En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 37Bannière 36Bannière 38Bannière 5

 TSF4 Schönbühel

Lofer

SSG

T2 ES
Description rapide :
Rare exemplaire d'un télésiège SSG motrice enterrée amont.

Mise en service en : 1990



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : monchu
Section écrite le 30/03/2013 et mise à jour le 03/04/2013
(Mise en cache le 24/08/2013)

Image



A l’extrémité ouest du domaine skiable de Lofer, un télésiège atypique donne accès au secteur le plus isolé de la station, avec une vue dégagée sur les Alpes Bavaroises. Rare exemplaire du constructeur SSG livré en 1990, il met en œuvre quelques concepts novateurs pour l’époque, comme un système de balanciers support/compression à ressorts, repris plus tard par Doppelmayr.

Voici une balade au fin fond de l’alpage de Lofer, à la rencontre d’un télésiège pas si monotone que cela…


Sommaire :
1. Au bout de l’alpage…
2. Historique succinct
3. Caractéristiques techniques
4. G1 « Fusstal »
5. En ligne
6. G2 « Schönbühelalpe »
7. Véhicules
8. Points d’intérêt à proximité de la ligne




1. Au bout de l’alpage…


Une présentation détaillée de la station de Lofer et de son alpage Loferer Alm est consultable dans le reportage sur la télécabine Loferer Alm I.

Le télésiège Schönbühel marque aujourd’hui la limite du domaine skiable de Lofer, à près de 5 kilomètres du centre du village à vol d’oiseau. Il dessert un sommet de moyenne montagne appelé indifféremment Schönbühel ou Schönbichl. Depuis la station supérieure, quatre pistes desservent le versant situé sous la ligne : les larges pistes bleues Familie (famille) et Autobahn (autoroute) encadrent deux pistes rouges Clubhang (ski-clubs) et Steilhang (corniche). Sur le versant opposé, non équipé mécaniquement, part la piste bleue de la Forêt Enchantée ou Märchenwald qui ramène à Loferer Alm.

Image
Situation du télésiège dans le domaine skiable.


Image
Le TSF4 est l’appareil le plus excentré du domaine.





2. Une des dernières productions de SSG


L’historique complet du domaine skiable est disponible dans le reportage sur la télécabine Loferer Alm I.

L’alpage de Lofer a été équipé pour la pratique du ski dès 1973. Le téléski de Schönbichl ou Schönbühel desservait alors le haut du tracé actuel, depuis l’auberge de l’Almtreff jusqu’au sommet du Schönbühel, desservant des pistes difficiles pour l’époque, et permettant aux skieurs de retourner sur Loferer Alm depuis sa G1 en cul-de-sac.

Image
Premier téléski Schönbühel.


Image
Derniers mètres de l’ancienne ligne, au premier plan, devant l’arrivée du téléski « Schönbühel Ost » en provenance de Loferer Alm.


Ce téléski fut remplacé par le télésiège actuel en 1990. Le départ du nouvel appareil fut positionné plusieurs centaines de mètres en aval, pour offrir à la clientèle une remontée deux fois plus longue. Les pistes furent rallongées en aval, à travers la forêt.

Le nouveau TSF4 fut mis en service le 17 septembre 1990.


Une des dernières productions de SSG

Le constructeur autrichien Swoboda avait noué en 1984 une alliance avec le Suisse Städeli, pour donner naissance à la société SSG ou Swoboda Seilbahnbau GmbH, qui se consacra principalement à la commercialisation d’appareils utilisant la pince débrayable développée par WSO, et construits dans les ateliers de Swoboda à Traunstein, en Haute-Autriche.

Après la faillite de Swoboda en 1986, la société SSG, qui en était indépendante, reprit la production d’appareils dès 1987 sur le nouveau site de production de Regau, en Haute-Autriche. Elle investit aussi le créneau des appareils à pinces fixes, laissé vacant par la disparition de Swoboda, et développa notamment les appareils monocâbles pulsés qui connurent un grand succès commercial, vendus en Autriche par SSG à Fieberbrunn ou Rohrmoos, comme en Suisse par WSO à Adelboden.

La maison-mère de SSG, Städeli, fut reprise par Garaventa en 1991, avant d’absorber le constructeur autrichien Girak en 1996 et d’être finalement absorbé par Doppelmayr en 2002. La production d’appareils estampillés « SSG » (et non Swoboda) fut donc limitée à la période 1987-1991.

Pour de plus amples informations sur SSG, se reporter au sujet sur la télécabine Höss à Hinterstoder.



3. Caractéristiques techniques


  • Constructeur : Swoboda Seilbahnbau GmbH (SSG)
  • Année de construction : 1990
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 4 personnes
  • Altitude Aval : 1 355 m
  • Altitude Amont : 1 628 m
  • Dénivelée : 273 m
  • Longueur développée : 1 143 m
  • Débit maximum : 2400 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 2,4 m/s
  • Emplacement motrice : amont
  • Emplacement tension : aval




4. Station inférieure "Fusstal" (G1)


Situation

La gare est implantée à l’origine de la vallée de Fuss qui descend sur un versant opposé à Lofer. En pleine forêt, en l’absence d’alimentation électrique dans toute cette vallée isolée, la gare inférieure n’a pu être dotée d’une motorisation : elle est simple retour tension.

Image
La G1 est située en plein milieu de la forêt.



Equipements

La majorité des TSF4 construits par SSG en 4 années d’existence ont été équipés d’une station motrice fixe en amont, et donc d’une gare retour tension en aval. On retrouve de manière typique deux cylindres supportant le lorry, reposant sur un massif béton en amont et un portique en aval. La tension de ligne est assurée par un vérin unique, solidaire du massif amont, et développant une force en poussée.

Image
Portiques Axess avec file pour skieurs seuls à droite.


Image
Poulie retour montée sur lorry.


Image
Tapis d’embarquement et commandes déportées.


Image
Les sièges sont maintenus en position pendant l’embarquement grâce au rail de guidage.


Image
Détail de l’autovérin et de la plaque du constructeur SSG qui avait déjà déménagé à Regau, après la faillite.


Image
Embarquement et autovérin.


Image
Vue d’ensemble de la gare inférieure.





5. En ligne


Généralités

Le parcours comporte deux parties bien distinctes : le bas de la ligne est tracée en forêt, puis atteint les alpages dégagés à la hauteur de l’Almtreff et du départ de l’ancienne ligne.

Image
Partie centrale du tracé.

Image
Partie supérieure du tracé.


Détail de l’équipement des pylônes :

P1 : 10C/10C
P2 : 6S/4S
P3 : 8S/6S
P4 : 8S/4S
P5 : 6S/4S
P6 : 8S/6S
P7 : 6S/4S
P9 : 4S4C/4C
P9 : 4S4C/4C
P10 : 8S/4S
P11 : 8S/4S
P12 : 8S/4S
P13A : 8S/8S
P13B : 8S/8S


Image
Les potences compression et support compression disposent de rattrape-câbles.


Image
Détail d’un balancier support, avec galet lourd.


Image
SSG est l’un des premiers constructeurs à mettre en œuvre des ressorts sur les balanciers support-compression et compression seule.


Image
Détail d’un balancier compression.


Image
Barrette cassante sur compression.



Partie inférieure du tracé

La ligne est tracée en faible pente au milieu des sapins, puis atteint l’alpage au milieu d’un plateau dégagé.

Image
P2 au début d’un long passage en forêt.


Image
P3.


Image
La ligne émerge de la forêt en aval du P4.


Image
A droite, le chalet d’altitude Almtreff marque l’emplacement de la gare aval de l’ancien téléski.


Image
P4.


Image
Le P5 est au milieu d’une série de pylônes rapprochés, sur une pente en dévers. .


Image
P6.


Image
P7.




Partie supérieure du tracé

Entre le P8 et la gare supérieure, la ligne monte en pente croissante vers le sommet de Schönbühel marqué par l’imposant relais hertzien.
Image
Longue portée au-dessus de la rouge Clubhang partant du sommet du TSD6BC Family, et utilisée pour les entraînements des écoles et clubs de ski locaux.


Image
Le P8 marque une rupture de pente importante.


Image
Montée en pente progressive vers Schönbühel.


Image
P9.


Image
C’est en aval du P10 que la pente atteint son maximum.


Image
P10.


Image
Croisement de la piste rouge Steilhang, la plus pentue du versant.


Image
P11.


Image
Le relais hertzien de Schönbühel est bien visible.


Image
P12.


Image
Pylône double d’arrivée.


Image
P13A équipé d’un anémomètre.


Image
Détail des P13A et P13B.



Autres vues depuis les pistes

Le télésiège constitue un premier plan idéal pour les paysages et massifs qui entourent le plateau de Loferer Alm.

Image
Vue sur les Alpes Bavaroises au fond.


Image
Ligne à flanc de coteau au-dessus de l’Almtreff.


Image
Le restaurant près de l’ancienne station aval du téleski est désormais isolé.


Image
Massif de la Steinplatte.


Image
L’imposant relais hertzien est visible de tout le plateau.


Image
L’alpage descend en pente douce vers la vallée Fusstal.


Image
Haut de la ligne et TSD6BC Family express, à droite.





6. G2 "Schönbühelalpe"


Situation

La gare amont est implantée sur un replat baptisé « Petit Schönbühel » (Klein Schönbühel) en référence au sommet du même nom situé 150 mètres plus haut, et point culminant du domaine skiable.

Image
La gare est posée sur le sommet du Schönbühelet domine la gare amont du TSD6BC Family Express.



Image
La gare enterrée est implantée le plus en aval possible pour laisser une plate-forme dégagée derrière l’arrivée.



Equipements

La gare motrice tension enterrée abrite en sous-sol le treuil moteur-réducteur principal, qui transmet le mouvement à l’arbre vertical en surface, protégé par un carter. Un second réducteur placé sous la poulie motrice abaisse encore légèrement la vitesse de rotation.

Image
Le treuil souterrain est accessible par l’aval.


Image
Depuis l’amont, la gare offre un aspect discret...


Image
…qui contraste avec le relais hertzien qui la domine.


Image
La poulie motrice est reliée à l’arbre par un second réducteur de faible rapport.


Image
Détail du second réducteur et de la DT câble.


Image
Rail de stabilisation côté débarquement.


Image
Zone de débarquement.


Image
En aval, le rail est solidaire du dernier pylône.


Image
Deux freins de sécurité viennent agir sur une piste disposée perpendiculairement à la poulie motrice.





7. Véhicules


La ligne est équipé de 135 sièges dont une minorité arbore de la publicité au revers des dossiers.

Image
Sièges en ligne.


Image
Comme sur la TC8 Almbahn I, des commerçants locaux ont acheté des espaces publicitaires au dos de certains sièges.


Image
Véhicules dans une longue portée.


Image
Liaison suspente-siège.


Image
Détail de la pince.


Image
Vue d’ensemble de la pince.






8. Points d’intérêt à proximité de la ligne


Pistes

Le sommet de l’appareil donne accès à une grande variété de boulevards skiables, principalement bleus, qui permettent aux familles et aux débutants de skier en toute sécurité, compte tenu de la faible pente et de la largeur des pistes.

Image
Larges boulevards. Au fond, la Steinplatte.


Image
Départ de la piste de la Forêt Enchantée.


Image
Le long de la piste, des panneaux placés au pied des arbres reprennent des thèmes des contes traditionnels.


Image
Blanche Neige et les 7 Nains.


Paysages et équipements



Image
Le relais diffuse les faisceaux hertziens vers Salzburg/Gaisberg, en passant par le territoire allemand et la région du Predigtstuhl (en haut,à gauche), vers le sommet du Kitzbüheler Horn (à l’arrière, à gauche) et vers la vallée de l’Inn (à l’arrière, à droite).


Image
Piste bleue Schönbühel.


Image
Piste rouge Clubhang et sommet du TSD6BC Family Express.


Image
Point de convergence de nombreuses pistes à l’Almtreff.


Image
La colline voisine marque la frontière bavaroise et le début du domaine skiable de Reit im Winkl.


Image
L’auberge Almtreff jouit d’une situation centrale et d’une bonne exposition, sur les pistes de ce versant.


Image
Le départ de l’ancien téléski était situé à côté de l’annexe.







Au bout du domaine…

Le télésiège de Schönbühel donne accès aux pistes les plus excentrées du petit domaine familial de Lofer. Du sommet de l’appareil, la frontière bavaroise apparaît toute proche, et le massif de la Steinplatte semble à portée de spatules. Longtemps envisagée, la liaison entre les 2 domaines semble définitivement abandonnée. Le Schönbühel marquera définitivement la limite du domaine skiable de Lofer.







Informations pratiques

Coordonnées de l’exploitant :

Bergbahn Lofer GmbH
Lofer 275
A-5090 Lofer
Site : http://www.skialm-lofer.com

Ouverture :
Saison d’hiver de mi-décembre à mi-avril
Saison d’été de mai à octobre.

Accès :

Par la route :
à 45 minutes de Salzburg via Bad Reichenhall (B21) ;
à 1h30 de Munich via Inzell (A8) ;
à 2 heures d’Innsbruck via Wörgl (A12)

Par le rail :
gare ÖBB de Saalfelden à 25 km (lignes régionales Zell am See – Kitzbühel - Wörgl)
gare DB à Bad Reichenhall à 20 km (ligne régionale Berchtesgaden – Salzburg)

Par les airs :
aéroport de Salzburg à 40 km.


Remerciements

Les membres du personnel réservent un accueil très chaleureux et présentent leurs installations avec passion. Qu’ils en soient tous vivement remerciés !


Fil de discussion

Accès au fil de discussion consacré à l’appareil sur le forum.





Appareil en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.0983 secondes. 28 requete(s).
132 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés