G2 en bas à droite sur la photo, située à proximité immédiate du départ du télésiège du Pouta et du téléski du Lac, avec également, sur la droite, le départ des pistes rouges d'Armillaire, du Jas du Lièvre, et plus à flanc de falaise, celle de la Clapière, dont la deuxième partie en hauteur de crête offre des vues très intéressantes.
On distingue aussi, dans le renfoncement plus à gauche, le lac de la Jasse dont l'eau gelée est recouverte par les neiges...
    Image


Les véhicules

Les véhicules sont au nombre de 122. Ce sont des classiques sièges arceaux 4 places Poma à attache fixe.
    Un siège vu de devant :
    Image
    Une vue de l'arrière :
    Image
    Et l'attache fixe Poma :
    Image


Pour conclure

Le télésiège du Lac est un appareil qui joue désormais un rôle moins essentiel que lors de sa construction. Comme sa fermeture n'est pas préjudiciable en terme d'accès aux pistes, il est n'est généralement ouvert qu'occasionnellement. Pour autant, il demeure quand bien même toujours utile sur le domaine skiable, offrant un second accès d'altitude en cas de fréquentation importante, et surtout permettant l'exploitation de toute la seconde partie du secteur de Prapoutel quand les conditions sont défavorables en altitude pour l'ouverture du télésiège débrayable des Chamois.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10696 secondes. 38 requete(s).
146 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés