En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 36Bannière 44Bannière 35Bannière 9

 TSF4 du Parchey

Peisey-Vallandry (Paradiski)

Skirail

T2 ES
Description rapide :
Petit téléporté situé à l'extrémité Sud de Plan Peisey.

Mise en service en : 2009

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 05/01/2011 et mise à jour le 14/11/2011
(Mise en cache le 08/07/2014)

Image


Le domaine skiable de Peisey-Vallandry est situé en Tarentaise juste en face de la station de Montchavin. Ce domaine qui possède 11 remontées mécaniques exploitées par la STAG est relié au domaine des Arcs. Ce domaine relié s’étend de 1200 mètres jusqu’à 3226 mètres d’altitude au sommet de l’Aiguille Rouge. Ce domaine offre 200 kilomètres de pistes desservies par 54 remontées mécaniques allant du petit téléski au Funiculaire d’une capacité de 270 personnes. Depuis 2003 le domaine des Arcs est relié à celui de la Plagne via Peisey-Vallandry formant ainsi l'espace de ski dénommé Paradiski. Le télésiège fixe du Parchey est un téléporté qui depuis 2010, a ouvert une nouvelle ligne sur le domaine de Peisey-Vallandry.


Les débuts de Peisey-Vallandry

Le tourisme commence à pointer le bout de son nez dans les années 1900 au village de Peisey Nancroix amenant par la même occasion les premiers skieurs. La première école de ski voit le jour en 1937 mais ce n’est que onze ans plus tard que verra le jour la première remontée mécanique. Il s’agit d’un appareil privé qui est utilisé en temps que télésiège ou téléski à archets suivant la hauteur du manteau neigeux. Cet appareil emmène les clients du village de Peisey Nancroix à Plan Peisey. Peu de temps après l’installation de cet appareil, un petit téléski sera installé près de son sommet. Vers 1963 deux appareil seront installés ; l’un baptisé Rey qui part de Plan Peisey et le second Plan de l’Ours qui part du sommet du téléski du Rey. Les clients vont pouvoir désormais accéder au plateau du Rey et admirer la vue sur le massif de l’Aiguille Grive. La commune passe un cap en 1966 et décide d’autoriser des constructions sur le hameau de Plan Peisey qui commenceront à sortir de terre cette même année. Parallèlement, la mairie qui gère le domaine skiable continue l’aménagement du Plateau du Rey avec la réalisation de plusieurs téléskis. Le développement de la station étant lancé et les constructions se succédant la station modernisera son front de neige. En effet le téléski du Rey ne pouvait plus assurer à lui seul la fonction d’accès au domaine d’altitude. Baptisé Parcher le premier télésiège moderne de la station fut réalisé en 1970.


Le télésiège du Parcher

Cet appareil a été réalisé sur la partie Sud de Plan Peisey. Situé plus en amont que le téléski du Rey, il servait d’ascenseur pour les logements les plus hauts de la station. Construit par Montaz Mautino, il s’agissait d’un télésiège biplace. Long de 1336 mètres, il gravissait 416 mètres de dénivelée afin de rejoindre l’aval du plateau du Rey. De son sommet, il donnait accès aux téléskis de la Cote 2300 qui donnaient accès à la partie la plus élevée du plateau du Rey. De son sommet, les clients pouvaient également rejoindre les téléskis du Grand Renard, appareils qui ont permis plus tard de permettre la liaison avec la station voisine des Arcs. Il offrait de même, un accès vers le domaine débutant d’altitude sur le plateau du Rey. En effet, le front de neige de Plan Peisey n’offrant pas énormément de place, un espace débutant a vite été aménagé sur le plateau du Rey qui offre quand à lui, une plus vaste surface pour accueillir une zone adaptée à cette clientèle.

Seule véritable remontée accessible à tous depuis Plan Peisey, il fut rejoint dix ans plus tard par le télésiège de Pra Lombard qui supplanta totalement le téléski du Rey quelques années après sa mise en service. La mise en service de ce télésiège n’aura que peu d’impacts sur Parcher car son départ est situé plus en aval. Parcher resta donc la voie principale pour les personnes logeant dans la partie sud de Plan Peisey pour rejoindre le secteur d’altitude. Toutefois ce télésiège commençait à se faire vieux. De plus les pistes de Peisey étant assez exposées, en fin de saison il arrivait fréquemment que les pistes ne soient plus suffisamment enneigées. Le télésiège était alors exploité à la descente mais celle-ci était assez scabreuse. De plus le télésiège se révéla progressivement saturé à cause du développement de la station et du domaine des Arcs – Peisey dans sa globalité. Ce télésiège fut donc remplacé en 2000 par le télésiège débrayable six places baptisé Peisey. Fini donc l’ère du premier télésiège moderne de la station. Ce ne sera que partie remise car dix ans après sa suppression, le télésiège du Parcher renait de ses cendres sous le nom de Parchey.


Parchey : Un accès aisé depuis les nouvelles résidences

Les travaux de ce nouvel appareil ont été débutés durant l’été 2009. Suite à l’obtention tardive du permis de construire, le télésiège n’a pu être achevé dans le temps et a été finalement mis en service en décembre 2010. La gare aval de ce nouveau télésiège fixe, se trouve non loin de l’emplacement de l’ancien télésiège du Parcher. Toutefois son tracé sera nettement plus court que l’ancien télésiège. Mais pourquoi donc refaire un télésiège dans ce se secteur dix ans après la suppression de la premier version de cette ligne ?

Si le télésiège débrayable de Peisey est venu apporter un plus niveau débit tout en adoptant une position plus centrale par rapport aux anciens appareils, il a été réalisé également dans l’optique de préparer la venue du futur téléphérique de liaison entre Montchavin - Les Coches et Peisey Vallandry. Parchey dans sa nouvelle version est quand à lui, la réponse de l’exploitant aux programmes immobiliers réalisés et en cours de réalisation sur la partie Sud de Plan Peisey, partie qui est donc éloignée du départ du télésiège débrayable Peisey. Ce nouveau Parchey est donc là pour servir de porte d’entrée sur le domaine skiable pour les résidences situées aux alentours, évitant par la même occasion une marche somme toute longue vers le télésiège de Peisey ou de devoir prendre la navette. Il n’est pas question avec cette nouvelle version de Parchey, de rejoindre directement le plateau du Rey. En effet le tracé est très court et permet simplement aux clients l’empruntant de prendre suffisamment de hauteur pour basculer par gravité vers la gare aval du télésiège de Peisey et la gare du Vanoise Express sur ce versant. La bascule vers ces deux appareils se fait par piste bleue permettant à toutes les clientèles de les rejoindre aisément.

Parchey dans un moindre rôle va également servir d’ascenseur pour rejoindre le domaine pour les clients arrivant par la piste Retour Combe. Cette dernière, quand elle est ouverte, permet d’éviter la remontée avec le téléski difficile de la Combe après avoir emprunté la piste portant le même nom. Cette piste existait avant la création de ce télésiège mais ce dernier permettra un retour plus facile vers le télésiège Peisey. La STAG, société exploitant le domaine de Peisey-Vallandry, devrait également se servir dans le futur de ce télésiège afin de dynamiser cette partie de Plan Peisey en offrant grâce à cet appareil diverses activités après-ski (randonnées, luges …). Le dernier pylône de la ligne a d’ailleurs été équipé de projecteurs certainement dans l’optique d’exploiter par la suite cette installation de nuit.

Situation sur le plan des pistes
Image



Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSF-Télésiège à attache fixe PARCHEY
Maître d’Ouvrage : STAG
Maître d’Œuvre : DCSA
Exploitant : STAG
Constructeur : SKIRAIL
Montage / Génie Civil : COMAG
Année de construction : 2009
Montant de l’investissement : 1.350.000 €

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personne(s)
Débit à la montée : 1600 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2 m/s
Temps de Trajet : 2min32
Tapis d’Embarquement : Non


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1655 m
Altitude Amont : 1762 m
Dénivelée : 107 m
Longueur développée : 305 m
Pente Maxi : 60 %
Pente Moyenne : 38 %


Caractéristiques Techniques
Type de Gare Motrice : DUROC
Sens de montée : Droite
Embarquement : Axe de la ligne
Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Aval
Type de Motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 152 kW
Dispositif d'accouplement :Skirail 4
Nb Pylônes : 4
Largeur de la voie : 4.90 m
Type de Sièges : Skirail 4
Nombre de véhicules : 34
Espacement : 18 m

Caractéristiques du Câble

Fabricant du Câble : ARCELOR MITTAL
Diamètre du câble : 40.5 mm
Câblage : Lang à droite
Ame : Compacte


Ligne et Infrastructures du télésiège du Parchey

Le télésiège du Parchey a été réalisé en partie avec des éléments de l’ancien télésiège du Plan Bois remplacé en 2007 par le télésiège du Derby. La STAG a décidé de réutiliser une partie des pylônes, des balanciers et des sièges de cet ancien appareil. C’est donc tout naturellement Skirail qui est intervenu pour remettre aux normes ces parties. Par contre, la société Française à fournie deux gares neuves sur cet appareil. La gare aval est motrice-tension et la gare amont retour fixe, configuration tout à fait classique pour ce type d’appareil. La gare aval mise en place est l’équivalent chez Skirail de la gare Unifix de chez Pomagalski. Chez Skirail, cette gare est baptisée Duroc. Le tracé étant très court, le télésiège est exploité à la vitesse de 2 mètres par seconde. A cette vitesse, avec ses 34 sièges, il offre un débit théorique de 1600 personnes par heure.



  • La gare aval

La gare aval est donc située dans la partie Sud de Plan Peisey. Elle est placée non loin des habitations composant cette partie de Plan Peisey. La gare par sa taille et sa forme compacte, est assez discrète et s’intègre bien dans le paysage. C'est donc ici que l'on va trouver le poste de conduite de l'appareil ainsi que les deux vérins hydraulique assurant la tension du câble de ce téléporté.

Vues sur la gare aval
Image

Image

Image

Image

Image

Le moteur électrique principal se situe à l’aplomb de la poulie motrice, poulie étant à la largeur de la voie sur cet appareil
Image

L’élément le plus visible de la chaine cinématique principale reste le réducteur Kissling placé au dessus de la poulie motrice
Image

La marche de secours est assurée par un moteur électrique qui met en mouvement la poulie motrice via une couronne dentée
Image

L’un des deux freins de poulie
Image

Zone d’embarquement
Image


  • La ligne

Le tracé de cet appareil est très court avec ses 305 mètres de longueur développé. La ligne ne présente pas de difficultés particulières. Il s'agit d'une montée régulière afin de rejoindre le sommet de cet appareil.

Le tracé de cet appareil comporte 4 pylônes ancrés sur des massifs en béton.
Dans l’ordre de la montée cela donne :
P0 : 8C/8C
P1 : 8C/8C
P2 : 4S/4S
P3 : 4S/4S
P4 : 8S/8S

La ligne depuis le bas
Image

En avant sur la ligne
Image

P2, au bord du trou réalisé pour y implanter la gare aval
Image

Portée entre P2 et P3
Image

Le P3
Image

L’arrivée de la piste Ecureuils en haut à droite
Image

Nous sommes déjà presque arrivés
Image

Arrivée en gare amont
Image




  • La gare amont

La gare amont de type retour fixe correspond à la station baptisée Omont chez Skirail. C'est une gare qui se compose en son centre d'un massif en béton. A l'arrière de la gare, on va trouver la poulie de retour tandis qu'à l'avant, on va trouver ici une potence de décablage pour les deux balanciers 4S intégrés. Elle se trouve en contrebas de la jonction entre la piste Retour Peisey et la piste Edelweiss. Bien cachée par les arbres, elle est pratiquement invisible depuis la station.

Vues sur la gare amont
Image

Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Les sièges ont été récupérés de l’ancien télésiège du Plan Bois. Un kidstop a été mis en place sur le garde-corps devant chaque assise afin de sécuriser un peu plus l’accès à ce télésiège aux plus petits.

Siège
Image

Image

Pince Skirail
Image

Passage de la pince sur un balancier support
Image


Diverses photos

P4 depuis le sol
Image

Ligne avec les habitations aux alentours de ce télésiège
Image

Ligne avec la station de Montchavin – Les Coches au fond
Image

Bas de la ligne
Image


Un petit ascenseur indispensable

Revisitant sur un tracé différent, l’ancienne ligne du premier télésiège moderne de la station, le télésiège du Parchey apporte un plus indispensable pour le développement de la station. Ascenseur et gage de développement des activités, cet appareil vient redynamiser cette partie excentrée de Plan Peisey. Réalisé avec des éléments de récupération, ceci parachève l’optimisation maximale tant financière que matérielle de ce petit mais indispensable téléporté au sein de cette charmante station savoyarde.


Ainsi se termine ce reportage de cette installation
A Bientôt

Image



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09733 secondes. 42 requete(s).
124 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés