En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 37Bannière 40Bannière 8Bannière 30
Courmayeur (Monte Bianco)

Courmayeur (Monte Bianco)


Description rapide :
NB : Cette page présente les remontées mécaniques du site des téléphériques Monte Bianco. Pour accéder à la page présentant les remontées du domaine skiable de la Courmayeur Mont Blanc Funivie, cliquez ici.


Courmayeur est une commune italienne du val d’Aoste, située au pied du massif du Mont-Blanc, aux sources de la Doire Baltée, dans le Haut Valdigne. La commune se trouve au débouché du tunnel du Mont-Blanc et est directement dominée par le Mont Chétif. L’économie de Courmayeur repose essentiellement sur le tourisme, aussi bien en hiver, avec son domaine skiable, qu’en été, grâce aux célèbres téléphériques Monte Bianco.

Courmayeur dispose de deux secteurs de remontées mécaniques gérés par deux sociétés différentes :
- celui du domaine skiable "Courmayeur Mont Blanc" (où sont situées les pistes de ski),
- et celui des téléphériques "Monte Bianco", auquel s'intéresse cette page.

Ouverts en 2015, les nouveaux téléphériques Skyway Monte Bianco remplacent les installations pionnières initiées à la fin des années 1930 par Lora Dino Totino. Ils conduisent, dans des cabines panoramiques rotatives, au sommet de la pointe Helbronner, à 3449 mètres d'altitude, où la vue épouse des sommets aussi prestigieux que le mont Blanc, la Dent du Géant ou encore les Grandes Jorasses.

Désormais, le départ se fait à Pont d'Entrèves, où un vaste parking et une gare spacieuse ont été construits. Autre changement : depuis le mont Frety, le second tronçon gagne directement la pointe Helbronner, abandonnant l'ancienne gare du refuge Torino (que l'on rejoint maintenant par un ascenseur percé dans la roche). Les gares ont été dessinées par le cabinet d'architecture Studio Progetti. Celle du sommet évoque des blocs de cristaux ; elle reçoit de nombreux vitrages panoramiques et une terrasse circulaire aérienne qui permettent au visiteur de profiter du panorama.


- Pour découvrir les téléphériques français du site de l'aiguille du Midi à Chamonix cliquez sur ce lien.

- Pour découvrir les remontées du domaine skiable "Courmayeur Mont Blanc" cliquez sur ce lien.

Courmayeur (Monte Bianco)
Photo Funivie Monte Bianco




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    Liste des appareils sans reportage :


    • La base de données contient 1 appareil sans reportage pour cette station
      Appareil : Constructeur : Mise en service : Fin de service :
      TPH V Skyway Monte Bianco Doppelmayr 2015
    Auteur de la description de la station : j'ib
    Section écrite le 14/09/2014 et mise à jour le 02/06/2015
    (Mise en cache le 02/06/2015)

    Bienvenue à Courmayeur-Mont-Blanc

    Courmayeur-Mont-Blanc est située dans le Val d'Aoste en Italie à proximité de la frontière française. On y skie au Plan-Chécrouit ainsi qu'au Val Vény.
    On accède à la station depuis Aoste grâce à une trentaine de kilomètres d'autoroute mais aussi depuis Chamonix-Mont-Blanc, en France, via le célèbre tunnel du Mont-Blanc, long de 11,6 kilomètres, percé sous le massif du Mont-Blanc.

    L'entrée du tunnel du Mont-Blanc côté italien
    Image

    Courmayeur est situé dans le Valdigne (haute Vallée d'Aoste,) à 1224 mètres d'altitude, au pied des montagnes de Haute-Tarentaise ainsi que du massif du Mont-Blanc.
    La commune abrite 3000 habitants à l'année et s'étend sur environ 210 km². Le point le plus haut du territoire de Courmayeur est situé à proximité du sommet le plus haut d'Europe, soit le Mont-Blanc, à 4810 mètres d'altitude.

    Vue globale du village de Courmayeur depuis la Pointe Helbronner
    Image

    La Pointe Helbronner

    Culminant à 3462 mètres d'altitude, la Pointe Helbronner est un point de passage obligé pour les vacanciers venus à Courmayeur en hiver comme en été. Ouverts en 2015, les nouveaux téléphériques Skyway Monte Bianco remplacent les installations pionnières initiées à la fin des années 1930 par Lora Dino Totino. Ils conduisent, dans des cabines panoramiques rotatives, au sommet de la pointe Helbronner, à 3449 mètres d'altitude, où la vue épouse des sommets aussi prestigieux que le mont Blanc, la Dent du Géant ou encore les Grandes Jorasses.

    Le départ se fait à Pont d'Entrèves, où un vaste parking et une gare spacieuse ont été construits. Ensuite, depuis le mont Frety, le second tronçon gagne directement la pointe Helbronner, abandonnant l'ancienne gare du refuge Torino (que l'on rejoint maintenant par un ascenseur percé dans la roche). Les gares ont été dessinées par le cabinet d'architecture Studio Progetti. Celle du sommet évoque des blocs de cristaux ; elle reçoit de nombreux vitrages panoramiques et une terrasse circulaire aérienne qui permettent au visiteur de profiter du panorama.

    Ici, il est possible de se restaurer et de démarrer plusieurs randonnées. Au sommet, nous sommes au cœur du massif du Mont-Blanc, au milieu des glaciers. Les touristes peuvent admirer un univers unique de haute-montagne. Le panorama épouse un nombre important des sommets connus des Alpes ! Un musée de géologie permet en outre d'approfondir ses connaissances scientifiques du lieu. 100 mètres plus bas est situé sur le refuge de Torino, accessible par un ascenseur percé dans la roche propose restauration et hébergement.

    Le plan des activités estivales de la Pointe Helbronner
    Image

    Notons aussi que ce centre touristique est accessible depuis le versant français chamoniard grâce aux téléphériques de l'Aiguille du Midi et au Panoramic Mont-Blanc survolant tout le glacier du Géant. Le sommet est en outre le point de départ de courses d'alpinisme réputées jusqu'au mont Blanc ou à la Dent du Géant.

    La Pointe Helbronner vue depuis l'Aiguille du Midi
    Image

    L'offre ski free-ride

    En plus de l'offre touristique, il est possible en hiver de descendre en ski les pentes de la Pointe Helbronner. Vers la France, l'offre de ski hors-pistes se résume au mythique hors-piste de la Vallée Blanche, long d'environ 20 kilomètres et évoluant sur les glaciers du Géant et de la mer de Glace. Si les conditions le permettent, il est même possible de descendre skis aux pieds jusqu'au village de Chamonix-Mont-Blanc. Sinon, il faut emprunter la télécabine et le train à crémaillère du Montenvers.

    Quelques kilomètres avant la fin du hors-piste de la Vallée Blanche, avec la Dent du Géant à gauche et celle du Requin à droite
    Image

    En direction de l'Italie, le ski est davantage engagé comme dans les couloirs du glacier de Toule. Cet itinéraire, long de 12 kilomètres, passe par le Pavillon du Mont-Fréty avant d'atteindre l'entrée italienne du tunnel du Mont-Blanc lorsque l'enneigement est suffisant. Deux hors-pistes sont également accessible au sommet des téléphériques de la Pointe Helbronner, comme celui des Marbrées ou encore celui du Bois du Pavillon traversant la forêt du Mont-Fréty et arrivant au hameau de La Palud.

    Dans le hors-piste du glacier de Toule
    Image

    La vue au sommet

    Au sommet des téléphériques de la Pointe Helbronner, la vue est très étendue et se développe du massif du Mont-Blanc jusqu'au glacier du Mont de Lans en Isère, en passant par ceux de la Grande Motte et du Pisaillas en Tarentaise. L'œil peut également se porter les jours de beau temps jusqu'au Mont-Cervin ou le mont Rose.

    Le refuge Torino vu depuis l'arrivée du second tronçon du téléphérique de la Pointe Helbronner
    Image

    L'accès peut s'y faire grâce à de très raides escaliers …
    Image

    Image

    … Ou encore via un sentier facile où la vue est toujours à couper le souffle avec ici la Dent du Géant (4013 mètres d'altitude) …
    Image

    Le débordement du glacier du Géant sur la face Sud de tout le massif du Mont-Blanc
    Image

    Le refuge de Torino vu depuis ce même sentier
    Image

    Le glacier de Toule
    Image

    L'Aiguille Blanche de Peuterey (4112 mètres d'altitude), le Mont-Blanc de Courmayeur (4748 mètres d'altitude), le Mont-Blanc (4810 mètres d'altitude), et le Mont-Maudit (4465 mètres d'altitude)
    Image

    Vue sur les paysages savoyards
    Image

    Nouvelle vue sur les paysages savoyards avec l'Aiguille Noire de Peuterey (3773 mètres d'altitude)
    Image

    L'Aiguille Verte (4122 mètres d'altitude, la Dent du Géant (4013 mètres d'altitude) et les Grandes-Jorasses dont le sommet le plus haut est la Pointe Walker (4208 mètres d'altitude)
    Image

    Le glacier du Géant, les montagnes italiennes et en arrière plan les montagnes suisses
    Image

    Le Mont-Cervin (ou Matterhorn culminant à 4478 mètres d'altitude) à gauche et le massif du Mont-Rose à droite dont le sommet le plus haut est la Pointe Dufour (4634 mètres d'altitude)
    Image

    Ce panorama splendide peut ensuite être complété par une excursion dans la télécabine pulsée du Panoramic Mont-Blanc avec au minimum cinquante minutes de vol au-dessus des glaciers face au massif du Mont-Blanc. Le panorama imprenable est à 360°, seuls les câbles bouchent très légèrement la vue.

    C'est parti pour un petit voyage vers l'Aiguille du Midi (3842 mètres d'altitude) sans oublier de passer par le Gros-Rognon (3541 mètres d'altitude)
    Image

    Vue sur les différents Mont-Blanc déjà cités ci dessus depuis la télécabine du Panoramic-Mont-Blanc
    Image

    Les séracs du glacier du Géant
    Image

    Les investissements réalisés par l'exploitant

    Le remplacement des appareils historiques réalisé entre 2011 et 2015 par la Funivie Monte-Bianco S.p.A. aura coûté près de 105 millions d'euros, dont plus de 30 millions d'euros pour la partie technique de Doppelmayr. Les deux téléphériques sont des appareils à va-et-vient avec deux câbles porteurs à tension fixe par voie, et 1 câble tracteur avec entraînement en aval et tension en amont par contrepoids. Le premier tronçon assure une dénivelée de 864 mètres et reçoit trois pylônes. Il transporte jusqu'à 800 passagers à l'heure et par sens. Le second tronçon rachète 1273 mètres et est équipé de deux pylônes. Il monte jusqu'à 610 personnes par heure à la pointe Helbronner. Les deux lignes sont exploitées à la vitesse maximale de 9 m/s. Les cabines rotatives ont été réalisées par Carvatech ; elles ont une capacité de 80 places, pour le premier tronçon, et de 75 pour le second.

    Deux époques de téléphériques avec le nouveau à gauche et l'ancien à droite …
    Image

    J'ib, Septembre 2014

    Photos : StLeger2008, J'ib, Remontees & Funivie Monte-Bianco S.p.A.
    Texte, bannière et mise en page : J'ib
    Date des photos : 7 Juillet 2007, 19 Août 2009, 14 Juillet 2013 & 19 Juillet 2014





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.


    Mentions Légales - Cookies
    Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
    Page générée en 0.09409 secondes. 39 requete(s).
    81 membres connectés sur les forums
    Valid XHTML 1.0 Transitional 
    ©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés