En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 21Bannière 42Bannière 2Bannière 6

 TSF4 du Pré Novel

Val Cenis

Doppelmayr

T2 ES
Mise en service en : 2005

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : valcelouis
Section écrite le 01/05/2014 et mise à jour le 14/11/2016
(Mise en cache le 14/11/2016)

TSF4 du Pré Novel - Val Cenis
Doppelmayr - 2005


Image


Au sommaire de ce reportage :

1 → Bienvenue à Val Cenis !
2 → Historique
3 → Situation sur le domaine skiable
4 → Infrastructures et ligne
5 → Conclusion


1 → Bienvenue à Val Cenis !

Val Cenis est une station de ski alpin située dans la vallée de Haute-Maurienne en Savoie (73). Ce domaine est constitué à la base de deux villages : Lanslebourg qui est le chef-lieu du canton et Lanslevillard. Ils sont distants d’à peu près 2 kilomètres et au milieu se trouve un hameau qui s’agrandit d’années en années et qui s’appelle Val Cenis les Champs. Depuis 2008, un troisième village, toujours dans la vallée de la Haute-Maurienne mais en dessous de Lanslebourg, s’est attaché au domaine de Val Cenis grâce à une chaîne de remontées mécaniques et de pistes : il s’agit de Termignon-la-Vanoise. Le point Culminant du domaine est la Met à 2800 mètres d’altitude et à 2100 mètres se trouve le col du Mont Cenis et son lac, très fréquentés en été grâce à une route, la D1006, qui y monte depuis Lanslebourg.
Côté remontées mécaniques, le domaine dispose de 28 remontées mécaniques desservant 125 kilomètres de pistes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^

2 → Historique

Le hameau du Plan des Champs, situé entre les villages de Lanslebourg et de Lanslevillard, a été depuis 1962 équipé de diverses remontées mécaniques permettant soit la pratique du ski débutant, soit l’accès au domaine skiable. Tout commence dans les années 1960, alors que les domaines naissent avec Lanslevillard d’un côté et Lanslebourg de l’autre. Encore vierge de toute habitation, le petit hameau du Plan des Champs se voit doté dès 1962 d’un téléski débrayable permettant de relier le hameau à Lanslevillard skis aux pieds. Ce téléski permettait en outre de desservir une piste verte permettant d’apprendre le ski loin des pistes fréquentées. En 1972, soit dix années plus tard, le hameau est concerné par la construction d’un deuxième téléski, plus court et ne permettant que de desservir une autre piste verte, toujours à caractère débutant. L’année suivante, en 1973, dans le but de rendre cet endroit un peu plus fréquenté, l’idée d’insérer une nouvelle porte d’entrée, située à quasi-égale distance entre les deux villages, et permettant de rejoindre skis aux pieds les deux fronts de neige est mise à exécution. Baptisé Arcellins I, le télésiège qui est alors construit par Montaz-Mautino se verra cinq années plus tard grand frère d’un télésiège nommé logiquement Arcellins II et permettant de faire la liaison entre Lanslevillard et Lanslebourg sans descendre dans la vallée.
Le hameau du Plan des Champs prend alors l’allure d’un vrai front de neige à part entière permettant de skier sur des pistes débutantes comme de rallier le domaine skiable alors relié entre les deux villages. La praticité de se front de neige résidera dans sa configuration optimale pour les clients à la journée résident plus bas dans la vallée et désirant skier sur Val Cenis.
Voici un extrait de plan des pistes datant de 1990 représentant le front de neige du Plan des Champs avec, de droite à gauche, le téléski du Pré Novel, le téléski du Plan des Champs et le télésiège des Arcellins I :

Image

Malgré tous les moyens mis en œuvre pour rendre ce front de neige avec cette zone débutante attractif, la fréquentation reste bien inférieure aux départs des remontées mécaniques de Lanslebourg et de Lanslevillard. Ainsi, aucun investissement ne sera mené jusqu’en 2000, date à laquelle le plus petit téléski, celui du Plan des Champ, sera démonté : il n’était plus en service depuis 1994, faute d’utilisation. En 2003, face à l’arrivée du télésiège débrayable 6 places de la Ramasse sur le front de neige de Lanslebourg, le télésiège des Arcellins I est à son tour ferraillé puisque devenu totalement obsolète face à la nouvelle remontée de Lanslebourg bien plus rapide et performante. Le téléski du Pré Novel, malgré sa quasi-inutilisation, restera jusqu’en 2005, heure à laquelle le hameau du Plan des Champs va tourner une page de son histoire.
Voici quelques clichés des anciennes remontées au départ du Plan des Champs, ou tout du moins ce qu’il en reste :

Image
La gare de départ de l'ancien téléski du Pré Novel.

Image
La gare d'arrivée de l'ancien téléski du Pré Novel quelques mois avant son démontage.

Image
Les restes de l'anciennes gare de départ du télésiège des Arcellins I.

Mais, à l’été 2005, si le téléski du Pré Novel, dernier survivant des trois remontées construites au départ du Plan des Champs, est démonté, cela veut ainsi dire que le front de neige n’existe plus et qu’il est ainsi rendu à la nature et aux troupeaux… C’est sans compter sur le développement de l’immobilier dans la vallée, où toutes les parcelles aux villages sont utilisées. C’est ainsi que des particuliers commencent à construire leur maison prête à louer à des vacanciers devant le front de neige, avec pour « promesse » la construction d’une nouvelle remontée mécanique permettant, comme auparavant avec le téléski du Pré Novel venant d’être démonté, l’accès depuis le hameau aux deux villages de Lanslevillard et Lanslebourg, d’où partent les remontées mécaniques vers le domaine skiable : télésiège de la Colomba ou télécabine du Vieux Moulin depuis Lanslevillard et télésièges de la Ramasse et de la Turra depuis Lanslebourg.

Image
La gare de départ du nouveau télésiège du Pré Novel à son ouverture en 2005, quasiment sans aucune habitation.

Ainsi, un télésiège fixe 4 places nommé Pré Novel est construit en 2005 en même temps que la télécabine de Val Cenis le Haut. Ce hameau, qui est renommé à l’occasion Herbefin n’a commencé véritablement à voir le jour que vers 2006 et 2007 ; de ce fait, au début de son exploitation, le télésiège était appelé « le sert à rien » puisqu’il ne prenait qu’environ 10 personnes par jour. Pour le personnel d’exploitation, exploiter cet appareil devait être très reposant ! Depuis 2007, le hameau ne cesse de croître d’années en années avec les résidences (notamment de luxe) « Le Critérium », « les Alpages » et « Les Flambeaux » qui continuent de s’agrandir. Aujourd’hui, Val Cenis les Champs, tel que ce lieu est appelé aujourd’hui, est devenu un lieu de départ et de résidence à part entière, situé entre Lanslebourg et Lanslevillard. Sa fréquentation est devenue importante depuis plusieurs saisons et le télésiège, axe unique et fort, est très plébiscité notamment pour ses rôles d’ascenseur principal et d’appareil débutant.
Côté technique, Doppelmayr a livré à Val Cenis son deuxième télésiège fixe 4 places de France (le premier étant celui du Glacier à La Plagne en 2003). Doppelmayr inaugure à cette même occasion en France la gare de type Chairdrive, qui est semblable aux gares Unifix de Poma avec la motorisation et la tension du câble situées dans une même station ; le reste de l’appareil étant assez classique pour Doppelmayr.

3 → Situation sur le domaine skiable

Le télésiège du Pré Novel permet de rejoindre la piste verte de l’Escargot à son arrivée, d’où l’on peut ensuite continuer sur :
- la piste verte « Escargot » qui redescend sur le front de neige de Lanslebourg.
- la piste verte « Pré Novel » atteignable via la piste de l’Escargot et qui revient au départ du télésiège.
- la piste rouge « Arcellins » dans son dernier morceau, qui permet de couper un long virage de la piste de l’Escargot.
Ces pistes se décomposent en d’autres pistes, laissant beaucoup de choix aux skieurs et permettant de rejoindre les fronts de neiges de Lanslevillard et Lanslebourg. En outre, le téléski des Essarts est accessible par gravité par la piste de l’Escargot.
Et voici la représentation du plan des pistes :

Image

4 → Infrastructures et ligne

Caractéristiques techniques

Caractéristiques administratives

TSF - Télésiège à pinces fixes : PRE NOVEL
Maître d’œuvre : DCSA
Maître d’ouvrage : SIVOM de Val Cenis
Génie civil : SOMERM
Montage : SOMERM
Exploitant : SEM du Mont Cenis (SE2MC)
Installation électrique : SEIREL Automatismes
Constructeur : Doppelmayr
Année de construction : 2005
Mise en service : 22 décembre 2005
Montant de l'investissement : 2 300 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1800 personnes/heure (2400 personnes/heure à terme)
Débit à la descente : 0 personne/heure (0 personne/heure à terme)
Vitesse d'exploitation : 2,29 m/s
Tapis de positionnement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1444 m
Altitude gare amont : 1567 m
Dénivelé : 123 m
Longueur développée : 509 m
Longueur horizontale : 490 m
Pente moyenne : 25,1 %
Pente maximale : 61,4 %
Temps de trajet : 4 min 10 sec

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Retour-fixe
Diamètre de poulie retour : 4800 mm

Type de gare amont : Chairdrive
Emplacement gare motrice : Amont
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 160 kW
Emplacement gare de tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérin : 1
Tension nominale : 42 000 daN
Pression nominale : 165,1 bars
Diamètre de poulie motrice-tension : 4800 mm

Sens de montée : Droite
Type d'embarquement : Axe de la ligne
Nombre de pylônes : 8 (6 supports - 2 compressions)
Largeur de la voie : 4,8 m
Type de véhicules : Sièges 4E98
Dispositif d'accouplement : Pinces fixes 38QC
Nombre de véhicules : 57

Caractéristiques du câble

Fabriquant du câble : Trefileurope
Date de pose : 2005
Diamètre du câble : 38 mm
Type de câblage : Lang
Composition : 6×26 fils
Résistance à la rupture : 105 500 daN

La gare aval

La gare aval est située au centre d’un arc de cercle formé par les résidences construites après 2005. Ainsi, l’emplacement de la gare est idéalement situé pour être facile d’accès de tout le monde.
Afin de la rendre la plus discrète et silencieuse possible, la gare n’est ni-motrice ni-tension. Elle se résume à une simple poulie de retour-fixe. L’accès se fait en ayant contourné la cabane d’exploitation après passage des bornes de contrôle des forfaits.
Le matin, les employés en charge de l’exploitation du télésiège peuvent démarrer l’appareil sans personnel en gare amont, ceci grâce à l’appui d’une caméra de vidéo-surveillance permettant de remplacer l’homme.
A noter qu’auparavant, la cabane servait également à vendre des forfaits (dans la partie arrière), ce qui est aujourd’hui assuré au rez-de-chaussée du premier bâtiment « Les Flambeaux ».

Image
Situation du télésiège sur le front de neige de Val Cenis les Champs.

Image
La gare aval dans son ensemble.

Image
La gare aval et le P1.

Image
La gare aval de profil.

Image
La gare aval vue de devant.

Image
La gare aval et la zone d’embarquement.

Image
Le guidage des sièges.

Image
Un siège dans la poulie de retour.

Image
Les portillons.

Image
La zone d’embarquement.

La ligne

La ligne, quoique bien courte puisque mesurant à peine 500 mètres de longueur, comporte 8 pylônes. Elle débute de manière assez plate au-dessus du front de neige et de l’arrivée de la piste menant à celui-ci puis se raidit de manière notable en passant au-dessus de la piste menant à Lanslebourg, avant de se rétablir en petite pente vers la même piste mais un virage plus haut jusqu’à la gare supérieure.
Le voyage se passe assez rapidement, malgré la vitesse généralement lente due au transport des débutants et des enfants de bas âge.

Doppelmayr a équipé la ligne de 8 pylônes, dont 6 supports et 2 compressions comme ceci :
P1 : Compression
P2 : Support
P3 : Support
P4 : Compression
P5 : Support
P6 : Support
P7 : Support
P8 : Support

Image
Le début de la ligne.

Image
Le début de la ligne depuis les pistes.

Image
P1 : Compression.

Image
Le P1 vu de derrière.

Image
P2 : Support.

Image
Un siège sur le P2.

Image
La gare aval vue depuis le début de la ligne.

Image
P3 : Support.

Image
P4 : Compression.

Image
Le P4 depuis les pistes.

Image
Passage sous le P4.

Image
Au plus fort de la montée.

Image
P5 : Support.

Image
P6 : Support.

Image
P7 : Support (on distingue l’arrivée).

Image
P8 : Support (dernier pylône)(déblocage du garde-corps).

Image
Arrivée en gare amont.

Image
La fin de la ligne vue de la gare amont.

La gare amont

La gare amont est située immédiatement au bord de la piste verte de l’Escargot (route en été qui monte au col du Mont-Cenis). A l’arrivée, seule la possibilité d’emprunter cette piste est offerte, mais le skieur peut ensuite se diriger vers le front de neige de son choix : continuer la piste jusqu’au bout pour rejoindre Lanslebourg, continuer la piste jusqu’au prochain virage et sortir pour rejoindre Lanslevillard ou emprunter la piste et rejoindre le front de neige de Val Cenis les Champs par la piste du Pré Novel.
La gare est motrice-tension. Le moteur et son réducteur sont situés sous la poulie, limitant ainsi l’encombrement de la gare, notamment au sol. L’ensemble reste silencieux et parfaitement adéquat.

Image
La gare amont vue depuis la piste de l’Escargot.

Image
La gare amont et la zone de débarquement.

Image
La gare amont vue de face.

Image
La gare amont vue de profil.

Image
Le vérin de tension hydraulique.

Image
Le guidage des sièges en gare amont.

Image
La corde d'arrêt automatique en cas de non-débarquement d'un passager.

Les véhicules et pinces

Les sièges sont de type 4E98 construits par Doppelmayr avec dossiers ajourés pour un meilleur comportement face au vent. Les pinces sont fixes par rapport au câble. Pendant l’été 2012, ce télésiège a été équipé du Magnestick® Bar développé par Sommital : il permet de maintenir le garde-corps fermé tout le long du voyage. Pour le skieur, le principe est simple : une fois bien embarqué, on abaisse comme habituellement le garde-corps jusqu’au bout. Un crochet agrippe automatiquement le garde-corps en position basse et le garde attaché tout au long de la montée. Au niveau du dernier pylône, à l’endroit indiqué, on peut remonter le garde-corps seulement après avoir dépassé le repère et sans forcer. Des bavettes pour éviter les chutes sous le garde-corps ont été installées par la même occasion.

Image
Un siège en gare aval.

Image
Une pince fixe.

Image
La nacelle de service.

Pour le Magnestick® Bar :

Image
Information sur le Magnestick® Bar.

Image
Le crochet sur le garde-corps.

Image
Lieu d'attache du crochet.

5 → Conclusion

Qui aurait pensé en 2005 que le télésiège du Pré Novel serait aussi prisé aujourd’hui et qu’il aurait participé activement au développement d’un petit village à part entière situé entre Lanslebourg et Lanslevillard ? Le succès de cet appareil n’est actuellement plus à démontrer, et il fait oublier de loin la situation de front de neige dans les années 1990. Cependant, un petit nuage vient obscurcir ce bilan tout rose : en effet, l’arrivée de ce télésiège ne propose que de rallier les autres fronts de neige et non de rejoindre les hauteurs du domaine skiable, notamment avec le télésiège des Arcellins situé un peu plus haut. A l’avenir, il serait souhaitable de permettre un accès direct au domaine skiable soit en allongeant le télésiège de façon à permettre l’accès au télésiège des Arcellins, soit en créant un nouvel appareil en lieu et place de celui des Essarts, plus long et plus pratique. L’avenir nous le dira…

Image
Pré Novel, un appareil qui a su trouver sa place.

Je tiens à remercier le personnel d’exploitation du télésiège pour son accueil et sa gentillesse.

Bannière : Bovinant
Photos : valcelouis
Texte et mise en page : valcelouis
Date des photos : 30 décembre 2013, 23 février 2014 et 27 février 2014

© valcelouis 2016 – Tous droits réservés



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10129 secondes. 38 requete(s).
87 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés