En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 3Bannière 12Bannière 10Bannière 17
Bramberg am Wildkogel (Wildkogel Arena)

Bramberg am Wildkogel (Wildkogel Arena)


Description rapide :
Le domaine skiable de la Wildkogel Arena, tracé à 80% sur le territoire de la commune de Bramberg am Wildkogel, n’était accessible jusqu’en 2010 que par une télécabine partant du village voisin de Neukirchen am Grossvenediger. Depuis lors, Bramberg s’est dotée d’une télécabine reliant directement son village à son domaine d’altitude, faisant gagner la station en fréquentation et en notoriété.

L’ensemble Wildkogel Arena regroupe désormais 55 kilomètres de pistes balisées desservies par 2 télécabines, 4 télésièges débrayables et 7 téléskis, et vise une clientèle plutôt familiale.
(Monchu)

Un descriptif détaillé est présent ci-dessous.
Bramberg am Wildkogel
DR




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    Auteur de cette description : monchu
    Section écrite le 12/05/2013
    (Mise en cache le 19/10/2014)

    Image


    Le cours supérieur de la rivière Salzach, dans le Land de Salzburg, emprunte une large auge glaciaire monotone formant la région du Haut-Pinzgau ou Oberpinzgau. Ce large sillon marque la séparation entre la chaîne cristalline des Hautes Tauern au sud et des secteurs de moyenne montagne au nord. Ceux-ci ont été progressivement équipés pour le tourisme : leur situation de balcon de la chaîne des Tauern en fait des terrains de randonnées très appréciés l’été, tandis que leurs pentes modérées ont permis de tisser un réseau de remontées mécaniques qui s’organise en 3 grands domaines principaux. En amont, les villages de Krimml, aux célèbres cascades, et de Wald im Pinzgau sont reliés au Tyrol voisin par-delà le col de Gerlos, formant la région Zillertal Arena. Au centre, les stations voisines de Bramberg am Wildkogel et de Neukirchen am Grossvenediger ont constitué un petit domaine familial bien intégré : la Wildkogel Arena, tandis que la ville de Mittersill s’est reliée au secteur de Kitzbühel par une télécabine panoramique. En aval enfin, Kaprun est devenue une grande station de rang international grâce à son domaine glaciaire.

    Image
    Bramberg, en vert, est située au pied d’un des principaux sommets des Hautes Tauern, le Grossvenediger, en jaune.


    Image
    Vallée du Pinzgau depuis la télécabine Smaragd.


    Contrairement aux villages voisins, Bramberg am Wildkogel a assuré sa prospérité bien avant l’avènement du tourisme ou de l’hydroélectricité, grâce à l’exploitation du plus grand gisement d’émeraudes d’Europe, dans la vallée de Habach. L’exploitation de ce filon remonte à l’époque celtique, et l’extraction s’est intensifiée jusqu’à atteindre son apogée en 1908, année au cours laquelle 68 000 carats de minéraux furent extraits du site.

    Aujourd’hui située dans la zone classée du Parc National, la mine est toujours en activité, exploitée toutefois de manière artisanale à près de 2 100 mètres d’altitude, par les derniers cristalliers professionnels de la région.

    Bramberg a fait de ce gisement célèbre un atout pour le tourisme. Un centre d’information minéralogique a été installé dans le parc national, et des visites guidées sont organisées, au cours desquelles les touristes peuvent explorer le cône de déjection d’un torrent à la recherche de petites émeraudes.

    Image
    Bramberg et la télécabine Smaragd (Emeraude).


    A partir des années 60, le village voisin de Neukirchen am Grossvenediger s’est ouvert au tourisme mécanisé, en construisant les télésièges du Wildkogel déposant les randonneurs ou les skieurs sur le col de Gensbichl. Sur l’autre versant du col, les alpages de Bramberg, faiblement pentus, constituaient l’extension idéale pour le petit domaine skiable naissant. La commune de Bramberg a ainsi accepté la construction progressive d’un télésiège à pinces fixes et de 6 téléskis, dont 2 seront transformés en télésièges débrayables jusqu’en 2005.

    L’accès à ce domaine d’altitude, commercialisé sous le nom de Wildkogel Arena, ne pouvait toutefois se faire que par la télécabine partant de Neukirchen, même si une piste permet le retour jusqu’aux premiers hameaux de Bramberg. Ce n’est qu’en décembre 2010 que le village se dota d’une télécabine en 2 tronçons jusqu’au secteur du Wildkogel, ainsi que d’une piste de retour complète et enneigée artificiellement. Clin d’œil aux riches heures de Bramberg, le nouvel appareil a été baptisé « Télécabine Emeraude » (Smaragdbahn).

    Image
    Domaine skiable et vue sur le Pinzgau .


    Cet investissement a permis de transformer Bramberg en une véritable station skis aux pieds d’une part, et en une porte d’accès pratique au domaine Wildkogel Arena, pour les skieurs à la journée.

    Aujourd’hui, le domaine skiable commun représente un ensemble de 55 kilomètres de pistes balisées desservies par 2 télécabines, 4 télésièges débrayables et 7 téléskis, et vise une clientèle familiale. La station de Bramberg représente environ 80% de la superficie de cet ensemble.

    A côté du ski alpin, Bramberg propose des pistes de fond classique et skating, éclairées, ainsi qu’une piste de luge de 14 kilomètres du Wildkogel jusqu’au village, plus longue piste de luge éclairée au monde. Les autres infrastructures sont limitées : une piscine et une école de vol libre sont à disposition de la clientèle.

    Image
    Territoire communal, en jaune, et domaine skiable Wildkogel Arena. Deux domaines voisins sont mentionnés sur le plan : la Zillertal Arena, à gauche et les Alpes de Kitzbühel, à droite.





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.


    Mentions Légales - Cookies
    Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
    Page générée en 0.09142 secondes. 23 requete(s).
    119 membres connectés sur les forums
    Valid XHTML 1.0 Transitional 
    ©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés