En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 21Bannière 37Bannière 20Bannière 2
Alger

Alger


Description rapide :
Alger, surnommée « la blanche », est la capitale politique et économique de l’Algérie. Située au bord de la mer Méditerranée, Alger et son agglomération compte environ 6,7 millions habitants, soit la plus grande ville du pays et la première métropole du Maghreb.

La ville fût d’abord un important comptoir phénicien durant l’antiquité. En effet, sa position à mi-distance entre les extrémités de l’Afrique du Nord et au débouché d’un riche arrière-pays a favorisé à travers les siècles, le développement de la ville et de son port.
Alger devient la capitale de l’Algérie au XVI em siècle durant la période de domination Ottomane de la région. En 1830, la ville fût prise, par l’armée française de Charles X, ce qui marqua le début de la dernière colonisation du pays qui dura 130 ans.
Alger eu alors une grande importance dans l’histoire de France moderne.
La ville est bâtie sur les contreforts des collines du sahel algérois, et fût fortement marqué par la colonisation française.
Alger
Photo Rodo_Af




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de ce site :


    Auteur de cette description : rodo_af
    Section écrite le 01/01/2012 et mise à jour le 04/01/2012
    (Mise en cache le 19/10/2014)

    ImagePhoto Yann Arthus Bertrand

    Alger

    Alger, surnommée « la blanche », est la capitale politique et économique de l'Algérie. Située au bord de la mer Méditerranée, Alger et son agglomération compte environ 6,7 millions habitants (en 2011), soit la plus grande ville du pays et la première métropole du Maghreb.

    La ville fût d’abord un important comptoir phénicien durant l’antiquité. En effet, sa position à mi-distance entre les extrémités de l’Afrique du Nord et au débouché d’un riche arrière-pays a favorisé à travers les siècles, le développement de la ville et de son port.
    Alger devient la capitale de l’Algérie au XVI em siècle durant la période de domination Ottomane de la région. En 1830, la ville fût prise, par l’armée française de Charles X, ce qui marqua le début de la dernière colonisation du pays qui dura 130 ans.
    Alger eu alors une grande importance dans l’histoire de France moderne. En effet, c’est à Alger que le gouvernement provisoire de la République Française se constitua en 1944. Et c’est également à Alger, en 1958, que partir les événements qui précipitèrent la chute de la IVème république.

    Alger est bâtie sur les contreforts des collines du sahel algérois, et fût fortement marqué par la colonisation française.
    On y trouve les principaux quartiers suivant :

    * La Casbah, partie la plus ancienne de la ville, construite sur une colline, descendant vers la mer. La Casbah d’Alger est un enchevêtrement de ruelles, formant un vaste labyrinthe de maisons pittoresques. Ce quartier historique de la ville fût inscrit au patrimoine de l’Unesco en 1992.

    * Bab El-Oued : vaste quartier populaire d’origine européenne qui face à la mer, s’étend de la Casbah à Oued Koriche dans la partie nord de la ville. Ce quartier est célèbre par sa place « les trois horloges » et par son ancien « marché Triolet » et fût dramatiquement noyé durant les inondations de 2001.

    * Alger-Centre et le front de mer sont les quartiers qui constituent le cœur de la ville moderne d’origine française. Ces quartiers comptent les principales rues commerçantes et administratives de la ville avec le siège du gouvernement, l'Assemblée Nationale, le Conseil de la Nation, plusieurs ministères ainsi que le siège de la wilaya d'Alger, et la Grande poste.
    Alger-Centre est organisé autour de larges avenues et de bâtiments Haussmanniens bordés de magasins et de restaurants chics. Tandis que le front de mer d’Alger, réaménagé dés 1840, forme une élégante promenade bordée d'arcades, désormais nommé boulevard Che Guevara.

    Image

    Le mémorial des Martyres,
    Image

    Le port de Bab el Oued,
    Image

    Le quartier Ras Hamidou,
    Image

    La mer Méditerranée présente partout depuis Alger,
    Image

    La basilique Notre Dame d’Afrique qui domine Alger,
    Image

    La Casbah d’Alger,
    Image

    Photo Yann Arthus Bertrand

    Les transports en commun de la ville

    Les transports en commun de la ville sont assurés par l’Entreprise de transport urbain et suburbain d'Alger (ETUSA). Cette entreprise public gère 54 lignes d’autobus, le métro d’Alger, dont la première section de la ligne 1 a été mise en service le 1er novembre 2011, les lignes de tramways et le parc des téléphériques algérois.
    Cette stratégie de transport multimodale intégrée, tient compte de la spécificité topographique d’Alger, caractérisé par un relief accidenté, une voirie étroite et à forte déclivité.
    Le choix du transport par câble date de 1956, durant l’époque coloniale. Dans les années 1980, la ville construisit trois autres appareils, qui firent d’Alger une ville mondialement pionnière dans le transport par câble en milieu urbain. Ces 4 installations « historiques » ont été rénovées mis à niveau technologiquement durant les années 2007 et 2008, par l’entreprise française Poma.
    En effet, le transport par câble permet une meilleure prise en charge des déplacements des habitants des hauteurs d’Alger. Ce type de transport en commun apporte une contribution à la réduction des contraintes de la circulation d’Alger, tout en luttant contre la pollution.
    Fort de cette expérience, l’ETUSA à lancer la construction d’une télécabine dans le quartier de Oued Koriche qui reliera Bouzaréah et sera opérationnel courant 2012 (appareil Garaventa). Un second projet de télécabine, attribué à l’entreprise française Poma, entre le quartier de Bab El Oued et celui de Zeghara est déjà acté.

    Image

    Le titre de transport valable pour toutes les lignes exploitées par l’ETUSA,
    Image

    En 2011, l’ETUSA exploite les appareils suivant :
    TPH du Mémorial : Jardin d'Essai → Mémorial du martyr
    TPH d'El Madania : quartier du Hamma → cité Diar El Mahçoul (El Madania)
    TPH du Palais de la Culture : El-Anassers → Palais de la culture
    TPH de Notre Dame d’Afrique : Bologhine → Basilique Notre-Dame d'Afrique

    Image

    A voir un article complet présentant la ville et son histoire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alger

    Image

    Image

    :)





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.


    Mentions Légales - Cookies
    Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
    Page générée en 0.10153 secondes. 29 requete(s).
    115 membres connectés sur les forums
    Valid XHTML 1.0 Transitional 
    ©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés